Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 20 sur 32 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • 4 verrières figurées : sainte Marguerite-Marie Alacoque, saint Joseph, saint Vincent de Paul, Sainte Famille (baies 11 à 14)
    4 verrières figurées : sainte Marguerite-Marie Alacoque, saint Joseph, saint Vincent de Paul, Sainte Famille (baies 11 à 14) Le Perreux-sur-Marne - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Cadre de l'étude :
    reprise de l'antériorité
    Historique :
    Ensemble homogène de 4 verrières, réalisé par le maître verrier R. Lefèvre à Paris, à la fin du 19e
    Représentations :
    Apparition du Sacré-Coeur à sainte Marguerite-Marie Alacocque ; mort de saint Joseph ; saint Vincent de Paul ; Sainte Famille ; Sujet : Apparition du Christ du Sacré-Coeur à sainte Marguerite-Marie Alacoque (baie 11) ; mort de saint Joseph (baie 12) ; saint Vincent de Paul parmi les enfants trouvés (baie 13) ; l'atelier de saint Joseph, la Vierge filant, Jésus enfant portant une croix (baie 14).
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Ile-de-France, 75, Paris
    Titre courant :
    4 verrières figurées : sainte Marguerite-Marie Alacoque, saint Joseph, saint Vincent de Paul
  • buste : la république
    buste : la république Le Perreux-sur-Marne - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Inscriptions & marques :
    DE L'HOMME (stèle), 1792 RF 1892 (base du piédouche)
    Cadre de l'étude :
    reprise de l'antériorité
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Ile-de-France, 75, Paris
    Illustration :
    Vue de 3/4 droit. IVR11_19859401332X Vue de 3/4 gauche. IVR11_19859401331X
  • ornement blanc de la maison Biais Aîné et Noirot-Biais, fin 19e-début 20e siècle
    ornement blanc de la maison Biais Aîné et Noirot-Biais, fin 19e-début 20e siècle Meaux -
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Historique :
    La raison sociale "Biais Aîné et Noirot-Biais" date de la fin du 19e ou du début du 20e siècle . cette importante maison parisienne a fourni plusieurs ornements à la cathédrale de Meaux, notamment un
    Parties constituantes non étudiées :
    voile de calice
    Référence documentaire :
    p. 410 Les ornements liturgiques de la cathédrale de Meaux, in : La Cathédrale Saint-Etienne de Meaux, 2014 FÖRSTEL, Judith. Les ornements liturgiques de la cathédrale de Meaux. In CHARON, Pierre (dir .), La Cathédrale Saint-Etienne de Meaux. Meaux : Société historique de Meaux et sa région, 2014, p. 401
    Statut :
    propriété de l'Etat
    Description :
    Cet ornement en en soie blanche moirée présente des orfrois brodés à motifs de lys et d'aubépines . Il comprend 2 chasubles, 2 dalmatiques, un voile de calice, des manipules et des étoles. Il est possible que les deux chapes en taffetas de soie blanche moirée, avec broderies au fil d'or sur le chaperon
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Ile-de-France, 75, Paris
    Titre courant :
    ornement blanc de la maison Biais Aîné et Noirot-Biais, fin 19e-début 20e siècle
    Illustration :
    Vue de l'une des chasubles. IVR11_20117700163NUC4A Vue de l'une des dalmatiques. IVR11_20117700157NUC4A
  • calice et patène des frères Demarquet, vers 1900
    calice et patène des frères Demarquet, vers 1900 Meaux -
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Inscriptions & marques :
    poinçon de maître Le poinçon de l'orfèvre et la Minerve sont visibles sur le calice et sur la patène. Au revers du
    Historique :
    , dont on retrouve d'ailleurs trois autres exemples dans le trésor de Meaux (dossiers IM77000325, 366 et
    Référence documentaire :
    p. 395 L'orfèvrerie dans la cathédrale de Meaux, in : La Cathédrale Saint-Etienne de Meaux, 2014, p . 375-400. FÖRSTEL, Judith et PLOUVIER, Martine. L'orfèvrerie dans la cathédrale de Meaux. In CHARON , Pierre (dir.), La Cathédrale Saint-Etienne de Meaux. Meaux : Société historique de Meaux et sa région
    Représentations :
    Agneau de Dieu
    Statut :
    propriété de l'Etat
    Description :
    Petit calice néo-gothique avec patène assortie. Le pied polylobé est orné de trois médaillons émaillés, rapportés. Un 4e médaillon se trouve au centre de la patène.
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Ile-de-France, 75, Paris
    Dimension :
    Dimensions du calice : h=22,5 ; d pied=14,4 ;d coupe = 8,7. Diamètre de la patène : d = 14,5 cm.
  • calice de Paul Brunet, entre 1871 et 1913
    calice de Paul Brunet, entre 1871 et 1913 Meaux -
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Inscriptions & marques :
    poinçon de maître La coupe porte deux poinçons : la Minerve et le poinçon de Paul Brunet (PB et une mitre), orfèvre actif de 1871 à 1913.
    Référence documentaire :
    p. 395 L'orfèvrerie dans la cathédrale de Meaux, in : La Cathédrale Saint-Etienne de Meaux, 2014, p . 375-400. FÖRSTEL, Judith et PLOUVIER, Martine. L'orfèvrerie dans la cathédrale de Meaux. In CHARON , Pierre (dir.), La Cathédrale Saint-Etienne de Meaux. Meaux : Société historique de Meaux et sa région
    Statut :
    propriété de l'Etat
    Description :
    Calice néo-gothique orné de 19 améthystes et d'une croix émaillée sur son pied polylobé.
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Ile-de-France, 75, Paris
    Titre courant :
    calice de Paul Brunet, entre 1871 et 1913
  • ornement en velours noir de la maison Biais Aîné et Noirot-Biais, fin 19e-début 20e siècle
    ornement en velours noir de la maison Biais Aîné et Noirot-Biais, fin 19e-début 20e siècle Meaux -
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Inscriptions & marques :
    Etiquette au verso de la chape : "Biais aîné et Noirot-Biais (Paris)".
    Historique :
    La raison sociale "Biais Aîné et Noirot-Biais", portée sur l'étiquette, indique une datation de la cathédrale de Meaux (dosssier IM77000328).
    Référence documentaire :
    p. 410 Les ornements liturgiques de la cathédrale de Meaux, in : La Cathédrale Saint-Etienne de Meaux, 2014 FÖRSTEL, Judith. Les ornements liturgiques de la cathédrale de Meaux. In CHARON, Pierre (dir .), La Cathédrale Saint-Etienne de Meaux. Meaux : Société historique de Meaux et sa région, 2014, p. 401
    Dénominations :
    voile de calice bourse de corporal
    Statut :
    propriété de l'Etat
    Description :
    Cet ornement en velours noir rehaussé de broderies en fil d'argent comprend une chape, une chasuble , deux dalmatiques, des étoles et manipules, un voile de calice, une bourse de corporal.
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Ile-de-France, 75, Paris
    Emplacement dans l'édifice :
    dans le chapier de la petite sacristie (déplacé au Vieux-Chapitre en 2010)
    Titre courant :
    ornement en velours noir de la maison Biais Aîné et Noirot-Biais, fin 19e-début 20e siècle
    Dimension :
    h = 108, la = 68 (dimensions de la chasuble).
    Illustration :
    Détail de la chasuble : le motif brodé au centre de la croix (chrisme dans une mandorle, entouré de Détail du chrisme brodé sur le dos de la chasuble. IVR11_20097700461NUC4A Détail des joncs brodés sur le dos de la chasuble. IVR11_20097700462NUC4A Vue de l'une des dalmatiques. IVR11_20097700463NUC4A
  • maison de notable, dite le Vieux Manoir (vestiges)
    maison de notable, dite le Vieux Manoir (vestiges) Andrésy - 3 avenue d' Eylau - en ville - Cadastre : 1983 AV 261
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Genre :
    de maître
    Historique :
    On sait peu de choses sur ce manoir néo-gothique construit à l'emplacement de la bergerie et d'un escalier en vis de la ferme seigneuriale. Lors du partage successoral de 1864 il n'en est pas fait mention spécifique (et les bâtiments de la ferme d'Andrésy). Sur un plan de 1894 à son emplacement on parle encore de pigeonnier et maison du jardinier. C'est donc après le partage de la propriété en 1894 que ce manoir a été aménagé dans un style néo-gothique. Il a été complètement restauré de 1916 à 1918. Il a été détruit en
    Représentations :
    Un lambris d'appui courait autour du salon et la cheminée était ornée de chapiteaux à crochets
    Description :
    Connu par des photographies et un prospectus de vente rédigé en 1922 par le notaire, le bâtiment comportait : au rez-de-chaussée une cuisine sur cave, un office, un vestibule un escalier dans la tour, une salle-à-manger de style Louis XIII et un très grand salon de 9m sur 7 de style renaissance s'élevant probablement sur deux niveaux. Au premier, une très grande chambre au dessus de la salle à manger, au second trois chambres et une bibliothèque, au troisième une chambre de maître et quatre chambres de domestiques.
    Titre courant :
    maison de notable, dite le Vieux Manoir (vestiges)
    Illustration :
    Vue de la façade avec tour. Photographie. (Musée de l'Ile-de-France). IVR11_20027800586XB Une cheminée néo-médiévale : vue de face. Photographie. (Collection particulière Une cheminée néo-médiévale : vue de trois-quarts. Photographie. (Collection particulière L'escalier, seul vestige de l'ancien manoir. IVR11_20067800837XA
  • établissement administratif d'entreprise, atelier de réparation de la Société Générale de Touage et de Remorquage dit bureau des Guêpes
    établissement administratif d'entreprise, atelier de réparation de la Société Générale de Touage et de Remorquage dit bureau des Guêpes Andrésy - Fin d'Oise - 8 avenue de Fin-d'Oise - en ville - Cadastre : 1983 AH 369
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    En 1885 est fondée la Société anonyme de touage et de remorquage de l'Oise (S. T.R. O.) par les frères Williams qui avaient déjà exploité un service régulier de remorqueurs sur la Seine puis sur l'Oise . Les remorqueurs sont de petite taille pour être adaptés au trafic sur l'Oise d'où leur surnom de Guêpes. Rapidement une dizaine de petits remorqueurs travaillent sur l'Oise puis trois plus gros sur la Seine. En 1899 la S. T.R. O. fusionne avec la Compagnie de Touage de la Basse-Seine qui avait été fondée en 1854 et cette fusion donne naissance à la Société Générale de Touage et de Remorquage (S. T.G.R .) qui fait construire les bureaux et ateliers d'Andrésy où travaillent alors une soixantaine de personnes. A la veille de la première guerre mondiale, la S.G. T.R. domine avec une cinquantaine de guêpes . Dans l'entre-deux-guerres l'appartition du moteur Diesel permet de réduire le parc à une quarantaine de du remorquage : la S.G. T.R. n'a plus qu'une trentaine de guêpes. Elle diversifie ses activités vers
    Dénominations :
    atelier de réparation
    Description :
    . Sur l'Oise se trouvaient une grue et un portique de levage pour la réparation des remorqueurs. Les
    Étages :
    étage de comble
    Localisation :
    Andrésy - Fin d'Oise - 8 avenue de Fin-d'Oise - en ville - Cadastre : 1983 AH 369
    Titre courant :
    établissement administratif d'entreprise, atelier de réparation de la Société Générale de Touage et de Remorquage dit bureau des Guêpes
    Appellations :
    Société Générale de Touage et de Remorquage dit bureau des Guêpes
    Texte libre :
    La totalité du dossier (incluant aussi la synthèse et/ou la bibliographie) est disponible en bas de
    Illustration :
    Le port des "Guêpes" à Andrésy-Fin d' Oise. Carte postale. (Musée de l'Ile-de-France Les "Guêpes" à quai. Carte postale. (Musée de l'Ile-de-France). IVR11_20027800566XB Vue générale de l'atelier. IVR11_19977800011X Vue générale de l'atelier. IVR11_19977800010X Vue générale de l'atelier. IVR11_19977800014X Coupe fer, poinçonneuse : vue générale de la machine. IVR11_19977800013X Grand tour avec moteur annexe et courroie de transmission pour fabrication d'arbres d'hélices : vue Moteur annexe et couroie de transmission du grand tour. IVR11_19977800007X Grand tour avec moteur annexe et courroie de transmission pour fabrication d'arbres d'hélices : vue Vue générale du dispositif de réparation avec la grue et le portique. IVR11_19977800166X
  • maison de villégiature, 6bis rue Alphonse-Daudet
    maison de villégiature, 6bis rue Alphonse-Daudet Draveil - Champrosay - 6bis rue Alphonse-Daudet - en ville - Cadastre : 1983 AW 65
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Description :
    Maison de style créole. Une galerie de bois ceinture le premier étage sous un toit à auvent fortement saillant ; elle est accessible par un escalier extérieur de menuiserie.
    Titre courant :
    maison de villégiature, 6bis rue Alphonse-Daudet
    Appellations :
    maison de villégiature
  • villa Bétharaba, 83 boulevard Henri-Barbusse
    villa Bétharaba, 83 boulevard Henri-Barbusse Draveil - Villiers - 83 boulevard Henri-Barbusse - en ville - Cadastre : 1983 AR 283
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Maison occupée pendant la deuxième guerre mondiale par l'Oeuvre de secours aux enfants (O.S. E .) qui recueillait des enfants juifs. De 1945 à 1986, elle sert de maison d'enfants sous le nom les Glycines. En 1986 la ville de Draveil achète la propriété et conserve la moitié du parc (4000 m2), qu'elle
    Étages :
    étage de soubassement étage de comble
    Annexe :
    , chemins d’antan…rues du présent. Cercle littéraire et historique de Draveil, avril 2001, p. 216 - 217
    Illustration :
    Vue de la partie des communs située au nord-est de la maison (côté boulevard Henri-Barbusse
  • maisons jumelles, 63-65 rue Pierre-Brossolette
    maisons jumelles, 63-65 rue Pierre-Brossolette Draveil - centre - 63-65 rue Pierre-Brossolette - en ville - Cadastre : 1983 AP 227, 229
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Description :
    Riche décor formé de panneaux de céramique ornant l'allège des fenêtres et de médaillons placés au -dessus de niches contenant un vase décoratif.
    Illustration :
    Panneau de céramique à motif floral ornant l'allège des fenêtres. IVR11_20069100485XA Détail d'un médaillon de céramique (maison de droite). IVR11_20069100481XA Détail d'un médaillon de céramique (villa Flore, maison de gauche). IVR11_20069100483XA
  • maison, 22 rue de l'Eglise
    maison, 22 rue de l'Eglise Andrésy - 22 rue de l' Eglise - en ville - Cadastre : 1983 AT 110
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Observation :
    Cette maison de bourg est représentative de la permanence de cette forme dans le centre.
    Murs :
    moellon sans chaîne en pierre de taille
    Étages :
    étage de soubassement
    Localisation :
    Andrésy - 22 rue de l' Eglise - en ville - Cadastre : 1983 AT 110
    Titre courant :
    maison, 22 rue de l'Eglise
  • maison, 2 avenue de Poissy
    maison, 2 avenue de Poissy Chanteloup-les-Vignes - 2 avenue de Poissy - en ville - Cadastre : 1988 AI 1
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Description :
    Maison de type villa en meulière rocaillée avec chaînages en brique.
    Étages :
    étage de comble
    Localisation :
    Chanteloup-les-Vignes - 2 avenue de Poissy - en ville - Cadastre : 1988 AI 1
    Titre courant :
    maison, 2 avenue de Poissy
  • maison, 42 Boulevard Noël-Marc
    maison, 42 Boulevard Noël-Marc Andrésy - 42 boulevard Noël-Marc - en ville - Cadastre : 1983 AS 680
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Murs :
    moellon sans chaîne en pierre de taille
    Description :
    Maison construite face à la Seine sur une parcelle étroite (6m) et occupant toute la largeur de la parcelle. La symétrie rigoureuse de la façade sur rue dont les encadrements de baies et les angles sont décorés de briques est contredite par la façade arrière plus irrégulière avec une lucarne à croupe débordante. Les façades latérales, en mitoyenneté sont en moellons de calcaire.
    Étages :
    étage de comble
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la façade principale. IVR11_20057800176XA Vue d'ensemble de la façade arrière. IVR11_20057800178XA
  • carrelage mural (10) La Rue ; Le Boulevard ; Danseurs et Patineurs ; Vols d'oiseaux ; Jeux d'enfants
    carrelage mural (10) La Rue ; Le Boulevard ; Danseurs et Patineurs ; Vols d'oiseaux ; Jeux d'enfants avenue Kellermann
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Inscriptions & marques :
    Signature : la marque de l'entreprise de Sarreguemines est inscrite en bas à gauche sur le panneau de la danseuse en tutu jaune ; inscription sur le même panneau en bas à droite : Sarreguemines
    Historique :
    Les panneaux, formant un ensemble de 10 pièces, proviennent de l'hippodrome de Saint-Ouen, fermé en 1907, et ont été déposés à l'hippodrome d'Enghien. Représentant des cènes de genre, des scènes enfantines et des vols d¿oiseaux, ils sont l'oeuvre de la manufacture lorraine de faïence fine, Sarreguemines , qui avait à Paris un siège social et un dépôt au 28, rue de Paradis. Ces premiers décors imprimés en , situés dans un salon du premier étage de la tribune du pesage, sont imprimés d¿après des dessins de Jules Chéret (1836-1932). Souvent qualifié de « père de l'affiche moderne », il a à son actif plus de mille affiches dont une pour la saison 1898 du casino dEnghien figurant personnages féminins et enfants de la même veine que le décor de l'hippodrome. Peintre et décorateur, ses sujets favoris sont souvent sorte de chronique de l'époque. Les mêmes modèles sont souvent utilisés à des fins différentes telle la danseuse en tutu jaune figurant tantôt sur une affiche des coulisses de l¿Opéra au musée Grévin (1891
    Illustration :
    Vue du panneau ""Le Boulevard"", 1902, exécuté par la faïencerie de Sarreguemines d'après une oeuvre de Théophile Alexandre Steinlen. IVR11_20089500223NUC4A Vue du panneau ""La Rue"", 1896, exécuté par la faïencerie de Sarreguemines d'après une oeuvre de Vue de l'un des quatre panneaux exécutés par la faïencerie de Sarreguemines d'après des dessins de Vue de l'un des quatre panneaux exécutés par la faïencerie de Sarreguemines d'après des dessins de Vue de l'un des quatre panneaux exécutés par la faïencerie de Sarreguemines d'après des dessins de l'affichiste Jules Chéret, fin du XIXe siècle-début XXe siècle. Couple de patineurs. IVR11_20089500226NUC4A Vue de l'un des quatre panneaux exécutés par la faïencerie de Sarreguemines d'après des dessins de Détail de la marque de la faïencerie de Sarreguemines à l'angle inférieur gauche du panneau de la Vue de l'un des deux panneaux représentant des vols d'oiseaux : mouettes. IVR11_20089500229NUC4A
  • maison rue de Dammarie
    maison rue de Dammarie Melun - 48 rue de Dammarie - en ville - Cadastre : 1985 BC 191
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Maison construite pour M. Matras en 1893 par L. Naudé, architecte à Fontainebleau. Il s'agit de parfaitement conforme au dessin, à l'exception des œils-de-bœuf remplacés par de petites baies carrées.
    Description :
    Cette maison, construite en retrait de la rue et suivie d'un long jardin, présente une façade pignon de trois travées assez originale par sa combinaison de briques et de moellons de calcaire, mettant
    Étages :
    étage de comble
    Localisation :
    Melun - 48 rue de Dammarie - en ville - Cadastre : 1985 BC 191
    Titre courant :
    maison rue de Dammarie
    Illustration :
    Projet pour la propriété de M. Matras rue de Dammarie : la façade. Encre sur calque, 30 mars 1893 Projet pour la propriété de M. Matras, rue de Dammarie : coupe longitudinale. Encre sur calque, 30
  • immeuble rue des Mariniers
    immeuble rue des Mariniers Melun - 18 rue des Mariniers - en ville - Cadastre : 1985 AW 29
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Cet ensemble de logements a été construit vers 1890-1900 dans une zone alors peu urbanisée et ne bénéficiant d'ailleurs pas de l'eau courante, comme en témoigne la pompe à eau encore en place près de la rue °22. En 1860, ce site voisin de l'usine à gaz était inhabité. Les plans de Melun dressés en 1884 et 1889 signalent l'existence de constructions à cet emplacement, mais celles-ci ne semblent pas
    Description :
    Cet ensemble de logements offre un gabarit très différent de celui des immeubles construits à la même époque en centre ville : très long et peu élevé, il consiste en fait en une juxtaposition de petits logis possédant chacun leur parcelle de jardin. Des allées permettent de circuler entre l'avant et l'arrière de la parcelle, tous deux occupés par des jardins familiaux, avec de petits cabanons en fond de
    Illustration :
    Détail de la grille séparant la parcelle de la rue. IVR11_20067700467XA Jardinets et cabanons, à l'arrière de l'immeuble. IVR11_20067700469XA
  • maison avenue de Meaux
    maison avenue de Meaux Melun - 7 avenue de Meaux - en ville - Cadastre : 1985 AK 471
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Cette villa a été construite vers 1900 à la sortie nord de la ville. Alors bordée par les champs
    Description :
    La villa occupait à l'origine une position en milieu de parcelle, entourée par un jardin. Elle est construite en moellons de meulière (rez-de-chaussée et 1er étage) et en brique (étage de comble).
    Étages :
    étage de comble
    Localisation :
    Melun - 7 avenue de Meaux - en ville - Cadastre : 1985 AK 471
    Titre courant :
    maison avenue de Meaux
    Illustration :
    Vue de la façade (élévation est). IVR11_20037700059X Vue de la façade arrière (élévation ouest). IVR11_20037700058X
  • Tombeau de la famille Cornu
    Tombeau de la famille Cornu Le Perreux-sur-Marne - 123 rue de la Paix - en ville - Cadastre : 1979 K 2 dans le cimetière du Perreux non inventorié
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Localisation :
    Le Perreux-sur-Marne - 123 rue de la Paix - en ville - Cadastre : 1979 K 2 dans le cimetière du
    Titre courant :
    Tombeau de la famille Cornu
    Appellations :
    de la famille Cornu
  • 2 tableaux : saint Augustin et sainte Monique, apparition de l'Enfant Jésus à sainte Thérèse d'Avila
    2 tableaux : saint Augustin et sainte Monique, apparition de l'Enfant Jésus à sainte Thérèse d'Avila Le Perreux-sur-Marne - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Inscriptions & marques :
    transcription : DON DE LA FAMILLE RUBY ARMAND (en bas)
    Cadre de l'étude :
    reprise de l'antériorité
    Historique :
    Ensemble homogène de 2 tableaux de la fin du 19e ou du début du 20e siècle, donné par la famille _Ruby Armand ; l'auteur n'est pas connu, mais le tableau de saint Augustin et sainte Monique est copié
    Stade de création :
    copie de peinture
    Titre courant :
    2 tableaux : saint Augustin et sainte Monique, apparition de l'Enfant Jésus à sainte Thérèse
    Structures :
    support et surface de même forme rectangulaire vertical