Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 41 à 60 sur 95 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • maison rue Eugène-Briais
    maison rue Eugène-Briais Melun - 2 rue Eugène-Briais - en ville - Cadastre : 1826 C2 797, 798 1985 AT 235
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Cette maison est édifiée dans la seconde moitié du 18e siècle sur le site de l'ancien hôtel de ville, abandonné par les échevins en 1748 pour cause de vétusté (voir le dossier IA77000447, avec une illustration). Le corps de logis s'appuie sur le rempart médiéval, remployé en fondation du côté est (épaisseur du mur bien visible dans la cave). Sa construction est probablement contemporaine de l'aménagement de tour Messire Pasquier, et une poterne au sud-ouest (ancien siège de l'hôtel de ville). Ces vestiges de Gilson, architecte de la ville : la poterne a été démolie en mai 1827, et la tour en 1830. Le côté sud de la propriété a alors été remanié : reconstruction de l'aile sud, substitution d'un pan coupé à la tour d'angle (déjà très fortement arasée), et transformation de la toiture du corps de logis, jusque-là
    Description :
    La maison se compose d'un corps de logis orienté est-ouest, ouvrant sur une petite cour, et d'une aile en retour côté sud, un peu plus basse. Le corps de logis est un large bâtiment doté d'une grande cave semi-enterrée, divisée en deux berceaux parallèles. Le premier berceau de la cave abrite un puits
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Illustration :
    Départ de l'escalier. IVR11_20027700714X Vue de l'escalier. IVR11_20027700715X Vue de la charpente, à l'angle sud du corps de logis. IVR11_20027700711X
  • maison rue des Fossés
    maison rue des Fossés Melun - 7 bis-9 rue des Fossés - en ville - Cadastre : 1985 AI 157
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    melunais Paul Buval en 1862. Elle était encore habitée par l'architecte Gerald de Faye, son descendant, en
    Description :
    Cette maison constitue un unicum, à la fois par son plan et par son élévation. Le corps de logis est disposé en T et flanqué de deux annexes plus basses (ancien atelier à droite et logement à gauche ). Les murs sont recouverts d'un parement de briques rouges et vernissées, avec chaînage de pierre autour des baies et aux angles du bâtiment. Des bandeaux de pierre rythment en outre chaque étage de la façade. Les toitures, peu pentues, sont couvertes d'ardoises. Parmi les traits distinctifs de l'élévation , on notera les grandes arcades du rez-de-chaussée, le balcon en fer forgé au milieu du premier étage étage du corps de logis.
    Étages :
    en rez-de-chaussée surélevé
  • maison rue de Dammarie
    maison rue de Dammarie Melun - 36 rue de Dammarie - en ville - Cadastre : 1985 BC 186
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Georges Decomoy, en 1892, fait bâtir 2 maisons aux n°34 et 36 rue de Dammarie (AM Melun, 1 G 70 ). Celle d'angle, au n°36, porte la plaque de l'architecte parisien Jules Guillemin. C'est l'une des rares
    Représentations :
    Les baies du premier étage sont surmontées de frontons triangulaires, leurs linteaux sont ornés de tables composées de carreaux de céramiques aux motifs de fleurs. L'angle de la maison est marqué par un
    Description :
    Cette maison est élevée sur une parcelle d'angle. La façade principale, donnant sur la rue de Dammarie, est séparée de la rue par un petit jardin, selon une disposition fréquente dans la plaine de la Varenne. La mise en oeuvre est soignée (moellons de meulière à joints rocaillés, tuiles faîtières
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Localisation :
    Melun - 36 rue de Dammarie - en ville - Cadastre : 1985 BC 186
    Titre courant :
    maison rue de Dammarie
    Illustration :
    Alignement de maisons rue de Dammarie. Au premier plan : la n°36 (J. Guillemin, architecte, Paris
  • maison rue du Docteur Pouillot
    maison rue du Docteur Pouillot Melun - 65bis rue du Docteur-Pouillot - en ville - Cadastre : 1985 BD 217
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    retrouve de nombreux éléments également présents dans les pavillons qu'il édifie alors à Melun, notamment dans le lotissement de l'Ermitage : toit dissymétrique, décor en faux pan de bois et carreaux de hasard , grande baie cintrée en façade. La maison, qui porte la plaque de son auteur, sert de résidence à Léon Paupe jusqu'à son déménagement rue du Général-de-Gaulle à la fin des années 1930 (voir dossier
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé
    Illustration :
    Détail : plaque de l'architecte L. Paupe. IVR11_20037700416XA
  • maison néo-gothique
    maison néo-gothique Melun - 8bis avenue Thiers - en ville - Cadastre : 1985 BC 375
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Albert Goubeaut, sculpteur et fabricant de meubles. Les initiales GT sculptées sur la façade sont celles de Goubeaut et de sa femme, née Temporel. Le décor sculpté de la façade est certainement l'oeuvre personnelle du commanditaire. A l'arrière de la maison (dont le rez-de-chaussée servait de boutique), se
    Description :
    L'édifice est construit en moellons de meulière, mais la façade présente un parement de brique à motifs losangés, rehaussé d'un décor sculpté de style médiéval : fleurons, personnages et symboles de l'architecture. La date et les initiales du commanditaire sont également sculptées sur les corbeaux du rez-de -chaussée. La toiture en ardoise est de forme complexe : longs pans brisés avec pignon découvert au nord , pignon couvert au sud, ainsi que deux toits en pavillon à l'avant (au-dessus du porche) et à l'arrière de
    Étages :
    étage de comble
    Illustration :
    Plan de situation. Calque aquarellé, vers 1925. (AD Seine-et-Marne. 5 Mp 294) IVR11_20067700350XA Vue de la façade. IVR11_20037700455VA
  • maison quai Pasteur
    maison quai Pasteur Melun - 26 quai Pasteur 2 rue Barthel - en ville - Cadastre : 1985 AT 16
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    l'emplacement d'un édifice plus ancien, organisé autour d'une cour centrale, qui a accueilli un établissement de bains (cf. la photographie du quai Pasteur vers 1860, conservée à la Médiathèque de Melun sous la cote
    Description :
    corps double en profondeur) et par un décor soigné, de style néo-classique. Le balcon au centre de la
    Étages :
    étage de comble
  • maisons à pignon sur rue rue des Cloches
    maisons à pignon sur rue rue des Cloches Melun - 5-7 rue des Cloches - en ville - Cadastre : 1985 AT 294
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    difficile de dater cet ensemble auquel il faut associer la maison voisine (9, rue des Cloches) où se situe : l'hôtellerie Saint-Christophe. Ils ont depuis subi des remaniements, le rez-de-chaussée du n°5 ayant notamment
    Description :
    rampe de fer forgé (17e siècle ?). Ces deux maisons, aujourd'hui reliées, sont cependant distinctes à médiévale, désormais semi-enterrée, et voutée d'ogives avec une clé ronde (c'est le seul exemple de clé de plancher à solives apparentes rachetant l'écart. En dessous de la maison s'étend une cave en berceau assez profonde, à laquelle on accède par un escalier droit partant de la cour à l'arrière.
    Étages :
    étage de comble
    Typologies :
    maison de ville
  • maison rue Saint-Aspais
    maison rue Saint-Aspais Melun - 39 rue Saint-Aspais 4 rue des Cloches - en ville - Cadastre : 1985 AT 106
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Cette maison du 18e siècle présente une structure à pan de bois, matériau encore employé jusqu'à la fin de l'Ancien Régime malgré les risques d'incendie. On notera la présence de fausses baies sur la rue des Cloches, pour ordonnancer la façade. Bien que le rez-de-chaussée ait été remanié, il a
    Murs :
    pan de bois
    Étages :
    étage de comble
  • maison rue du Presbytère
    maison rue du Presbytère Melun - 15 rue du Presbytère - en ville - Cadastre : 1985 AT 59
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Cet édifice est l'un des témoins les mieux conservés de l'habitat ancien à Melun. Il reflète la permet de dater de la 1ère moitié du 16e siècle (l'étage pouvant être une surélévation). L'escalier en vis remonte aussi au 16e siècle, mais la façade sur rue du corps de logis a été remaniée au 17e siècle pas sur le plan de Desquinemare en 1740).
    Description :
    Édifice à deux corps de logis, l'un sur la rue (haut de 2 étages, plus comble), l'autre sur la cour (1 étage, plus comble, galerie en rez-de-chaussée), formant un plan en L. On accède aux deux par un escalier en vis occupant une cage carrée, à l'arrière du corps de logis. Sous le logis sur rue
    Étages :
    étage de comble
    Illustration :
    Plan et coupes de la cave. IVR11_20067700557NUD la galerie Renaissance du 15, rue du Presbytère. Carte postale. (Musée municipal de Melun. inv Alignement de maisons anciennes, sur le côté ouest de la rue du Presbytère. Au centre, façade du n Vue de l'entrée. IVR11_20067700119X La galerie Renaissance, sur la cour arrière. Vue prise de l'est. IVR11_20067700120VA Le côté est de la cour. IVR11_20067700122VA La galerie Renaissance, au rez-de-chaussée de la cour. IVR11_20067700124VA Le soupirail en grès, à l'est de la cour. IVR11_20067700126X Salle en demi sous-sol, sur le côté est de la cour : détail de la mise en oeuvre du plafond Partie nord de la cave, voûtée en berceau (17e-18e siècles?). Vue prise depuis le nord
  • maison boulevard Gambetta
    maison boulevard Gambetta Melun - 7 boulevard Gambetta - en ville - Cadastre : 1985 AT 231, 232
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Cette maison, datable du 17e siècle par son style, se trouvait dans la censive de la commanderie des Hospitaliers et s'élevait au voisinage du mur de ville (encore visible dans la cave d'une maison cette hypothèse. L'édifice a fait l'objet d'une restauration récente, les caves (et le rez-de-chaussée d'un deuxième corps de logis, côté rue Eugène-Briais) abritent actuellement un restaurant.
    Description :
    (côté sud). Elle est bâtie en moellons de calcaire, avec chaînages en grès aux angles. Son pignon couvert est aveugle. Le toit est couvert de tuiles plates. La cave, qui comprend un puits, est formée de berceaux parallèles à la rue. A l'arrière, sur la rue Eugène-Briais, s'élèvent deux autres corps de logis
    Étages :
    étage de comble
    Illustration :
    Vue de l'élévation est, vers le boulevard. IVR11_20057700261XA Vue d'ensemble de la propriété, depuis le sud. La maison étudiée présente son pignon sud (aveugle
  • maison rue Armand Cassagne
    maison rue Armand Cassagne Melun - 9 rue Armand-Cassagne - en ville - Cadastre : 1985 AV 143
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    sa propre maison, où il est encore domicilié dans les années 1930. L'aspect recherché de la façade avec la profession de son propriétaire, qui y fait en quelque sorte sa réclame.
    Description :
    Si le pignon oriental laisse apparaître son gros-oeuvre en moellons de meulière, la façade, elle , présente un décor éclectique particulièrement soigné, avec de nombreux emprunts néo-gothiques. Sur fond de parement de brique rouge, les ouvertures sont encadrées de briques colorées (jaunes, rouges, vertes et par la présence de la lucarne, avec son couronnement pointu.
    Étages :
    étage de comble
    Illustration :
    Détail de la façade, avec sa lucarne à fronton d'inspiration néo-gothique. IVR11_20067700432XA
  • série de 3 maisons boulevard Aristide Briand
    série de 3 maisons boulevard Aristide Briand Melun - 11, 13, 15 boulevard Aristide-Briand - en ville - Cadastre : 1985 AH 159, 158, 257
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Dans le lotissement établi le long du boulevard de la République, ouvert en 1900 (dossier IA77000559), l'architecte melunais Frédéric Gérald de de Faye a construit quatre villas. Trois d'entre elles Protat, architecte membre du cabinet de Gérald de Faye, qui y établit sa résidence personnelle et son
    Précision dénomination :
    maisons en série (série de 3)
    Description :
    différent : murs en moellons de calcaire appareillés et couverture en tuiles plates pour celle située au numéro 11, façade enduite et ardoises pour la n°13, moellons de calcaire, faux pan de bois et ardoises rez-de-chaussée surélevé (aujourd'hui couverte au n°13). L'une des difficultés à résoudre pour ces trois maisons était la déclivité marquée du terrain, qui explique le choix du rez-de-chaussée surélevé.
    Étages :
    étage de soubassement rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Auteur :
    [architecte] Gérald de Faye Frédéric
    Titre courant :
    série de 3 maisons boulevard Aristide Briand
    Illustration :
    Quatre villas contigües à Melun. Architecte : M. Gérald de Faye. Tiré de L'Habitation pratique, 5
  • maison rue du Presbytère
    maison rue du Presbytère Melun - 1-3 rue du Presbytère - en ville - Cadastre : 1985 AT 85p
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Melun ne conserve que peu de maisons médiévales en élévation. Celle à l'angle de la rue du Presbytère et de la rue au Lin est le seul témoignage des maisons à pans de bois de la fin du Moyen Age (15e
    Murs :
    pan de bois
    Description :
    La maison est construite en pan de bois sur un soubassement de pierre. L'étage est en au niveau du comble et des petites baies à proximité du faîte. La structure de bois est visible sur le pignon de la rue au Lin.
    Étages :
    étage de comble
    Typologies :
    maison à pan de bois
    Illustration :
    Vue de la rue du Presbytère, vers 1910. La maison à pan de bois est au premier plan à gauche. Carte postale. (Musée municipal de Melun. inv. 983.2.242) IVR11_20017700207X
  • maison
    maison Meaux - 18-20 rue de la Grande-Île - - Cadastre : 2014 BO 306
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Historique :
    La parcelle était déjà construite en 1850, mais selon un plan différent de l'état actuel. D'après
    Description :
    à droite, accessibles toutes deux par un escalier car le rez-de-chaussée est surélevé. Outre cet
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé
    Localisation :
    Meaux - 18-20 rue de la Grande-Île - - Cadastre : 2014 BO 306
  • maison de maître, aujourd'hui conservatoire de musique
    maison de maître, aujourd'hui conservatoire de musique Meaux - 49 cours Pinteville - - Cadastre : BV 9
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Historique :
    l'entrepreneur meldois Arthur Dethan, pour M. Clément Petit. Son coût fut de 200 000 francs. Elle est aujourd'hui Cette maison fut élevée en 1874-1875 sur les plans de l'architecte parisien Daumet par occupée par le conservatoire de musique.
    Référence documentaire :
    p. 68-69 Dictionnaire topographique et historique des rues de Meaux, tome 3 : Faubourgs et nouveaux des rues de Meaux, tome 3 : Faubourgs et nouveaux quartiers. Meaux : Société littéraire et historique de la Brie, 1999. p. 89. Histoire contemporaine de la ville de Meaux. Meaux : Le Blondel, 1893 MOROT, Gaspard . Histoire contemporaine de la ville de Meaux. Meaux : Le Blondel, 1893.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    La maison, entourée d'un jardin, est de style néo-Louis XIII avec son décor de briques aux angles
    Étages :
    étage de comble
    Typologies :
    maison de maître
    Titre courant :
    maison de maître, aujourd'hui conservatoire de musique
    Destinations :
    conservatoire de musique
    Texte libre :
    Le cours Pinteville, à l'ouest de la vieille ville de Meaux, abrite plusieurs maisons bourgeoises représentatives de l'éclectisme architectural de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle. La plus remarquable est celle-ci, à l'angle du cours Pinteville et de l'avenue Paul Frot. Oeuvre de l'architecte parisien Honoré Daumet (1875), elle accueille aujourd'hui le conservatoire de musique.
    Illustration :
    Vue d'ensemble, de face. IVR11_20137700233NUC4A Vue de la façade, depuis le nord-est. IVR11_20137700234NUC4A
  • maison dite 'du boulet russe'
    maison dite 'du boulet russe' Meaux - 24 rue du Commandant-Berge - - Cadastre : 2014 BO 72
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Historique :
    Cette maison est célèbre pour avoir reçu un boulet lors de la campagne de France, ce que commémore bombardé le Marché depuis le moulin à vent situé sur la colline de Cornillon, et l'un des boulets est resté fiché dans le mur de cette maison. Celle-ci présente une façade orientale remontant au 18e siècle. En revanche, le reste de l'édifice a été remanié au 19e siècle.
    Référence documentaire :
    p. 154 Dictionnaire topographique et historique des rues de Meaux, tome 2 : Le quartier du Marché Guy. Dictionnaire topographique et historique des rues de Meaux, tome 2 : Le quartier du Marché, Meaux : Société littéraire et historique de la Brie, 1992.
    Description :
    La maison s'élève sur le côté nord de la place du Marché, entre la rue de la Halle et la rue rue du maison présente deux travées à l'ouest, sur la rue de la Halle, et trois à l'est, sur la rue du Commandant Berge. De ce dernier côté, la façade comporte des appuis de fenêtre chantournés et des clés
  • maison de maître, 45 cours Pinteville
    maison de maître, 45 cours Pinteville Meaux - 45 cours Pinteville - - Cadastre : 2000 BV 4
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Historique :
    du bureau des hypothèques. Le coût s'éleva à 165 000 francs. La maison fut ensuite occupée par Léon Barbier, maire de Meaux.
    Description :
    Maison de style néo-gothique, édifiée sur un plan en L. La façade est en brique avec des parties en calcaire, sur un soubassement de meulière. L'entrée du logis est marquée par un décrochement couvert par
    Étages :
    étage de comble
    Titre courant :
    maison de maître, 45 cours Pinteville
    Annexe :
    historique des rues de Meaux, tome 3 : Faubourgs et nouveaux quartiers, Société littéraire et historique de contemporaine de la ville de Meaux, Meaux, Le Blondel, 1893, p. 89 - 90. P. PLANAT, Habitations particulières . Deuxième série. Maisons de campagne, villas et châteaux. Paris : Dujardin et Cie, vers 1890. Planches 49-50 : plan des niveaux, élévations principale et postérieure, détails de façade.
    Texte libre :
    Le cours Pinteville, à l'ouest de la vieille ville de Meaux, abrite plusieurs maisons bourgeoises représentatives de l'éclectisme architectural de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle, telles que celle -ci, au n° 45, oeuvre de l'architecte parisien Henri Tassu (1889).
    Illustration :
    Vue de la façade, depuis le nord-est. IVR11_20137700235NUC4A Vue de la façade, de face. IVR11_20137700236NUC4A Vue de la façade, depuis le sud-est. La signature de l'architecte apparaît sur l'extrémité droite
  • maison
    maison Meaux - Faubourg de Chaage - 25 rue Gambetta - - Cadastre : 2014 BW136
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Description :
    compas, le rapporteur, des branches de laurier ainsi que le monogramme de l'architecte comportant un S . Le décor de brique polychrome s'étend aux encadrements de fenêtres dont les clés et sommiers sont en décor feint de pierre. La présence de cabochons de céramique inclus dans des métopes de briques est
    Localisation :
    Meaux - Faubourg de Chaage - 25 rue Gambetta - - Cadastre : 2014 BW136
    Illustration :
    Détail de la plaque sculptée, à l'angle sud-est de la façade : initiales de l'architecte, avec un compas, un rapporteur et un rameau de chêne. IVR11_20097701399NUC4A Détail de la mise en oeuvre : meulière à joints rocaillés (sur le mur ouest
  • maison
    maison Meaux - Faubourg de Chaage - 13 rue de Chaage - - Cadastre : 2014 BW 312
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Historique :
    Ce bâtiment était présent sur le cadastre de 1850, mais pas sur celui de 1817. En 1850, il était seconde moitié du 19e siècle s'y installa une école de jeunes filles avant de redevenir plus tard une
    Observation :
    Cette maison a été sélectionnée en raison de la la conservation des décors d'origine et de son ancienne fonction d'école de filles.
    Référence documentaire :
    p. 90 Dictionnaire topographique et historique des rues de Meaux, tome 3 : Faubourgs et nouveaux des rues de Meaux, tome 3 : Faubourgs et nouveaux quartiers. Meaux : Société littéraire et historique de la Brie, 1999.
    Description :
    moderne, offre un décor de pierre feint, une inscription presque illisible rappelant son ancien usage d'école de filles, et un décor de fleurs stuquées sous la corniche moulurée.
    Localisation :
    Meaux - Faubourg de Chaage - 13 rue de Chaage - - Cadastre : 2014 BW 312
    Destinations :
    école de filles
    Illustration :
    Détail de l'inscription, encore en partie déchiffrable, peinte sur le bandeau : "ECOLE DE FILLES
  • maison
    maison Meaux - 12 place du Marché - - Cadastre : 2014 BO 87
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Illustration :
    Vue de trois maisons anciennes formant un îlot, sur le côté ouest de la place du Marché. Au premier Le chapiteau à crochets du pilier central de la cave (13e siècle). IVR11_20127700728NUC4A