Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 20 sur 27 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • tableau : Meaux et les bords de Marne
    tableau : Meaux et les bords de Marne Meaux -
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Planson : la peinture de paysage et l'intérêt pour les loisirs des bords de Marne (guingettes, régates...). Cette oeuvre a été commandée pour le lycée de Meaux, en même temps que celle de Clément Serveau (dossier IM77000477), au titre du 1% culturel, en vertu de l'arrêté du 17/07/1961. Elle a été achevée en secondaires au Collège municipal de Meaux. Le tableau combine deux éléments récurrents dans l'oeuvre de
    Représentations :
    café. Au second plan, sont évoqués les loisirs des bords de Marne : canotage, promenade à pied ou à paysage Meaux moulins cathédrale Marne piano buste canotage ville Au premier plan, à gauche, une terrasse donnant sur la Marne abrite un piano, sur lequel est posé un buste sur piédouche. En contrebas, un homme (l'artiste lui-même?) grifonne sur une table ronde de cheval. Dans le fond se profile la ville de Meaux, avec les Moulins de l'Echelle et la cathédrale.
    Statut :
    propriété de l'Etat
    Titre courant :
    tableau : Meaux et les bords de Marne
  • cheminée, tableau, 2 plaques de cheminée
    cheminée, tableau, 2 plaques de cheminée Bry-sur-Marne - en ville
    Historique :
    16e siècle : éléments de la cheminée remployés au 19e siècle ; 18e siècle : les 2 plaques de cheminée représentant des personnages de la Comedia dell'Arte et deux amours dans des motifs végétaux ; 19e siècle : l'ensemble de la cheminée offerte par Adrien Mentienne (maire de Bry de 1868 à 1881) qui a offert aussi (en 1902) la copie partielle du tableau de Poussin représentant Eliézer et Rébecca réalisée
    Cadre de l'étude :
    reprise de l'antériorité
    Matériaux :
    fonte de fer fonte (décor en relief)
    Dénominations :
    plaque de cheminée
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Inscriptions & marques :
    DONNEE A LA COMMUNE PAR MR. MENTIENNE ANCIEN MAIRE DE BRY SUR MARNE EN SOUVENIR DE MR. LE DOCTEUR JOBERT ET DE MME. SOPHIE JOBERT ARTISTE PEINTRE ; emblématique : armoiries de la famille Aldegonde de Noircarmes (corniche médiane de la cheminée), armoiries non identifiées (plaque supérieure de la cheminée)
    Représentations :
    scène biblique (Eliézer, Rébecca, groupe, fond de paysage) ; scène (comédie italienne) ; figures de la Commedia dell'Arte (plaque inférieure de la cheminée), amours et motifs végétaux (plaque supérieure de la cheminée), ornementation (cheminée).
    Stade de création :
    copie partielle de peinture
    Description :
    Foyer cantonné de colonnes corinthiennes, peinture encastrée dans la hotte
    Localisation :
    Bry-sur-Marne - en ville
    Dimension :
    h = 438 ; la = 208 ; pr = 102 ; dimensions de la cheminée ; tableau à l'ouverture du cadre : h = 63
    Titre courant :
    cheminée, tableau, 2 plaques de cheminée
    Aires d'études :
    Bry-sur-Marne
    Illustration :
    Détail de la corniche du manteau. 16e siècle. IVR11_19859400829X Détail : plaque de cheminée supérieure. IVR11_19859400827X Détail : plaque de cheminée inférieure. IVR11_19859400826X
  • tableau : Portrait d'un président du tribunal
    tableau : Portrait d'un président du tribunal Melun - 43 rue du Général de Gaulle - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Inscriptions & marques :
    Signature et date peintes en rouge, dans le coin inférieur gauche de la toile : Alfred Loudet
    Représentations :
    président du tribunal de Seine-et-Marne, avec la Légion d'Honneur et ?. Il tient sa coiffe de la main gauche. portrait, homme : à mi-corps, juge, décoration ; Portrait à mi-corps d'un homme en costume de
    Localisation :
    Melun - 43 rue du Général de Gaulle - en ville
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Ile-de-France, 75, Paris
  • tableau : nymphes dans une barque
    tableau : nymphes dans une barque Bry-sur-Marne - Place Mairie (de la) - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Tableau représentant des nymphes dans une barque offert à la commune par Adrien Mentienne maire de Bry (de 1868 à 1881), réalisé par Louis Edouard Rioult (peintre) en 1835.
    Localisation :
    Bry-sur-Marne - Place Mairie (de la) - en ville
    Aires d'études :
    Bry-sur-Marne
    Structures :
    support et surface de même forme rectangulaire horizontal
  • tableau : l'Adoration des Mages
    tableau : l'Adoration des Mages Meaux -
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Inscriptions & marques :
    "Messire Nicolas (...) baron de Ricay et de Juilly, seigneur de La Chapelle et autres lieux et dame Anne de Flécelles son épouse ont faict faire cet autel l'an MVI trente six."
    Historique :
    Ce tableau a été donné à la cathédrale en 1863 par la paroisse de La Chapelle-Gauthier, qui n'avait pas les moyens de financer sa restauration. Ainsi que l'atteste l'inscription peinte sur le tableau , il a été exécuté en 1636 à la demande de Nicolas Vignier, seigneur des Riceys et de Juilly et comte de La Chapelle-Gauthier, et de son épouse Anne de Flécelles (ou Flesselles), qui l'avait épousé en secondes noces en 1634. L'attribution traditionnelle à Philippe de Champaigne a été rejetée en 1888 par Philippe de Champaigne pour le couvent des Carmélites à Paris, au faubourg Saint-Jacques, vers 1628-1629 (oeuvre ensuite conservée à Strasbourg, et détruite en 1870). Jacques Wilhelm, en 1956, a proposé de l'attribuer à Jean Tassel, peintre à Langres, hypothèse rejetée par Henry Ronot. Les dernières conclusions de la recherche, dues à Sylvain Kespern, dans le catalogue de l'exposition consacrée à Jean Senelle en où il se forma auprès de Georges Lallemant de 1627 à 1630. L'analyse du tableau montre l'influence de
    Représentations :
    Les deux donateurs sont peints de part et d'autre de l'Adoration des Mages, qui se déroule au sommet du tableau, dans la partie cintrée, des angelots volent autour de l'Etoile qui a guidé les trois
    Statut :
    propriété de l'Etat
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Ile-de-France, 75, Paris
    Emplacement dans l'édifice :
    dans la 2e chapelle nord de la nef (chapelle de la Visitation ou des fonts)
    Origine :
    lieu de provenance Ile-de-France, 77, La Chapelle-Gauthier
    Annexe :
    Documentation Archives Archives de la CAOA 77 : restauration du tableau en 1995 par Dominique Dollé . Bibliographie ALLOU (Auguste), La cathédrale et le palais épiscopal de Meaux. Extrait de la notice publiée en (dir.), La Cathédrale Saint-Etienne de Meaux. Meaux : Société historique de Meaux et sa région, 2014, p . 312-313. KESPERN (Sylvain), Catalogue de l’exposition Jean Senelle (1605-avant 1671), Meaux, musée de la ville et de tout le diocèse de Paris, réédition 1883-1893, t. V, p. 427. LHUILLIER (Théophile ), « Notes sur quelques tableaux de la cathédrale de Meaux », Réunion des sociétés des beaux-arts des ), « Une nouvelle œuvre de Jean Tassel », Revue des arts, n°1, 1956, p. 21-27.
    Texte libre :
    puisqu'il provient de l'église de La Chapelle-Gauthier (Seine-et-Marne, canton de Nangis). chapelle de la Visitation de la cathédrale de Meaux, mais il n'a pas été conçu pour cet emplacement
  • tableau : scènes de la vie de saint Martin
    tableau : scènes de la vie de saint Martin Meaux -
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    La chapelle Saint-Martin, dans le collatéral sud de la nef, abritait quatre petits panneaux de la Vie de saint Martin, attribués à Jean Senelle par Toussaints Duplessis dans son Histoire de l'Eglise de Meaux (1731). Ils s'intégraient dans un lambris offert par le chanoine Martin Marinel, mort en des Amis de Bossuet qui les a déposés au musée Bossuet.
    Référence documentaire :
    p. 50 La peinture religieuse dans les sanctuaires de Seine-et-Marne, 1939. HERIARD-DUBREUIL , Jacqueline. La peinture religieuse dans les sanctuaires de Seine-et-Marne. Fontainebleau : éditions de p. 308-309, 313 Aménagement mobilier. In : CHARON, Pierre (dir.), La Cathédrale Saint-Etienne de Meaux, Meaux : Société historique de Meaux et sa région, 2014, p. 289-326. CHARON, Pierre. Aménagement mobilier. In : CHARON, Pierre (dir.), La Cathédrale Saint-Etienne de Meaux, Meaux : Société historique de p. 25 Notice historique et descriptive sur la cathédrale de Meaux, 1839 ALLOU, Auguste. Notice historique et descriptive sur la cathédrale de Meaux. Meaux : A. Dubois, 1839. Quatre scènes de la vie de saint Martin par Jean Senelle. Bulletin de la Société des Amis de Bossuet, 1980, p. 5-13. RUIZ, Jean-Claude. Quatre scènes de la vie de saint Martin par Jean Senelle . Bulletin de la Société des Amis de Bossuet, 1980, p. 5-13.
    Représentations :
    saint Martin de Tours messe de saint Martin
    Statut :
    propriété de l'Etat
    Description :
    Les quatre panneaux sont peints sur bois et forment deux paires de format identique. Chacun ; célébration de la messe. Ces quatre scènes peuvent être rapportées à la vie de saint Martin, dont on voit les ordinations puis un miracle, l'apparition d'une étoile de feu au-dessus du saint pendant qu'il célébrait la
    Titre courant :
    tableau : scènes de la vie de saint Martin
    Illustration :
    Huile sur bois représentant "Saint Martin ordonné diacre" (76x32 cm), l'un des quatre panneaux de Jean Senelle consacrés à la vie de saint Martin. Cet ensemble, provenant de la cathédrale de Meaux, est Huile sur bois représentant "Saint Martin ordonné prêtre" (75x52 cm), l'un des quatre panneaux de Jean Senelle consacrés à la vie de saint Martin. Cet ensemble, provenant de la cathédrale de Meaux, est Huile sur bois représentant "Saint Martin sacré évêque" (75x52 cm), l'un des quatre panneaux de Jean Senelle consacrés à la vie de saint Martin. Cet ensemble, provenant de la cathédrale de Meaux, est Huile sur bois représentant "La messe miraculeuse de saint Martin" (76x32 cm), l'un des quatre panneaux de Jean Senelle consacrés à la vie de saint Martin. Cet ensemble, provenant de la cathédrale de
  • tableau d'autel : mort de saint Eloi
    tableau d'autel : mort de saint Eloi Meaux -
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Inscriptions & marques :
    peintes dans le coin inférieur gauche : d'argent au chevron de gueules accompagné de deux merlettes de sable en chef et d'un arbre au naturel en pointe (prunier de reines claude).
    Historique :
    ville natale : fresque de la chapelle épiscopale, retable pour l'église Saint-Nicolas, peintures pour la chapelle Saint-Martin dans la cathédrale... La "Mort de saint Eloi" présente une iconographie très la protection du saint ; elle est l'image de la reine Marie de Médicis, dont la régence était confrontée aux troubles de la Fronde. Comme l'a observé Sylvain Kespern, cette reine Bathilde est identique à la sainte Hélène de "l'Authentification de la Vraie Croix", une autre oeuvre de Jean Senelle
    Représentations :
    Saint Eloi, coiffé de la mitre épiscopale rappelant sa charge d'évêque de Noyon, est représenté gisant sur son lit de mort. Il est pleuré par la reine sainte Bathilde (épouse de Clovis II, fondatrice de l'abbaye de Chelles) et par ses deux fils.
    Statut :
    propriété de l'Etat
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Ile-de-France, 75, Paris
    Titre courant :
    tableau d'autel : mort de saint Eloi
    Annexe :
    -Marne, février-mars 1991, p. 32. - Catalogue de l’exposition Jean Senelle (1605-avant 1671), Meaux Documentation - ALLOU (Auguste), Notice historique et descriptive sur la cathédrale de Meaux, Meaux (dir.), La Cathédrale Saint-Etienne de Meaux. Meaux : Société historique de Meaux et sa région, 2014, p . 298. - DU PLESSIS (Toussaints), Histoire de l’Eglise de Meaux, Paris, Gandouin, 1731, p. 304 . - KESPERN (Sylvain), « La Mort de saint Eloi de Jean Senelle (1649) », dans Notre Département : la Seine-et , musée Bossuet, 13 décembre 1997- 9 mars 1998, Paris : Somogy, 1997, p. 39-40 et p. 100 (notices de
    Illustration :
    Vue de détail : le manteau royal. Daté : 1649. IVR11_20087700148NUC4A Vue de détail : visages. Daté : 1649. IVR11_20087700149NUC4A Vue de détail : visage de la reine. Daté : 1649. IVR11_20087700150NUC4A Vue de détail : les armoiries du commanditaire. Daté : 1649. IVR11_20087700151NUC4A
  • tableau : Portrait du président Despatys
    tableau : Portrait du président Despatys Melun - 43 rue du Général de Gaulle - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Inscriptions & marques :
    tribunal (...) Seine-et-Marne, sur la lettre tenue par M. Despatys. Signature et date peintes en rouge sur
    Représentations :
    du tribunal de Seine-et-Marne, avec la Légion d'Honneur. L'homme, âgé, est représenté assis dans un portrait (juge, assis, lettre, livre, décoration) ; Portrait de M. Despatys en costume de président distingue une petite bibliothèque couverte de livres et de papiers.
    Localisation :
    Melun - 43 rue du Général de Gaulle - en ville
  • tableau : Saint Roch et l'ange
    tableau : Saint Roch et l'ange Meaux -
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Ce tableau, signé de Guy Louis Vernansal, faisait probablement paire avec le "Saint François " conservé dans la même église pour former deux volets de retable.
    Référence documentaire :
    notice 50, p. 138-139. Trésors sacrés, trésors cachés. Patrimoine des églises de Seine-et-Marne églises de Seine-et-Marne, catalogue d'exposition, Paris, musée du Luxembourg, 1988. p. 79. « Les peintres à Meaux au XVIIe siècle », in Meaux et son diocèse au temps de Bossuet. Actes du colloque de Meaux, 29 mars 2003. Etudes réunies par Damien Blanchard. Meaux : Société littéraire et historique de la Brie, 2004. KESPERN Sylvain, « Les peintres à Meaux au XVIIe siècle », in Meaux et son diocèse au temps de Bossuet. Actes du colloque de Meaux, 29 mars 2003. Etudes réunies par Damien Blanchard. Meaux : Société littéraire et historique de la Brie, 2004.
    Statut :
    propriété de la commune
  • tableau : Saint François
    tableau : Saint François Meaux -
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    " conservé dans la même église pour former deux volets de retable. Le "Saint Roch" étant daté et signé, on
    Référence documentaire :
    notice 50, p. 138-139. Trésors sacrés, trésors cachés. Patrimoine des églises de Seine-et-Marne églises de Seine-et-Marne, catalogue d'exposition, Paris, musée du Luxembourg, 1988. p. 79. « Les peintres à Meaux au XVIIe siècle », in Meaux et son diocèse au temps de Bossuet. Actes du colloque de Meaux, 29 mars 2003. Etudes réunies par Damien Blanchard. Meaux : Société littéraire et historique de la Brie, 2004. KESPERN Sylvain, « Les peintres à Meaux au XVIIe siècle », in Meaux et son diocèse au temps de Bossuet. Actes du colloque de Meaux, 29 mars 2003. Etudes réunies par Damien Blanchard. Meaux : Société littéraire et historique de la Brie, 2004.
    Statut :
    propriété de la commune
  • tableau : Jacques Amyot, évêque d'Auxerre
    tableau : Jacques Amyot, évêque d'Auxerre Melun - 16 rue Paul-Doumer - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Inscriptions & marques :
    Signature et date peintes dans l'angle inférieur gauche de la toile : D. Philippe. 1869. Etiquette
    Historique :
    Philippe Désiré, né en 1823 à Solers (Seine-et-Marne). Le tableau a été donné au Musée municipal de Melun Cette représentation solennelle de l'humaniste melunais Jacques Amyot a été peinte en 1869 par par l'Etat. Il fait actuellement partie de la décoration de la salle des mariages de l'hôtel de ville.
    Représentations :
    représenté dans une tenue de soie bleue, assis dans un fauteuil. Sur le meuble à droite apparaissent des livres et un buste antique, probablement celui de Plutarque, dont Jacques Amyot fut le traducteur. Un
    Statut :
    propriété de la commune
  • ensemble de deux tableaux : Martyre de saint André
    ensemble de deux tableaux : Martyre de saint André Meaux -
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Représentations :
    flagellation de saint André apôtre laquelle il doit mourir (copie d'après Guido Reni). L'autre montre saint André dépouillé de ses vêtements
    Statut :
    propriété de l'Etat
    Titre courant :
    ensemble de deux tableaux : Martyre de saint André
    Texte libre :
    par Louis XV en 1752 au bénéfice de l'évêque de Meaux, Mgr de Fontenille. Il s'agit de deux copies exécutées au XVIIe siècle par les élèves de l'Académie de France à Rome, d'après deux fresques de la chapelle Saint-André au couvent de Saint-Grégoire de Rome : la "Flagellation de saint André", peinte par le Dominiquin en 1608, et "saint André conduit au martyre", oeuvre de Guido Reni.
    Illustration :
    "La Flagellation de saint André" : Vue d'ensemble. IVR11_20107700166NUC4A "La Flagellation de saint André" , détail de la partie droite : le saint et ses bourreaux, et le "La Flagellation de saint André", détail de la partie droite : le public à l'arrière-plan "La Flagellation de saint André", détail de la partie gauche : un soldat romain écarte le public. A l'arrière-plan, le proconsul ordonne le supplice. Au fond, paysage de ville antique. IVR11_20107700169NUC4A "La Flagellation de saint André", détail de la partie droite : deux Romains attachent saint André "La Flagellation de saint André", détail de la partie droite : saint André et l'un de ses bourreaux "Saint André conduit au supplice", détail de la partie droite : le public et les soldats "Saint André conduit au supplice", détail de la partie droite : les soldats au second plan "Saint André conduit au supplice", détail de la partie centrale : saint André est entraîné vers la
  • tableau : l'Aveuglement d'Elymas
    tableau : l'Aveuglement d'Elymas Meaux -
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Ce tableau fait partie d'un don consenti en 1752 par Louis XV au bénéfice de l'évêque de Meaux, Mgr de Fontenille : la cathédrale reçut alors deux toiles représentant le "Martyre de saint André "), copiées d'après la tapisserie du Vatican (exécutée sur les cartons de Raphaël). Les copies de la tenture furent réalisées de 1662 à 1675 par les pensionnaires de l'Ecole de Rome, nouvellement créée par Louis empruntées par la Manufacture des Gobelins pour être reproduites en tapisserie : six furent ainsi déposées de 1830 à 1854 (elles furent restaurées à cette occasion par Charles Maillot). En 1891, ce fut au tour de la "Conversion de saint Paul" d'aller aux Gobelins. En 1899, tous les tableaux des "Actes des Apôtres " (sauf "l'Aveuglement d'Elymas") furent enlevés de la cathédrale et n'y sont jamais retournés.
    Représentations :
    saint Paul de Tarse aveuglant Elymas
    Statut :
    propriété de l'Etat
    Texte libre :
    Ce tableau, placé contre le mur nord de la nef, est le seul vestige d'un ensemble de toiles
  • tableau : Adoration des Bergers
    tableau : Adoration des Bergers Meaux -
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Ce tableau de la Nativité a été peint par Philippe Manche de Rougier, peintre natif de Meaux , d'après un original de Simon Vouet. D'après le témoignage de l'abbé Ledieu (repris par dom Toussaint du Plessis), le peintre y aurait intégré le portrait de plusieurs personnalités meldoises, notamment le curé Pierre Janvier, l'un des premiers historiens de la ville, qui serait représenté en berger avec une besace sur l'épaule, et les commanditaires du tableau, les chanoines Pierre et Claude de Vernon. Ces derniers souhaitaient ainsi orner la chapelle Saint-Georges de la cathédrale, où ils avaient élu sépulture. Cette chapelle ayant été démolie sur l'ordre du cardinal de Bissy, la "Nativité" fut alors installée au palais épiscopal, devenu au XXe siècle le musée Bossuet. Elle orne la cheminée d'une salle au rez-de-chaussée du palais, qui servait de bibliothèque avant la construction de la Médiathèque Luxembourg.
    Référence documentaire :
    2004, p. 203. Mémoire sur l’histoire et les antiquités du diocèse de Meaux par François Ledieu , secrétaire de Bossuet. Bulletin de la Société historique de Meaux et sa région, n° 1, 2004, p. 171-214 et n ° 2, 2005, p. 225-255. ASSELINEAU, Georges. Mémoire sur l’histoire et les antiquités du diocèse de Meaux par François Ledieu, secrétaire de Bossuet. Bulletin de la Société historique de Meaux et sa tome I, p. 306 Histoire de l’Eglise de Meaux. Paris, 1731. DU PLESSIS, Toussaint. Histoire de l’Eglise de Meaux. Paris, 1731, 2 vol. p. 139 Notes sur quelques tableaux de la cathédrale de Meaux. Réunion des sociétés des beaux-arts de la cathédrale de Meaux. Réunion des sociétés des beaux-arts des départements à la Sorbonne…, Paris p. 314 Aménagement mobilier. In : CHARON, Pierre (dir.), La Cathédrale Saint-Etienne de Meaux , Meaux : Société historique de Meaux et sa région, 2014, p. 289-326. CHARON, Pierre. Aménagement
    Représentations :
    Joseph, à droite de la Vierge. La scène se déroule dans un décor de ruines à l'antique. Deux angelots
    Statut :
    propriété de l'Etat
    Auteur :
    [peintre] Manche de Rougier Philippe [commanditaire] Vernon, de Pierre [commanditaire] Vernon, de Claude
  • tableau
    tableau Meaux -
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Cette oeuvre a été commandée pour le lycée de Meaux, en même temps que celle d'André Planson (dossier IM77000478), au titre du 1% culturel, en vertu de l'arrêté du 17/07/1961. Elle a été achevée en 1962 par Clément Serveau, ancien élève du lycée de Meaux. Son iconographie est directement liée à son
    Représentations :
    instruments de musique piano contrebasse saxophone trombone à coulisse clarinette Au centre du triptyque est évoquée la ville de Meaux avec la cathédrale, le Vieux-Chapitre, des maisons anciennes, et un buste de Bossuet accompagné d'une inscription l'identifiant. Il s'agit là d'une représentation symbolique de Meaux, et non d'une vue réaliste : le Vieux-Chapitre n'est pas dans une position . A droite, s'enchevêtrent plusieurs instruments : contrebasse, clavier de piano, saxophone, trombone
    Statut :
    propriété de l'Etat
    Description :
    L'oeuvre est constituée de 4 panneaux réunis en triptyque. Les deux panneaux centraux présentent un paysage dominé par la masse puissante de la cathédrale de Meaux. Cette vue est encadrée par deux panneaux verticaux plus étroits, formant chacun une sorte de "trophée" symbolique.
    Illustration :
    Toile peinte de Clément Serveau, 1962, conservée dans le réfectoire. IVR11_20137700122NUC4A
  • tableau : Sainte Famille
    tableau : Sainte Famille Meaux -
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
  • tableau : la Sainte Famille
    tableau : la Sainte Famille Meaux -
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Ce tableau est une copie ancienne, sur bois, d'une oeuvre de Raphaël conservée au musée de Capodimonte à Naples : la "Madone de l'Amour divin", peinte vers 1516.
    Représentations :
    , apparaît la silhouette de saint Joseph.
  • tableau : la Crucifixion
    tableau : la Crucifixion Meaux -
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    D'après son style, ce tableau est attribuable à un artiste flamand et pourrait dater de la seconde
  • tableau : la Cène
    tableau : la Cène Meaux -
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Ce tableau, attribué au peintre Jean Senelle, a été commandé vers 1645 pour la cathédrale de Meaux chapelle de la Visitation (2e chapelle nord de la nef). Lors de la restauration du retable de la Visitation (dossier IM77000296), les boiseries de la chapelle et le tableau de la Cène ont été déposés. L'oeuvre est
    Statut :
    propriété de l'Etat
    Description :
    La "Cène" est peinte sur un support de quatre planches de chêne verticales assemblées par tenons.
    Texte libre :
    , artiste né à Meaux et installé à Paris. Parmi ces oeuvres figurent le monumental retable de saint Eloi (IM77000275) et la "Cène", objet de cette notice, qui est demeurée en place dans la cathédrale jusqu'à une
    Illustration :
    Tableau provenant de la chapelle de la Visitation (2e chapelle nord), déposé au Musée Bossuet de
  • tableau : Vierge à l'Enfant
    tableau : Vierge à l'Enfant Couilly-Pont-aux-Dames - en ville
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Statut :
    propriété de la commune