Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 64 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • ensemble de deux verrières : la Multiplication des pains et des poissons, le Figuier desséché
    ensemble de deux verrières : la Multiplication des pains et des poissons, le Figuier desséché Melun - rue Saint-Aspais - en ville
    Inscriptions & marques :
    inscription sur l'oeuvre Baie 14 : Matthieu 15, 32-39 (Jésus maudit le figuier sans fruit, qui se desséche). Baie 16
    Historique :
    sur les peintures de l'Evangéliaire de Sinople, Gilles Rousvoal a choisi d'illustrer le lien entre l'Ancien et le Nouveau Testament. Les verrières ont été exécutées par l'atelier Duchemin (Paris) en 1996 -1997. Le coût de l'oeuvre (650 000 francs) a été réparti entre la ville de Melun, le département de Seine-et-Marne, la région Ile-de-France et l'Etat. Les verrières ont été inaugurées en 1999. Gilles
    Matériaux :
    verre polychrome gravé à l'acide grisaille sur verre jaune d'argent émail sur verre
    Représentations :
    Le figuier stérile ; Multiplication des pains
    Titre courant :
    ensemble de deux verrières : la Multiplication des pains et des poissons, le Figuier desséché
    Illustration :
    Vue d'une autre verrière de Gilles Rousvoal, dans le collatéral nord. IVR11_20027700688VA
  • Maison Martin, Noisy-le-Grand
    Maison Martin, Noisy-le-Grand Noisy-le-Grand - 65 rue de la République - en ville - Cadastre : 2017 AZ01 487
    Historique :
    uniquement. Mme Martin avait rencontré Geneviève Zimbacca dans un contexte professionnel et découvert le étaient très amis et le sont restés jusqu'à la disparition des Zimbacca.
    Description :
    : une première pièce en contrebas, accessible par des gradins faisant office de marche, ouvre sur le Conçu comme un ensemble destiné à abriter des bureaux, la maison de Noisy-le-Grand a vu son aménagement intérieur considérablement modifié depuis sa transformation en maison d'habitation. Sur un largement ouverte sur tous les espaces de la maison. Ensuite, une volée de marches donne accès à la chambre éclairement (et bien que celle ci soit entourée de maisons beaucoup lus hautes). Enfin, le plan original de complétement le terrain.
    Localisation :
    Noisy-le-Grand - 65 rue de la République - en ville - Cadastre : 2017 AZ01 487 Noisy-le-Grand - 65 rue de la république - Cadastre : 2016 00AZ01 487
    Titre courant :
    Maison Martin, Noisy-le-Grand
    Illustration :
    Vue de la façade postérieure, prise depuis le jardin. IVR11_20179300329NUC4A Vue de la cheminée, prise depuis le premier étage (chambre). IVR11_20179300333NUC4A Vue prise depuis le premier étage (espace central de la maison). IVR11_20179300335NUC4A
  • Maison Colmont, Jouy-le-Moutier
    Maison Colmont, Jouy-le-Moutier Jouy-le-Moutier - 4 rue du four à pain - Cadastre : 2016 000ck01 645
    Historique :
    La maison de Jouy-le-Moutier a été réalisée dans le cadre d'un projet porté par les habitants de ce toutes une harmonie de taille et de gamme chromatique. Ce processus participatif s'est aussi fondé sur la création d'espaces de circulation et d'un jardin partagé dans le lotissement. Particulièrement réussis, car très végétalisés, ils tendent à faire disparaître les murs de clôtures et les séparations. Le bitume a due être remplacée, au profit d'un matériau : le zinc. Les propriétaires actuels ont agrandi la
    Localisation :
    Jouy-le-Moutier - 4 rue du four à pain - Cadastre : 2016 000ck01 645
    Titre courant :
    Maison Colmont, Jouy-le-Moutier
    Illustration :
    Vue générale de la façade antérieure (le jardin d'hiver est postérieur). IVR11_20179500468NUC4A
  • Cité Descartes
    Cité Descartes Champs-sur-Marne
    Historique :
    Ile-de-France prévoyait sur ce terrain, dit de la Haute-Maison. Mais dans le cadre du plan de relance En 1976, c'est un parc de loisirs que le schéma directeur d'aménagement et d'urbanisme de la Région . Dans le cadre du programme Université 2000, l'établissement public poursuit la constitution de l'un des deux sites de l'Université de Marne-la-Vallée, l'autre se développant à Val d'Europe. L'architecture la ferme fortifiée a été réhabilitée et constitue le coeur de la Cité Descartes. En 1987 ouvre
    Description :
    Le terrain de la Cité Descartes s'étend entre la ligne de RER au Nord, ligne de rupture du plateau avant les coteaux de la Marne, et l'autoroute A4 au Sud. Il présente des voies bordées de platanes
    Localisation :
    Champs-sur-Marne
    Aires d'études :
    Champs-sur-Marne
    Texte libre :
    La Cité Descartes est le "cluster" universitaire de la ville nouvelle de Marne-la-Vallée, à l'est Patrimoines et Inventaire de la région Île-de-France et le CAUE de Seine-et-Marne. Cette première enquête constitue l'étape préliminaire à une étude thématique sur le patrimoine universitaire francilien du XXe , avec la collaboration d'Emmanuelle Philippe, dans le cadre d'une convention entre le service siècle, qui sera prochainement engagée par le service Patrimoines et Inventaire.
    Illustration :
    Vue générale vers le nord. IVR11_20157700057NUC4A
  • île de loisirs de Vaires-Torcy
    île de loisirs de Vaires-Torcy Vaires-sur-Marne - île de loisirs de Vaires - route de Torcy - isolé - Cadastre : 2014 AK 3
    Historique :
    L’île de loisirs de Vaires-Torcy est aménagée sur le site d’une ancienne exploitation industrielle 1980. Celle située sur la commune de Vaires a été inaugurée en 1990. Sur le site sont conservés deux Morillon-Corvol. La partie située sur la commune de Torcy a été la première aménagée : elle a ouvert en traces de l'histoire ancienne des lieux : une borne du domaine de l'abbaye de Chelles et le pont qui actuellement en cours sur la base nautique de Vaires.
    Description :
    (aviron, canoe-kayak, planche à voile...). Le site, à cheval sur les communes de vaires et de Chelles, est L'île de loisirs de Vaires-Torcy comprend deux parties. A l'est, la base de Torcy se développe sur 145 ha autour de deux plans d'eau dont le principal est utilisé pour la baignade et abrite une plage artificielle. A l'ouest, séparé de la première partie par une route et par la Marne, s'étend la base nautique de Vaires, sur 200 ha, autour d'un vaste plan d'eau de 90 ha où se pratiquent divers sports nautiques
    Localisation :
    Vaires-sur-Marne - île de loisirs de Vaires - route de Torcy - isolé - Cadastre : 2014 AK 3
    Aires d'études :
    Champs-sur-Marne
    Illustration :
    Vue panoramique sur le lac de Vaires et la terrasse du bâtiment principal, depuis la tour d'arrivée Vue panoramique sur la partie nord de la base de Vaires, depuis le sommet de la tour d'arrivée Vue panoramique sur la partie nord du site de Vaires, depuis le sommet de la tour d'arrivée Vue sur le lac de Vaires, depuis la rampe au pied du bâtiment de l'UCPA. IVR11_20157700217NUC4A La "maison du projet", lieu d'exposition du projet d'aménagement en cours sur le site de Vaires Les pontons sur la berge orientale du lac de Vaires. Dans le fond, à droite, la tour d'arrivée et Embarcations sur le lac de Vaires. Dans le fond, la chocolaterie Menier à Noisiel L'arrivée sur la base nautique de Vaires. Dans le fond, le hangar à bateaux. IVR11_20157700229NUC4A Vue d'ensemble sur le site de Vaires, depuis le sud-est : le lac et les installations sportives Vue sur le lac de Vaires, depuis la berge sud. Dans le fond, les gymnases et la tour d'arrivée
  • université de  Marne-la-Vallée : bâtiment Bois de l'étang
    université de Marne-la-Vallée : bâtiment Bois de l'étang Champs-sur-Marne
    Historique :
    Le bâtiment a été construit sur les plans de l'architecte Jean-Charles Bauve, à l'extrémité orientale de la Cité Descartes. La première tranche a été livrée en 1995. Le nom donné à l'édifice est lié à
    Description :
    sur des pilotis de béton. Le côté Sud est traité en béton brut et abrite surtout des salles de cours L'édifice, implanté sur un terrain allongé, présente des élévations en bois et béton sur une passerelles couvertes au dernier niveau. Le côté Nord, vers le bois, accueille les amphithéâtres et salles de . L'ensemble accueille le pôle des sciences économiques, sciences humaines et sciences de la ville de l'université de Marne-la-Vallée.
    Localisation :
    Champs-sur-Marne Champs-sur-Marne - Cité Descartes - 5 rue Galilée - en ville - Cadastre : 2007 AM 217
    Titre courant :
    université de Marne-la-Vallée : bâtiment Bois de l'étang
    Aires d'études :
    Champs-sur-Marne
    Illustration :
    Bâtiment Bois de l'Etang, vue de la façade orientale vers le Bois de l'Etang
  • université de  Marne-la-Vallée : bâtiment Copernic
    université de Marne-la-Vallée : bâtiment Copernic Champs-sur-Marne
    Historique :
    Construit en 1998 par la société Bull sur les plans de l'architecte Bertrand Bonnier, le bâtiment dont la fonction première était celle d'un centre de formation a été racheté par l'Etat dans le cadre d'une extension de l'Université de Marne-la-Vallée vers 2000.
    Description :
    Le bâtiment se présente sous forme d'une barre de 220 mètres de long. Au Nord, la façade principale à R+1 est en panneaux de roche agrafés sur une ossature en aluminium avec de grandes baies vitrées peu translucides caractéristiques des années 1980. Cette aile est scandée par 5 cubes. Le hall d'entrée est couvert d'un demi-dôme en verre appelé le "cratère de verre". L'aile principale à laquelle il
    Localisation :
    Champs-sur-Marne Champs-sur-Marne - Cité Descartes - 5 boulevard Descartes - en ville - Cadastre : 2007 AM 227
    Titre courant :
    université de Marne-la-Vallée : bâtiment Copernic
    Appellations :
    de Marne-la-Vallée : bâtiment Copernic
    Aires d'études :
    Champs-sur-Marne
  • Ecole des ponts et ENSG
    Ecole des ponts et ENSG Champs-sur-Marne
    Historique :
    émanation de l'I.G.N. La double image de visage humain de profil gravée sur le verre transparent des façades Le bâtiment de Chaix et Morel, issu d'un concours d'architecture organisé en 1989, a été livré en 1997 provoquant le déménagement de l'E.N.P.C. située dans la rue des Saints-Pères depuis le 18e siècle
    Description :
    Le bâtiment de 133 m de long est composé de trois barres reliées par un grand hall traversant. Les
    Localisation :
    Champs-sur-Marne Champs-sur-Marne - Cité Descartes - 6-8 avenue Blaise Pascal - en ville - Cadastre : 2007 AM 36
    Aires d'études :
    Champs-sur-Marne
  • université de Marne-la-Vallée : bâtiments Rabelais et Lavoisier
    université de Marne-la-Vallée : bâtiments Rabelais et Lavoisier Champs-sur-Marne
    Historique :
    "François Rabelais" et "Antoine de Lavoisier" sont deux bâtiments voisins de l'Université de Marne -la-Vallée. Ils ont tous deux été commandés par le Ministère de l'Enseignement supérieur et de la
    Description :
    Le bâtiment Rabelais présente une élévation très originale. Sur un soubassement massif en béton , surmontée d'une toiture débordante en forme d'aile d'avion. La façade sur le boulevard Descartes est courbe vernissé (dont le revêtement s'écaille), se déploie une structure métallique avec panneaux de verre . Au centre, le hall d'entrée s'élève en forme de tipi dont la pointe se dresse au-dessus du toit terrasse. Le bâtiment Lavoisier se présente comme une sorte de boite de verre dont les surfaces sont
    Localisation :
    Champs-sur-Marne Champs-sur-Marne - boulevard Descartes rue Galilée - en ville - Cadastre : 2007 AM 203
    Titre courant :
    université de Marne-la-Vallée : bâtiments Rabelais et Lavoisier
    Appellations :
    de Marne-la-Vallée, bâtiments Rabelais et Lavoisier
    Aires d'études :
    Champs-sur-Marne
  • ESIEE
    ESIEE Champs-sur-Marne - Cité Descartes - 2 boulevard Blaise Pascal - en ville - Cadastre : 2007 AM 21
    Historique :
    installation sur le futur technopôle de la Cité Descartes dès 1983. En 1983 est lancé le concours °362, 1985). En 1992 est installé sur le rond-point, face à l'entrée principale l'ESIEE, la sculpture L'ESIEE est une école d'ingénieurs créée en 1904 sous le nom d'Ecole Breguet, devenue en 1960 , Dominique Perrault. Elevé à un coût de 300 millions de francs, le projet est porté par la Chambre de Commerce et d'Industrie de Paris mais le Conseil régional contribue lui aussi au projet à hauteur de 25 millions de francs (soit 10% du budget). Le 1er août 1985 marque le début des travaux. Destinée à portes le 28 septembre 1987. L'inauguration officielle par Jacques Chirac se fait le 25 novembre 1987. A installé dans la Cité Descartes, véritable tête de pont de ce cluster en devenir : son premier voisin, le L'Axe de la terre de Piotr Kowalski. Les locaux hébergent aujourd'hui une partie de l'ISBS et le pôle de
    Description :
    couverture sur l'ossature, un vide étant ménagé pour jouer le rôle de tampon thermique. Les tuiles de Inscrite parmi les premières grandes réalisations de Dominique Perrault, le bâtiment de l'ESIEE est Descartes. Le plan est rectangulaire et en peigne : l'école est un grand plan incliné de 300 m de long sans . Le plan incliné cache une vaste galerie haute de 100 m qui constitue une véritable rue intérieure la rue intérieure par des galeries métalliques et donnant à l'école l'aspect d'un peigne. Le gymnase de plan ovale vient se greffer un peu à l'écart des épis par un corridor différent. Le plan incliné polyester blanc (6 m sur 1,20 m) sont disposées en couches superposées (gelcoat, résine, tissus de verre non et le percement triangulaire à ailettes ayant été réalisés d'une seule pièce. L'organisation de -dessus de la lentille se trouve une double peau acrylique renvoyant à l'extérieur le rayonnement synthétiques, ainsi que par l'usage de techniques nouvelles comme le verre collé, le lexan, l'alucobond et la
    Localisation :
    Champs-sur-Marne - Cité Descartes - 2 boulevard Blaise Pascal - en ville - Cadastre : 2007 AM 21
    Aires d'études :
    Champs-sur-Marne
  • Institut français d'urbanisme
    Institut français d'urbanisme Champs-sur-Marne
    Historique :
    moment de sa création en 1969, l'Institut français d'urbanisme a ensuite rejoint l'Université de Marne-la Descartes, le Bienvenuë (l'inauguration a eu lieu en mars 2015).
    Description :
    décroché sur le jardin. Le gros-oeuvre en béton est couvert en partie d'un parement de pierres agrafées et L'édifice se caractérise par un jeu de volumes accentués sur les façades sud et est, qui sont en en partie d'un bardage aluminium. L'architecture est ouverte sur l'extérieur par des baies en bandeau et sur l'intérieur par des coursives. Un jardin intérieur est éclairé zénithalement par une verrière
    Localisation :
    Champs-sur-Marne Champs-sur-Marne - Cité Descartes - 2 rue Alfred Nobel - en ville - Cadastre : 2007 AM 65
    Aires d'études :
    Champs-sur-Marne
  • Ecole d'architecture de Marne-la-Vallée
    Ecole d'architecture de Marne-la-Vallée Champs-sur-Marne
    Historique :
    1999 sur le campus universitaire de la Cité Descartes suite au concours remporté en 1995 par L'Ecole d'architecture de Marne-la-Vallée a été fondée en 1998. Elle occupe un bâtiment réalisé en
    Description :
    L'édifice est basé sur un Jeu de volumes, disposés autour d'un hall central. L'élévation extérieure par le volume suspendu de l'auditorium.
    Localisation :
    Champs-sur-Marne Champs-sur-Marne - Cité Descartes - 10-12 avenue Blaise Pascal - en ville - Cadastre : 2007 AM 210
    Titre courant :
    Ecole d'architecture de Marne-la-Vallée
    Appellations :
    Ecole d'Architecture de la Ville et des Territoires de Marne-la-Vallée
    Aires d'études :
    Champs-sur-Marne
  • CFA Descartes
    CFA Descartes Champs-sur-Marne
    Description :
    Le CFA est constitué de 4 bâtiments principaux disposés autour d'une place occupée par un parking sur la rue Galilée sont de plan triangulaire. Les façades présentent un soubassement de béton à parement de brique et des étages ou (étages d'attique) à panneaux de verre teinté réfléchissant, sur une
    Localisation :
    Champs-sur-Marne Champs-sur-Marne - Cité Descartes - 4-6 allée Kepler - en ville - Cadastre : 2007 AM 118-138
    Aires d'études :
    Champs-sur-Marne
  • Chartrettes - puits de pétrole Sivry 10
    Chartrettes - puits de pétrole Sivry 10 Chartrettes - Massoury - isolé - Cadastre : 2007 ZB 151
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Cadre de l'étude :
    Seine-et-Marne
    Historique :
    Le premier forage pétrolier sur la commune de Chartrettes, Brie 101, a été réalisé en 1959 par la production sur le territoire communal. Concentrés pour la plupart au Bas-Chartrettes, en bordure de la Seine concession couvre une superficie de 21,41 km² environ, située sur les communes de Chartrettes, Fontaine-le -Port, Vaux-le-Pénil, Bois-le-Roi, Livry-sur-Seine, La Rochette et Fontainebleau. Au cours des vingt production le forage Sivry 10. Il fait partie des deux plateformes pétrolières exploitées actuellement sur la Coulommes. Le puits s'est avéré productif à 1600 et 1700 mètres de profondeur. En 1960, 7 puits sont en pétrolier sous-fluvial, qui traverse la Seine, afin de collecter et d'acheminer le brut extrait des puits de la concession de Chartrettes vers le centre de traitement alors situé aux Ormes (puits 101). Cette années suivantes, 13 puits producteurs y sont installés, dont le forage Sivry 10. Au début des années époque, le brut est dirigé vers les établissements Boyer à Melun puis à la raffinerie de Grandpuits (77
    Canton :
    Châtelet-en-Brie (Le)
    Description :
    citernes. Le puits de 2007, puits dévié, a atteint une profondeur plus importante que celui des années 1980 de la FMC. Le train de tiges de 10 t. est en acier. La plateforme Sivry 10 extrait 2 m3 par jour de
    Aires d'études :
    Seine-et-Marne
  • stade
    stade Melun - rue Marcel-Houdet - en ville - Cadastre : 1985 AX 7
    Contributeur :
    Redacteur Le Bas Antoine
    Historique :
    sport sur la rive sud, entre la Seine et la rue Doré. Le plan des terrains est dressé en 1930 par hauteur, terrain d'association (pour le football), et vestiaires. L'emprise des terrains de sport est ensuite étendue vers l'ouest, mais il faut attendre les années 1980 pour que soit construit le bâtiment 1987. Le dernier équipement en date est la piste de skate, réalisée en 2006.
    Description :
    Le stade municipal comprend un terrain en pelouse entouré d'une piste, avec un bâtiment de tribunes
    Illustration :
    Extrait du plan d'ensemble du domaine de Vaux-le-Pénil et Sivry-Courtry appartenant à Madame la pour le stade, le cercle nautique et l'agrandissement du cimetière sud. Calque, 1943. (AM Melun. 1 Fi Deux photographies de compétitions sportives à Melun, avant la construction du stade actuel : le Trois papiers à en-tête de sociétés sportives melunaises : le Boxing-Club Melunais. Papier imprimé Projet de logement préfabriqué pour le gardien : élévation. Tirage d'architecte, 19 décembre 1962 Projet de logement préfabriqué pour le gardien : plans. Tirage d'architecte, 19 décembre 1962. (AM Projet de logement préfabriqué pour le gardien : plaquette de références de Lécorché frères conservés sur place) IVR11_20067700626X . (Documents conservés sur place) IVR11_20067700627X . (Documents conservés sur place) IVR11_20067700628X
  • complexe hôtelier de Chinagora
    complexe hôtelier de Chinagora Alfortville - 1 rue du Confluent
    Historique :
    l'architecte Liang Kunhao. Situé à la confluence de la Seine et de la Marne, le complexe est érigé sur le site
    Référence documentaire :
    p. 379 Le Val-de-Marne anthologie : 1964-2014 Le Val-de-Marne, anthologie : 1964-2014. Emmanuel Architectures d'usines en val-de-marne (1822-1939 Architectures d'usines en Val-de-Marne (1822
    Description :
    000 m2 et d'un jardin central de 2500 m2. L'hôtel s'élève sur neuf étages tandis que le restaurant -chinois, le complexe hôtelier de Chinagora se compose de cinq bâtiments offrant une surface de près de 50
    Illustration :
    Terrasse sous le restaurant donnant sur la confluence de la Seine et de la Marne Vue générale sur le centre commercial depuis Ivry-sur-Seine. IVR11_20139400004NUC4A Vue sur le restaurant. IVR11_20139400005NUC4A Vue générale sur le restaurant. IVR11_20139400007NUC4A Vue sur le centre commercial. IVR11_20139400008NUC4A Vue sur l'hôtel et le restaurant. IVR11_20139400010NUC4A Vue sur l'hôtel depuis Charenton-le-Pont. IVR11_20139400012NUC4A Vue sur le restaurant depuis Charenton-le-Pont. IVR11_20139400013NUC4A Vue sur le restaurant depuis le parking d'entrée. IVR11_20139400014NUC4A Vue sur l'entrée principale. IVR11_20139400006NUC4A
  • orgue
    orgue Meaux -
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Historique :
    vers 1770. Par la suite, la famille Dallery est intervenue à plusieurs reprises sur l'orgue : Pierre restauration dans le goût néo-classique. Enfin en 1978-1980, une autre intervention a été menée par la maison Gonzalez, portant l'orgue à 67 jeux. Actuellement, l'instrument présente donc, comme parties anciennes, le
    Représentations :
    Le Grand-Orgue est couronné par trois statues : deux anges sur les tourelles latérales, et le Christ sur la tourelle centrale. Des harpies, dont le style s'apparente à celles du buffet de Dreux
    Description :
    Le Grand-Orgue comporte trois tourelles (celle du centre étant la moins élevée) et deux doubles plates-faces. Le Positif présente la même composition mais avec des plate-faces simples. Nombre total des
    Emplacement dans l'édifice :
    sur la tribune d'orgue
    Annexe :
    Documentation Documents d’archives A.D. Seine-et-Marne : - 23 V 1. - 3 V 14 (restauration de l’orgue par Dallery, 1833-1834). Bibliographie ANONYME, « Le grand orgue de la cathédrale de Meaux en orgues de la cathédrale le 21 octobre 1934 », Semaine religieuse du diocèse de Meaux, Meaux, 1934, p . 309-310. Auguste ALLOU, Notice historique et descriptive sur la cathédrale de Meaux, Meaux, 1839, p et d’art du diocèse de Meaux, 1957, p. 328. Norbert DUFOURCQ, Le Livre de l’orgue français, tome II : Le buffet, Paris, 1969. Norbert DUFOURCQ, « Le grand-orgue de la cathédrale de Meaux », Revue orgues de la Seine-et-Marne et de l'Essonne, Paris : Aux Amateurs de Livres, ARIAM, 1991, p.153-158 , archevêque de Tours à l’occasion de leur restauration le 21 octobre 1934, s. d., 8 p. HARDOUIN (Pierre ), Connaissance de l’orgue, n° 11-12, 13, 1975, p. 6, N° 17, 1976, p. 6-16. François LEDIEU, « Mémoire sur de Brie », Semaine religieuse du diocèse de Meaux, 1894, p. 243-248, 256-260. René PENEAU et alii, Le
    Illustration :
    Parties supérieures du grand orgue, vues depuis le triforium de la nef. IVR11_20087701317NUC4A
  • perception, actuellement université
    perception, actuellement université Melun - 19 rue du Château - en ville - Cadastre : 1985 AV 15
    Historique :
    construite sur l'avenue Thiers (notice IA77000482). En 1993-1994, le District de l'agglomération melunaise en bord de Seine, orné de représentations de la Seine et de la Marne, sculptées par Albert Bouquillon . Achevé en 1953, le bâtiment change d'affectation à la fin du 20e siècle, une nouvelle trésorerie étant (DAM) décide de réaménager l'ancienne trésorerie en locaux universitaires. Le coût de l'opération est évalué à 20 millions de francs, dont la charge est répartie entre l'Etat (6 millions), le Département (6 millions) et le District (8 millions). Le projet retenu en 1994 est celui des architectes Lucie Jeanneau et
    Description :
    L'édifice conserve son ossature des années 1950, dont l'angle sur le quai a été laissé apparent
    Illustration :
    La rampe d'accès à la terrasse, sur le quai de la Reine-Blanche, vue depuis l'ouest Vue d'ensemble, depuis le sud-est. IVR11_20037700630XA Elévation sud, donnant sur la Seine. IVR11_20027700705XA La terrasse, vue depuis le quai de la Reine-Blanche. IVR11_20067700438XA Vue intérieure : le grand amphithéâtre, depuis l'ouest. IVR11_20067700098XA Vue intérieure : le grand amphithéâtre, depuis l'estrade au sud. IVR11_20067700099XA
  • Avon - dépôt de la Compagnie des Tramways de Fontainebleau, puis établissement administratif de la société R. Guignon et Cie, puis magasin de commerce Fiat puis BMW, actuellement restaurant et logement
    Avon - dépôt de la Compagnie des Tramways de Fontainebleau, puis établissement administratif de la société R. Guignon et Cie, puis magasin de commerce Fiat puis BMW, actuellement restaurant et logement Avon - 27 avenue Franklin-Roosevelt - en ville - Cadastre : 2012 A3 1257, 1258, 1259, 1260, 1261
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Cadre de l'étude :
    Seine-et-Marne
    Historique :
    le terrain devant accueillir l'usine des tramways électriques comprenant la salle des machines, celle remise de voitures et le logement du contremaître. Les rails de la voie unique avec évitements (rail Broca et rail Vignole) et les caténaires sont posés dès le mois de juillet pour une mise en service le d'Avon au château de Fontainebleau (3 km) à une vitesse maximale de 12 km/h. Le service quotidien débute ouverte en 1913, reliant la gare d'Avon à Samois-sur-Seine, soit 4,6 km de voies (bas Samois en 1914). Au début du 20e siècle, le matériel roulant compte 8 motrices de 36 places, à plate-forme ouverte, munies Cars Verts. Au début des années 1960, le site abrite le siège social et les magasins industriels de la centrale électrique. La centrale électrique, mise en service en 1896, fournit le courant nécessaire à la (SACM). Le courant est ensuite fourni par la sous-station de Fontainebleau (IA77000738). Durant les
    Énergies :
    produite sur place
    Description :
    Le dépôt de tramways a été installé à l'angle de l'avenue du Touring-Club et de l'avenue du chemin bâtie s'étendait sur les trois quart de la parcelle de forme carrée. Les ateliers préservés sont situés hauteur sont percées dans le pignon de la halle (tronquées lors de l'extension en bardage métallique) et sur l'avenue du Touring Club. Occupé par la concession automobile, il a été lui aussi dénaturé. A façade sur rue est marquée par une large lucarne pendante. La maison de contremaître, à deux niveaux avec étage de comble présente une architecture néo-régionaliste alsacienne. De plan carré, le bâtiment est prolongé par une travée supplémentaire. Moins large de moitié, elle est alignée sur la façade de l'avenue deux pans. La toiture à pans brisée est incurvée et laisse les pignons découverts. Bordant le pavillon
    Aires d'études :
    Seine-et-Marne
    Illustration :
    Samois-sur-Seine, 1901. (AD Seine-et-Marne, SP266) IVR11_20097701608NUC2A Plan de la ligne de tramways entre la gare d'Avon et le château de Fontainebleau, 1896. (AD Seine -et-Marne, SP266) IVR11_20097701610NUC2A Plan des stations desservies par la ligne de tramways entre la gare d'Avon et le château de Fontainebleau, 1896. (AD Seine-et-Marne, SP266) IVR11_20097701607NUC2A -Marne, SP266) IVR11_20097701612NUC2A Plan de la ligne de trolleybus entre le dépôt de la Compagnie des Tramways de Fontainebleau et Plan du prolongement de la ligne de tramways de Fontainebleau jusqu'à Vulaines-sur-Seine, 1909. (AD Seine-et-Marne, SP266) IVR11_20097701611NUC2A Plan, coupe et élévations des abris de la ligne de tramways de Fontainebleau. (AD Seine-et-Marne
  • quartier du Pont-du-Routoir
    quartier du Pont-du-Routoir Guyancourt - Le Pont-du-Routoir Le Château - boulevard Jean Jaurès rue de Dampierre boulevard du Château rue Neil Armstrong rue Youri Gagarine - en ville
    Localisation :
    Guyancourt - Le Pont-du-Routoir Le Château - boulevard Jean Jaurès rue de Dampierre
    Texte libre :
    A l'aube des années 1970, le quartier du Pont-du-Routoir, aujourd'hui le plus peuplé de Guyancourt , a encore le visage d'un coin de campagne agricole francilienne. Mais les immeubles construits par rurale alors confrontée à deux bouleversements : le projet de ville nouvelle de Saint-Quentin-en-Yvelines collectifs et de pavillons individuels. L'ensemble de l'étude, réalisée en partenariat avec le Musée de la
    Illustration :
    Devanture d'un coiffeur, ouvrant sur le patio intérieur du centre commercial Louis Blériot Les commerces de proximité ouvrant sur le patio intérieur, en direction de la rue Pasteur Les commerces de proximité ouvrant sur le patio intérieur, en direction de la rue Pasteur Le fond du jardin d'un pavillon, ouvrant sur les champs (nord du domaine des Garandes Vue générale du quartier du Pont-du-Routoir depuis le bassin de retenue du Château Le quartier du Pont-du-Routoir dans son écrin de verdure. IVR11_20147800073NUC4A Commerce de proximité en rez-de-chaussée d'un immeuble du secteur du Château, ouvrant sur la place Le patio intérieur du centre commercial. IVR11_20147800093NUC4A Vue générale d'un nouvel immeuble construit en 1996 dans le cadre de l'opération de la ZAC de Guyancourt II, destinée à désenclaver et redynamiser le quartier du Pont-du-Routoir. IVR11_20147800098NUC4A
1 2 3 4 Suivant