Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 5 sur 5 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • cimetière
    cimetière Vigneux-sur-Seine - 64-66 avenue Henri-Barbusse - en ville - Cadastre : 1983 AO 11, 12
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Depuis le début du XIXe siècle, la commune de Vigneux, dépourvue de cimetière, fait usage de celui de Draveil moyennant le paiement d'une redevance annuelle. Mais aux alentours de 1900 la croissance de la population conduit le conseil municipal à entreprendre des démarches pour acquérir à l'amiable un terrain permettant la création d'un cimetière communal. Une parcelle de 4000 m2 située au lieu-dit Les Quarantes Arpents, propriété du vicomte de La Panouse, qui s'oppose à la vente, est expropriée à Villeneuve-Saint-Georges, et les travaux sont adjugés le 20 novembre 1904. Le mur de clôture est du cimetière est doublée grâce à l'acquisition, auprès du cabinet Bernheim, mandataire de M. de La Panouse, d'un terrain de 4000 m2 situé au nord du précédent, le long de la route de Villeneuve. La nouvelle clôture ainsi que des bureaux sont édifiés par l'entreprise de maçonnerie parisienne Le Maître Frères en 1926 sur un projet de l'architecte Robert Simon.
    Description :
    mur de clôture en moellons de meulière.
    Annexe :
    construction de bureaux, 1926. . A. M. Vigneux, 1M 248-249 : création et agrandissement, 1902-1928 ; 1M 245 d’histoire de Draveil et Vigneux, 2008, p. 184-185.
    Illustration :
    France pendant la guerre de 1939-1945. IVR11_20079101413XA Agrandissement du cimetière : plan d'ensemble et élévation de la porte, dessinés par Robert Simon Vue de l'entrée. IVR11_20089100305NUC4A Vue de l'allée centrale. IVR11_20079101408XA Vue d'ensemble des deux tombeaux de Pierre Aubineau et de Léon Treilland, morts à la guerre de 1914 Vue des tombeaux en série (3) de Daniel Delbo, Joseph Porchy et de la famiile Jeuno, morts pour la Vue de trois tombeaux élevés par la Société amicale des israélites de Vigneux-sur-Seine, dont celui des morts en déportation de la guerre de 1939-1945. IVR11_20079101417XA
  • école primaire de filles, puis groupe scolaire Pasteur
    école primaire de filles, puis groupe scolaire Pasteur Vigneux-sur-Seine - 7-11 rue du Maréchal-Leclerc - en ville - Cadastre : 1983 AT 10, 25, 27 2011 AT 187
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Ecole de filles créée en 1902 pour desservir le nouveau quartier du lotissement du parc du Château -Frayé, vite devenu le plus important de la commune. Le terrain sis en bordure de la route de Paris (chemin vicinal n° 8) a été cédé à la commune par Georges de Courcel. Les plans établis par Paul Simon en 1904, préférés à ceux de L. Thivier, architecte à Vigneux, prévoient la construction d'une classe, d'un classe enfantine, la construction d'un nouveau préau avec cantine et l'aménagement du logement de adoptés les plans de P. Simon pour la construction d'un logement et d'une 3e classe dans une partie du jardin. L'établissement reçoit 160 élèves en 1910. En 1914 un projet de doublement de l'école par la création de 3 classes de garçons est approuvé et mis en adjudication, mais la guerre empêche la réalisation abriter l'école de garçons, les deux écoles formant un groupe scolaire de 8 classes pourvu d'une cour de plus de 800 m2, d'un préau et d'une salle de cantine. Les plans de l'architecte Simon sont approuvés
    Précision dénomination :
    école primaire de filles
    Titre courant :
    école primaire de filles, puis groupe scolaire Pasteur
    Annexe :
    Vigneux-sur-Seine, école de filles. Sources et bibliographie DOCUMENTATION I.Archives . A , 1929, et nouveau projet d’extension, 1935-1936 ; 2 O 1394 : transformation de l’école de filles en . II. Bibliographie -Vigneux, ville ouverte. Société d’histoire de Draveil et Vigneux, 2008, p
    Illustration :
    Pavillons ouest et premières travées du groupe scolaire correspondant à l'école de filles Vue d'ensemble, à partir de la façade latérale ouest. IVR11_20079101481XA
  • école primaire Les Rouvres
    école primaire Les Rouvres Vigneux-sur-Seine - Rouvres - 47 rue Gaston-Vial 64 rue des Lilas - en ville - Cadastre : 1983 AN 80, 518
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    En 1925 la commune achète un terrain de 3254 m2 destiné à la construction d'un groupe scolaire dans le lotissement du château de Rouvres, domaine de 100 ha morcelé à la fin de l'année 1922 ; 820 constructions s'y élèvent trois ans plus tard, avec une population scolaire de 200 enfants. Le projet de P . Simon, architecte à Villeneuve-Saint-Georges, qui prévoit 2 salles de classes et 2 logements, 2 cours de travaux, mais dès le 7 mai 1927, du fait de l'augmentation constante de la population, le conseil municipal vote l'agrandissement du bâtiment en cours de réalisation : l'ouverture se fait ainsi avec 4 classes le 1er octobre 1927. Une 3e classe de garçons est créée en 1930. La hausse continue des effectifs scolaires oblige la municipalité à prévoir la création d'un groupe scolaire de filles ; elle approuve le 23 mars 1930 les plans de l'architecte Paul Simon qui ajoutent 4 salles de classe au bâtiment existant . Les travaux sont adjugés le 5 février 1931 à l'entreprise Tomat et Petit de Juvisy, et le groupe
    Annexe :
    de filles, 1930-1931 ; 2 O 1393 : projet d’agrandissement, 1935-1936. II. Bibliographie -Vigneux, ville ouverte. Société d’histoire de Draveil et Vigneux, 2008, p. 190.
  • église paroissiale Saint-Pierre
    église paroissiale Saint-Pierre Vigneux-sur-Seine - 16 rue Jean-Corringer - en ville - Cadastre : 1983 AS 399
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    La première église de Vigneux est attestée dès le VIe siècle ; sa crypte aurait abrité en 846 les reliques de sainte Geneviève lors de leur transfert de Paris à Athis. D'abord propriété du chapitre de Notre-Dame de Paris, elle est donnée vers 1130 ou 1140 par l'évêque de Paris, Etienne de Senlis, à l'abbaye de Saint-Victor de Paris, et sans doute reconstruite à la fin du XIIe siècle sous le titre de Saint-Pierre-ès-Liens. Le territoire de Montgeron lui est alors rattaché. A l'abandon dès la fin du . Vigneux est alors réuni pour le culte à la paroisse de Draveil. En 1888, le conseil municipal étudie le projet de construction d'une nouvelle église sur un terrain de 22 ares situé près de la mairie (qui servirait aussi à la création d'une place communale et d'une école de filles), mais celui-ci reste sans plus tard le projet est repris par la municipalité et l'évêché de Versailles à la suite de l'offre faite par Georges de Courcel, propriétaire à Vigneux, de construire l'église à ses frais en la louant à
    Description :
    La nef, à laquelle se réduit l'église initiale, mesure 15 m 30 de longueur sur 7 m 50 de largeur . Jusquà la construction des bas-côtés, elle est éclairée par de petites baies avec 6 jours circulaires (3 encadrée par deux piliers et couronnée par un fronton en pierre que surmonte un motif décoratif en forme de clocher. Au-dessus de la porte en plein-cintre figure une rosace découpée en pierres moulurées et ornées avec la sacristie, installée dans un petit bâtiment qui sert de communication entre l'église et le presbytère. Celui-ci, également construit en meulière, comprend un étage carré et un étage de comble construits sur rez-de-chaussée. A côté du presbytère s'élève la salle paroissiale.
    Annexe :
    , par l’instituteur Anatole Roy, 1899 . AM Vigneux-sur-Seine, 1 M 1 : projet de construction d’une III. Bibliographie - Chodron de Courcel, Robert. Vigneux-sur-Seine, étude historique. Le Livre , Madeleine. De Vicus-Novus à Vigneux-sur-Seine. Messidor, 1988, p. 22-25. - Vigneux : agrandissement de l’église. In : La Semaine religieuse de la ville et du diocèse de Versailles, 17 novembre 1935 , 30e année, n° 46, p. 741. - Vigneux, ville ouverte. Société d’histoire de Draveil et Vigneux, 2008
    Illustration :
    Projet de construction d'une église : plan de la façade principale. (AM Vigneux-sur-Seine, 1 M 1 Projet de construction d'une église : plan, façades principale et latérale, coupe longitudinale Plan de l'église et du presbytère. (BHVP, Per F° 303) IVR11_20069100200XA Elévations des façades latérales et coupe de la salle paroissiale. (BHVP, Per F° 303 Vue d'ensemble de la nef en direction de la tribune ; les voûtes sont en briques apparentes, le reste de l'édifice revêtu d'un enduit simili pierre. Des arceaux en plein cintre sont ménagés sur les murs latéraux. Leurs garnissages en meulière seront démolis en 1930 et 1935 pour obtenir, de chaque Vue d'ensemble : l'église (sans bas-côtés, avant les agrandissements de 1930 et 1935), le presbytère et le départ de la salle paroissiale. Carte postale, vers 1910. (AD Essonne, 2 Fi 184 Vue de la façade antérieure. IVR11_20089100476XA
  • mairie-école
    mairie-école Vigneux-sur-Seine - 75 rue Pierre-Marin - en ville - Cadastre : 1983 AR 76 à 78
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    En 1877, la commune de Vigneux, réunie à celle de Draveil pour le culte et l'instruction primaire , décide de se doter d'une mairie-école, sur un projet établi par J. Laroche, architecte à Corbeil. Le terrain de 1600 m2 situé à la jonction des quatre voies de communication du village, est mis à la disposition de la commune par Georges de Courcel. L'administration départementale jugeant trop coûteux le projet (qui prévoitt aussi un logement pour le garde-champêtre), de nouveaux plans sont établis par H. B loin sur le chemin de la gare. Les travaux sont adjugés à Jacques Houry, entrepreneur à Brunoy. D'abord mixte, l'école, qui ne comporte que 40 places, est réservée aux garçons en l906, date de la construction d'une école de filles dans le quartier de Château-Frayé. En 1913 elle se compose de deux classes, dont une provisoire. On envisage alors sa fermeture et la construction d'une nouvelle école de garçons à côté de celle des filles, au Château-Frayé, quartier désormais le plus peuplé de la localité ; P. Simon
    Murs :
    pan de métal
    Annexe :
    : monographie de l’instituteur Pierre Anatole Roy, 10 septembre 1899. . A. M. Vigneux, 1 M 2 : plans, 1876 annexe, 1926 ; 1 M 7, installation d’une station-essence, 1939 ; 1 M 8, aménagement de la mairie après récupération des classes désaffectées, 1953-1954, 1 M 9, acquisition de bâtiments, 1957 ; 1 M 10, réalisation d’un nouveau centre administratif, 1964-1969 ; 1 M 12, projet d’extension par l’acquisition de la , 1969-1975. II. Bibliographie - Chodron de Courcel, Robert. Vigneux-sur-Seine, étude historique . Le Livre d’histoire, 2004, p. 138-142. - Leveau-Fernandez, Madeleine. De Vicus-Novus à Vigneux-sur -Seine. Messidor, 1988, p. 75-76. - Vigneux, ville ouverte. Société d’histoire de Draveil et Vigneux
    Illustration :
    Projet de construction d'une école avec logement de l'instituteur, mairie et logement du garde Projet de construction d'une école avec logement de l'instituteur, mairie et logement du garde -champêtre : plan du rez-de-chaussée, du 1er étage et des caves. (AM Vigneux-sur-Seine, 1 M 2 Projet de construction d'un secrétariat en annexe de la mairie : façade latérale, coupe, élévation sur cour, plan du rez-de-chaussée ; 15 février 1926. (AM Vigneux-sur-Seine, 1 M 5) IVR11_20079101236XA proposé par la Coopérative des Bois de l'Est (Aube), 5 août 1970. (AM Vigneux-sur-Seine, 1 M 21 Agrandissement de l'hôtel de ville : façade principale, par la société GETRABAT, 45, rue de Clisson Extension de la mairie : façades avant, arrière, latérales gauche et droite ; 19 mars 1975. (AM Vue d'ensemble du bâtiment et plan de l'école ; photographie et plan extraits de la monographie Vue d'ensemble de l'ancienne mairie. Carte postale, vers 1910. (AD Essonne, 2 Fi 184
1