Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 61 à 80 sur 87 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • maison de notable Le Windsor,  rue Général de Gaulle
    maison de notable Le Windsor, rue Général de Gaulle Enghien-les-Bains - rue Général de Gaulle - en ville - Cadastre : 1892 AC 1995 AE 172
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Genre :
    de maître
    Historique :
    Cette maison a été construite en 1860 pour Albert de Montry, personnage du monde parisien du crédit et des compagnies d'assurance, mais surtout directeur de l'établissement thermal d'Enghien. Il occupait une grande parcelle délimitée par les actuelles rues de Girardin, de Cursay, de la Coussaye et du Général de Gaulle, sa façade antérieure donnant vers le lac. L'édifice et son environnement (jardins , communs, paysage) sont connus grâce à un album signé du photographe Charles Vogt, daté de 1875 et conservé pittoresque en vogue au milieu du 19e siècle. On ne connait l'auteur du jardin mais l'on peut penser que de Montry a fait appel à un paysagiste de renom, ayant déjà en 1855 passé commande d'un jardin au paysagiste Varé pour sa précédente maison qui était une maison de campagne situé au 46 de la Grande rue, actuelle rue du Général de Gaulle. En 1904, le parc est acquis par quatre négociants parisiens sous la raison sociale Société Schwab et Jacob qui loti l'ensemble des 20 000 m² sous le nom de lotissement du parc du
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Description :
    De la villa Windsor on ne connaît que la façade donnant sur le jardin : longue de six travées elle présente un ordonnancement avec un corps de bâtiment central encadré par deux ailes plus basses, dépourvues d'étage de comble. Au rez de chaussée, se déploie au centre une grande serre en hémicycle, surmontée de semble-t-il d'un premier appareil de gouttières, fait suite à un toit en appentis qui lui est à l'aplomb , sans doute rocaillée, et l'élévation en moellons est enduite avec, à l'étage, la présence de pilastres aux différents angles et des larmiers en saillie au niveau des fenêtres du rez de chaussée des ailes volière construite sur un soubassement de brique, en branches d'arbre écotés hourdi d'un blocage de
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Localisation :
    Enghien-les-Bains - rue Général de Gaulle - en ville - Cadastre : 1892 AC 1995 AE 172
    Titre courant :
    maison de notable Le Windsor, rue Général de Gaulle
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la façade sur jardin, ornée d'une grande serre. (AM Enghien-les-Bains, R154 Vue de l'entrée du parc. Sur le côté à gauche figure le Kursaal alors en construction et qui ne
  • maison, 52 avenue de Ceinture
    maison, 52 avenue de Ceinture Enghien-les-Bains - 52 avenue de Ceinture - en ville - Cadastre : 1995 AB 365
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Représentations :
    La lucarne centrale est le point fort de l'ornementation de la maison : vase avec couvercle , portant le chronogramme, posé sur un petit socle de pierre et encadré de volutes feuillagées et ornées de
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Localisation :
    Enghien-les-Bains - 52 avenue de Ceinture - en ville - Cadastre : 1995 AB 365
    Titre courant :
    maison, 52 avenue de Ceinture
    Illustration :
    Vue de la façade antérieure. Sur le côté gauche, la maison a été agrandie par un corps de bâtiment en rez-de-chaussée. IVR11_20099500448NUC4A Détail du couronnement de la lucarne centrale ; sur le vase est porté le chronogramme de la date de
  • colombier
    colombier Enghien-les-Bains - localisation inconnue - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    publication dans l'ouvrage de Normand.
    Représentations :
    L'épi de faîtage représente un oiseau, sans doute une colombe ou un pigeon. Sur le fronton au dessus de l'entrée le bas relief est orné d'un mouton et d'une chèvre
    Description :
    L'édifice présente trois niveaux : un rez de chaussée en brique et pierre couronné d'un premier second niveau forme le corps du colombier, en brique de couleurs différentes dessinant un motif losangé treillage de bois semble masquer ce qui est vraisemblablement un réservoir. Un épi de faîtage est disposé sur un amortissement formant un petit toit posé sur des consoles de bois.
    Illustration :
    Plans et élévation du colombier. Sur le plan du rez-de-chaussée est figuré l'arbre central pivotant qui permet de visiter les boulins. Gravure. (BHVP, in fol. 10 84) IVR11_19697500457P
  • maison châlet, 7 boulevard Cotte
    maison châlet, 7 boulevard Cotte Enghien-les-Bains - 7 boulevard Cotte - en ville - Cadastre : 1995 AD 989
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Description :
    largement débordant ourlé de lambrequins de bois découpés et une organisation des ouvertures en travées régulières. L'ensemble est ici souligné de corniches à la modénature soignée marquant les différents niveaux.
    Étages :
    étage de comble
  • tombeau de la famille Napolitano
    tombeau de la famille Napolitano Enghien-les-Bains - rue Louis Delamarre - en ville - Cadastre : 1995 AB non cadastré domaine public
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Représentations :
    Sur un médaillon de bronze est représenté le défunt, de face, en buste. Colonnes avec châpiteaux
    Description :
    Tombeau constitué d'un sarcophage en pierre artificielle recouvert d'une dalle de marbre rouge et adossé à une stèle encadrée par deux colonnes de marbre rouge au fût galbé, supportant un fronton formant ressaut et auvent pour protéger le médaillon de bronze sculpté.
    Titre courant :
    tombeau de la famille Napolitano
    Illustration :
    Détail du médaillon de bronze : portrait en buste de monsieur Napolitano (1841-1907
  • maison, 16 boulevard du lac
    maison, 16 boulevard du lac Enghien-les-Bains - 16 boulevard du lac - en ville - Cadastre : 1995 AH 16
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Escaliers :
    escalier de distribution extérieur
    Description :
    oculi. Le rez de chaussée a été modifié et ne relève plus de la même architecture. L'édifice est précédé , de part et d'autre de la grille de clôture sur la rue de deux pavillons symétriques.
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
  • maison, 14 boulevard Hippolyte Pinaud
    maison, 14 boulevard Hippolyte Pinaud Enghien-les-Bains - 14 boulevard Hippolyte Pinaud - en ville - Cadastre : 1995 AD 685
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Maison construite autour de 1880, agrandie durant le premier quart du 20e siècle par un corps de bâtiment disposé devant l'une des travées pour, selon la tradition orale, servir d'atelier de peintre.
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Représentations :
    siècle : scènes de pêche, de vendange, de jeux avec des guirlandes de fleurs, elles pourraient évoquer les quatre saisons, la dernière ayant disparu lors de l'agrandissement de l'édifice
    Escaliers :
    escalier de distribution extérieur
    Murs :
    pan de bois
    Description :
    régulières. La brique, de deux tonalités différentes, est disposée non seulement en lits alternés, mais aussi premiers niveaux et le couronnement de l'édifice est savamment composé par une corniche sommitale soulignée s'insérer des panneaux de céramique. Le corps de bâtiment rajouté est lui en pans de bois et brique et un épi de faîtage également en bois. La céramique est également présente avec des cabochons de fleurs et des carreaux formant un motif losangé s'adaptant aux croisillons de bois. Le décor de cette maison est particulièrement soigné. Outre la marquise de ferronnerie et les garde corps de fonte, des bas
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la façade antérieure. IVR11_20099500602NUC4A Détail de l'un des bas-reliefs ornant la façade : putti vendangeant. A gauche disposant les grappes Détail de l'un des bas-reliefs ornant la façade : putti jouant avec des guirlandes de fleurs et des Détail de l'un des bas-reliefs ornant la façade : putti pêchant dans la rivière à gauche, dans un
  • chapelle funéraire de la famille G. Vitry
    chapelle funéraire de la famille G. Vitry Enghien-les-Bains - rue Louis Delamarre - en ville - Cadastre : 1995 AB non cadastré domaine public
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Description :
    Chapelle dont la façade antérieure est cantonnée de deux pilastres cannelés doriques surmontés par une forte modénature et amorti par une croix. La porte est en ferronnerie, figurant un motif de croix dans la partie supérieure ajourée et vitrée. La verrière du fond de la chapelle est traitée selon une technique de verre peint et non de mise en plomb. Seule la partie centrale du panneau présente du plomb, mais c'est visiblement un plomb de casse.
    Titre courant :
    chapelle funéraire de la famille G. Vitry
    Illustration :
    Vue de la verrière située au fond de la chapelle funéraire : vue d'une tombe dans un cimetière aux
  • maison, 65 boulevard Cotte
    maison, 65 boulevard Cotte Enghien-les-Bains - 65 boulevard Cotte - en ville - Cadastre : 1995 AD 372
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Selon les dossiers de pré-inventaire établis en 1986, la tradition voudrait que la maison ait été construite en 1914 pour monsieur Maginot. Les décors de mosaïque qui ornent la façade antérieure et celle sur la rue André Maginot proviennent de l'entreprise Gentil et Bourdet de Boulogne-Billancourt (Hauts de Seine). L'auvent disposé au dessus de la porte d'entrée est un ajout tardif, postérieur aux années 1980.
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Description :
    La maison, de plan massé, présente une façade antérieure marquée par plusieurs décrochements, le tout couvert par un toit débordant. L'une des pièces du rez de chaussée présente une avancée arrondie en demi hors œuvre qui rompt la verticalité de la façade accentuée par les panneaux enduits encadrés de brique sur toute la hauteur de l'édifice. Les baies, rectangulaires et surmontées de linteaux métalliques, sont ornées pour plusieurs d'entre elles, et sur les différentes façades, de frontons cintrés au décor de mosaïque. Sur la façade donnant sur la rue Maginot, à l'étage, une fausse baie fait l'objet d'un décor plus important avec des guirlandes de fleurs.
    Étages :
    étage de comble
    Illustration :
    Vue d'ensemble de l'édifice depuis le boulevard Cotte. IVR11_20089500446NUC4A Détail de l'un des frontons cintrés ornant le haut des baies : décor de mosaïque, production de l'entreprise Gentil et Bourdet, caractérisée par la présence de pastilles de céramique blanche et des motifs de
  • maison de notable Les Célérifères, 50 rue Général de Gaulle
    maison de notable Les Célérifères, 50 rue Général de Gaulle Enghien-les-Bains - 50 rue Général de Gaulle - en ville - Cadastre : 1995 AC 165
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Genre :
    de maître
    Historique :
    , administrateur en chef des hôpitaux et hospices de Paris et véritable promoteur de la station thermale d'Enghien amenaient les curistes de Paris à Enghien. Elle figure au nom des plus anciennes maisons de la ville mais a subit au cours des années bien des avatars. Transformée en 1840 comme restaurant de l'hôtel de la paix , établi sur la Grande rue, actuelle rue du Général de Gaulle, elle avait alors été doublée en longueur passant ainsi de 5 à 10 travées. L'établissement est en activité jusqu'après la seconde guerre mondiale l'objet d'une importante restauration pour tenter de retrouver son aspect initial.
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Description :
    C'est l'un des premiers exemples à Enghien de cette architecture régulière, dont la composition de la façade et le style de la modénature attestent la précocité : larmiers au dessus des baies du premier étage, importante corniche à modillon de couronnement, bandeau d'attique. Des pilastres marquent
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Localisation :
    Enghien-les-Bains - 50 rue Général de Gaulle - en ville - Cadastre : 1995 AC 165
    Titre courant :
    maison de notable Les Célérifères, 50 rue Général de Gaulle
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la façade antérieure. IVR11_20099500615NUC4A
  • tombeau d'Eléanor Fidler Dunnett
    tombeau d'Eléanor Fidler Dunnett Enghien-les-Bains - rue Louis Delamarre - en ville - Cadastre : 1995 AB non cadastré domaine public
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Ce tombeau est celui d'Eléanor Fidler, d'origine anglaise, mère de Sydney Dunnet architecte du chemin de fer du Nord : in memory of our mother/ Eleanor Fidler Dunnett/ born in London/dec 1808/ died in
    Description :
    Tombeau de type stèle de forme trapézoïdale ornée d'une guirlande et surmontée d'un couronnement se
  • maison de villégiature puis maison dite Villemessant puis Kursaal, 2 à 14 avenue de Ceinture
    maison de villégiature puis maison dite Villemessant puis Kursaal, 2 à 14 avenue de Ceinture Enghien-les-Bains - 2 à 14 avenue de Ceinture - en ville - Cadastre : 1852 AC 286 : 1892 AC 286
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    commanditaire est le colonel Bro, qui vient d'investir dans la construction de l'hôtel des Quatre pavillons sur la parcelle voisine. Cette maison de maître comportait un grand salon, une salle de billard, une salle à manger, une salle de bains, une cuisine, sept chambres de maître et un logement pour dix pour huit chevaux, une remise pour trois voitures et un logement de gardien. Les bâtiments abritant ces services étaient disposés symétriquement, à l'arrière de l'édifice, et fermaient une cour par deux pans arrondis formant une sorte d'exèdre. Cette disposition est visible sur les premiers plans de la station thermale. La maison est transformée ou reconstruite pour devenir la maison de villégiature du journaliste Hippolyte Auguste Jean de Villemessant durant la seconde moitié du 19e siècle. En 1902, la villa est acquise dénommés les nouveaux thermes aujourdh'ui détruit de même que la maison. Bressoux installe également dans
    Précision dénomination :
    maison de villégiature
    Représentations :
    Le pignon du second édfice est orné de bois découpés particulièrement travaillés. Des épis de
    Escaliers :
    escalier droit escalier de distribution extérieur
    Description :
    La première maison construite, de style néoclassique, présentait un corps de bâtiment oblong encadré de deux autres de même forme, disposés en retrait du premier. L'ensemble des façades présentait droit conduisait à une large terrasse sur laquelle ouvrait la loggia d'entrée cintrée, encadrée de deux grandes niches abritant des sculptures. L'avant corps de l'entrée était surmonté d'une terrasse donnant aux pièces de l'étage la vue sur le paysage lacustre, encore sauvage dans les années 1820. Le second édifice, construit ultérieurement et dont le plan carré semble englober la totalité de l'édifice précédent , abondamment orné de bois découpés. Ce corps central est accosté de deux ailes plus basses. La façade arrière , plus sobre, est composée d'un avant corps central en léger ressaut et de deux ailes latérales.
    Localisation :
    Enghien-les-Bains - 2 à 14 avenue de Ceinture - en ville - Cadastre : 1852 AC 286 : 1892 AC 286
    Titre courant :
    maison de villégiature puis maison dite Villemessant puis Kursaal, 2 à 14 avenue de Ceinture
    Illustration :
    Vue et plan d'une ""jolie maison à vendre ou à louer"" voisine de l'établissement des Quatre Plan général de la parcelle avec les nouveaux aménagements exécutés par Bressoux dès 1902 pour le kursaal et l'établissement thermal. (AM Enghien-les-Bains, 1T 29, autorisations de permis de construire Vue d'ensemble de la façade sur jardin de la maison encore propriété de Villemessant à la fin du Vue d'ensemble de la façade antérieure de la villa Villemessant depuis les jardins du casino, vers Vue de la façade antérieure de l'édifice devenue Kursaal. Carte postale, vers 1903. (AD Val d'Oise Vue de la façade donnant sur le lac. Carte postale premier quart 20e siècle. (AD Val d'Oise Vue d'ensemble de la façade. Carte postale, premier quart 20e siècle. (AD Val d'Oise
  • immeuble, 46 rue Félix Faure
    immeuble, 46 rue Félix Faure Enghien-les-Bains - 13 rue Péligot - en ville - Cadastre : 1995 AB 149
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Ce grand immeuble, qui occupait à l'origine deux numéros de la rue Péligot, les 11bis et 13 , illustre l'importance de l'urbanisation du quartier de la gare d'Enghien durant le premier quart du 20e siècle, la rue étant créée autour de 1905.
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Description :
    corniche de brique surmontée de balustres également de brique reprenant un motif de claustra et masquant le des arbalétriers de bois, couvrant un grand balcon. Le décor et la mise en œuvre des matériaux y sont particulièrement soignés : carreaux de céramique en revêtement au troisième étage, formant un dessin en damier gris et blanc, frise de carreaux vert et blanc, motif de guirlandes et de chute en céramique bleue sur le second étage, damier de plus petit module, bleu et blanc au dessus des linteaux métalliques. Le soin apporté au décor du porche d'entrée est à l'image de celui de l'élévation : sol de mosaïque avec motif de postes (formant un dessin de vagues), murs couverts d'un revêtement original constitué de carreaux de parement en briquetage, reprenant le calepinage de la brique. Le tout est en grès émaillé dont l'aspect l'architecte. Enfin, également révélateur du goût du détail qui caractérise l'édifice, le numéro de rue est
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Illustration :
    Vue d'ensemble de l'immeuble depuis la rue IVR11_20089500516NUC4A Vue du porche de l'entrée au 11 bis IVR11_20089500517NUC4A Détail de la plaque de numérotation en mosaïque. IVR11_20089500518NUC4A
  • maison, 16 rue du Temple
    maison, 16 rue du Temple Enghien-les-Bains - 16 rue du Temple - en ville - Cadastre : 1995 AB 232
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    La maison construite au milieu du 19e siècle, dont le corps de logis principal reste lisible, a été agrandie par un garage latéral à gauche et un corps de bâtiment en rez de chaussée à droite. Le jardin, qui
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Description :
    Ce type de maison appartient à une catégorie typologique représentative de l'architecture du milieu , masque le toit à faible pente. Maison de notable, ou maison de rapport pour les locations saisonnières d'été, il est difficile de trancher, mais on remarque que plusieurs maisons de ce type ont deux étages carrés. Le premier étage est plus haut que le second, marquant ainsi l'attention de l'architecte pour respecter la hiérarchie des étages. Enfin, élément caractéristique de cette architecture symétrique, la
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Illustration :
    Maison de type trois travées avec balcon et deux étages. Sur la façade latérale, on aperçoit les
  • tombeau de la famille Grusse, Dagneau et Rivière
    tombeau de la famille Grusse, Dagneau et Rivière Enghien-les-Bains - rue Louis Delamarre - en ville - Cadastre : 1995 AB non cadastré domaine public
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Représentations :
    Le soldat au premier plan est présenté agenouillé, de dos, levant les bras pour implorer le Christ voilée, parque ou évocation de la Vierge. Le texte situé en dessous de la scène donne le sujet de l'imploration Seigneur j'ai espéré en vous, je ne serai pas ???mais la suite de la phrase est illisible.
    Description :
    Tombeau de type stèle qui englobe dans son plan deux jardinières de part et d'autre. La stèle, dont
    Titre courant :
    tombeau de la famille Grusse, Dagneau et Rivière
    Illustration :
    Détail du bas relief de la stèle évoquant le défunt Albert Grusse Dagneau, mort au champ d'honneur
  • immeuble, 6, 8 rue Péligot
    immeuble, 6, 8 rue Péligot Enghien-les-Bains - 6, 8 rue Péligot - en ville - Cadastre : 1995 AB 205, 204
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Cet ensemble de deux immeubles de la rue Péligot illustre l'importance de l'urbanisation du quartier de la gare d'Enghien durant le premier quart du 20e siècle, la rue étant créée autour de 1905. Ils
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Murs :
    pan de bois
    Description :
    Les deux immeubles sont élevés en moellons de pierre, ce qui est peu fréquent dans le corpus d'immeubles de la ville d'Enghien, avec des éléments en briques rouge pour le rez de chaussée et le dernier niveau, les encadrements des travées latérales du numéro 8 et le bow window de la travée centrale au n° 6 au toit débordant. La polychromie de l'ensemble est rehaussée par des briques vernissées vertes et le décor est complété par des garde-corps ornés de fleurs, de branches de laurier et de mufles de lion.
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Illustration :
    Vue de l'entrée au numéro 8 IVR11_20089500525NUC4A Détail de l'une des plaques de métal ornant l'entrée au numéro 8. IVR11_20089500524NUC4A Détail de l'un des balcons de l'immeuble au n° 8 de la rue Péligot IVR11_20089500523NUC4A
  • maison, 75 avenue de Ceinture
    maison, 75 avenue de Ceinture Enghien-les-Bains - 75 avenue de Ceinture - en ville - Cadastre : 1995 AH 170
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Murs :
    pan de bois
    Description :
    Maison composée d'un corps de bâtiment principal et d'un pavillon carré formant belvédère dans sa partie supérieure qui domine la maison d'un étage de plus. Ce belvédère au toit en pavillon largement débordant est entouré d'une terrasse permettant d'avoir tous les points de vue, vers le lac mais aussi vers
    Étages :
    étage de comble
    Localisation :
    Enghien-les-Bains - 75 avenue de Ceinture - en ville - Cadastre : 1995 AH 170
    Titre courant :
    maison, 75 avenue de Ceinture
  • maison double, 31, 29 boulevard du lac
    maison double, 31, 29 boulevard du lac Enghien-les-Bains - 31, 29 boulevard du lac - en ville - Cadastre : 1995 AH 60, 282
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Représentations :
    épis de faîtage et une crête de faîtage, le tout en zing
    Description :
    Ces deux édifices, par leur décor et leur typologie, empruntant pour l'un à des références de la présente une façade marquée à droite par l'avancée de la tour destinée à l'escalier et à gauche par une tourelle en poivrière percée de baies en anse de panier et supportée par un culot mouluré. La travée centrale, encadrée par un réseau de pilastres, est amortie par une lucarne au fronton galbé , caractéristique de la première Renaissance mais curieusement ouvert non par une baie mais par un oculus. La maison mitoyenne est elle caractérisée par son pignon à redans ou pas de moineaux et par la présence d'une
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
  • tombeau de la famille Laurent
    tombeau de la famille Laurent Enghien-les-Bains - rue Louis Delamarre - en ville - Cadastre : 1995 AB non cadastré domaine public
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    , blessé à Vauquois (Meuse) le 28 février 1915 décédé des suites de ses blessures le 1er mars 1915 à l'âge de 21 ans et Léon-Adrien, aviateur, sergent, mort en 1919.
    Représentations :
    de jardin.
    Description :
    Tombeau type cénotaphe posé sur un socle en pierre artificielle et encadré de part et d'autre de deux balustres de métal. Le tombeau est en marbre noir orné sur le dessus d'un grand crucifix. Sur les côtés sont disposées des palmes en bronze et deux photographies de défunts. Sur le devant figure un
    Titre courant :
    tombeau de la famille Laurent
    Illustration :
    Détail d'un médaillon photographique : portrait de l'un des fils Laurent mort à la 1ère guerre
  • maison de notable, 11 rue du Docteur Leray
    maison de notable, 11 rue du Docteur Leray Enghien-les-Bains - 11 rue du Docteur Leray avenue de Ceinture - en ville - Cadastre : 1995 AC 40
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Genre :
    de maître
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Description :
    Cette maison de notable est caractéristique de l'architecture des maisons de notable et de simplicité, juste animées par une fine modénature et une corniche à modillons. La partie centrale de la façade donnant sur l'avenue de Ceinture est délicatement mise en léger retrait et ouverte par des baies géminées, cintrées à l'étage, trait récurent des immeubles et maisons de cette période.
    Étages :
    étage de comble
    Localisation :
    Enghien-les-Bains - 11 rue du Docteur Leray avenue de Ceinture - en ville - Cadastre : 1995 AC 40
    Titre courant :
    maison de notable, 11 rue du Docteur Leray
    Illustration :
    Vue d'ensemble depuis l'avenue de Ceinture. IVR11_20099500471NUC4A