Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 6 sur 6 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • lavoir
    lavoir Écouen - 4 rue de la Grande Fontaine - Cadastre : 2014 AH 92
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    D'après une lettre du sous-préfet de Pontoise, en date du 26 mai 1818 (ADVO, 2 O 58 / 10), ce propriétaire de la maison voisine (actuellement située 22 rue Paul Lorillon), le baron de Montesquieu, se plaignait alors de l'écoulement des eaux usées dans le jardin de sa résidence.
    Référence documentaire :
    ). Ecouen. Un balcon sur la plaine de France. Collection Patrimoines d’Île-de-France. Lyon : éditions Lieux p. 62. Ecouen. Un balcon sur la plaine de France. 2018 AUSSEUR-DOLLEANS, Chantal, CREPIN-LEBLOND , Thierry et FÖRSTEL, Judith (avec la collaboration de : Christian Dauchel, Fanny Gosselin, Rémy Guadagnin Dits, 2018. Photographies : Jean-Bernard Vialles, avec la collaboration de Laurent Kruszyk ; plan
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Le lavoir se trouve en haut de la rue de la Grande-Fontaine, un peu en retrait et en dessous du niveau de la rue. Il est alimenté par l’une des nombreuses sources qui sourdent au flanc du coteau d'Ecouen. De plan trapézoïdal, il est bordé par une galerie couverte qui entoure un bassin formant
    Localisation :
    Écouen - 4 rue de la Grande Fontaine - Cadastre : 2014 AH 92
    Texte libre :
    Le lavoir de la rue de la Grande-Fontaine est l'un des témoins du bourg rural d'Ecouen, tel qu'il sources qui ruissellent le long de la butte d'Ecouen. D’autres points d’eau se trouvaient rue Colette Joyeux, où la « Fontaine noire » jaillissait un peu au-dessus de la place du Ponceau, mais ils ont
  • bateaux-lavoirs
    bateaux-lavoirs Melun - quai de la Courtille - en ville - Cadastre : 1985 AV non cadastré
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Tout au long du 19e siècle, plusieurs établissements s'installent sur le petit bras de la Seine, le grand bras étant réservé à la navigation. Un bateau-lavoir est attesté en bordure de la place Praslin en leur intention, à hauteur de la place Praslin. Leur nombre baisse à la fin du 19e siècle, mais un
    Localisation :
    Melun - quai de la Courtille - en ville - Cadastre : 1985 AV non cadastré
    Illustration :
    Photographie du quai Pasteur, avant 1866. Au premier plan, bateau-lavoir installé le long de l'île Photographie du quai Pasteur, avant 1869. Au premier plan, le bateau-lavoir installé le long de l'île Saint-Etienne, face au boulevard Victor-Hugo. (BM Melun. NN 7) IVR11_20027701198XB Bateau-lavoir en contrebas de la place Praslin, vers le début du 20e siècle. Carte postale. (Musée municipal de Melun. inv. 983.2.140) IVR11_20017700161X Les bateaux-lavoirs en contrebas de la place Praslin, vers 1907. Carte postale. (Musée municipal de Vue du petit bras de la Seine avec les bateaux-lavoirs de la place Praslin, vers le début du 20e siècle. Carte postale. (Musée municipal de Melun. inv. 983.2.108) IVR11_20017700143X municipal de Melun. inv. 983.2.94) IVR11_20017700138X
  • bains-douches et bateau-lavoir, aujourd'hui maison
    bains-douches et bateau-lavoir, aujourd'hui maison Melun - 10 rue de Trois-Moulins - en ville - Cadastre : 1985 AR 571 et 574
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Le site, en bordure de l'Almont, est d'abord occupé par une tannerie : Dérenusson y exerce jusqu'en l'île faisant face à l'ancienne tannerie par le sieur Zabobé, qui y installe un bateau-lavoir et un lavoir fixe. L'ancienne tannerie est reconvertie en établissement de bains par Théophile Roche. En 1862 actifs au début du XXe siècle sous la direction de la Veuve Ménard puis de Coffre-Paulin. Ils sont
    Description :
    L'établissement de bains est construit en retrait de la rue, directement sur un bras de l'Almont , qui passe sous l'édifice. La façade, en moellons enduits, a conservé un décor de plâtre imitant la
    Localisation :
    Melun - 10 rue de Trois-Moulins - en ville - Cadastre : 1985 AR 571 et 574
    Illustration :
    Vue sur l'Almont, vers 1907. Dans le fond, apparaît le bâtiment de bains-douches reconnaissable à son inscription : ""Bains de Barège Douches"". Carte postale. (Musée municipal de Melun. inv. 994.1.34 Jardins bordant l'Almont et bâtiment de bains-douches, lors de la crue de la Seine en 1910. Carte postale. (Musée municipal de Melun. inv. 992.1.3) IVR11_20017700065X Vue de la façade. IVR11_20047700471X
  • bains douches, lavoir, piscine
    bains douches, lavoir, piscine Draveil - bords de Seine - Cadastre : 1983 BH
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    sur la Seine, en rive du quai Gambetta à Juvisy, un établissement de bains-douches et lavoir , indispensable à l'hygiène et l'économie ménagère des habitants de la région. Le projet de lavoir est rejeté par le conseil d'hygiène de l'arrondissement de Corbeil et le service de la navigation de la Seine, qui sont opposés par principe à la création de bateaux-lavoirs sur le fleuve, source de contamination des continuité du halage, qui se fait sur la rive gauche de la Seine, où est situé Juvisy : la hauteur du chemin au-dessus du plan d'eau serait en effet très insuffisante pour permettre le passage des cordes de étudier l'installation de ses bains flottants sur la rive droite du fleuve (à l'exclusion du lavoir). En juin 1893, la municipalité de Draveil donne un avis favorable au projet, mais celui-ci reste sans suite.
    Localisation :
    Draveil - bords de Seine - Cadastre : 1983 BH
    Annexe :
    S 26 : stationnement d’un établissement de lavoir avec bains chauds et froids sur la Seine à Draveil
    Illustration :
    Projet d'installation en Seine d'un établissement de bains-douches, d'un lavoir et d'un bassin de natation : plan de situation marquant la profondeur du lit du fleuve, document dessiné entre 1893 et 1899 Projet d'installation en Seine d'un établissement de bains-douches, d'un lavoir et d'un bassin de natation : plan de situation dressé entre 1893 et 1899, non signé. (AD Essonne, 3 S 26) IVR11_20019100618XA Projet d'installation en Seine sur la rive de Draveil d'un établissement de bains-douches, d'un lavoir et d'un bassin de natation : élévation longitudinale et coupe transversale, planche aquarellée Projet d'installation en Seine d'un établissement de bains-douches, d'un lavoir et d'un bassin de natation : détail de l'élévation longitudinale sur le pavillon d'entrée, planche aquarellée, datée 1893 et Projet d'installation en Seine d'un établissement de bains-douches, d'un lavoir et d'un bassin de natation : détail de l'élévation longitudinale sur l'estacade d'accès, planche aquarellée, datée 1893 et
  • lavoir dit fontaine du Trésor
    lavoir dit fontaine du Trésor Draveil - Champrosay - rue Alphonse-Daudet - en écart - Cadastre : 1983 AX 128
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    A la sortie de Champrosay, du côté de Soisy, la source dite Fontaine du Trésor alimente un lavoir qui, avec le chemin y donnant accès depuis la route départementale, fait partie du domaine public de la commune de Draveil. Ce statut de bien communal a été reconnu lors de la confection du plan hydraulique permit au marquis de La Feuillade, propriétaire du château de Pont-Chardon, de détourner à son profit, au moyen d'une conduite traversant le lavoir, une partie des eaux de la source, à la suite semble -t-il d'un accord intervenu entre lui et la commune, et moyennant des travaux de remise en état du lavoir enclos de murs. En 1851 François Mathias, négociant, propriétaire du château du Pont-Chardon, puis que de la source et du chemin d'accès. Le tribunal de première instance de Corbeil rend le 21 juillet 1870 un jugement en leur faveur mais la commune fait appel de cette décision.
    Annexe :
    littéraire et historique de Draveil, avril 2001, p. 256-258.
  • lavoir Saint-Liesne
    lavoir Saint-Liesne Melun - Rue Fontaine Saint-Liesne (de la) - en ville - Cadastre : 1985 AR 143
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    lavoir. Celui-ci est représenté sur le plan cadastral de 1826. Un plan de 1836 (AM Melun, 1 Fi 742 de la rue de la Fontaine-Saint-Liesne. Ce nouveau bassin est celui que l'on peut voir encore au nord et trois piles en bois au sud. Il est toujours alimenté par les eaux de la source Saint
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    en pavement de grès. Il est couvert par un toit de tuiles mécaniques, qui s'appuie sur un mur en moellons de calcaire et sur des poteaux de bois.
    Localisation :
    Melun - Rue Fontaine Saint-Liesne (de la) - en ville - Cadastre : 1985 AR 143
1