Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 20 sur 20 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Groupe Scolaire Les Jonquilles, Rousseau, Colette
    Groupe Scolaire Les Jonquilles, Rousseau, Colette Mantes-la-Jolie - rue Denis-Papin - en ville - Cadastre : 2014 AR 17
    Historique :
    Le groupe scolaire est la première école construite au val Fourré. Il se trouve dans le quartier 2
    Référence documentaire :
    Archives départementales des Yvelines, Montigny-le-Bretonneux 2414 W 758-763 Archives départementales des Yvelines, Montigny-le-Bretonneux 2414 W 758-763
    Description :
    prévu à rez-de-chaussée le groupe scolaire a été étudié sur le principe des "écoles tapis" dont il s'articulent sur un bâtiment central regroupant autour d'un patio le hall d'entrée commun aux trois écoles, les services administratifs, les locaux médicaux et le logement du gardien. Une vaste cour de jeux bordée sur ."Sur une ossature en béton armé, le remplissage est en voile de béton armé. La couverture est . Les classes jumelées réunies par des galeries couvertes de circulation s'ouvrent de plein-pied sur des
    Texte libre :
    salles de classe et patios. Le procédé constructif est lui aussi innovant : une répétition de parois en béton brut avec finitions soignées. Sur ces parois verticales vient reposer une toiture en léger débord réalisée dans le quartier des Peintres en 1967, l'école Rodin-Noailles. Elle a été détruite en 2003.
    Illustration :
    Le hall d'entrée de l'école est largement éclairé par les semi-hexagones de la toiture Le jardin précédant l'école maternelle Les Jonquilles. IVR11_20167800599NUC4A La façade sur cour de l'école maternelle les Jonquilles. IVR11_20167800611NUC4A La façade sur cour des classes maternelles. IVR11_20167800608NUC4A Vue d'ensemble de la cour. Au fond le préau, à droite la galerie longeant l'école Rousseau La cour et le départ de la galerie. A droite le départ du couloir desservant les classes et patios Le jardin au centre de l'école Rousseau. Au fond les deux salles de classe qui prennent le jour de Sculpture ornant le jardin au centre de l'école Rousseau. IVR11_20167800601NUC4A Le jardin central de l'école Rousseau. On voit que les classes sont installées en quinconce deux La galerie et le préau. IVR11_20167800605NUC4A
  • groupe scolaire d'Ormesson
    groupe scolaire d'Ormesson Enghien-les-Bains - 4 rue des Ecoles 13 boulevard d' Ormesson - en ville - Cadastre : 1995 AD parcelle non cadastrée
    Historique :
    donnait sur le boulevard d'Ormesson encadré de préaux et partagé, comme la cour, en deux espaces réservés Dès 1883, la municipalité commence à réfléchir sur la localisation d'un nouveau groupe scolaire et Prevost. Le pavillon central est réservé aux instituteurs avec à gauche les classes de filles et à droite de garçons. Des jardins sont aménagés entre le corps de bâtiment et la sente des Ecoles et un square exigu pour la population scolaire et le grand bâtiment longeant le boulevard d'Ormesson est construit
    Description :
    Le premier édifice est conçu sur un plan rigoureusement symétrique avec un pavillon central d'un l'ensemble de la composition. Le second bâtiment, sur le boulevard d'Ormesson est d'une architecture
    Annexe :
    privées de la Société des architectes diplômés par le gouvernement (Paris), avant 1900. Fonds Marcel G
    Illustration :
    Vue en perspective du bâtiment des années 1930, sur le boulevard d'Ormesson. IVR11_20089500382NUC4A Vue de la partie centrale du bâtiment donnant sur le boulevard d'Ormesson. IVR11_20089500383NUC4A Détail de l'entrée du bâtiment donnant sur le boulevard d'Ormesson. IVR11_20089500384NUC4A Plan masse du premier groupe scolaire avec le projet de deux agrandissements latéraux par des
  • groupe scolaire de la Villa-Draveil, actuellement école municipale d'arts plastiques
    groupe scolaire de la Villa-Draveil, actuellement école municipale d'arts plastiques Draveil - Villa-Draveil - 75 boulevard du Général-De-Gaulle - en ville - Cadastre : 1983 AB 4
    Historique :
    Dans sa séance du 8 février 1930, le conseil municipal vote la création d'un groupe scolaire comprenant 2 classes de garçons, 2 classes de filles et une classe enfantine pour desservir le quartier de la Villa-Draveil ; cette décision est approuvée le 28 août par le ministère de l'Instruction publique. Un , l'achat est autorisé par le ministère de l'instruction publique le 13 août 1930 et réalisé le 22 décembre 1932. Le développement de la commune rendant nécessaire la construction d'écoles dans d'autres quartiers, le nombre des classes est réduit à 3 par décision du 20 juin 1930 et un nouveau plan demandé à 14 classes, dont 6 de garçons, 6 de filles et 2 enfantines. Le plan comporte également deux cours de récréation, deux préaux ouverts et onze logements (installés dans le même bâtiment que les classes). Les travaux sont adjugés le 25 juillet 1934 à l'entreprise parisienne Bossy et Genoud. La mise en service de
    Illustration :
    préau. Elle ouvre sur le boulevard du Général-de-Gaulle. IVR11_20079101697XA -voie sur le hall. L'escalier, les colonnes et le sol sont revêtus de granito. IVR11_20079101709XA Détail d'un panneau décoratif en mosaïque sur le sol en granito du hall d'entrée Vue perspective de la façade principale, le long de l'alllée du Portugal, au carrefour avec le Vue des bâtiments situés le long du boulevard du Général-de-Gaulle. IVR11_20079101696XA Le corps central du bâtiment abritant locaux administratifs et logements de fonction L'aile de l'école des garçons le long de l'allée du Portugal. Elle est partiellement surélevée côté La cour de l'école de filles encadrée par les salles de classe et le préau. IVR11_20079101705XA L'angle sud-ouest de la cour de l'école de filles, entre l'aile basse et le mur latéral du corps Le hall d'entrée de l'école de garçons et le départ de l'escalier. IVR11_20079101707XA
  • groupe scolaire : école primaire Pasteur et collège Henri IV
    groupe scolaire : école primaire Pasteur et collège Henri IV Meaux - 13 rue du Faubourg Saint-Nicolas 4 rue Fatou - Cadastre : 2000 BC 652
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Historique :
    fut édifié sur les plans de l'architecte meldois Paul Maugras. Le projet, dressé en 1930, fut approuvé Le groupe scolaire formé par l'école Pasteur et le collège Henri IV se situe à l'emplacement de en 1932 par le ministère de l'Instruction publique ; les travaux se déroulèrent de 1933 à 1938. On conserva toutefois l'ancien bâtiment de "l'école des frères", qui occupe le côté ouest de la cour.
    Description :
    Le groupe scolaire comprend un collège au nord, ouvrant sur la rue Fatou, et une école primaire au sud, donnant sur la rue du Faubourg-Saint-Nicolas. Les bâtiments des années 1930, établis sur un plan
    Illustration :
    La façade du collège Henri IV, sur la rue Fatou : vue d'ensemble, depuis le nord-est Le collège Henri IV : l'aile des classes, reliant la façade du collège sur la rue Fatou et l'école Le collège Henri IV : l'aile des classes, reliant la façade du collège sur la rue Fatou et l'école La façade du collège Henri IV : vue des travées centrales, avec le perron d'accès Le collège Henri IV : vue d'ensemble, depuis le sud nord-ouest. Au premier plan, l'aile des classes et la cour. Dans le fond, le revers du bâtiment longeant la rue Fatou et abritant l'administration Le collège Henri IV : une entrée de l'aile des classes. IVR11_20147700265NUC4A Le collège Henri IV : détail d'une citation de Guizot au-dessus d'une des entrées de l'aile des Le vestibule du collège, vue prise depuis l'entrée au nord. IVR11_20147700269NUC4A Le vestibule du collège, vue prise depuis le sud. IVR11_20147700268NUC4A
  • groupe scolaire Charcot-Barbusse
    groupe scolaire Charcot-Barbusse Romainville - 96 boulevard Henri-Barbusse
    Historique :
    La décision d'édifier une nouvelle école dans le centre de Romainville est prise dès 1932, car la élèves. Le projet de construction de deux immeubles d'habitat à bon marché en 1935 augmente encore le besoin d'un nouvel équipement scolaire. Le groupe scolaire Charcot-Barbusse est ainsi élevé en 1939 par architecte communal. Avec l'église Saint-Luc-des-Grands-Champs et le dispensaire Louise Michel, l'école
    Description :
    relief plat et anguleux caractéristique de l'avant-garde artistique des années 1930. Côté filles, le bas garçons, un père de famille porte ses enfants, joue avec eux et travaille. Dans le hall d'entrée exalter les notions de famille, de travail et de patrie portées par le Front populaire puis reprises comme devise par le régime de Vichy.
    Illustration :
    Peinture monumentale dans le hall d'entrée de l'école des filles. Allégorie de la République sur Vue sur la cour de récréation du groupe scolaire. IVR11_20089300290NUC4A Vue sur la cour de récréation du groupe scolaire. IVR11_20089300289NUC4A Vue sur la cour de récréation du groupe scolaire et des ateliers. IVR11_20089300288NUC4A Vue sur la cour de récréation du groupe scolaire et des ateliers. IVR11_20089300287NUC4A Détail d'une salle de classe, sous le tableau noir. IVR11_20089300295NUC4A Détail d'une salle de classe, le tableau noir. IVR11_20089300294NUC4A
  • groupe scolaire Louise-Michel
    groupe scolaire Louise-Michel Vigneux-sur-Seine - les Bergeries - rue Louise-Michel - en ville - Cadastre : 1983 AM 396 2011 AM 509
    Historique :
    l'accueil des enfants domiciliés dans la partie du grand ensemble des Bergeries implantée sur le territoire de Vigneux (324 logements sur 928) est décidée en 1966. Cette décision fait suite à l'abandon d'un architectes Chemetov et Deroche, assistés par Léon Coraini, est approuvé par le conseil municipal le 28 avril 1967. Le programme des architectes est conforme aux prescriptions du concours des écoles prototypes de parisienne GEEP Industries. La réception définitive des travaux a lieu le 6 mars 1970.
    Description :
    Le terrain d'assise des bâtiments fait partie d'un terrain d'une superficie de 18 000 m2 cédé à la ville, le 8 septembre 1965, par la société d'HLM la Seimaroise, pour la construction d'un groupe l'emprise sportive, la pratique des sports étant effectuée dans le gymnase édifié par la municipalité dans le nouvel ensemble, installation complétée par un terrain de volley-ball et un plateau d'évolution. A partir des trois rues entourant le terrain scolaire, sont tracées des voies piétonnes qui s'élargissent toit en shed à bardage métallique ; le pavillon des logements est couvert d'un toit terrasse.
    Localisation :
    Vigneux-sur-Seine - les Bergeries - rue Louise-Michel - en ville - Cadastre : 1983 AM 396 2011 AM
    Annexe :
    Vigneux-sur-Seine, groupe scolaire Louise-Michel. Sources et bibliographie DOCUMENTATION
    Aires d'études :
    Vigneux-sur-Seine
    Illustration :
    . (AM Vigneux-sur-Seine, 1 M 119) IVR11_20079101167XA Vigneux-sur-Seine, 1 M 119) IVR11_20079101165XA Vigneux-sur-Seine, 1 M 119) IVR11_20079101169XA -sur-Seine, 1 M 122) IVR11_20079101173XA Projet Geep industrie, détail de la façade sud-ouest et du pignon nord-est. (AM Vigneux-sur-Seine Groupe scolaire Louise-Michel : un des bâtiments entre le logement des instituteurs et les salles
  • groupe scolaire Joliot-Curie
    groupe scolaire Joliot-Curie Vigneux-sur-Seine - rue Frédéric-Joliot-Curie - en ville - Cadastre : 1983 AR 322, 323 2011 AR 323, 374
    Historique :
    Au titre de la tranche 1957 des commandes groupées de Seine-et-Oise, le projet d'extension du 1958. Cette extension est prévue sur un terrain situé à l'arrière du groupe existant. L'avant-projet conseil municipal le 15 septembre 1957. L'exécution est réalisée en collaboration avec J. et M. Fildier électriques et de travaux publics le 27 mai 1958. Le nouveau groupe comprend un bâtiment à trois niveaux réfectoire adossé au bâtiment des classes. Il est inauguré le 13 septembre 1959. Les 23 septembre 1960 et 29 , ainsi qu'agrandissement de l'école maternelle et du pavillon de logements. Le projet est agréé par le ministère de l'Education nationale le 13 août 1963. Ces extensions (9 classes primaires, 2 classes la suite d'un marché passé avec la SAE le 4 octobre 1963.
    Description :
    Le gros-oeuvre est en agglomérés creux avec éléments préfabriqués (blocs fenêtres, claustra
    Localisation :
    Vigneux-sur-Seine - rue Frédéric-Joliot-Curie - en ville - Cadastre : 1983 AR 322, 323 2011 AR 323
    Annexe :
    Vigneux-sur-Seine, groupe scolaire Joliot-Curie. Sources et bibliographie DOCUMENTATION
    Aires d'études :
    Vigneux-sur-Seine
    Illustration :
    logements) : plan de masse. (AM Vigneux-sur-Seine, 1 M 114) IVR11_20079101178XA garçons, classes maternelles et logements) complètent les écoles existantes. (AM Vigneux-sur-Seine, 1 M ; façades est et ouest du bâtiment de logements. (AM Vigneux-sur-Seine, 1 M 114) IVR11_20079101180XA Façade sur la rue Frédéric Joliot-Curie. IVR11_20079101305XA Vue de la façade sur la cour de récération, à partir de l'ancien bâtiment des logements des
  • groupe scolaire Marie-Laurencin
    groupe scolaire Marie-Laurencin Draveil - l' Orme des Mazières - 6 rue Frédéric-Joliot - en ville - Cadastre : 1983 AZ 73 2011 AZ 157
    Historique :
    , architecte à Ris-Orangis, qui a repris le cabinet de Jules Lempereur. Le terrain de 16 000 m2 sur lequel le Le 29 septembre 1961, le conseil municipal désigne les architectes du groupe scolaire destiné à desservir le nouveau quartier de l'Orme des Mazières : Paul Ohnenwald est chargé de la coordination et Jules groupées dont l'exécution utilise la préfabrication lourde. Il reçoit le 15 juin 1962 un avis favorable du les détails concernant les revêtements extérieurs. Le conseil municipal donne son approbation le 20 novembre 1964. Le marché est attribué à la SAE, Société auxiliaire d'entreprises, et la réception provisoire des travaux a lieu le 30 décembre 1965. L'architecte d'opération est alors André Gossin Anciens Combattants le 21 novembre 1963.
    Description :
    Le groupe scolaire est situé près de la jonction des deux rues périphériques qui desservent le grand ensemble. Le terrain allongé du nord au sud entre des bâtiments d'habitation est bordé à l'ouest orientation sud à 2 niveaux. Les écoles primaires sont réunies en un seul bâtiment sur 3 niveaux en double orientation : est pour les filles, ouest pour les garçons. Le logement de gardien est accoté au bâtiment Cilof (Viry-Châtillon, Grand-Vaux à Savigny) réalisés dans le cadre des commandes groupées, conformément aux normes de l'Education nationale et sur une trame de 1, 75 m. L'ossature en béton armé est
    Illustration :
    Bâtiment comprenant le bureau du gardien, les cantines et le bureau médical : plan de la façade sud Bâtiment comprenant le bureau du gardien les cantines et le bureau médical : plans des façades nord Ecole primaire : façade sur la cour. IVR11_20079101040XA
  • groupe scolaire Roland-Dorgelès
    groupe scolaire Roland-Dorgelès Chanteloup-les-Vignes - rue des Petits-Pas - en ville - Cadastre : 1988 AL 28
    Historique :
    Des divers équipements scolaires prévus dans la ZAC de la Noé, seul le groupe scolaire Dorgelès est réalisé par Emile Aillaud. Le projet date de 1972, les établissements sont livrés en 1975. La commune
    Description :
    l'école maternelle (8 classes)) de plan sensiblement carré s'implantent sur le dénivelé du terrain Trois bâtiments (deux destinés aux deux écoles primaires (10 classes chacune), le troisième à , complétés par un bâtiment accueillant le réfectoire et un dernier des logements de fonction. Ces plans massés permettent une exécution échelonnée ; ils reprennent le parti architectural général de la cité et couloirs de circulations. Le système porteur de poteaux permet de créer de vastes surfaces vitrées. Les fibres de verre. La Pomme, sculpture de Rieti, est réalisée en béton projeté sur une armature de grillage
    Illustration :
    Groupe scolaire G3. coupe sur les bâtiments B et C du dossier d'avant-projet, 1972. Emile Aillaud Groupe scolaire G3. Détail de coupe sur les bâtiments B et C du dossier d'avant-projet, 1972. Emile Vue d'ensemble depuis le haut d'un des immeubles de la cité des trois corps de bâtiments principaux Au premier plan, les toits des écoles avec en détail les verrières des patios, au second plan, le Vue intérieure d'une circulation autour du patio et de la verrière le couvrant. Photographie, circa Vue d'un des bâtiments donnant sur une cour de récréation. IVR11_20087800214XA
  • groupe scolaire Pasteur
    groupe scolaire Pasteur Melun - 64 rue du Général de Gaulle - en ville - Cadastre : 1985 AL 1
    Historique :
    Le groupe scolaire Pasteur est implanté sur le site de la maison du clos, ancienne possession de la cure de Saint-Aspais sur la chaussée des Carmes. C'est un ensemble des années 1930, dû à l'architecte Felix Boutron. Dans un premier temps, la mairie avait envisagé de construire le groupe scolaire de achète la propriété de Praneuf, sur laquelle doit s'élever la nouvelle école. Les marchés sont passés entre mai et décembre 1936. Le coût s'élève à 7, 5 millions de francs, dont 2, 5 millions payés par l'Etat. Le groupe scolaire est inauguré le 3 juillet 1938. Il est dédié à Pasteur, qui expérimenta le
    Description :
    Le groupe scolaire a son entrée et sa façade sur la rue du Général de Gaulle, mais la plupart des bâtiments se développent en fond de parcelle, à l'est. La façade ne comprend en effet que le portail d'accès bâtiment coloré des années 1970), puis l'école primaire, sur laquelle vient se greffer en équerre un bâtiment plus bas destinés aux annexes : gymnase, douches (aujourd'hui occupé par un centre de danse). Le
    Illustration :
    Projet non réalisé pour le groupe scolaire Pasteur, sur le site du théâtre (37-39 rue du général de Autre projet non réalisé pour le groupe scolaire Pasteur sur le site du théâtre (37-39 rue du d'un groupe scolaire sur le site du théâtre, au 37-39 rue du Général de Gaulle (emplacement abandonné général de Gaulle), devise : fer à cheval. La façade principale de l'école, sur la rue du Général de . Projet non réalisé pour le groupe scolaire Pasteur, devise : fer à cheval (voir le Doc.2). Papier Ville de Melun. Concours d'un groupe scolaire. Plan du rez-de-chaussée. Projet non réalisé pour le en 1931). Façade sur la rue du Palais de Justice (actuelle rue du Général-de-Gaulle). Papier, s.d L'école primaire : la façade donnant sur la cour de récréation (élévation sud). IVR11_20067700444VA L'école primaire : détail des baies de l'escalier, sur la façade arrière. IVR11_20067700448VA
  • groupes scolaires du Pierris, Saint-Exupéry et Guynemer
    groupes scolaires du Pierris, Saint-Exupéry et Guynemer Meaux - quartier de la Pierre-Collinet - 10 rue Guillaume-Briçonnet 11 rue Georges-Guynemer 70-71 avenue Jean-Henri-Dunant - - Cadastre : BI 55 BI 797 AX 159, 201
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Historique :
    En même temps que l'on construisait les nouveaux logements de la Pierre-Collinet et de tout le quartier. La première, l'école primaire du "chemin aux prêtres" (école Guynemer), fut achevée le 1er elle réalisée, en même temps que les autres groupes scolaires du secteur, dans le cadre d'une commande groupée passée par la ville de Meaux à l'architecte Tourry. Le 11 juillet 1958, le conseil municipal avait rentrées 1960 et 1961. En réponse à ce programme, l'architecte Tourry établit un projet, approuvé par le ministère de l'Education nationale le 29 juillet 1959. Le revêtement en carrelage de grès cérame adopté pour le groupe scolaire Saint-Exupéry, proche des tours de la Pierre-Collinet, a été réalisé par , rue Guillaume-Briçonnet. Dans le cadre des programmes de l'ANRU, l'école Guynemer a été restructurée
    Description :
    Le groupe scolaire Guynemer (parcelle BI 797) comprend une école primaire (11, rue Georges Guynemer ) et une école maternelle (16, avenue Jean-Henri-Dunant) ainsi qu'un centre de loisirs. Le groupe construites selon le même schéma, mais avec des variantes dans la mise en oeuvre : l'école Saint-Exupéry
    Illustration :
    L'école du Pierris, 10 rue Guillaume-Briçonnet. Entrée vers le gymnase et l'actuelle école
  • groupe scolaire Romain-Rolland
    groupe scolaire Romain-Rolland Vigneux-sur-Seine - rue Romain-Rolland - en ville - Cadastre : 1983 AR 172
    Historique :
    Par délibération du 12 février 1965, le conseil municipal désigne comme architecte chargé de l'éducation nationale. Le même jour, il approuve le plan masse du groupe Romain-Rolland qui reçoit le 30 mars 1965 l'agrément du comité départemental des constructions scolaires. Le programme comprend une école qui fixent à 30% des classes le nombre des logements de fonction et à 6 trames (au lieu de 5) la salles de repos de la maternelle à 3 trames aussi bien au rez-de-chaussée qu'à l'étage. Le projet d'exécution et le marché de gré à gré avec la SAE (Société auxiliaire d'entreprises) sont approuvés par le conseil municipal le 5 juin 1967.
    Description :
    pièces, 4 de 3 pièces) occupent un bâtiment indépendant sur quatre niveaux. Le bâtiment scolaire met en L'ensemble des classes se présente sous forme d'un seul bâtiment en équerre sur deux niveaux, à sur 1, 75 (système Blanchot) ; chaque chevalet est formé de deux demi-poteaux de 0, 14 de large et de
    Localisation :
    Vigneux-sur-Seine - rue Romain-Rolland - en ville - Cadastre : 1983 AR 172
    Annexe :
    Vigneux-sur-Seine, groupe scolaire Romain-Rolland. Sources et bibliographie DOCUMENTATION
    Aires d'études :
    Vigneux-sur-Seine
    Illustration :
    Plan d'une classe construite selon le système Blanchot (système constructif préconstruit par
  • groupe scolaire Armand-Cassagne
    groupe scolaire Armand-Cassagne Melun - rue Armand-Cassagne - en ville - Cadastre : 1985 AV 147-148
    Historique :
    lien avec le lotissement à créer sur le site de l'ancien quartier de cavalerie Saint-Ambroise. Un 1926. Les dates portées sur l'école sont : MDMXIV sur le bâtiment est (maternelle), 1914-1925 sur le grande partie reconstruite en 1989-1992, en s'étendant sur le site de l'ancien manège (ce nouveau Dès 1907, la Ville de Melun prévoit la construction d'une école sur la rive gauche de la Seine, en modifié par l'architecte départemental Delaire en 1910. En 1913 est enfin choisi le troisième projet maternelle) qui prendra le relais des écoles congréganistes promises à fermeture. Mais les travaux, adjugés
    Description :
    Dans son plan d'origine, le groupe scolaire comprend deux écoles : une maternelle (côté est) et une
    Illustration :
    Détail de l'inscription en mosaïque sur le pignon est : ""1914-1925. Ce groupe scolaire fut édifié Le cadran solaire, sur la façade sud de l'école primaire. IVR11_20067700418XA Escargot-marelle peint sur le sol avec les lettres de l'alphabet, dans la cour de récréation Plan au sol, plan du premier étage, façade sur la rue Armand Cassagne. Papier (tirage d'architecte Ecole des filles : façade sur rue (nord). Ech 1 : 100. Papier (tirage d'architecte), 12 décembre Ecole des filles : façade sur cour (sud). Ech 1 : 100. Papier (tirage d'architecte), 12 décembre sur l'emplacement des anciennes casernes Augereau. Delaire et Richardot architectes Façade sur cour de l'école primaire, vue depuis l'école maternelle. IVR11_20067700416XA Travée centrale de la façade sud de l'école primaire (donnant sur la cour de récréation), avec son Le tambour de la porte d'entrée, vu du hall à l'intérieur de l'établissement. IVR11_20067700041VA
  • groupes scolaires Alain, Binet, Condorcet, Compayré
    groupes scolaires Alain, Binet, Condorcet, Compayré Meaux - mail des Allobroges rue Louis-Bréguet mail des Corses - - Cadastre : AK 79 AS 60 AS 59 BZ 171
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Historique :
    A partir de 1965, quatre groupes scolaires ont été dessinés sur les mêmes principes constructifs
    Description :
    Ces groupes scolaires étaient destinés aux enfants de Beauval A (école Alain, sur le mail des Compayré, parcelle AS 59). Le choix de l'esthétique de ces bâtiments répondait à deux critères : leur classe comme module de base. Le groupe scolaire type comprenait trois types de bâtiments : les écoles logements comportant quatre appartements par palier et reconnaissables à la présence de persiennes. Le plan classes s'articulaient le long d'une galerie de circulation entourant un escalier pour les bâtiments du photographique a été menée sur l'école Alain (couleur orange).
    Illustration :
    Vue d'ensemble, pris depuis le mail des Allobroges. Le groupe scolaire Alain dessert le quartier de distinguent les unes des autres par la couleur des profilés. Le orange est adopté par le groupe scolaire Alain Vue des cadres rigides en profilés orange et des piliers de maintien dans le sol Les bâtiments de l'école primaire Alain. Vue de la façade principale et du préau sur cour L'école primaire du groupe scolaire Alain : détail de la façade sur cour. IVR11_20097701489NUC4A
  • groupe scolaire Paul-Langevin, aujourd'hui Marcel-Pagnol
    groupe scolaire Paul-Langevin, aujourd'hui Marcel-Pagnol Vigneux-sur-Seine - 1 rue Paul-Langevin avenue de la Concorde - en ville - Cadastre : 1983 AT 39, 41 2011 AT 39, 183
    Historique :
    rationnaires, situés sur le terrain n° 2, ainsi que d'une école de garçons de 12 classes avec réfectoire de 128 Le comité départemental des constructions scolaires émet le 17 octobre 1963 un avis favorable à la places, gymnase de type B et deux plateaux d'évolution, sur un terrain n° 2bis contigu au premier. Un d'exécution. Un marché est passé avec le groupement d'entreprises à qui la réalisation des groupes scolaires
    Description :
    indépendant sur le pignon, comporte au rez-de-chaussée les salles de jeux et de repos et une classe, à l'étage , d'un préau de 280 m2 ouvert au sud-est, les 13 classes étant réparties sur les 1er et 2e étages. En face des écoles se trouve le bâtiment des logements pour la direction (3) et les adjoints (7). La porteurs préconstruits, système Chevalet, tramé sur 1, 75, composé de deux montants verticaux en U et comportant en partie basse une plaque en béton, préfabriquée avec le chevalet et destinée à recevoir côté
    Localisation :
    Vigneux-sur-Seine - 1 rue Paul-Langevin avenue de la Concorde - en ville - Cadastre : 1983 AT 39
    Annexe :
    Vigneux-sur-Seine, groupe scolaire Paul-Langevin. Sources et bibliographie DOCUMENTATION
    Aires d'études :
    Vigneux-sur-Seine
    Illustration :
    Avant-projet : plan-masse des bâtiments prévus sur le terrain n° 2 (école primaire de filles, école Avant-projet : plan de la cuisine centrale prévue sur le terrain n° 2ter. (AD Essonne, 1051 W 86 Avant-projet : façades et coupes de la cuisine centrale prévue sur le terrain n° 2ter. (AD Essonne Le bâtiment principal, côté entrée. La cour de la maternelle donne sur l'avenue de la Concorde, la Avant-projet : plan-masse des bâtiments répartis sur les terrains 2bis (école primaire de garçons Ecole primaire de garçons : avant-projet, façades est et ouest. (AM Vigneux-sur-Seine, 80 W 3
  • école primaire de filles, puis groupe scolaire Pasteur
    école primaire de filles, puis groupe scolaire Pasteur Vigneux-sur-Seine - 7-11 rue du Maréchal-Leclerc - en ville - Cadastre : 1983 AT 10, 25, 27 2011 AT 187
    Historique :
    Ecole de filles créée en 1902 pour desservir le nouveau quartier du lotissement du parc du Château -Frayé, vite devenu le plus important de la commune. Le terrain sis en bordure de la route de Paris préau-cantine et d'un pavillon d'habitation dont le premier étage laissé vacant doit permettre par la commission chargée de l'examen des projets scolaires le 21 juillet 1925, mais la décision de construire n'est prise par le conseil municipal que le 5 février 1928. Les travaux adjugés à l'entreprise Tomat et Petit de Juvisy sont achevés en 1930 ; la réception définitive a lieu le 23 mars 1931. D'abord dénommé Ecole de la rue de Paris, le groupe scolaire prend ensuite le nom de Pasteur. Dans les années 50 d'anciens locaux destinés au réfectoire et à la cantine) conduisent à surélever le bâtiment principal d'un
    Localisation :
    Vigneux-sur-Seine - 7-11 rue du Maréchal-Leclerc - en ville - Cadastre : 1983 AT 10, 25, 27 2011 AT
    Annexe :
    Vigneux-sur-Seine, école de filles. Sources et bibliographie DOCUMENTATION I.Archives . A
    Aires d'études :
    Vigneux-sur-Seine
  • Groupe scolaire Ferdinand-Buisson
    Groupe scolaire Ferdinand-Buisson Mantes-la-Jolie - rue Ferdinand-Buisson - en ville - Cadastre : 2014 AO 185-186
    Historique :
    population dans le quartier sont importantes : un immeuble HBM de 65 logements, 13 maisons individuelles, 15 familles de gendarmes, c'est pourquoi le maire Auguste Goust propose de prévoir une école de filles de 8 maternelle est nécessaire. Elle remplace le petit préau. En 1955 deux classes provisoires maternelles sont
    Description :
    L'école est construite sur un plan en M irrégulier. Elle s'étire le long de la rue Ferdinand
    Illustration :
    Vue de la cour de l'école primaire. Au fond le bâtiment donnant sur la rue Pierre-Curie et Détail soigné des marches desservant le bâtiment donnant sur la rue Pierre-Curie Façade sur cour et coupes. Marabout. 1932 (AM Mantes-la-Jolie 5 M 15 (2) IVR11_20157800566NUC4A Façade sur rue et plan. Marabout. 1932 (AM Mantes-la-Jolie 5 M 15 (2) IVR11_20157800567NUC4A Façades sur cour de l'école maternelle et de l'école de filles. Marabout. 1932 (AM Mantes-la-Jolie La façade sur la rue Ferdinand-Buisson. IVR11_20177800209NUC4A La façade de l'école sur la rue Pierre Curie. IVR11_20167800536NUC4A Départ de l'escalier desservant les appartement du bâtiment sur la rue Pierre-Curie Rampe de l'escalier desservant les appartement du bâtiment sur la rue Pierre-Curie Angle de la cour de l'école primaire dans lequel se trouve le hall d'entrée puis le vestibule dont
  • groupe scolaire Jean-Jaurès, actuellement bibliothèque municipale
    groupe scolaire Jean-Jaurès, actuellement bibliothèque municipale Vigneux-sur-Seine - 65 avenue Henri-Barbusse - en ville - Cadastre : 1983 AR 123 2011 AR 370
    Historique :
    mairie-école, le conseil municipal vote en 1935 la construction d'un nouveau groupe scolaire le long de Pasteur, eux aussi surchargés. Le nouvel établissement comprendra en effet : 3 classes primaires reçus au certificat d'études, ainsi que des classes de cours complémentaire. Le terrain nécessaire est Villeneuve-Saint-Georges, remanie son projet pour tenir compte des avis formulés par le comité central des
    Localisation :
    Vigneux-sur-Seine - 65 avenue Henri-Barbusse - en ville - Cadastre : 1983 AR 123 2011 AR 370
    Annexe :
    Vigneux-sur-Seine, groupe scolaire Jean-Jaurès. Sources et bibliographie DOCUMENTATION I
    Aires d'études :
    Vigneux-sur-Seine
  • groupe scolaire Jean-Jaurès
    groupe scolaire Jean-Jaurès Draveil - centre - 11bis-15 rue du Docteur-Débordes - en ville - Cadastre : 1983 AE 351
    Historique :
    Une 1ère école mentionnée dans le terrier de 1753 aurait été reconstruite en 1757 (sur le même emplacement) par Claude-Louis d'Aviler, architecte à Paris. Toutefois, le 13 septembre 1818, le conseil l'arrondissement de Corbeil, est présenté au conseil municipal le 7 février 1841, après l'acquisition d'un autre -Débordes. En 1875, le préau de l'école est transformé en gymnase couvert par Adolphe Richard, entrepreneur de maçonnerie à Champrosay, sur des plans de L. Laroche. En 1878, après la suppression de celle du logement pour le maître-adjoint et 2 bibliothèques sont édifiés par Gustave Drouart, architecte communal réception définitive a lieu le 11 février 1880. En 1880 également, la commune décide la création d'une école effet le 22 octobre 1881. Un projet est dressé par Gustave Drouart ; il comprend la construction d'un institutrices (13, rue du Docteur-Débordes). Les travaux adjugés le 14 avril 1882 sont réceptionnés le 10 mai 1883. En 1894, le préau attenant à la classe enfantine est aménagé pour recevoir une 3e classe. L'école
    Annexe :
    en Essonne, Comité de recherches historiques sur les révolutions en Essonne, 1999,p. 88-96
    Illustration :
    -1918 apposée sur le mur d'un des bâtiments. IVR11_20069101217XA Vue de l'entrée sur la rue du Docteur-Débordes. Ces bâtiments sont ceux de la première école de Vue latérale sur la cour de récréation de l'école de garçons construite en 1842 Vue d'ensemble sur la cour de récréation, en direction des bâtiments construits en 1930 au fond de
  • Groupe scolaire Jules-Ferry, actuellement collège
    Groupe scolaire Jules-Ferry, actuellement collège Mantes-la-Jolie - 5 rue des Ecoles - en ville - Cadastre : 2014 AK 614-615
    Historique :
    . Le groupe a été occupé par les Allemands pendant la guerre puis touché par les bombardements. Il est
    Description :
    vice-versa. Tous les bâtiments sur rue ont un étage carré. Ils sont construits en brique. Le décor filles le long de la rue des Ecoles et de Strasbourg. Son plan en U épousait les trois rues qui la 1934 a adopté le même plan mais un parti inverse : l'école primaire est à la place de la maternelle let
    Illustration :
    La façade sur la cour a été complètement modifiée pour y installer le collège. L'arrondi de Plan du premier étage et coupes sur l'école des garçons. Marabout. 1934 (AM Mantes-la-Jolie 5 M 11 L'aile le long de la rue Castor. IVR11_20179501392NUC4A Les façades sur les rues des Ecoles et de Strasbourg. C'était l'école maternelle Travée au centre de la façade sur la rue des Ecoles. Elle donne accès aux logements des enseignants L'entre de l'école maternelle sur la rue de Strasbourg. IVR11_20177801397NUC4A l'ancienne école maternelle est évoqué par le plan actuel. IVR11_20177801399NUC4A
1