Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 6 sur 6 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • le mobilier de l'église Saint-Aspais
    le mobilier de l'église Saint-Aspais Melun - rue Saint-Aspais - en ville
    Historique :
    ensemble de verrières, en grande partie conservées, et de retables en pierre sculptés à même le mur de trois chapelles, sur le côté nord (étudiés). Par ailleurs, le fondeur Maloule fournit une cloche en 1501 , et un jubé est commandé en 1565 au maître peintre parisien Guyon Ledoux, sur le modèle de celui de Guillaume de la Cour en 1626. Quatre nouvelles cloches sont fondues en 1614. Au 18e siècle, le mobilier par la suite par Clicquot pour les jeux d'anche). Des stalles sont exécutées par le menuisier Jean -Baptiste Plet en 1740. En 1743, le choeur fait l'objet d'un réaménagement complet : le maître-autel et son retable, ainsi que le jubé, sont démontés ; le choeur est carrelé à neuf par François Adam, maître marbrier et sculpteur à Paris ; le menuisier Plet intervient sur la boiserie sculptée du choeur et sur le -Constance, bénite en 1753. Ils financent aussi le réaménagement de la chapelle des fonts, la même année . Tous les marchés sont passés en 1753, avec des artisans melunais : le serrurier Chartier, le menuisier
    Titre courant :
    le mobilier de l'église Saint-Aspais
    Illustration :
    Dessin du menuisier Delacourt (ou de La Court) pour le jubé, 1626. (AM Melun. GG d 98, pièce 2 Dessin du menuisier Delacourt (ou de La Court) pour le jubé : détail. (AM Melun. GG d 98, pièce 2 Litographie du 19e siècle d'après le dessin pour le jubé de Saint-Aspais, 1626 (Doc. 1). (BM Melun Projet pour le grand orgue. Calque, 1838. (AD Seine-et-Marne. 5 V 190) IVR11_20067700326XA Vue intérieure du vaisseau central depuis l'ouest, vers le début du 20e siècle. Carte postale Vue intérieure du collatéral nord, vers le début du 20e siècle. Le titre de la carte postale (""la Piscine (lavabo en niche) pratiquée dans le mur sud de l'église. IVR11_20037700299X Détail du pied du lutrin placé dans le choeur. IVR11_20047700068XA Vue d'ensemble du panneau en relief méplat représentant saint Antoine de Padoue, 20e siècle, dans Tableau : Ecce homo, dans le collatéral sud. IVR11_20047700066XA
  • Verrière de saint Fiacre
    Verrière de saint Fiacre Meaux -
    Inscriptions & marques :
    Dans le bas de la verrière figurent l'inscription dédicatoire (1927) et les armoiries de l'évêque , Mgr Gaillard. Signature en bas à gauche : ""PLEE. MEAUX"".
    Historique :
    Cette verrière a été réalisée en 1928 par le verrier meldois Henri Plée. Elle a été offerte par les fidèles pour commémorer les 25 ans de sacerdoce de Mgr Gaillard, le 27 juin 1927 (coût : environ 18 000 francs). Le vitrail fut béni en novembre 1928.
    Illustration :
    Scènes de la vie de saint Fiacre. En bas : saint Fiacre est embarqué dans un navire (à gauche), il Scènes de la vie de saint Fiacre. En bas : il guérit des malades (à gauche) ; il refuse la couronne Le sommet de la verrière, qui s'achève sur la mort de saint Fiacre (à gauche) et la translation de
  • verrière de saint Jacques
    verrière de saint Jacques Meaux -
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le donateur sur l'oeuvre Inscription dédicatoire en bas à droite de la verrière, en lettres blanches sur fond noir : ""Mme
    Historique :
    Cette verrière a été réalisée en 1867 par le verrier meldois Henri Plée. Elle a été offerte par la
    Représentations :
    Dans le bas de la verrière figurent les saints patrons de la donatrice, Julie Dubosc, et de son saint Jacques le Majeur: agenouillé, Vierge à l'Enfant, anges saint Jacques le Majeur, conversion, Hermogène, diable saint Jacques le Majeur, capture, soldats, épée, lance saint Jacques le Majeur: captif, soldat, roi, trône, jugement saint Jacques le Majeur: captif, soldats, guérison miraculeuse saint Jacques le Majeur, conversion, baptême décollation de saint Jacques le Majeur mari, Joseph Dassy. Les autres médaillons représentent dix épisodes de la vie de saint Jacques, de bas Jacques, la conversion du magicien Hermogène, saint Jacques saisi par le scribe Josias, saint Jacques
    Emplacement dans l'édifice :
    dans la chapelle Saint-Jacques le majeur (1ere chapelle rayonnante nord)
    Texte libre :
    , réalisés par l'atelier meldois Plée. La plupart d'entre eux datent des années 1860. C'est notamment le cas des verrières de la chapelle Saint-Jacques-le-Majeur, sur le côté nord, exécutées en 1867 grâce à un
    Illustration :
    Détail des scènes 5 à 8 de la vie de saint Jacques : saint Jacques est saisi par le scribe Josias
  • Verrière de sainte Geneviève
    Verrière de sainte Geneviève Meaux -
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le donateur français bas à droite) et une inscription dédicatoire en français (en bas à gauche) : ""M. Clément Petit
    Représentations :
    consacrée la verrière. On reconnaît, de bas en haut : la naissance de la sainte, que deux anges prennent Geneviève nourrissant le peuple en temps de famine ; sainte Geneviève à Meaux : poursuivie par le fiancé de
    Description :
    . Nous n'étudions ici que la verrière centrale, la seule figurative. Elle a été réalisée en 1869 par le maître verrier meldois Henri Plée, dans le style néo-gothique. La verrière, où alternent médaillons scènes figurées, elle fait l'économie de certains épisodes miraculeux tels que le chandelier soufflé par le diable ou la sainte rendant la vue à sa mère, et recourt surtout à des scènes hagiographiques
    Texte libre :
    , réalisés par l'atelier meldois Plée. La plupart d'entre eux datent des années 1860. C'est notamment le cas des verrières de la chapelle Sainte-Geneviève, sur le côté sud, exécutées en 1869 grâce à un don du
    Illustration :
    finances et son épouse Mme Cécile Barthe ont donné les vitraux de cette chapelle. 1869". En bas à droite Scènes de la vie de sainte Geneviève : en bas à gauche, sainte Geneviève nourrit les pauvres ; en bas à droite, sainte Geneviève et sainte Céline aux portes d'une ville ; en haut à gauche, sainte
  • Verrières de la chapelle axiale
    Verrières de la chapelle axiale Meaux -
    Inscriptions & marques :
    , le 28 mai 1875, 50e anniversaire de son ordination sacerdotale"". En bas de la baie 3 est peinte la inscription concernant le donateur français Au bas de la baie n° 2 apparaît une inscription dédicatoire en français : ""Les vitraux de cette chapelle ont été offerts à Mgr Auguste ALLOU, Evêque de Meaux, par le Clergé et les fidèles de son Diocèse
    Historique :
    employer le prix à compléter les verrières de la chapelle de la Sainte Vierge"". La date ""1881"" peinte au bas de la baie 3 correspond à l'achèvement complet de l'ensemble, oeuvre du maître verrier meldois Henri Plée. Ces vitraux ont été payés avec le produit de la souscription ouverte par le clergé du diocèse le 28 mai 1875, date du jubilée de Mgr Allou, complété par des offrandes faites par l'évêque et
    Représentations :
    verrières en partant du bas à gauche (baie 1, médaillon n°1) et en allant jusqu'en haut à droite (baie 2
    Texte libre :
    tardivement que ses voisines, en 1875. Les verrières commémorent le jubilé de l'évêque, Monseigneur Allou.
    Illustration :
    Baie 2, médaillon n°1 : le mariage de la Vierge (et l'inscription dédicatoire Détail de la Nativité : saint Joseph, le boeuf et l'âne. IVR11_20087701215NUC4A ont été offerts à Mgr Auguste ALLOU, Evêque de Meaux, par le Clergé et les fidèles de son Diocèse, le
  • Verrière de saint Jean
    Verrière de saint Jean Meaux -
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le donateur sur l'oeuvre Inscription en bas à droite de la verrière, en grisaille sur fond jaune : "Mgr AUGUSTE ALLOU Evêque sur fond noir, sur le 5e médaillon : "Dominus est", paroles de saint Jean reconnaissant le Christ
    Historique :
    Cette verrière a été réalisée en 1866 par le verrier meldois Henri Plée. Elle a été offerte par
    Représentations :
    , la Cène, saint Jean au pied de la croix, saint Jean arrive le premier au tombeau, saint Jean reconnaît le Christ ressuscité, saint Jean est flagellé devant Domitien puis plongé dans l'huile bouillante
    Texte libre :
    , réalisés par l'atelier meldois Plée. La plupart d'entre eux datent des années 1860. C'est notamment le cas des verrières de la chapelle Saint-Jean l'évangéliste, sur le côté nord, exécutées en 1866 grâce à un
    Illustration :
    Détail des médaillons 3 et 4 : saint Jean assiste à la Crucifixion (à gauche), il arrive le premier Détail des médaillons 5 et 6 : saint Jean reconnaît le Christ ressuscité (à gauche), il est Détail des médaillons 7 à 11 : saint Jean est plongé dans l'huile bouillante, il prend le bateau
1