Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Fontainebleau - usine à gaz et centrale électrique de la Société Gaz et Eaux, puis Gaz et Electricité de France, actuellement caserne de pompiers
    Fontainebleau - usine à gaz et centrale électrique de la Société Gaz et Eaux, puis Gaz et Electricité de France, actuellement caserne de pompiers Fontainebleau - place Orloff - en ville - Cadastre : 2012 AD 565
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Cadre de l'étude :
    patrimoine industriel patrimoine industriel et artisanal des communes de la vallée de la Seine en
    Historique :
    première usine à gaz de Fontainebleau est fondée en 1845. Le charbon y est chauffé en vase clos, dans des . Jusqu'en 1866, l'usine est constituée de plusieurs fours de distillation et d'un seul gazomètre d'une contenance d'environ 400m3. A cette date, et sous l'impulsion de Charles Tilloy, nouveau propriétaire, le nombre de gazomètres est porté à trois. 1500 habitants sont alors abonnés et la ville compte 435 lanternes à bec papillon. La commune de Fontainebleau concède la gestion de cet équipement à la société Gaz et Eaux en 1889. En 1891, l'usine est agrandie, de nouveaux gazomètres et fours, équipés d'un nouveau système de chargements des cornues, sont installés en remplacement des précédents. En 1926, la capacité d'épuration est modernisée. La cheminée en briques est remplacée par une cheminée en ciment. Un atelier de débenzolage ainsi qu'un entrepôt de benzol sont adjoints en 1928. A la fin des années 1930, la capacité de l'usine atteint les 20 000m3 de gaz produit journellement. Au début des années 1960, le maire de la
    Observation :
    refus de visite
    Murs :
    pan de fer
    Description :
    L'usine à gaz a été entièrement détruite, seuls demeurent certains bâtiments de l'ancienne centrale électrique. Construits de l'autre côté de la rue des Pleus, ils occupent une parcelle, de faible pente , donnant sur la place Orloff. Le bâtiment des machines, de plan rectangulaire, d'un seul niveau et surmonté d'un toit à deux pans, a été construit en pan de fer dont le remplissage est masqué par un crépi. Il en pan de fer, les ouvertures et les chaînages sont mis en valeur par des bandeaux de brique. La façade principale ordonnancée est rythmée par six hautes baies cintrées réparties de part et d'autre de l'accès au bâtiment. L'ensemble est surmonté d'un faux-attique qui porte un décor, en brique, de tables circulaires dans l'axe des baies et d'un cartouche dans l'axe de l'entrée souligné par une marquise (ajoutée laquelle se développe une avancée plus basse (postérieure), en rez-de-chaussée surélevé. Cette extension entièrement vitrées. Deux halles en pan de fer (détruites), abritant les chaudières, étaient accolées à la
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé
    Titre courant :
    Electricité de France, actuellement caserne de pompiers Fontainebleau - usine à gaz et centrale électrique de la Société Gaz et Eaux, puis Gaz et
    Appellations :
    Société Gaz et Eaux, puis Gaz et Electricité de France
    Destinations :
    caserne de pompiers
    Illustration :
    Plan de l'usine à gaz à Fontainebleau, dressé en 1845. (AD Seine-et-Marne, 5MP185 Plan de localisation de l'atelier de débenzolage projeté, 1928. (AD Seine-et-Marne, 5MP185 Plan et coupe de l'atelier de débenzolage de l'usine à gaz à Fontainebleau, 1928. (AD Seine-et Plan de situation de la chaudière à mazout, 1949. (AD Seine-et-Marne, 5MP184 Papier à entête des usines Gaz et Electricité de Fontainebleau, 1928. (AD Seine-et-Marne, 5MP185 Plan de l'usine à gaz et de son développement entre 1845 et 1907. Tiré de : Essai sur l'histoire de Vue générale du bâtiment des machines de la centrale électrique. IVR11_20097701789NUC4A Façade sur cour du bâtiment des machines de la centrale électrique, rue des Pleus Entrée du bâtiment des machines de la centrale électrique, boulevard Orloff. IVR11_20097701791NUC4A Entrée du bâtiment des machines de la centrale électrique, boulevard Orloff. IVR11_20097701790NUC4A
  • usine à gaz (détruite)
    usine à gaz (détruite) Andrésy - Fin d'Oise - 28 quai de l' Oise - en ville - Cadastre : 1983 AH 284, 213, 451, 452
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    En 1894 la commune d'Andrésy concède à l'industriel Paul Mallet le droit d'implanter une usine de pompage des eaux de l'Oise et le réseau de distribution d'eau potable de la ville puis en 1896 l'éclairage de la ville qui sera alimenté par le gaz. Le groupe Mallet existait depuis plusieurs décennies, ayant été fondé par Alfred Mallet, le père de Paul. En 1895 est construite une usine à gaz dont le plan est connu par un document de1923. Le choix de cette implantation à Andrésy était stratégique, et s'avéra rentable puisque lors de la nationalisation en 1946, le groupe desservait 16 communes en gaz, 5 en eau et transformés et abritent la Société des Eaux de Fin d'Oise qui est issue du groupe Mallet et a pris ce nom en
    Murs :
    pan de fer
    Description :
    Selon le plan de 1923, l'usine comportait un grand bâtiment dans lequel se succédaient la salle des machines, la salle d'émission, la salle d'épuration et celle de condensation. Puis accolée à ce bâtiment une capacité de 1500 m3 pour un diamètre intérieur de la cuve de 14, 25 mètres. L'usine comportait une
    Localisation :
    Andrésy - Fin d'Oise - 28 quai de l' Oise - en ville - Cadastre : 1983 AH 284, 213, 451, 452
    Texte libre :
    La totalité du dossier (incluant aussi la synthèse et/ou la bibliographie) est disponible en bas de
    Illustration :
    Vue d'ensemble en 1899. Photographie. Tiré de : Monographie de l'instituteur. (AD Yvelines Vue d'ensemble de l'ancien emplacement de l'usine devenu l'établissement des eaux la SEFO
  • ancien pavillon d'entrée de l'usine à gaz, actuellement maison
    ancien pavillon d'entrée de l'usine à gaz, actuellement maison Melun - 1 rue de Seine - en ville - Cadastre : 1985 AW 140
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Cette maison était à l'origine l'un des deux pavillons d'entrée de l'usine à gaz fondée en 1844 par Pérardel et remplacée en 1874 par une fabrique de brosses. Il subsiste aussi le pavillon symétrique, mais il est moins bien conservé. Le reste des installations de l'usine, et notamment les gazomètres, a
    Localisation :
    Melun - 1 rue de Seine - en ville - Cadastre : 1985 AW 140
    Titre courant :
    ancien pavillon d'entrée de l'usine à gaz, actuellement maison
    Illustration :
    Projet de création d'une usine à gaz à Melun. Papier aquarellé, 18 juin 1844. (AD Seine-et-Marne. 5 Plan de l'usine à gaz en 1863, avec projet d'installer un troisième gazomètre. (AD Seine-et-Marne
1