Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 55 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Ensemble des bronzes (buste, statue et bas-relief) exécutés pour le monument à Pasteur (détruit)
    Ensemble des bronzes (buste, statue et bas-relief) exécutés pour le monument à Pasteur (détruit) Melun - boulevard Victor-Hugo - en ville
    Historique :
    anticharbonneuse des moutons, expérimentée par Louis Pasteur à Pouilly-le-Fort (1881) et à Melun (1882). Les parties en bronze, dues au sculpteur André d'Houdain, sont envoyées à la fonte en 1943. Mais le musée de Melun conserve depuis 1981 les plâtres d'André d'Houdain pour le bas-relief et la Bergère. L'exécution
    Représentations :
    Pasteur qui couronne l'ensemble. Au revers, en revanche, le bas-relief représente une scène historique : Pasteur assiste à une expérience de vaccination des moutons contre le charbon, menée en 1881 dans la ferme du vétérinaire Hippolyte Rossignol à Pouilly-le-Fort, près de Melun. Pasteur, assis, est entouré de personnalités locales : Hippolyte Rossignol, Bancel (maire de Melun) et le baron de La Rochette, président de la Société d'Agriculture (organisatrice du concours pour le monument).
    Description :
    Le monument comportait deux éléments en ronde-bosse : une statue de Bergère avec son mouton, et un , représentant Pasteur assistant à la vaccination des moutons contre le charbon à la ferme de Pouilly-le-Fort (Seine-et-Marne) en 1881.
    Titre courant :
    Ensemble des bronzes (buste, statue et bas-relief) exécutés pour le monument à Pasteur (détruit)
    Illustration :
    Vue générale du monument, vers le début du 20e siècle. Carte postale. (Musée municipal de Melun Maquette pour le monument à Pasteur (disparu), par André d'Houdain : ""Bergère et son mouton Maquette pour le monument à Pasteur (disparu), par André d'Houdain : ""Pasteur assistant à la vaccination des moutons contre le charbon à la ferme de Pouilly-le-Fort en 1881"" (bas-relief pour le revers
  • paire de statues de lions
    paire de statues de lions 71 avenue de Ceinture
    Historique :
    Ces deux lions marquaient l'embarcadère sur le lac, disposés vraisemblablement en ce lieu lors de la construction de l'édifice, le Château Léon au milieu du 19e siècle. Ils proviennent de la maison A . Brault fils dont les magasins se situaient à Paris au 31 rue Bonaparte et les usines à Choisy le Roi. Ce
    Description :
    Paire de lions affrontés, posés sur deux pédestaux.
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Ile-de-France, 94, Choisy-le-Roi
    Emplacement dans l'édifice :
    embarcadère sur le lac
    États conservations :
    Le lion de droite a récemment chuté dans le lac. Remonté, il est en mauvais état
    Illustration :
    Vue d'ensemble des lions vers le lac. IVR11_20069500101XA Vue de l'un des lions ; modèle d'après le sculpteur R. Noël provenant de la manufacture Brault et fils de Choisy-le-Roi. IVR11_20069500099XA
  • statue : Bacchus
    statue : Bacchus Melun - 12 rue Saints-Pères (des) - en ville
    Inscriptions & marques :
    signature sur l'oeuvre gravé date sur l'oeuvre gravé
    Historique :
    Cette copie en marbre du Bacchus de Michel-Ange a été réalisée en 1687 par le sculpteur florentin Jean-Baptiste Foggini. Il s'agit vraisemblablement de la statue offerte à Louis XIV par le grand duc de Toscane, qui figurait dans le parc du château de Marly en 1722. Envoyée au Musée des Monuments français à la Révolution, la statue a ensuite rejoint le parc du château de Roissy-en-Brie. Acquise par le conseil général de Seine-et-Marne, elle a été placée dans les jardins de la préfecture en 1951.
    Description :
    La statue de Bacchus est placée sur un piédestal en calcaire orné d'un médaillon de marbre
    Emplacement dans l'édifice :
    dans le parc
    Origine :
    lieu de provenance Ile-de-France, 78, Marly-le-Roi
    Illustration :
    Détail : le médaillon en marbre, sur le piédestal. IVR11_20057700428XA Vue de face, avec le piédestal. IVR11_20057700419XA Vue latérale, depuis le sud (profil gauche). IVR11_20057700417VA Vue latérale, depuis le sud. IVR11_20057700422XA Détail : le petit faune. IVR11_20057700423XA
  • statue de la Vierge à l'Enfant avec son retable
    statue de la Vierge à l'Enfant avec son retable Rampillon - place de la Commanderie - en ville
    Historique :
    dans le deuxième quart du XIVe siècle.
    Représentations :
    sur le bras droit, qui forme une sorte de tablier sur le devant du corps et s'achève en volutes sur la tient dans la main gauche un objet rond (pomme ou globe ?) tandis que de la main droite, il retient le voile de sa mère. Sur les volets du retable figurent des épisodes de l'Enfance du Christ. A l'origine
    Description :
    1974. Une partie d'entre eux a été retrouvée le 17 novembre 1976 et rendue à la commune.
    Annexe :
    de la Vierge et l’Enfant. Le XIVe siècle en Seine-et-Marne, Paris : éditions du Chêne, 1995, p. 44-46 , « Réflexions sur la sculpture parisienne à l’époque de Saint Louis et de Philippe le Bel », Revue de l’Art, n Documentation sur la Vierge à l'Enfant de Rampillon Sources d’archives Médiathèque de (voir rubrique « liens web »). Bibliographie - F. Baron, notice dans le catalogue de l’exposition Trésors sacrés, trésors cachés. Patrimoine des églises de Seine-et-Marne, Paris : musée du Luxembourg, 10 septembre-30 octobre 1988, Melun : Comité départemental du patrimoine de Seine-et-Marne, 1988, p. 170. - A ° 128, 2000-2, p. 39. - J. Vendryes, « Le miracle de la moisson en Galles », Comptes rendus des parue dans le « Magasin pittoresque », 1860-10, p. 337 : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5566058x /f25.image.r=Rampillon.langFR - sur un détail du retable, la légende apocryphe du Miracle de la
    Illustration :
    Le visage de la Vierge, vu de face. IVR11_20117700446NUC4A Le visage de la Vierge, vu de trois-quarts. IVR11_20117700447NUC4A
  • Statue : Lion attaquant un cheval (œuvre disparue)
    Statue : Lion attaquant un cheval (œuvre disparue) Paris 14e arrondissement - 26 rue Mouton-Duvernet
    Inscriptions & marques :
    signature sur l'oeuvre
    Historique :
    dans le square en 1865. Une note du Préfet de la Seine, le 27 mai 1886 mentionne la dépense de 1850
    Référence documentaire :
    Inventaire général des œuvres d'art appartenant à la Ville de Paris dressé par le service des d'art appartenant à la Ville de Paris dressé par le service des Beaux-Arts. Paris: A.Chaix et Cie, 1878
    Statut :
    propriété de la commune Propriété de la Ville de Paris déposée dans le square Ferdinand Brunot.
    Description :
    . Le groupe était posé sur un socle de pierre au milieu d'un parterre.
  • Statue : L'Éclaireur (œuvre disparue)
    Statue : L'Éclaireur (œuvre disparue) Paris 14e arrondissement - 26 rue Mouton-Duvernet
    Historique :
    Œuvre en bronze dont le plâtre fût acquis par la Mairie de Paris auprès de l'artiste, Bernard -Adrien Steuer, au Salon de 1884 (E.U 89 V.P, n°135) . Le fondeur de la statue est Thiébaut. Elle fut installée dans le square en 1886 et fondue en 1942.
    Statut :
    propriété de la commune Propriété de la Ville de Paris déposée dans le square Ferdinand Brunot.
    Description :
    Cette statue représente un soldat français pendant la guerre franco-prussienne de 1870. Le corps dissimulé derrière un tronc d'arbre, en position d'observateur, le soldat est saisi par le sculpteur à un moment crucial, suggérant dans la tension du corps l'attente inquiète qui précède le combat.
  • statue de Jeanne d'Arc
    statue de Jeanne d'Arc Melun - 36 rue Saint-Barthélemy - en ville
    Inscriptions & marques :
    signature sur l'oeuvre dédicace peint sur socle indépendant La statue porte le cachet du fondeur : Tusey (Meuse) . Le socle porte l'inscription dédicatoire : A
    Historique :
    sur le socle, Jeanne d'Arc vint à Melun en avril 1430 ; ce passage est également commémoré par un Cette statue de Jeanne d'Arc fut érigée dans la cour de l'Institution Saint-Aspais le 21 juin 1896 . Elle provient de la fonderie Tusey de Vaucouleurs (Meuse). Ainsi que le rappelle l'inscription portée
    Emplacement dans l'édifice :
    dans le jardin
    Dimension :
    dimensions non prises. H = 2 mètres environ avec le socle
  • Ensemble de 4 statues du campanile (détruites).
    Ensemble de 4 statues du campanile (détruites). Paris 14e arrondissement
    Description :
    , et dans la gauche le drapeau national. Près de lui, sur un petit piédestal, est placée une urne), Le
  • statue de la République
    statue de la République 57 rue du Général de Gaulle
    Historique :
    est la mairie. Elle est posée sur un haut piédestal aux armoiries de la ville et inaugurée le 23 Le marbre de la République, sculpté par Peynot en 1908 n'est toujours pas mis en place en 1910. En effet l'importance de l'oeuvre, 5m7 avec le socle, fait que la municipalité a du mal à se prononcer quant au site de son installation. Tour à tour sont proposés les espaces autour de la mairie, le centre . C'est finalement le sculpteur lui même qui tranche estimant que la meilleure place pour sa République juillet 1911 devant la façade antérieure. En 1951 le monument est déplacé dans les jardins, à l'arrière de
    Description :
    lauriers en bronze symbolise la victoire des idées républicaines, posée sur le bonnet phrygien, symbole de conventionnellement son devoir nourricier renforcé par la présence des enfants posés sur une corne d'abondance.
    Dimension :
    h : 570 (dimensions avec le socle)
  • Paire de statuettes-reliquaires de saint Pierre et saint Paul
    Paire de statuettes-reliquaires de saint Pierre et saint Paul Meaux -
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Description :
    Ensemble de deux reliquaires formés d'une statuette en cuivre argenté sur un socle renfermant les Pierre, le médaillon comporte des reliques de saint Martin, saint Laurent, sainte Madeleine, sainte
    Dimension :
    h 50.0 cm Dimensions sans le socle.
  • Statue : Aux mères du XIVème arrondissement
    Statue : Aux mères du XIVème arrondissement Paris 14e arrondissement - 26 rue Mouton-Duvernet
    Historique :
    Œuvre acquise par la Ville de Paris le 8 novembre 1949, placée dans le square Ferdinand Brunot en
    Statut :
    propriété de la commune Propriété de la Ville de Paris déposée dans le square Ferdinand Brunot par
    Description :
    Placée dans le square Ferdinand Brunot, cette sculpture en pied sur socle représente une mère tenant dans ses bras un petit enfant qui l'enlace. Posée sur un socle de pierre rouge, sans doute du grès spontanée de l'enfant, représenté nu et debout, ses pieds posés sur les mains de sa mère, renforce cette , le traitement art déco des figures, leur aspect synthétique et le choix d'une ornementation épurée
  • statue : la Pureté
    statue : la Pureté Melun - 12 rue Saints-Pères (des) - en ville
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant l'iconographie sur l'oeuvre flamand gravé Inscription sur la base de la statue : SUYVERHYDT.
    Historique :
    . Acquise par le conseil général de Seine-et-Marne, elle a été placée dans les jardins de la préfecture en
    Représentations :
    . Un soleil est agrafé sur sa poitrine, marque de la sincérité de l'âme. L'inscription en flamand sur
    Description :
    , représentant un buste de femme et datant également du 17e siècle. Ce médaillon a son pendant sur le socle du La statue de la Pureté est placée sur un piédestal en calcaire orné d'un médaillon de marbre Bacchus, dans le même parc.
    Emplacement dans l'édifice :
    dans le parc sur la terrasse en hémicycle
    États conservations :
    Oeuvre érodée. Mousses sur le visage.
    Illustration :
    Vue du revers (avec dans le fond, la statue d'une autre allégorie féminine). IVR11_20057700434XA Le médaillon du piédestal. IVR11_20057700436XA
  • statue : saint Fiacre
    statue : saint Fiacre Meaux -
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Inscriptions & marques :
    inscription sur socle indépendant
    Référence documentaire :
    CAOA Seine-et-Marne. Dossier de restauration des statues de saint Roch et saint Fiacre, 1998 . Archives de la Conservation des antiquités et objets d'art de Seine-et-Marne. Dossier de restauration des
    Emplacement dans l'édifice :
    dans le collatéral nord du choeur
    Dimension :
    h = 105 (sans le socle) ; la = 41 ; pr = 40.
    États conservations :
    Oeuvre restaurée en 1998 par Laurence Chicoineau, et placée sur un nouveau socle en 2001 . Nombreuses attaques d'insectes. Le saint n'a plus son attribut.
    Texte libre :
    Dans la chapelle Saint-Eloi, aménagée dans le collatéral nord du choeur, se trouvent deux statues
    Illustration :
    Vue de détail : le visage. IVR11_20087700144NUC4A
  • statuette : Rythme
    statuette : Rythme Melun - 12 rue Saints-Pères (des) - en ville
    Inscriptions & marques :
    signature en creux sur l'oeuvre date en creux sur l'oeuvre marque de fondeur en creux sur l'oeuvre
    Historique :
    . 13260), mise en dépôt à la préfecture de Seine-et-Marne depuis le 6 février 1937.
    Représentations :
    femme, danse ; Une jeune femme, drapée à l'antique, exécute un mouvement de danse en appui sur sa jambe gauche, le pied droit levé en pointe.
    Emplacement dans l'édifice :
    dans le vestibule
    Illustration :
    Bronze de Marcel Renard, 1929, dans le vestibule. Vue d'ensemble. IVR11_20057700120XA
  • biscuit de Sèvres : la lavandière
    biscuit de Sèvres : la lavandière Melun - 12 rue Saints-Pères (des) - en ville
    Inscriptions & marques :
    cachet d'atelier en creux sur l'oeuvre signature en creux sur l'oeuvre
    Emplacement dans l'édifice :
    dans le salon blanc
    Illustration :
    Biscuit de Sèvres, dans le salon blanc. IVR11_20057700064XA
  • statuette : la Porteuse de fruits
    statuette : la Porteuse de fruits Melun - 12 rue Saints-Pères (des) - en ville
    Inscriptions & marques :
    signature sur l'oeuvre
    Emplacement dans l'édifice :
    dans le salon blanc
    Illustration :
    Bronze de Pigeon, dans le salon blanc. IVR11_20057700125XA
  • statue : Bossuet assis
    statue : Bossuet assis Meaux -
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Inscriptions & marques :
    L'inscription, gravée en lettres dorées, et les armoiries se trouvent sur le piédestal. Inscription inscription sur socle indépendant latin armoiries sur socle indépendant ". Armoiries de Bossuet, sur les deux faces latérales du piédestal : d'azur à trois roues d'or posées 2 et 1.
    Historique :
    1775, mort à Paris en 1837), sur les dessins d'Alexandre Évariste Fragonard (le fils du peintre Honoré indiqué sur le piédestal) ; mais, alors qu'il avait été conçu pour orner le chœur de la cathédrale, il fut l'inscription gravée sur le piédestal. Cette statue fut exécutée par le sculpteur Henri Joseph Ruxthiel (ou Rutxiel, né près de Liège en Fragonard). Le roi Louis XVIII offrit les marbres, le Département et la Ville votèrent une subvention, et des dons arrivèrent par souscription publique. Le monument fut installé en 1822 (et non en 1820, comme finalement relégué dans la chapelle du Sacré-Cœur, autrement dit dans le bas-côté sud du chœur. Il gagna son emplacement actuel en 1896, mais sa position n'est guère plus heureuse : le bras du prélat, volontairement allongé pour désigner avec plus d'ampleur le maître-autel auprès duquel il aurait dû se trouver, ne montre plus aujourd'hui que la porte au visiteur, comme le remarquait avec humour André Virely dans son
    Représentations :
    Jacques-Bénigne Bossuet est représenté assis sur son trône épiscopal, en ""tenue de choeur"" : il bras droit, qui aurait dû guider le regard vers le maître-autel (mais le changement d'emplacement du
    Description :
    La statue est en marbre blanc. Elle repose sur un piédestal également en marbre, de teinte un peu plus grisée. Le traitement des détails est particulièrement fouillé (voir par exemple la dentelle du
    Emplacement dans l'édifice :
    dans le collatéral sud de la nef
    Dimension :
    h = 370 ; la = 215 ; pr = 258. Dimensions prises avec le piédestal.
    Texte libre :
    -Bénigne Bossuet (1681-1704) : une dalle funéraire (IM77000265) dans le sanctuaire, et deux monuments sculptés dans la nef. Le plus ancien est celui-ci, dû à Ruxthiel : il fut mis en place dans la cathédrale
    Illustration :
    Détail des armoiries sur le piédestal. IVR11_20087700122NUC4A Détail de l'inscription sur le piédestal. IVR11_20087700123NUC4A Vue d'ensemble depuis le sud-est. IVR11_20087700116NUC4A Vue d'ensemble depuis le nord. IVR11_20087700119NUC4A Vue latérale depuis le sud. IVR11_20087700120NUC4A
  • statue : Ecce homo
    statue : Ecce homo Meaux -
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Inscriptions & marques :
    Sur le phylactère du donateur apparaît une prière en lettres gothiques : ""O redemptor (mot effacé inscription sur l'oeuvre latin
    Historique :
    l'autel de saint Jean-Baptiste ou du Cantuaire, dans le bras nord du transept. Cet autel fut supprimé en de là, contre le mur du collatéral nord du choeur. A l'occasion de la restauration de l'oeuvre, la polychromie d'origine est réapparue. Le haut du crâne n'était pas peint, signe que la statue était placée en hauteur : elle a donc été réinstallée dans un lieu plus élevé. De plus, le personnage du donateur s'est révélé composite : sa tête n'est pas d'origine et le vêtement a été retaillé pour en faire un chanoine
    Représentations :
    chanoine car il porte l'aumusse. Sur le socle sont représentés, en bas-relief, deux putti encadrant un cuir La statue est celle du Christ souffrant. Il porte la couronne d'épines et le manteau pourpre, et il tient un roseau. A ses pieds est agenouillé un petit personnage : le donateur, vraisemblablement un découpé sur lequel apparaissent les instruments de la Passion.
    Emplacement dans l'édifice :
    dans le collatéral nord du choeur
    Dimension :
    h = 165 ; la = 58 ; pr = 33. Hauteur prise avec le socle.
    États conservations :
    statue a ensuite été transférée sur un piédestal plus en hauteur.
    Annexe :
    Documentation. Bibliographie ALLOU (Auguste), Notice historique et descriptive sur la cathédrale de Meaux, Meaux : Le Blondel, 1ere éd., 1839, p. 43 ; 2e éd., 1871, p. 36. CHARON (Pierre), « Aménagement
    Texte libre :
    De même que pour le retable de la Visitation (IM77000296), la restauration de la statue de l'Ecce
    Illustration :
    Partie inférieure de la statue, avec le buste du donateur. IVR11_20097701835NUC4A L'oeuvre avant restauration : le buste, vu de trois-quarts. IVR11_20087700135NUC4A L'oeuvre avant restauration : les jambes du Christ et le donateur (vue latérale L'oeuvre avant restauration : les jambes du Christ et le donateur (vue de face Donati, avant que l'oeuvre soit mise en place sur son piédestal (janvier 2010). IVR11_20097701825NUC4A Donati, avant que l'oeuvre soit mise en place sur son piédestal (janvier 2010). IVR11_20097701826NUC4A Donati, avant que l'oeuvre soit mise en place sur son piédestal (janvier 2010). IVR11_20097701827NUC4A Donati, avant que l'oeuvre soit mise en place sur son piédestal (janvier 2010). IVR11_20097701828NUC4A Donati, avant que l'oeuvre soit mise en place sur son piédestal (janvier 2010). IVR11_20097701829NUC4A Donati, avant que l'oeuvre soit mise en place sur son piédestal (janvier 2010). IVR11_20097701830NUC4A
  • statue (demi-nature) : Christ aux liens
    statue (demi-nature) : Christ aux liens Melun - place Notre-Dame - en ville
    Description :
    Statue en bois polychrome, reposant sur un socle plus récent. Le revers est fortement évidé.
    Dimension :
    h = 89; la = 28; pr = 18 (dimensions sans le socle)
  • statue : Christ en croix
    statue : Christ en croix Meaux - 18 avenue Henri Dunant -
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Historique :
    Le crucifix appartenait à un curé de la paroisse avant d'être installé dans l'église.
    Description :
    Christ en bois sculpté et fixé sur une croix refaite.
    Emplacement dans l'édifice :
    dans le choeur
    États conservations :
    Le Christ est fixé sur une croix moderne.
    Illustration :
    Crucifix en bois sculpté installé dans le choeur. IVR11_20117701066NUC4A
1 2 3 Suivant