Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 5 sur 5 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Les maisons et immeubles d'Enghien-les-Bains
    Les maisons et immeubles d'Enghien-les-Bains Enghien-les-Bains
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    totalité du corpus retenu est donc importante, mais l'intérêt de l'étude d'une ville thermale unique en île -de-France justifie cette importante sélection. Ceci permet une approche plus historique de la car l'histoire de la ville ne prend naissance que durant le deuxième quart du 19e siècle. En raison de la richesse exceptionnelle de la documentation qui a permis d'étudier nombre d'oeuvres détruites, il typologie des maisons du 19e siècle et de mieux comprendre l'évolution du bâti de la ville. D'autre part, le quelques compléments de terrain et surtout plus de recherche dans les fonds d'archives, permettant une attribution et une datation plus fine de nombreux bâtiments. Ces recherches ont ainsi permis de dégager des ensembles d'édifices construits dans la ville par un même architecte et de définir des caractères inhérents à la production de ces derniers. Celui dont la production a été la plus abondante et la plus plusieurs bâtiments de ce dernier afin de traduire sa marque dans le corpus général étudié. Le chiffre
    Murs :
    faux pan de bois pan de bois pierre de taille
    Description :
    siècle aux années 1930, période choisie pour cette étude comme étant la plus représentative de l'architecture de la ville. Pour le 19e siècle on peut signaler l'importance du corpus des maisons à trois travées enduites, des maisons de type chalet et, pour la fin du siècle, de maisons empruntant à des styles d'immeubles affichant des caractères bourgeois lié à la villégiature, un corpus de maisons 1900-1910 construites sur les grands axes de la ville établis à cette période ainsi qu'à un ensemble d'immeubles des au décor sous toutes ses formes, notamment la présence relativement abondante de décor en sgraffitte.
    Auteur :
    [architecte] Baudot Anatole de
    Annexe :
    documentation du Musée de l'Ile-de-France, Sceaux L'Architecture usuelle,1909, pp. 241-245. L'Architecture Enghien - Maisons et immeubles - Sources et bibliographie Plans, élévations et photographies de maisons ou immeubles d'Enghien-les-Bains extraits de : Monographies - GIRAULT DE SAINT-FARGEAU, Eusèbe . Guide pittoresque du voyageur en France. Paris : Firmin Didot, 1838, t. 1, p. 14. (Bibliothèque municipale de Versailles, Duhaut E 375/380) - NORMAND, Louis-Marie. Paris moderne ou choix de maisons construites dans les nouveaux quartiers de la capitale et dans ses environs. Paris : 1837-1849, 3 vol., in-4 °, 159 pl. ; t. 1 et t. 3. - L'architecture pittoresque au XIXe siècle. Recueil de villas, pavillons de campagne. Paris et ses environs. Paris : François Delarue, London-Moore, Mr Queen et Co, [ca 1880 ], 100 pl. lith. ; 37 cm, pl. 52. (Bibliothèque Historique de la Ville de Paris, in fol. 90488 . Deuxième série. Maisons de campagne, villas et châteaux. Paris : Dujardin et Cie, [ca 1890], 150 pl. ; 48
    Texte libre :
    L'ensemble de l'étude sur les maisons et immeubles d'Enghien-les-Bains, ainsi que la publication - Liens web, en bas de page.
    Illustration :
    l'Ile-de-France, Inv. 65. 23. 5) IVR11_20069500063NUCA l'Ile-de-France, Inv. 65. 23. 6. E 3184) IVR11_20069500068NUCA quart du 20e siècle. (Musée de l'Ile-de-France) IVR11_20069500015NUCB . Carte postale, 1er quart du 20e siècle. (Musée de l'Ile-de-France) IVR11_20069500012NUCB Planche de quatre maisons de villégiature. Chromolithographie, 2e quart du 19e siècle. (Musée de Plan du rez-de-chaussée et élévation de la façade antérieure. Photographie. (AD Val d'Oise, 20Fi 59 Planche de quatre maisons de villégiature. Chromolithographie, 2e quart du 19e siècle. (Musée de Le chalet de Giraud à Saint-Gratien, commune de saint Gratien. Ce type de chalet, sur la commune en partie englobée par Enghien se situaient des maisons de villégiature dont ce chalet couvert de chaume qui appartient à la première génération de ces maisons pittoresques des années 1840 construites au bord du lac ou
  • maisons jumelles dites Le Rêve, 43 rue de l' Arrivée
    maisons jumelles dites Le Rêve, 43 rue de l' Arrivée Enghien-les-Bains - 43 rue de l' Arrivée 2 rue Pilloy - en ville - Cadastre : 1995 AC 287, 288
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Escaliers :
    escalier droit escalier de distribution extérieur
    Description :
    visuellement un même édifice ; la façade antérieure est composée de droite à gauche d'un haut pavillon formant belvédère accosté de la travée d'entrée de l'une des maisons. L'édifice se poursuit avec une travée formée de groupes de fenêtres juxtaposées, cintrées à l'étage, d'une façade pignon et du porche d'entrée de plusieurs architectes de la fin du 19e et du début 20e déclinent tout particulièrement dans les lieux de multiplication des balcons, les auvents, les loggias, la variation des formes de toits ainsi que sur le dessin des baies, cintrées, rectangulaires ou de type thermal. Le décor, dont plusieurs éléments de céramique les jeux de courbes qui animent tout l'édifice par le traitement cintré des aisseliers soutenant
    Étages :
    étage de soubassement rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Localisation :
    Enghien-les-Bains - 43 rue de l' Arrivée 2 rue Pilloy - en ville - Cadastre : 1995 AC 287, 288
    Titre courant :
    maisons jumelles dites Le Rêve, 43 rue de l' Arrivée
    Illustration :
    A gauche du document, élévation et plans du sous-sol, rez-de-chaussée, premier étage et combles Vue d'ensemble de l'édifice construit par l'architecte Thion. L'immeuble, qui aujourd'hui occulte Vue d'ensemble de la maison avec l'immeuble construit ultérieurement et qui occulte la vue. Carte Détail du cartel portant le nom de la maison ""le Rêve"" sur le haut de la façade, rue de l'Arrivée Façade latérale avec la loggia d'entrée de l'une des deux maisons. IVR11_20069500214XA
  • maison de villégiature dite Villa artistique, 9 avenue de Ceinture
    maison de villégiature dite Villa artistique, 9 avenue de Ceinture Enghien-les-Bains - 9 avenue de Ceinture - en ville - Cadastre : 1995 AC 30
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    En 1921, les architectes Emile Thion et Grosch ont pour commande de transformer un édifice situé au bord du lac. Selon la publication de l'exercice dans L'Architecture usuelle, l'ancienne maison grand vestibule oblong doté d'un hémicycle au fond de sa partie droite, le salon est agrandi par une variés, les charpentes décoratives apparentes et les épis de faîtage lui donnent toute son ampleur. Etage en surcroît pour la tour, savante composition pyramidante de la travée d'entrée, présence de faux pans de bois et de multiples auvents font référence à l'architecture régionaliste. L'ensemble était complété par un abondant décor de céramique de Bigot et de Gentil et Bourdet. La maison, très appréciée , avait été publiée en carte postale sous le nom de villa artistique. Depuis lors, l'édifice a été notamment laissé place à de l'ardoise lui ôtant définitivement son caractère normand.
    Précision dénomination :
    maison de villégiature
    Représentations :
    Le seul élément de décor de céramique subsistant est disposé sur l'un des murs des communs : il figure un masque de grotesque, visage feuillagé d'acanthe se déployant dans un cadre demi-circulaire orné d'une moulure de perles, de godrons et de feuilles d'acanthe. Dans la partie centrale, un motif de balustres est disposé en éventail sur un fond de mosaïque formée de petites pastilles de céramique colorée , caractéristiques de la production de Gentil et Bourdet.
    Escaliers :
    escalier droit escalier de distribution extérieur
    Murs :
    faux pan de bois
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Localisation :
    Enghien-les-Bains - 9 avenue de Ceinture - en ville - Cadastre : 1995 AC 30
    Titre courant :
    maison de villégiature dite Villa artistique, 9 avenue de Ceinture
    Annexe :
    L'Architecture usuelle, 1922, pp.161-168, 176, 192. (Bibliothèque Historique de la Ville de Paris, Per F° 537)
    Illustration :
    Plan et élévation de l'édifice initial avant la transformation et détail d'une façade modifiée. (AD Plan du sous sol et élévation de la façade antérieure sur rue de la maison reconstruite en 1921 Plan des différents niveaux et élévation de la façade postérieure donnant sur le lac de la maison Elévation latérale de la remise automobile. (AD Val d'Oise, 20Fi 59/ 10, en feuillet détaché Façade d'entrée de la remise automobile. (AD Val d'Oise, 20Fi 59/10, en feuillet détaché Vue d'ensemble de la façade antérieure. Photographie, 1er quart du 20e siècle. (AD Val d'Oise Détail de la fontaine de céramique, située sur la façade latérale de la remise automobile
  • maison dite chalet, localisation inconnue
    maison dite chalet, localisation inconnue Enghien-les-Bains - localisation inconnue - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Maison construite par l'architecte Emilie Thion, publiée sous le nom de chalet dans l'Architecture usuelle. L'implantation de l'édifice, contre un mur de clôture, et la présence dans la distribution d'écuries, d'une remise, d'un poulailler et d'une cour laissent à penser que ce chalet faisait office de
    Murs :
    faux pan de bois
    Description :
    L'ensemble est composé d'un corps de bâtiment central formant un léger ressaut, destiné à l'habitation. A droite, une aile en rez de chaussée couverte en terrasse abrite des écuries et une remise l'objet d'un grand soin architectural autant dans la diversité de la forme des baies, cintrées détail de l'architecte notamment dans le traitement de la souche de cheminée et du mur placé derrière l'édifice qui forme une sorte de pignon se terminant par un fronton cintré sur lequel se détache l'épi de faîtage du toit. Chaque baie est accompagnée d'une jardinière. Dans l'axe de l'édifice est disposé un
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Illustration :
    Plans du rez-de-chaussée et du premier étage et élévation de la maison. (AD Val d'Oise, 20Fi 59/11
  • immeuble, 53 rue du Général-de-Gaulle
    immeuble, 53 rue du Général-de-Gaulle Enghien-les-Bains - 53 rue du Général-de-Gaulle - en ville - Cadastre : 1995 AC 220
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    en béton armé par l'entreprise Pauchot et frères. Pour cette commande, Thion reprend l'une de ses œuvres parisiennes édifiée l'année précédente, au 231 bis rue Lafayette, dont il réutilise le dessin de
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Description :
    Situé sur une parcelle étroite, il ne présente qu'une travée avec une succession de balcons sur faisant la hauteur de deux étages, un fronton maniériste est dessiné par deux rampants courbes traités pots à feu. En raison de l'exigüité de la parcelle, chaque étage ne comprend qu'un appartement avec le lumière se diffuse dans les deux pièces. Le rez de chaussée est en grande partie réservé à une boutique dont l'entrée est marquée par deux colonnes. Mais la partie la plus originale de l'immeuble réside dans volées sont identiques jusqu'au dernier niveau. Le garde-corps est constitué d'immenses volutes de et réinterprété par l'ajout de chutes de roses et d'enroulements de style rocaille. Ces derniers
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Localisation :
    Enghien-les-Bains - 53 rue du Général-de-Gaulle - en ville - Cadastre : 1995 AC 220
    Titre courant :
    immeuble, 53 rue du Général-de-Gaulle
    Illustration :
    Plans du rez-de-chaussée et des étages (1904) (AM Enghien-les-Bains) IVR11_20099500534NUC4A Coupe de l'immeuble (1904). On remarque que sur les trois étages, les appartements sont ornés de colonnes et que le décor de l'escalier se poursuit jusqu'au dernier niveau. (AM Enghien-les-Bains Elévation de la façade sur la rue (1904). (AM Enghien-les-Bains) IVR11_20099500535NUC4A Détail du décor de la partie supérieure de l'immeuble. IVR11_20089500477NUC4A Vue de la première volée de l'escalier depuis le vestibule du rez-de-chaussée ; le départ est marqué par un pot à feu orné de guirlandes IVR11_20099500044NUC4A Vue d'ensemble de deux volées de l'escalier et du mur noyau ajouré IVR11_20099500045NUC4A Détail des volutes sculptées de la rampe d'escalier. IVR11_20099500046NUC4A
1