Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 19 sur 19 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • maisons, immeubles
    maisons, immeubles Le Perreux-sur-Marne - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Murs :
    moellon sans chaîne en pierre de taille
    Auteur :
    [sculpteur] Folleville P. de
    Localisation :
    Le Perreux-sur-Marne - en ville
    Aires d'études :
    Perreux-sur-Marne (Le)
    Illustration :
    Vue panoramique, depuis Nogent-sur-Marne. Carte postale. (AD Val-de-Marne) IVR11_19859400236XB Vue de la place de la République et de la rue de Colmar. Carte postale. (AD Val-de-Marne Vue de l'angle formé par l'avenue Ledru Rollin et la rue Station. Carte postale. (AD Val-de-Marne Vue de l'avenue Ledru Rollin. Carte postale. (AD Val-de-Marne) IVR11_19849401513XB Vue de l'avenue de la Liberté. Carte postale. (AD Val-de-Marne) IVR11_19849401516XB Gabriel Péri. Carte postale. (AD Val-de-Marne) IVR11_19849401514XB (société d'épargne et de construction de maisons à bon marché). (AM Le Perreux-sur-Marne de maison. Déclaration de travaux n° 56, 1923. (AM Le Perreux-sur-Marne) IVR11_20059400022XA . Déclaration de travaux n° 56, 1923. (AM Le Perreux-sur-Marne) IVR11_20059400018XA Vue de la place de la République. Carte postale. (BHVP) IVR11_19859400549XB
  • Immeuble
    Immeuble Le Perreux-sur-Marne - 103 avenue du Général de Gaulle - en ville - Cadastre : 1979 AE 31
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Murs :
    moellon sans chaîne en pierre de taille
    Localisation :
    Le Perreux-sur-Marne - 103 avenue du Général de Gaulle - en ville - Cadastre : 1979 AE 31
    Aires d'études :
    Perreux-sur-Marne (Le)
  • Immeuble
    Immeuble Le Perreux-sur-Marne - 23 rue de Tannebourg - en ville - Cadastre : 1979 Z 33
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Murs :
    moellon sans chaîne en pierre de taille
    Localisation :
    Le Perreux-sur-Marne - 23 rue de Tannebourg - en ville - Cadastre : 1979 Z 33
    Aires d'études :
    Perreux-sur-Marne (Le)
  • Immeuble
    Immeuble Le Perreux-sur-Marne - 9 boulevard de la Liberté - en ville - Cadastre : 1979 Z 185
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Murs :
    moellon sans chaîne en pierre de taille
    Étages :
    étage de comble
    Localisation :
    Le Perreux-sur-Marne - 9 boulevard de la Liberté - en ville - Cadastre : 1979 Z 185
    Aires d'études :
    Perreux-sur-Marne (Le)
  • immeuble
    immeuble Meaux - faubourg de Chaage - 1, 3 rue Alfred-Maury - - Cadastre : 2014 BV 505-507
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    En 1850 l'ensemble de la propriété est décrite comme maison inhabitable, bâtiment rural, cour et jardin. Un procès occasionne en 1872 la levée de plusieurs plans et élévations documentant l'état nouvelle de 35 portes et fenêtres avec pan coupé à l'angle de la rue du Sabot (actuelle rue Alfred Maury
    Observation :
    Ces immeubles ont été sélectionnés en raison de la nature de l'habitat : immeuble avec commun.
    Description :
    Cet immeuble s'élève sur le côté nord de la place Doumer, à l'angle du boulevard Jean Rose et de la précédent. Cette imposante demeure, haute de deux étages carrés, est construite en moellons couverts d'un enduit. Le rez-de-chaussée surélevé repose sur un soubassement en meulière. Les élévations sont animées par un décor de briques, dont certaines portent le cachet du fabricant (initiales Dl, GLF, DZ) : un bandeau de briques polychrome sépare les deux étages carrés, et la corniche, à motifs denticulés, est
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé
    Localisation :
    Meaux - faubourg de Chaage - 1, 3 rue Alfred-Maury - - Cadastre : 2014 BV 505-507
    Illustration :
    : rez-de-chausée (ancien état) Document graphique. (AD Seine-et-Marne. 4 Op 284/7 (maison à l'angle du boulevard Jean-Rose et de la rue du Sabot, aujourd'hui rue Alfred-Maury) : planche 1 : état ancien (3 élévations et une coupe). Document graphique. (AD Seine-et-Marne. 4 Op 284/7 (maison à l'angle du boulevard Jean-Rose et de la rue du Sabot, aujourd'hui rue Alfred-Maury) : planche 2 : état nouveau possible (3 élévations et plan des toitures). Document graphique. (AD Seine-et-Marne. 4 Op (maison à l'angle du boulevard Jean-Rose et de la rue du Sabot, aujourd'hui rue Alfred-Maury) : planche 3 (maison à l'angle du boulevard Jean-Rose et de la rue du Sabot, aujourd'hui rue Alfred-Maury) : planche 4 : état proposé ( encore noire et rouge). (AD Seine-et-Marne. 4 Op 284/7) IVR11_20137700019NUC4A (maison à l'angle du boulevard Jean-Rose et de la rue du Sabot, aujourd'hui rue Alfred-Maury) : planche 5 : état nouveau possible (encore noire et rouge). Document graphique. (AD Seine-et-Marne. 4 Op 284/7
  • immeuble
    immeuble Meaux - 54-56 rue du Général-Leclerc 5-7 rue Rochart - - Cadastre : 2014 BS 56-57
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
  • immeubles
    immeubles Meaux - Faubourg de Chaage - 8, 8 bis rue Alfred-Maury - - Cadastre : 2014 BW 435-436
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Ces immeubles jumeaux, qui portent chacun au-dessus de leur porte la date "1885", ont été construits pour un rentier, M. Jean-Baptiste Journée. L'année suivante une augmentation de construction a été
    Observation :
    Ces immeubles ont été sélectionnés en raison de deux critères : ils portent un chronogramme et ce sont des immeubles jumeaux, représentatifs d'une typologie propre au faubourg de Chaage.
    Description :
    quelques modénatures autour des fenêtres, un bandeau mouluré délimitant le premier étage de l'étage
    Localisation :
    Meaux - Faubourg de Chaage - 8, 8 bis rue Alfred-Maury - - Cadastre : 2014 BW 435-436
    Illustration :
    Détail de la date "1885" inscrite au-dessus de la porte du n°8bis. IVR11_20097701367NUC4A
  • immeuble
    immeuble Meaux - Faubourg de Chaage - 25 bis Boulevard Jean-Rose - - Cadastre : 2014 BW 286
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Description :
    Le décor sculpté de cet immeuble en fait l'un des plus richement orné du quartier. Son mascaron au linteau de la porte, les décors sculptés en volutes au dessus des fenêtres ainsi que les modénatures et
    Étages :
    étage de comble
    Localisation :
    Meaux - Faubourg de Chaage - 25 bis Boulevard Jean-Rose - - Cadastre : 2014 BW 286
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la façade. IVR11_20097701375NUC4A Le décor sculpté : détail du linteau au-dessus de la porte piétonne. IVR11_20097701376NUC4A Le décor sculpté : tête de faune au-dessus de la porte piétonne. IVR11_20097701377NUC4A Le décor sculpté : détail de la clé de l'arc en anse-de-panier qui couvre le passage cocher
  • immeuble, 14-16 rue des Béguines
    immeuble, 14-16 rue des Béguines Meaux - Faubourg Saint-Nicolas - 14-16 rue des Béguines - - Cadastre : 2014 BD 114-115
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    L'édifice est à rapprocher, pour sa toiture en zinc galbée, de l'immeuble situé au 36, rue du Faubourg Saint-Nicolas (au débouché de la rue de la Crèche, sur l'ancienne place de Trois-Couronnes). Cette toiture très originale est certainement l'oeuvre d'un même couvreur. D'après son style, de facture encore très classique, l'immeuble de la rue des Béguines a été daté du 3e quart du XIXe siècle. Il est en tous cas postérieur au plan cadastral de 1850, qui indique sur cette parcelle un bâti différent de celui-ci.
    Référence documentaire :
    p. 157 Dictionnaire topographique et historique des rues de Meaux, tome 3 : Faubourgs et nouveaux des rues de Meaux, tome 3 : Faubourgs et nouveaux quartiers. Meaux : Société littéraire et historique de la Brie, 1999.
    Description :
    Cette demeure constitue un élément singulier de l'habitat du faubourg Saint-Nicolas, remarquable notamment par sa toiture galbée en zinc, comparable à celle de l'immeuble situé 36 rue du Faubourg Saint -Nicolas. Sa façade tout en longueur se développe le long de la rue des Béguines. Elle s'organise de façon symétrique autour d'une travée centrale marquée par une imitation de chaînes de pierre et par un fronton courbe. L'angle de l'immeuble, au coin de la rue des Béguines et de la rue de l'Abreuvoir, est également mis en valeur par un traitement particulier : pan coupé, fausses chaînes de pierre. L'élévation en retour, sur la rue de l'Abreuvoir, est aveugle et l'enduit est traité en imitation pierre. L'édifice
  • immeubles en série
    immeubles en série Meaux - Faubourg de Chaage - 13, 15, 17 Boulevard Jean-Rose - - Cadastre : 2014 BW 299, 359, 360
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    bâtiment en fond de parcelle, il a fait construire peu avant cette date sur la parcelle (A403) des 13 et 15
    Description :
    Le long du boulevard Jean Rose s'élève une suite de trois petits immeubles mitoyens, dont deux sont -classique de corniche et bandeaux moulurés. Néanmoins, certains détails distinguent le n°17 de l'ensemble . Enfin, le détail du décor varie aussi (largeur des dents de la corniche denticulée, épaisseur du bandeau mouluré). L'observation architecturale permet donc de reconnaître ici une opération de lotissement lancée témoignage de la matrice cadastrale.
    Localisation :
    Meaux - Faubourg de Chaage - 13, 15, 17 Boulevard Jean-Rose - - Cadastre : 2014 BW 299, 359, 360
  • immeuble
    immeuble Meaux - 1-3 place Paul-Doumer - - Cadastre : 2014 BT 65-66
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    pas encore sur le plan cadastral de 1850, ce qui induit une datation dans le 3e quart du 19e siècle
    Description :
    Cet ensemble de deux immeubles "jumeaux" présente sa façade principale sur la place Paul Doumer -corps en léger ressaut. Mais la saillie de l'avant-corps est plus marquée à gauche (n°1 place Paul Doumer) et se traduit aussi au niveau de la toiture (croupe). A l'origine, un décrochement de la toiture topographique et historiques des rues de Meaux, tome 1, p. 140). Par ailleurs, l'immeuble au n°1 possède aussi
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé
  • immeuble 1, rue Chappon
    immeuble 1, rue Chappon Meaux - 1 rue Chappon - - Cadastre : 2014 BN 47
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Cet immeuble, datant des années 1930, porte la signature de l'architecte Maugras, auteur du collège
    Description :
    cet immeuble de deux étages présente sa façade principale sur la rue Chappon (5 travées, porte l'angle des deux rues. Les murs sont en moellons de meulière à joints rocaillés, avec un décor de briques : allèges de fenêtres, encadrement de la porte... Sur la rue Chappon, deux avant-corps (également ornés d'un parement de briques) en très légère saillie encadrent la porte centrale et comprennent un étage de comble.
    Étages :
    étage de comble
    Illustration :
    Détail de la signature : "P. MAUGRAS architecte". IVR11_20127700222NUC4A
  • immeubles
    immeubles Meaux - 24-26 rue Martimprey - - Cadastre : 2014 BR 45, 184-185
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Ces deux immeubles jumeaux présentent un décor sobre mais élégant, caractéristique de la
    Description :
    Cet ensemble de deux immeubles jumeaux présente une élévation identique, longue de cinq travées chacune, et haute de deux étages carrés plus un étage de comble. Une corniche denticulée sépare le deuxième étage du niveau des combles. Au rez-de-chaussée, deux devantures de boutique encadrent une porte cochère centrale, qui donne accès à la cour et à l'escalier distribuant les logements aux étages. L'un de ces escaliers a été vu au cours de l'enquête : il présente une rampe en serrurerie à barreaux droits.
    Étages :
    étage de comble
    Illustration :
    Détail de la façade, avec ses huisseries. IVR11_20097700264NUC4A
  • immeuble
    immeuble Meaux - 32 rue du Tan - - Cadastre : 1850 G 703 2000 BS 222
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Observation :
    Immeuble intéressant pour la différence de gabarit avec les maisons de ville anciennes de la rue du Tan, et pour la signature de l'entrepreneur en façade.
    Description :
    inférieure à celle des trois autres. La distribution s'effectue par un escalier demi-hors oeuvre en fond de couverte par une croupe ronde en zinc, le reste de l'immeuble ayant un toit à longs pans, en tuiles mécaniques. La façade a conservé son décor de la fin du 19e siècle : modénature en plâtre (corniche moulurée , faux chaînages d'angle, tables ornant les allèges de fenêtres), garde-corps en ferronnerie, et surtout
    Typologies :
    immeuble de rapport
    Illustration :
    Détail d'un panneau peint du rez-de-chaussée : "Couverture..." et signature de l'entrepreneur Détail d'un panneau peint du rez-de-chaussée : "EAU & GAZ". IVR11_20097700289NUC4A
  • immeuble Le Palais Condé, 1 rue Félix Faure
    immeuble Le Palais Condé, 1 rue Félix Faure Enghien-les-Bains - 1 rue Félix Faure rue Pasteur - en ville - Cadastre : 1995 AB 100
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Cet immeuble est la réalisation emblématique de l'architecte Léon Nicolet qui y réside. Il est construit en 1911 pour Léon Bancel, propriétaire d'une entreprise de travaux publics à Saint-Denis. C'est ainsi que le chantier est confié à l'un de ses collaborateurs, Jules Peignin qui, de surcroît, semble être l'un des entrepreneurs favoris de l'architecte. Dans un premier projet, l'immeuble était encore plus imposant, avec sept étages sur 22 mètres de haut. En raison des lois d'urbanisme de la ville , l'édifice n'aura finalement que cinq étages sur les 16 mètres de haut règlementaires. Nicolet. Conformément retrait et entouré d'une grille disposée sur un mur bahut. Sur sa carte de visite, l'architecte qui utilise cette réalisation au titre de publicité, décrit ainsi le modernisme de cet immeuble : moyens appartements avec loggias, balcons, terrasses comprenant : salon, salle à manger, deux chambres, salle de bain
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Représentations :
    Sur le fronton du porche est disposé un premier grand cartouche orné et encadré de fruits et comportant au centre un second cartouche. Ce dernier, ovale, est entouré d'un motif de cordelière et porte les initiales PL évoquant le nom de l'édifice, le Palais de Condé. Ce nom est également disposé sur le sol de mosaïque du sol du second vestibule
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    choisis pour l'habillage de l'édifice. En effet, si le style change, l'architecte conserve les volumes qui ornées de colonnes aux chapiteaux composites, les pilastres losangés qui rappellent l'architecture des bords de Loire. L'entrée est marquée par un porche au fronton cintré soutenu par deux paires de colonnes . Le vestibule de l'immeuble a fait l'objet d'une composition particulièrement riche, scandé de colonnes jumelées disposées sur de hauts socles et ornées sur leur base de branches de feuillage, le tout
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Illustration :
    Vue d'ensemble de l'édifice vers 1910. Carte postale. (AD Val d'Oise, 31Fi 59/1 Vue d'ensemble de l'édifice. IVR11_20089500423NUC4A Détail des balustres d'une baie, traitées en remplage de pierre. IVR11_20089500129NUC4A Détail du fronton cintré couronnant le porche d'entrée de l'immeuble : au centre, figure le Détail de la mosaïque du pavement de l'entrée de l'immeuble. IVR11_20099500489NUC4A
  • immeuble avec atelier
    immeuble avec atelier Melun - 14, 16 rue Saint-Ambroise 2 rue des Granges - en ville - Cadastre : 1985 AV 265-266
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    : habitat dans les étages, commerce en rez-de-chaussée sur la rue Saint-Ambroise, et production artisanale dans la cour, vers la rue des Granges. Depuis 1769, le site est en effet occupé par une fabrique de . L'immeuble conserve encore aujourd'hui sa triple fonction d'habitat, de commerce et d'artisanat, en l’occurrence un atelier de serrurerie.
    Description :
    L'immeuble couvre une superficie étendue, à l'angle de la rue Saint-Ambroise et de la rue des abritant un atelier de serrurerie auquel on accède par une porte cochère, rue des Granges. Les façades sur rue sont enduites et ornées de bandeaux et de pilastres en léger ressaut, mais le mur pignon oriental , rue des Granges, est nu et laisse apparaître un gros-oeuvre en moellons de calcaire avec chaînage en
    Étages :
    étage de comble
    Destinations :
    atelier de serrurerie
    Illustration :
    Publicité pour la distillerie Villemain-Leconte. Papier imprimé. Tiré de : Annuaire commercial de Seine-et-Marne, 1900. (BM Melun. HL 8° 265) IVR11_20067700078X Vue de la cour intérieure (2 rue des Granges), occupée par un atelier de serrurerie Vue de la charpente métallique couvrant la cour intérieure (2 rue des Granges), occupée par un atelier de serrurerie. IVR11_20037700176X
  • Immeuble
    Immeuble Le Perreux-sur-Marne - 6 place Robert Belvaux - en ville - Cadastre : 1979 Z 44
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Étages :
    étage de comble
    Localisation :
    Le Perreux-sur-Marne - 6 place Robert Belvaux - en ville - Cadastre : 1979 Z 44
    Aires d'études :
    Perreux-sur-Marne (Le)
    Illustration :
    Elévation accompagnant la déclaration de travaux n° 150, 1909 signée Georges Nachbaur et ses fils . (AM Le Perreux-sur-Marne) IVR11_20059400026XA Vue extérieure du dernier étage et de la lucarne lanternon ornant la toiture. IVR11_20049400270XA Vue extérieure du 1er étage et de l'enseigne du café-tabac ""à la civette du Perreux
  • Les maisons et immeubles d'Enghien-les-Bains
    Les maisons et immeubles d'Enghien-les-Bains Enghien-les-Bains
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    car l'histoire de la ville ne prend naissance que durant le deuxième quart du 19e siècle. En raison de la richesse exceptionnelle de la documentation qui a permis d'étudier nombre d'oeuvres détruites, il totalité du corpus retenu est donc importante, mais l'intérêt de l'étude d'une ville thermale unique en île -de-France justifie cette importante sélection. Ceci permet une approche plus historique de la typologie des maisons du 19e siècle et de mieux comprendre l'évolution du bâti de la ville. D'autre part, le quelques compléments de terrain et surtout plus de recherche dans les fonds d'archives, permettant une attribution et une datation plus fine de nombreux bâtiments. Ces recherches ont ainsi permis de dégager des ensembles d'édifices construits dans la ville par un même architecte et de définir des caractères inhérents à la production de ces derniers. Celui dont la production a été la plus abondante et la plus plusieurs bâtiments de ce dernier afin de traduire sa marque dans le corpus général étudié. Le chiffre
    Murs :
    faux pan de bois pan de bois pierre de taille
    Description :
    siècle aux années 1930, période choisie pour cette étude comme étant la plus représentative de l'architecture de la ville. Pour le 19e siècle on peut signaler l'importance du corpus des maisons à trois travées enduites, des maisons de type chalet et, pour la fin du siècle, de maisons empruntant à des styles d'immeubles affichant des caractères bourgeois lié à la villégiature, un corpus de maisons 1900-1910 construites sur les grands axes de la ville établis à cette période ainsi qu'à un ensemble d'immeubles des au décor sous toutes ses formes, notamment la présence relativement abondante de décor en sgraffitte.
    Auteur :
    [architecte] Baudot Anatole de
    Annexe :
    Enghien - Maisons et immeubles - Sources et bibliographie Plans, élévations et photographies de maisons ou immeubles d'Enghien-les-Bains extraits de : Monographies - GIRAULT DE SAINT-FARGEAU, Eusèbe municipale de Versailles, Duhaut E 375/380) - NORMAND, Louis-Marie. Paris moderne ou choix de maisons construites dans les nouveaux quartiers de la capitale et dans ses environs. Paris : 1837-1849, 3 vol., in-4 °, 159 pl. ; t. 1 et t. 3. - L'architecture pittoresque au XIXe siècle. Recueil de villas, pavillons de campagne. Paris et ses environs. Paris : François Delarue, London-Moore, Mr Queen et Co, [ca 1880 ], 100 pl. lith. ; 37 cm, pl. 52. (Bibliothèque Historique de la Ville de Paris, in fol. 90488 . Deuxième série. Maisons de campagne, villas et châteaux. Paris : Dujardin et Cie, [ca 1890], 150 pl. ; 48 cm, pl. 75-77. (Bibliothèque Historique de la Ville de Paris, F° M° 32 407) - LAMBERT, Th . Répertoire de l'habitation. Maisons de ville et de campagne, chalets, cottages, habitations à bon marché
    Texte libre :
    L'ensemble de l'étude sur les maisons et immeubles d'Enghien-les-Bains, ainsi que la publication - Liens web, en bas de page.
    Illustration :
    Plan du rez-de-chaussée et élévation de la façade antérieure. Photographie. (AD Val d'Oise, 20Fi 59 Planche de quatre maisons de villégiature. Chromolithographie, 2e quart du 19e siècle. (Musée de l'Ile-de-France, Inv. 65. 23. 5) IVR11_20069500063NUCA Planche de quatre maisons de villégiature. Chromolithographie, 2e quart du 19e siècle. (Musée de l'Ile-de-France, Inv. 65. 23. 6. E 3184) IVR11_20069500068NUCA Le chalet de Giraud à Saint-Gratien, commune de saint Gratien. Ce type de chalet, sur la commune en partie englobée par Enghien se situaient des maisons de villégiature dont ce chalet couvert de chaume qui appartient à la première génération de ces maisons pittoresques des années 1840 construites au bord du lac ou dans les environs immédiats. Gravure. (AD Val d'Oise) IVR11_20099500395NUC4A Propriété à Enghien"", non localisée. Aquarelle, 1883. (AD Val d'Oise, Fonds Capaul, 5Fi 17
  • l'habitat à Melun
    l'habitat à Melun Melun
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Les plus anciennes maisons de Melun remontent à la fin du Moyen Age et au 16e siècle. On repère son centre, et du 20e siècle en périphérie. De plus, les témoignages de l'habitat ancien sont souvent caractéristiques ont émergé au cours de l'étude : la permanence de caves médiévales sous un bâti plus récent, la Saint-Aspais, autrement dit sur l'île et sur la rive droite, à l'intérieur de l'enceinte médiévale disparue. La paroisse Saint-Ambroise, sur la rive gauche, a perdu une partie de son tissu urbain ancien par suite de l'implantation de couvents puis d'un quartier de cavalerie, remplacé au 20e siècle par un lotissement : on n'y a repéré que peu d'habitat ancien lors de l'enquête. Les faubourgs ont également livré très peu de maisons anciennes. La majeure partie de l'habitat melunais date des 19e et 20e siècles . Sauf quelques rares exceptions, les architectes responsables de leur construction n'émergent de l'anonymat qu'au début du 20e siècle, lorsque se répand l'usage de la signature en façade, et que les permis
    Description :
    L'habitat ancien recourt de façon privilégiée aux matériaux de provenance locale : bois, calcaire de gros-œuvre. Néanmoins, le pan-de-bois est abondamment employé jusqu'à la fin de l'Ancien Régime , concurremment avec le moellon de calcaire (renforcé par des chaînes en grès). Pour la couverture, le chaume constructives se maintiennent mais sont peu à peu évincées par des matériaux nouveaux, jouant de la polychromie (brique, carreaux de céramique, tuile mécanique, ardoise etc.).
    Typologies :
    maison de ville maison de maître
    Illustration :
    d'une typologie de l'habitat. IVR11_20077700210NUDA d'une typologie de l'habitat. IVR11_20077700211NUDA , pour la partie nord de la ville. IVR11_20077700195NUDA , pour la partie sud de la ville. IVR11_20077700196NUDA Carte n°4, partie nord : la prédominance de la mitoyenneté. IVR11_20077700208NUDA Carte n°4, partie sud : la prédominance de la mitoyenneté. IVR11_20077700209NUDA Carte n°7, partie nord : hauteur de l'habitat. IVR11_20077700214NUDA Carte n°7, partie sud : hauteur de l'habitat. IVR11_20077700215NUDA Carte n°8, partie nord : répartition des types de façade (gouttereau, pignon, mixte Carte n°8, partie sud : répartition des types de façade (gouttereau, pignon, mixte
1