Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 17 sur 17 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Ensemble des sculptures du monument aux morts de la Première guerre mondiale
    Ensemble des sculptures du monument aux morts de la Première guerre mondiale Melun - quai Maréchal-Foch - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Dès 1919, la ville de Melun envisage la commande d'un monument aux morts de la Grande Guerre (Fontainebleau)... Le choix de la ville se porte sur Jean-René Carrière, domicilié à Paris (182 rue de l'Université) et dans le parc de Saint-Maur. Le groupe sculpté est exécuté en 1923. Le monument est inauguré en
    Représentations :
    . Une figure centrale ailée (la Victoire?) et deux figures latérales (la Ville de Melun à droite, la Patrie (?) à gauche) étendent leurs bras au-dessus de neuf soldats debout, représentant les différents
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Le monument se compose d'un socle orné de deux bas-reliefs en relief méplat, surmonté d'un groupe
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Ile-de-France, 75, Paris
    Titre courant :
    Ensemble des sculptures du monument aux morts de la Première guerre mondiale
    Illustration :
    Vue de trois-quarts. IVR11_20027700772X Face postérieure du monument, vue de l'est. IVR11_20027700774X Vue du bas-relief de la face postérieure. IVR11_20027700773X Bas-relief de l'élévation ouest. IVR11_20037700624X
  • Ensemble de 4 bas reliefs : Les saisons
    Ensemble de 4 bas reliefs : Les saisons Paris 14e arrondissement - 26 rue Mouton-Duvernet
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    définitive des travaux de 1936.
    Référence documentaire :
    des sites (CRPS) du 28 juin 2011. Paris, DRAC Ile-de-France.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Ensemble de quatre bas reliefs disposés en hauteur sur les quatre murs de cette petite salle représenté par un couple de paysans âgés occupés à des travaux agricoles, et l'hiver montre une femme exposant son petit enfant à la chaleur d'un radiateur électrique. Chacun des reliefs porte le nom de la
    Titre courant :
    Ensemble de 4 bas reliefs : Les saisons
  • Ensemble de 2 bas-reliefs: la Pensée et l'Action.
    Ensemble de 2 bas-reliefs: la Pensée et l'Action. Paris 14e arrondissement - 26 rue Mouton Duvernet
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Réalisés au moment de la construction de la mairie annexe en 1936, ces deux bas-reliefs sont placés sur les ailes de la façade donnant sur le square Ferdinand Brunot. La contribution de Raymond Delamarre au décor de cet édifice est mentionné dans le rapport définitif des travaux de 1936 rédigé par
    Référence documentaire :
    des sites (CRPS) du 28 juin 2011. Paris, DRAC Ile-de-France.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Le bas-relief La Pensée surmonte une porte monumentale composée de deux jambages et d'un fronton , entouré de personnages représentant les arts, la science la philosophie. Le bas-relief intitulé L'Action lui fait pendant de l'autre côté du corps central, et surmonte une fausse porte qui se trouve à
    Titre courant :
    Ensemble de 2 bas-reliefs: la Pensée et l'Action.
    Illustration :
    Bas relief de droite : La Pensée IVR11_20157500296NUC4A Bas relief de gauche : L'Action IVR11_20157500297NUC4A
  • bas-relief
    bas-relief "les techniques enseignées dans le centre d'apprentissage 71, 73 avenue de Ceinture
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    , le tout pour une somme de 1. 950. 000 francs. Le thème général retenu "les techniques enseignées dans Pour la deuxième tranche de travaux concernant le "Centre d'apprentissage de Saint Gratien" une , dans le cadre du 1% décoratif. Il est chargé d'exécuter un grand bas relief de céramique polycrhrome le centre d'apprentissage" a été développé par l'artiste qui fait se succéder de gauche à droite "les
    Description :
    L'ensemble de la frise se lit de gauche à droite avec pour les arts du feu la représentation des bienfaits de l'électricité symbolisés par un personnage féminin dansant avec un éclair suivie de l'évocation de la transmission du savoir représentée par un forgeron transmettant la clef à l'ingénieur. La colonne. Au dessus vole la chouette d'Athéna qui symbolise également les arts des sciences et de figuration de Hermès ou Mercure, dieu messager.
    Localisation :
    71, 73 avenue de Ceinture
    Emplacement dans l'édifice :
    façade extérieure du bâtiment de classes du Centre d'apprentissage de Saint Gratien frise disposée sur la partie supérieure de l'édifice
    Dimension :
    L : 750 ; h : 150 (La superficie totale de l'oeuvre s'élève à 11m²25)
    Illustration :
    Situation de la frise de céramique sur la façade de l'édifice réservé à l'enseignement Vue d'ensemble de la frise formant retour sur l'angle du bâtiment. IVR11_20089500142NUC4A Situation de la frise sur la façade du bâtiment réservé à l'enseignement professionnel , actuellement ""Centre d'apprentissage de Saint Gratien"". IVR11_20089500138NUC4A Vue d'ensemble de la frise ; le thème général illustre ""les techniques enseignées dans le centre Détail de la frise : ""les arts du feu"" sur la gauche, les bienfaits de la maîtrise de l'électricité symbolisés par le personnage féminin et l'éclair, la maîtrise du savoir avec la transmission de la Détail de la frise : ""les sciences expérimentales appliquées"" symbolisées par le mythe d'Oedipe ; un lycéen répond à l'énigme du sphinx et la chouette d'Athéna symbolise les arts de la science et de Détail de la partie de la frise formant retour sur l'angle du bâtiment : Mercure ou Hermès, dieu
  • ensemble de 2 retables-paravents : L'arbre de vie, le cosmos
    ensemble de 2 retables-paravents : L'arbre de vie, le cosmos Valenton - 13, 15 avenue de la Fontaine-Saint-Martin - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Description :
    Auzelle projette ces deux pièces de mobilier afin de refermer les deux espaces délimités lorsque les éléments de cloisonnement du vaste espace de l'aire des cérémonies sont abaissés. Réalisés en étain pur travaillé sur feuille de laiton ajouré, martelé, fondu, ils constituent un fond de décor lors des cérémonies de divers cultes et camouflent la sonorisation. L'architecte choisit le sculpteur dans l'architecture (il retravaillera avec Auzelle au cimetière de Villetaneuse). Il choisit également les thèmes des deux œuvres : des rythmes végétaux, « l'arbre de vie », et des rythmes cosmiques , sujets adaptés à la mixité de fonction de ces espaces. Ceux-ci conviennent autant aux cérémonies renaissance de la nature et la relève de la vie). Sabatier réalise deux oeuvres monumentales, à l'échelle de l'architecture, selon la technique qu'il privilégie durant les années 1970, de l'étain pur, travaillé sur des feuilles de laiton ajourées par fusion et aux contours déchirés.
    Localisation :
    Valenton - 13, 15 avenue de la Fontaine-Saint-Martin - en ville
    Titre courant :
    ensemble de 2 retables-paravents : L'arbre de vie, le cosmos
    Illustration :
    L'Arbre de vie. IVR11_20149400057NUCA Vue de profil du paravent Le Cosmos, montrant la succession des dix feuilles métalliques assemblées formant le volume de la sculpture. A droite, la porte permettant d'entrer dans le volume Détail de la signature de Pierre Sabatier et des effets de découpe et de surface de l'étain sur les feuilles de laiton. IVR11_20149400018NUC4A
  • ensemble de deux bas-reliefs : Enfer et Paradis
    ensemble de deux bas-reliefs : Enfer et Paradis Rampillon - place de la Commanderie - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Le bas-relief de l'Enfer a été retrouvé en seize morceaux dans une niche du collatéral nord en 1968 , et celui du Paradis était pour sa part en remploi dans le pavement de ce même bas-côté, la partie sculptée retournée face contre terre. Ils ont été restaurés et fixés contre le mur. Leur style permet de
    Représentations :
    tirés vers un chaudron dont les flammes sont attisées par les soufflets de deux démons, et où mijotent déjà de petits personnages.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    cependant leur position et leur fonction d'origine : éléments d'un premier projet de portail occidental , décor du revers de la façade, d'un enfeu ou d'un jubé ?
    Localisation :
    Rampillon - place de la Commanderie - en ville
    Emplacement dans l'édifice :
    dans le collatéral nord de la nef
    Titre courant :
    ensemble de deux bas-reliefs : Enfer et Paradis
    Dimension :
    Bas-relief de l'Enfer : h = 57 ; l = 109 ; pr = 12. Bas-relief du Paradis : h = 81 ; l = 128 ; pr
    Annexe :
    Documentation sur l'Enfer et le Paradis de Rampillon Bibliographie - G. Berger-Jobez : un exemple d’essor monumental en milieu rural à une période de grande mutation, mémoire DEA histoire de l’art, J.-P. caillet (dir.), Paris-X, 2004, p. 57. - M. Giboux, La Commanderie de Rampillon , Nangis : les Amis de l’église Saint-Eliphe de Rampillon, 1963, p. 13. - N. Guedj, Datation du portail occidental de l’église de Rampillon, mémoire de licence sous la direction de Jean Wirth, Université de Genève , 2005, p. 68-70. - L. Guillot, Rampillon. Etude de la sculpture du portail occidental, mémoire de maîtrise sous la direction d’Anne Prache, Université Paris IV, 1980, p. 18. - F. Louveaux, L’église de Rampillon (Seine-et-Marne). Sa décoration peinte et sculptée, mémoire de maîtrise en histoire de l’art et archéologie médiévale sous la direction de L. Grodecki, Paris, 1969, p. 165-185. - J. Schelstraete , « Rampillon, sourire de l’âme », Monuments et sites de Seine-et-Marne, n°30, 1998, p. 49-52.
    Texte libre :
    Contre le mur nord de l'église de Rampillon sont fixés deux bas-reliefs fragmentaires découverts dans l'édifice à l'occasion de travaux. L'un représente les damnés entraînés vers le chaudron de
  • bas-relief : médaillon du portrait de A. Sidney Dunnet
    bas-relief : médaillon du portrait de A. Sidney Dunnet rue Louis Delamarre
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Description :
    Portrait en buste de profil
    Titre courant :
    bas-relief : médaillon du portrait de A. Sidney Dunnet
    Illustration :
    vue d'ensemble du médaillon : portrait en buste de profil de A. Sidney Dunnet, architecte des chemins de fer du Nord (1837-1903). IVR11_20069500155XE
  • bas-relief : Sainte-Elisabeth de Hongrie
    bas-relief : Sainte-Elisabeth de Hongrie Aubergenville - place de Louvain
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Localisation :
    Aubergenville - place de Louvain
    Titre courant :
    bas-relief : Sainte-Elisabeth de Hongrie
    Illustration :
    Sculpture en bas- relief représentant Sainte Elisabeth de Hongrie, appelée aussi Elisabeth de Thuringe, la sainte patronne de la Reine Elisabeth de Belgique. IVR11_20137800121NUC4A
  • Ensemble du décor d'architecture : 1 bas-relief et 8 mascarons
    Ensemble du décor d'architecture : 1 bas-relief et 8 mascarons Mantes-la-Jolie - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Le décor sculpté de la façade sur cour est contemporain de l'édification de l'hôtel, autour de 1720.
    Description :
    Le décor de la façade comporte un bas-relief dans le fronton central représentant la justice dont cheveux, l'été une femme portant des épis de blé dans les cheveux et l'automne une tête d'homme entourée de pampres. Les figures mythologiques ne sont pas toutes identifiées : on reconnait Mercure, Hécate
    Illustration :
    Toute la façade est ornée de mascarons d'une très grande qualité. IVR11_20177800799NUC4A Hécate reconnaissable au croissant de lune et et aux serpents. IVR11_20177800810NUC4A Femme coiffée d'une dépouille de lion. Cette iconographie est présente sur un des mascarons de la
  • Ensemble des bronzes (buste, statue et bas-relief) exécutés pour le monument à Pasteur (détruit)
    Ensemble des bronzes (buste, statue et bas-relief) exécutés pour le monument à Pasteur (détruit) Melun - boulevard Victor-Hugo - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    En 1897, un monument est élevé par la ville de Melun pour commémorer la réussite de la vaccination parties en bronze, dues au sculpteur André d'Houdain, sont envoyées à la fonte en 1943. Mais le musée de de ce monument s'inscrit dans la floraison de monuments commémoratifs élevés à Louis Pasteur après sa
    Représentations :
    est de type allégorique : une jeune bergère accompagnée de son mouton offre un bouquet au buste de : Pasteur assiste à une expérience de vaccination des moutons contre le charbon, menée en 1881 dans la ferme du vétérinaire Hippolyte Rossignol à Pouilly-le-Fort, près de Melun. Pasteur, assis, est entouré de personnalités locales : Hippolyte Rossignol, Bancel (maire de Melun) et le baron de La Rochette, président de la
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Le monument comportait deux éléments en ronde-bosse : une statue de Bergère avec son mouton, et un buste de Louis Pasteur. Au revers du piédestal se trouvait en outre un bas-relief en bronze , représentant Pasteur assistant à la vaccination des moutons contre le charbon à la ferme de Pouilly-le-Fort
    Illustration :
    Vue générale du monument, vers le début du 20e siècle. Carte postale. (Musée municipal de Melun "". Plâtre teinté et bois. (Musée municipal de Melun. inv. 981.1.1) IVR11_20057700600NUCA vaccination des moutons contre le charbon à la ferme de Pouilly-le-Fort en 1881"" (bas-relief pour le revers du monument). Plâtre. (Musée municipal de Melun. inv. 981.1.2) IVR11_20057700601NUCA
  • bas relief
    bas relief ""les trois enseignements, le classique, le technique et le moderne 71, 73 avenue de Ceinture
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    moderne, illustrent le nouveau programme pédagogique expérimental de l'établissement.
    Description :
    Les trois personnages féminins portent les attributs correspondants, avec de droite à gauche : le masque pour évoquer la littérature classique, un oranger et la rose des vents pour les sciences de la
    Localisation :
    71, 73 avenue de Ceinture
    Emplacement dans l'édifice :
    façade du bâtiment sur l'avenue de Ceinture à main droite de l'entrée - bas-relief n°1
  • 4 bas-reliefs : les saisons
    4 bas-reliefs : les saisons Bry-sur-Marne - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Cadre de l'étude :
    reprise de l'antériorité
    Emplacement dans l'édifice :
    rez-de-chaussée petit salon (dessus de porte)
  • Médaillon : Jeanne d'Arc
    Médaillon : Jeanne d'Arc Melun - rue Saint-Aspais - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Inscriptions & marques :
    Inscriptions identifiant le sujet de ce médaillon : Jeanne d'Arc, Souvenir de la délivrance de
    Historique :
    , commémorant le passage de Jeanne d'Arc à Melun en avril 1430. L'oeuvre est inaugurée le 9 août 1868 (panégyrique de la Pucelle par l'historien Henri Martin). Henri Chapu est également l'auteur d'une statue de Jeanne d'Arc en jeune bergère, écoutant ses voix (1ere version en plâtre, 1870), présentée au Salon de
    Représentations :
    portrait : Jeanne d'Arc, en buste, de profil
    Statut :
    propriété de la commune
    Illustration :
    Vue du bas-relief de la façade orientale, commémorant le passage de Jeanne d'Arc à Melun
  • ensemble de 4 bas-reliefs : la Moisson, les Labours, Loisirs en forêt, Hallali
    ensemble de 4 bas-reliefs : la Moisson, les Labours, Loisirs en forêt, Hallali Melun - 12 rue Saints-Pères (des) - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Ces quatre bas-reliefs de Pascal Boureille, illustrant des scènes liées aux paysages de Seine-et -Marne, ont été exécutés en 1950-1951 pour orner les quatre frontons de l'annexe de la préfecture , construite en style néo-classique à partir de 1948. Ce sont des oeuvrse appartenant au FNAC (fonds national
    Représentations :
    bas-reliefs de la façade orientale sont consacrés à l'agriculture. L'un représente les Labours : au centre, deux hommes entraînent deux chevaux de trait attelés à la charrue. Dans le fond apparaissent un
    Statut :
    propriété de l'Etat
    Emplacement dans l'édifice :
    sur les frontons de l'annexe
    Titre courant :
    ensemble de 4 bas-reliefs : la Moisson, les Labours, Loisirs en forêt, Hallali
    Illustration :
    Bas-relief de Boureille, sur la façade orientale du bâtiment des années 1950. IVR11_20057700467XA Bas-relief de Boureille, sur la façade orientale du bâtiment des années 1950. IVR11_20057700465XA Bas-relief de Pascal Boureille (1951), sur la façade sud du bâtiment des années 1950 Bas-relief de Pascal Boureille (1951), sur la façade sud du bâtiment des années 1950
  • Ensemble de six médaillons
    Ensemble de six médaillons Melun - rue Saint-Aspais - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Inscriptions & marques :
    Le médaillon de saint Paul est signé et daté : C. Alexandre fecit, 1698. Celui de saint Jérôme (?) porte au revers l'inscription François Jacquot de Tillest, 1676.
    Historique :
    L'église Saint-Aspais possède six médaillons de marbre blanc, représentant des personnages en buste des Pères de l'Eglise. Le médaillon de saint Paul est signé et daté : C. Alexandre fecit, 1698. Celui de saint Jérôme (?) porte l'inscription François Jacquot de Tillest, 1676. Ces bas-reliefs proviennent peut-être de la maison des Frères de la Doctrine chrétienne à Melun (ancien couvent des Ursulines sont mentionnés dans les inventaires de Saint-Aspais à partir de 1845, en même temps que deux autres médaillons de marbre représentant la Vierge et le Christ, aujourd'hui disparus. L'église de Champdeuil conserve quatre bas-reliefs comparables à ceux de Saint-Aspais, et datés de 1673. Les médaillons de Champdeuil et de Melun évoquent l'ensemble des morceaux de réception des sculpteurs actifs sous Louis XIV (musée du Louvre et église Notre-Dame de Versailles), plus particulièrement Regnaudin, Le Conte et
    Représentations :
    figures apostoliques : on reconnaît de haut en bas saint Paul (avec l'épée), saint Simon (avec la scie) et reconnaître trois Pères de l'Eglise, notamment saint Jérôme (au centre, vêtu en pénitent) et saint Augustin
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Ensemble de six médaillons de marbre blanc, sculptés en bas et demi-relief, et entourés d'un cadre
    Auteur :
    [] Jacquot de Tillest François
    Titre courant :
    Ensemble de six médaillons
    Illustration :
    Médaillon de saint Augustin. IVR11_20047700091XA Médaillon de saint Paul. IVR11_20047700095XA Médaillon de saint Philippe. IVR11_20047700097XA Médaillon de saint Simon. IVR11_20047700099XA Médaillon de saint Jérôme (?). IVR11_20047700089XA Médaillon de saint Jacques (?). IVR11_20047700093XA
  • Bas-relief : la Seine et la Marne
    Bas-relief : la Seine et la Marne Melun - 19 rue du Château - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Inscriptions & marques :
    Initiales RF au centre de la sculpture. Signature A. Bouquillon dans l'angle inférieur droit.
    Historique :
    Ce bas-relief symbolisant le département de Seine-et-Marne a été sculpté par Albert Bouquillon pour orner la façade de la trésorerie-paierie générale du département, inaugurée en 1953.
    Représentations :
    Marne, sont assises face à face. De l'eau s'écoule de la vasque qu'elles tiennent dans la main droite . De la main gauche, elles soutiennent le sigle RF.
    Statut :
    propriété de l'Etat
    Emplacement dans l'édifice :
    sur l'angle sud-est de la façade
  • bas-relief
    bas-relief Couilly-Pont-aux-Dames - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Statut :
    propriété de la commune
1