Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 13 sur 13 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • retable de la Visitation
    retable de la Visitation Meaux -
    Historique :
    Ce retable orne le mur oriental de la chapelle de la Visitation, fondée en 1512 par le chanoine Pierre Fabri (et par la suite convertie en chapelle baptismale). La mise au jour de la polychromie d'origine (qui emploie notamment du bleu de smalt) sous plusieurs badigeons a rendu à la "Visitation" de de Senelle, la "Cène" : IM77000353), a d'autre part révélé l'existence, sous le retable en pierre , d'un petit cadre assorti (mouluration d'oves, flanquée de deux pilastres cannelés de même type que ceux de la "Visitation" mais plus petits).
    Statut :
    propriété de l'Etat
    Emplacement dans l'édifice :
    dans la 2e chapelle nord de la nef (chapelle de la Visitation)
    Annexe :
    Seine-et-Marne et DRAC Ile-de-France, CRMH : dossiers de restauration du groupe sculpté. Bibliographie Lambert Chalonneau, pour la sculpture du groupe ; 1581]. Conservation des Antiquités et Objets d’art de ALLOU (Auguste), Notice historique et descriptive sur la cathédrale de Meaux, Meaux, 1839, p. 25, éd . 1871, p. 32. ASSELINEAU (Georges), « Mémoire sur l’histoire et les antiquités du diocèse de Meaux par François Ledieu, secrétaire de Bossuet » dans Bulletin de la Société historique de Meaux et sa région, 2004 Cathédrale Saint-Etienne de Meaux. Meaux : Société historique de Meaux et sa région, 2014, p. 307. DIDIER (Marie-Hélène), « La redécouverte du groupe sculpté de la Visitation à la cathédrale de Meaux », dans d’art… Quelle histoire ! 15 années d’études et de restaurations en Seine-et-Marne (1995-2010), sous la direction de Monique BILLAT, Lyon : Editions Lieux-Dits, 2010, p. 70-73. DIDIER (Marie-Hélène), « Dix ans de datant du XVIIe siècle représentant la scène de la Visitation, janvier 2004.
    Texte libre :
    Dans l'une des chapelles du bas-côté nord de la nef se trouve un bas-relief polychrome du XVIe siècle représentant la Visitation, conformément au vocable de l'autel. Une récente restauration et la découverte du contrat passé avec l'artiste ont permis de redécouvrir cette oeuvre, commandée en 1581 au du chapitre, où il exerçait la fonction de trésorier ; Montaigne lui rendit visite lors de son
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Représentations :
    placé au-dessus d'un cadre assorti, avec décor d'oves, entouré de deux pilastres. Dans ce cadre devait
    Description :
    Le retable de la Visitation combine des parties en calcaire (sainte Elisabeth et la Vierge) et en stuc (l'encadrement et le fond de la scène figurée). L'ensemble est recouvert d'une polychromie
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Ile-de-France, 77, Meaux
    États conservations :
    Oeuvre restaurée de 2006 à 2009 par l'atelier du Sciapode (Marie-Pierre Lernout et Thierry Lefèvre ) après révélation de la polychromie par l'étude de Jean-François Salles en 2004.
    Dimension :
    h = 500 ; la = 250 (dimensions approximatives). Ces dimensions sont celles de l'ensemble du retable , depuis le cadre d'oves jusqu'au pot-à-feu sommital. Dimensions approximatives du relief de la Visitation
    Titre courant :
    retable de la Visitation
    Illustration :
    Carte postale montrant le retable de la Visitation au-dessus d'un décor de boiseries encadrant la "Cène" de Jean Senelle. (AD Seine-et-Marne. 2 Fi 4598) IVR11_20147700294NUC2A Vue du haut-relief : rencontre de la Vierge et de sainte Elisabeth. IVR11_20097700492NUC4A Le haut-relief de la Visitation, vu de la gauche. IVR11_20107700177NUC4A Le retable, vu de la droite. IVR11_20107700176NUC4A Vue générale du retable sculpté, installé au-dessus d'un cadre peint, contre le mur est de la 2e chapelle nord de la nef. IVR11_20097701824NUC4A
  • autel de la Vierge
    autel de la Vierge Melun - rue Saint-Aspais - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    est proposé au prix de 5000 francs, plus 1000 francs de dorure. Les trois statues du retable ne sont En 1861, les frères Laumonnier (ou Laumonier, orthographe de leur signature), sculpteurs à Conches (Eure), proposent pour la chapelle de la Vierge un projet d'autel dans le style du 16e siècle, qui est celui de l'église. Les nombreuses figures sculptées sont toutes liées à l'iconographie mariale. L'autel
    Représentations :
    ; archange ; apôtre ; L'autel est orné sur ses trois faces de neuf personnages féminins en demi-relief, sous une arcature néo-gothique : ces femmes ont comme attribut les insignes des Litanies de la Vierge ou les symboles bibliques de l'Immaculée Conception. Le retable abrite sous des dais architecturés les statues de la Vierge à l'Enfant (au centre), saint Joseph (à gauche) et saint Jean l'évangéliste (à droite ). L'architecture du retable est rehaussée de petits personnages en demi-relief ou en ronde-bosse : rois d'Israël (ancêtres de Marie), saintes femmes, apôtres... Au sommet des trois pinacles, se trouvent les trois
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    La chapelle de la Vierge est ornée d'un imposant ensemble néo-gothique en bois, comprenant un autel et un vaste retable à dais architecturés. Le tabernacle n'est pas celui d'origine. La sculpture de cet ensemble est particulièrement fouillée. Elle est rehaussée de dorure et de polychromie.
    Emplacement dans l'édifice :
    dans la chapelle au nord de l'abside dite chapelle de la Vierge
    Titre courant :
    autel de la Vierge
    Dimension :
    h = 700; la = 335 ; pr = 240 (dimensions approximatives de l'ensemble, avec les degrés. Pr (sans
    Appellations :
    Autel de la Vierge
    Illustration :
    Projet de retable pour l'autel de la Vierge à Saint-Aspais. Papier aquarellé, 1861. (BM Melun. HH 9 Détail de l'autel : allégories des Litanies de la Vierge. IVR11_20037700814X Détail du retable : ancêtres de la Vierge. IVR11_20037700815X
  • statue de la Vierge à l'Enfant avec son retable
    statue de la Vierge à l'Enfant avec son retable Rampillon - place de la Commanderie - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Représentations :
    sur le bras droit, qui forme une sorte de tablier sur le devant du corps et s'achève en volutes sur la hanche. L'Enfant, vêtu d'une robe, a de courts cheveux frisés et lève vers sa mère son visage rond. Il tient dans la main gauche un objet rond (pomme ou globe ?) tandis que de la main droite, il retient le voile de sa mère. Sur les volets du retable figurent des épisodes de l'Enfance du Christ. A l'origine , ils formaient un ensemble de douze scènes, rangées trois par trois sous des coquilles, et dont l'une illustre un épisode apocryphe : celui de la "Légende du champ de blé".
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    La statue de la Vierge à l'Enfant est une oeuvre en calcaire polychrome datant du 14e siècle, d'une et de quatre panneaux latéraux ornés de scènes en bas-relief. Ces panneaux ont été volés en février
    Localisation :
    Rampillon - place de la Commanderie - en ville
    Titre courant :
    statue de la Vierge à l'Enfant avec son retable
    Dimension :
    Dimensions du retable : h = 250 ; la = 205. Statue de la Vierge : h = 175. Largeur du socle de la
    États conservations :
    La statue a conservé son décor de polychromie (restauré en 1908) et d¿incrustations de verroterie , encore présentes en bordure du manteau de la Vierge et de la robe de l'Enfant. En revanche, seules main, sceptre ou fleur de lys, a lui aussi disparu.
    Annexe :
    Documentation sur la Vierge à l'Enfant de Rampillon Sources d’archives Médiathèque de l’architecture et du patrimoine - 81//77/90 : restauration de la statue en 1908. - Photographies anciennes (voir rubrique « liens web »). Bibliographie - F. Baron, notice dans le catalogue de l’exposition Trésors sacrés, trésors cachés. Patrimoine des églises de Seine-et-Marne, Paris : musée du Luxembourg, 10 septembre-30 octobre 1988, Melun : Comité départemental du patrimoine de Seine-et-Marne, 1988, p. 170. - A . Carlier, Un chef d’œuvre du XIIIe siècle. L’église de Rampillon, Paris, 1930. - L. Forgeard, L’âge d’or de la Vierge et l’Enfant. Le XIVe siècle en Seine-et-Marne, Paris : éditions du Chêne, 1995, p. 44-46 . - L. Réau, Iconographie de l’art chrétien, tome II-2, Paris : PUF, 1957, p. 277. - R. Suckale , « Réflexions sur la sculpture parisienne à l’époque de Saint Louis et de Philippe le Bel », Revue de l’Art, n ° 128, 2000-2, p. 39. - J. Vendryes, « Le miracle de la moisson en Galles », Comptes rendus des
    Texte libre :
    L'église de Rampillon abrite plusieurs statues. La plus remarquable est une Vierge à l'Enfant du XIVe siècle. Cette oeuvre s’inscrit dans un vaste corpus mais se signale par la qualité de son exécution, qui lui a valu de figurer dans l’exposition « La Vierge dans l’art français » en 1950. La statue représentaient douze scènes de la vie de la Vierge, mais qui a malheureusement fait l'objet d'un vol en 1974.
    Illustration :
    Vue d'ensemble des statues placées au-dessus de l'autel du collatéral sud. Au centre, la Vierge à l'Enfant (XIVe siècle) dans une niche du XVIe siècle, à l'origine flanquée de volets sculptés. La Vierge est entourée de deux autres statues plus récentes (XVe siècle) : saint Eliphe et sainte Barbe (dossier Vue de face, à mi-corps. IVR11_20117700444NUC4A Vue de face, en buste. IVR11_20117700445NUC4A Le visage de la Vierge, vu de face. IVR11_20117700446NUC4A Le visage de la Vierge, vu de trois-quarts. IVR11_20117700447NUC4A
  • retable de saint Michel
    retable de saint Michel Andrésy
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Représentations :
    Dieu (de face, à mi-corps) ; ange (tête) ; chute végétale (fruit) ; palme
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    sculpté encadré de deux pilastres supportant un fronton cintré. Un des ailerons est placé de biais ce qui permet de penser que l'œuvre a été déplacée. La partie inférieure est bien adaptée à son emplacement et
    Titre courant :
    retable de saint Michel
    Appellations :
    de saint Michel
  • autel retable de la chapelle de la Vierge
    autel retable de la chapelle de la Vierge Andrésy
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Inscriptions & marques :
    La plaque a été déposée a côté de l'autel lors du démantèlement de l'ensemble
    Historique :
    En 1875 le conseil de fabrique déclarait que sortie de ruine l'église réclame aujourd'hui ses décombres.... L'autel retable de la Vierge fait partie de cette reconstruction nécessaire puisque le bas été démantelé en 1982 à la suite de travaux effectués sous la direction de l'architecte des monuments bouche aussi la moitié de la porte qui mène vers le quai et par laquelle pénètrent aujourd'hui la plupart
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Le bas de l'autel comporte trois niches de style renaissance avec des balustres, des rinceaux, des
    Titre courant :
    autel retable de la chapelle de la Vierge
    Dimension :
    la=240 ; pr=104 ; h=99 (dimensions de l'autel ; le tabernacle : h=100 ; la= 95)
    Appellations :
    de la chapelle de la Vierge
    Illustration :
    Vue d'ensemble de l'autel de la Vierge au fond du collatéral nord. Carte postale. (AD Yvelines
  • retable, tabernacle, maître-autel
    retable, tabernacle, maître-autel Chanteloup-les-Vignes
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    un important fronton cintré. Des niches avec statues de saints se trouvent dans les parties latérales . Le tabernacle est orné de colonnettes torses.
    Texte libre :
    La totalité du dossier (incluant aussi la synthèse et/ou la bibliographie) est disponible en bas de
    Illustration :
    Une tête de chérubin ornant la partie centrale de l'entablement. IVR11_20087800034NUC4A Le tabernacle, détail de la partie gauche : Ange d'Annonciation. IVR11_20087800033NUC4A Le tabernacle, détail de la partie gauche : Vierge d'Annonciation. IVR11_20087800032NUC4A Le tabernacle, détail de la partie centrale : le Bon Pasteur. IVR11_20087800031NUC4A
  • retable de la 5e chapelle nord
    retable de la 5e chapelle nord Melun - rue Saint-Aspais - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    voisines. Il a lui aussi perdu son décor central d'origine. A l'angle de la chapelle voisine, se trouve une
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    La chapelle occupant l'angle nord-est de l'église Saint-Aspais comporte, contre le mur oriental, un retable de pierre scuptée formant trois dais architecturés, dans le style de la première Renaissance.
    Emplacement dans l'édifice :
    dite chapelle Notre-Dame-des-Anges (actuellement bureau de l'accueil)
    Titre courant :
    retable de la 5e chapelle nord
    Illustration :
    Vue intérieure des chapelles nord de Saint-Aspais : au premier plan, piscine Renaissance (IM77000108). Au second plan, retable architecturé de la chapelle Notre-Dame-des-Anges (IM77000106 ). Photographie. (Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, archives photographiques. MH 045544
  • ensemble de deux retables flamboyants
    ensemble de deux retables flamboyants Melun - rue Saint-Aspais - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Ces retables, sculptés dans le calcaire, sont probablement contemporains de la reconstruction de l'église sous la direction de l'architecte Jean de Felin, dans le 1er quart du 16e siècle. Ils ont perdu
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    pierre de style flamboyant, couvrant presque toute la paroi. Chaque retable est composé de trois dais architecturés flanqués de deux niches plus basses.
    Titre courant :
    ensemble de deux retables flamboyants
    Illustration :
    Vue intérieure : bas-côté et chapelles nord. (Médiathèque de l'architecture et du patrimoine Le retable de la 2e chapelle nord (chapelle Saint-Loup et Saint-Gilles) : vue d'ensemble. Vue Détail : la frise de putti sculptée sur la base du retable. IVR11_20047700080XA Retable de la 3e chapelle nord (chapelle Saint-Antoine) : vue d'ensemble. Vue d'ensemble
  • retable de la chapelle des fonts
    retable de la chapelle des fonts Melun - rue Saint-Aspais - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Ce retable, d'inspiration beaucoup plus classique que ceux des chapelles nord, peut être daté de la
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Le mur oriental de la chapelle des fonts est occupé par un vaste retable en calcaire, ancré dans la paroi, à près de deux mètres du sol. Il se compose de deux colonnes ioniques supportant un entablement orné de rinceaux (face antérieure) et d'entrelacs (face inférieure). Ce retable est couronné par une niche flanquée de colonnettes corinthiennes.
    Titre courant :
    retable de la chapelle des fonts
    Illustration :
    Détail : motif d'enterlacs sculpté sur la face inférieure de l'entablement. IVR11_20037700803XA
  • retable du collatéral sud du choeur
    retable du collatéral sud du choeur Meaux -
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Historique :
    Au XVIIe siècle, une donation du chanoine Jean Bordel permit de refaire le décor de la chapelle , avec notamment un tableau de Jean Senelle représentant la "Descente de croix", aujourd'hui au musée
    Représentations :
    instruments de la Passion Agneau de Dieu Sur l'autel : instruments de la Passion, en bas-relief. Sur le retable proprement dit : sur les , pots à feu sur les côtés et ornement central avec tête d'ange en haut-relief, guirlandes de fruits en ) : Angeau de Dieu sur le livre aux sept sceaux, surmonté de deux têtes d'angelots dans des nuées et du
    Statut :
    propriété de l'Etat
    Description :
    sculpté, orné de guirlandes de fruits. Une statue du Sacré-Coeur en pierre occupe actuellement le centre de la composition, elle se détache sur un fond de bois sans décor (sauf monogramme IHS et Sacré-Coeur
    Dimension :
    : 490 cm. Dimensions de l'autel : h = 100, la = 200. Dimensions du tabernacle d'origine (déposé au Vieux
    Texte libre :
    Âge. Au XVIIIe siècle, afin de dégager l'espace intérieur de la cathédrale, on supprima ces autels l'invocation du Sacré-Coeur, dont il comporte la statue, et de saint Jean-Marie Vianey.
    Illustration :
    Vue de la figure en pied. IVR11_20087700128NUC4A Vue de la figure en buste. IVR11_20087700129NUC4A
  • retable du collatéral nord du choeur
    retable du collatéral nord du choeur Meaux -
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Inscriptions & marques :
    qui appartient probablement aux armoiries de Guillaume Frémyn (par comparaison avec l'écu peint sur le
    Représentations :
    Marie à droite. Le reste du retable porte un décor ornemental et emblématique : guirlandes de fleurs et mascarons sur les pilastres, cuirs découpés et monogrammes sur les panneaux latéreaux. Au centre de l'entablement apparaît le coeur de Jésus.
    Statut :
    propriété de l'Etat
    Texte libre :
    disparu ou se trouve déposé au Musée Bossuet, mais le retable de saint Eloi, dans le collatéral nord du oeuvres pour la cathédrale, telles que la "Cène" (IM77000353) et la "Vie de saint Martin" (IM77000388).
    Illustration :
    Vue de détail : le socle de la colonne gauche, avec l'ange de l'Annonciation Vue de détail : l'ange de l'Annonciation. IVR11_20087700203NUC4A Détail de l'ange de l'Annonciation. IVR11_20087700204NUC4A Vue de détail : socle de la colonne droite, avec la Vierge de l'Annonciation Détail de la Vierge de l'Annonciation. IVR11_20087700206NUC4A Détail de l'entablement, avec les initiales du commanditaire. IVR11_20087700207NUC4A Vue de détail : masque de l'encadrement. IVR11_20087700209NUC4A Vue de détail : fleurs de l'encadrement. IVR11_20087700210NUC4A Vue de détail : décor de l'encadrement (armoiries du commanditaire?). IVR11_20087700211NUC4A Vue de détail : initiales "MA" (monogramme marial). IVR11_20087700212NUC4A
  • retable
    retable Couilly-Pont-aux-Dames - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Statut :
    propriété de la commune
  • retable
    retable Couilly-Pont-aux-Dames - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Statut :
    propriété de la commune
1