Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Quartier de Gassicourt
    Quartier de Gassicourt Mantes-la-Jolie - - en ville - Cadastre :
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Mauvoisin, seigneurs de Rosny et aussi des rois de France, Philippe 1er et Louis VI . En 1295, Gassicourt pièces doit coûter un million de francs. Les architectes Candilis, Brumache et l’ingénieur Henri Piot Le village de Gassicourt, placé au cœur d’un vaste territoire entre la ville de Mantes et la seigneurie de Rosny, longé par la Seine au nord et traversé par le « grand chemin » devenu « route royale » a comte de Mantes, Simon, d’un prieuré clunisien placé sous le vocable de Saint-Sulpice vers 1074. Les nombreuses donations qui suivent cette fondation sont le fait des comtes de Mantes, de la famille des terme de doyenné atteste cependant que Gassicourt est à la tête d’un « réseau de biens (terres, église , moulins,) organisés autour d’un centre » . Placé à l’ouest de Mantes, le monastère subit probablement les mêmes ravages que la ville, notamment pendant la guerre de Cent Ans. Toutefois, il se releva de ces de Gassicourt connue par des documents des XVIIe et XVIIIe siècles. On en voit la mention sur le plan
    Titre courant :
    Quartier de Gassicourt
    Texte libre :
    L'histoire de Gassicourt a longtemps été celle d'un village dédié à l'agriculture. Comme son territoire était très vaste elle a attiré le chemin de fer avec la gare Mantes-Embranchement puis la papeterie Braunstein. La commune de Gassicourt a fusionné avec Mantes en 1930 et la nouvelle commune s'est
    Illustration :
    Plan parcellaire de la ville entre la rue Castor et la rue de la Papeterie. 1/2000e (AM Mantes-la Vue de Gassicourt avant la construction du Val Fourré dont l'emplacement se trouve en haut de la Ecole de garçons Lachenal rue des Piquettes. (Fonds Bertin). IVR11_20177800656NUC2B Entrée de l'école de garçons Lachenal rue des Piquettes. (Fonds Bertin). IVR11_20177800657NUC2B Vue aérienne du lotissement de Gassicourt (Village d'artistes). (Fonds Credop Plan du lotissement Port Fouquet. Mantes-la-Jolie. Permis de construire 65/77 Plan masse de logements HLM de Candilis et Brunache, lauréats du concours Million. Mantes-la-Jolie . Permis de construire, 68/55. IVR11_20167800207NUC4A Façades Ouest des logements HLM de Candilis et Brunache. Mantes-la-Jolie. Permis de construire, 68 Façades Est des logements HLM de Candilis et Brunache. Mantes-la-Jolie. Permis de construire, 68/55
  • Centre ville
    Centre ville Mantes-la-Jolie - - en ville - Cadastre : 2014 AD
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Le centre ville de Mantes doit sa configuration actuelle à son riche passé historique. Du Moyen Âge , il a hérité de sa forme autrefois enserrée dans des fortifications, du quartier de l'ancien château et de la collégiale. Les anciens ravelins sont un héritage des guerres de Religion. Devenue ville . La grande transformation du 18e siècle est la construction du nouveau pont et le percement de la rue Royale qui bouleverse le centre. C'est le long de la Vaucouleurs que les activités artisanales (moulins 1855 obtient des territoires pris sur Mantes-la-Ville, ce qui lui permet de s'étendre jusqu'au chemin de fer arrivé en 1843. Le centre ville connaît alors peu de transformations et certains quartiers deviennent vétustes, comme les Bas Quartiers qui font l'objet d'une projet de résorption de l'habitat insalubre que les bombardements de 1944 permettent de réaliser. Le centre est alors reconstruit et cette
    Illustration :
    Fragment d'un plan de la ville en 1516 : le quartier entre la Grand rue et la rue de la Sangle. (AM Fragment d'un plan de Mantes au XVIe siècle (1516?) : le quartier de la Motte. (AM Mantes-la-Jolie Projet de plantation d'arbres autour de la collégiale. Plan dressé par Vivenel, architecte de l'arrondissement en l'an XIII. AM de Mantes-la-Jolie 2 S1. IVR11_20157800018X Plan de la promenade des Cordeliers en l'an IX. AM de Mantes-la-Jolie. 2 S1. IVR11_20157800027X Projet d'aménagement de l'avenue des Cordeliers. AM de Mantes-la-Jolie. 2 S1. IVR11_20157800026X Plan du prieuré Saint-Georges au début du XIXe siècle. AM de Mantes-la-Jolie. 2 S1 Projet d'agrandissement de la prison au rez-de-chaussée de l'hôtel-de-ville. AM de Mantes-la-Jolie Projet d'installation de la prison dans l'ancien couvent des Ursulines. Plan de la promenade des Cordeliers en l'an IX. AM de Mantes-la-Jolie. 2 S1. IVR11_20157800030X
1