Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 41 à 52 sur 52 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Cimetière
    Cimetière Champigny-sur-Marne - 12 rue du Cimetière - en ville - Cadastre : 1974 AC 11
    Illustration :
    Pleureuses sculptées en bas-relief sur le montant droit du portail dessiné en 1923 Pleureuses sculptées en bas-relief sur le montant gauche du portail dessiné en 1923 Pleureuses sculptées en bas-relief sur le montant gauche du portail dessiné en 1923 : détail Pleureuses sculptées en bas-relief sur le montant droit du portail dessiné en 1923 : détail Portail du cimetière et vue, à l'arrière plan, sur le monument aux morts. IVR11_19869400378X Détail du portail d'entrée : vue du bas-relief du pilier gauche. IVR11_19989400376X Tombeau de Marguerite Gombert (1910-1927) représentant en bas-relief une jeune femme terrassant un
  • maisons jumelles
    maisons jumelles Meaux - Faubourg de Chaage - 4, 6 rue Saint-Faron - - Cadastre : 2014 BW 446, 193
    Historique :
    Les deux parcelles (A 669 et A 673) appartenaient en 1850 à la veuve d'Antoine Boutry, mais le maisons aux 4-6 n'existent pas encore. D'après leur style, elles ont été édifiées dans le dernier quart du 19e siècle, en reprenant le même alignement que les maisons aux n° 8 et 10.
    Description :
    avant la restauration importante menée sur le n° 4.
  • revêtement mural, décor de l'élévation extérieure : couple de faisans dans un paysage
    revêtement mural, décor de l'élévation extérieure : couple de faisans dans un paysage 59 avenue de Ceinture
    Historique :
    céramique de Sarreguemines : le type de signature apposé en bas à droite permet d'identifier la période de production de ce panneau. En effet au S de Sarreguemines sont ajoutés le D pour Digoin et VF pour Vitry-le Saône et Loire puis à Vitry-le-François dans la Marne. C'est dans à partir de cette dernière période que
    Illustration :
    Détail de la signature de l'entreprise ayant réalisé le panneau. IVR11_20099500635NUC4A
  • institution Sainte Jeanne d'Arc
    institution Sainte Jeanne d'Arc Melun - 30 rue Bancel - en ville - Cadastre : 1985 AS 19
    Historique :
    Le pensionnat des Sœurs de la Sainte-Enfance de Jésus et de Marie est fondé en 1863, grâce aux , l'institution est sécularisée et devient le pensionnat Jeanne d'Arc. Vers 1948, l'école est tenue par la (contre 200 en 1950). Les bâtiments anciens ont été conservés, avec quelques remaniements : le volume de la chapelle est aujourd'hui divisé, le rez-de-chaussée étant transformé en foyer pour les élèves (avec percement de baies), et la partie sud en salle des professeurs. Le grand bâtiment en L a été prolongé à ses extrémités, de même que le réfectoire, qui a également été surélevé. Enfin, un bâtiment
    Description :
    L'institution Sainte Jeanne d'Arc comprend deux corps de bâtiments de la fin du 19e siècle. Le plus -sol et deux étages carrés plus comble. Les murs emploient le moellon de calcaire enduit en gros-oeuvre et corniche). Le bâtiment est couvert en tuiles mécaniques (croupe à l'angle). La chapelle est couverte en ardoise (croupe polygonale au chevet). A l'ouest de ce grand bâtiment s'élève le réfectoire , beaucoup plus bas : c'était initialement un petit bâtiment en rez-de-chaussée, construit en briques et
    Illustration :
    Le bâtiment principal : élévation nord, vue depuis le nord-ouest. IVR11_20067700060XA Le bâtiment principal : élévation nord, vue depuis le nord-est. IVR11_20067700061XA Le bâtiment principal : élévation sud, vue générale. IVR11_20067700050VA Le bâtiment principal : élévation sud, avec l'entrée de la chapelle. IVR11_20067700052VA
  • château de la Garenne (détruit)
    château de la Garenne (détruit) Aubergenville - Elisabethville - rue du Château - isolé - Cadastre : 2014 ah 183
    Historique :
    Le domaine de la Garenne est une propriété d'Ancien régime qui s'étendait à la fois sur Epône change parisien, a été construit une vaste résidence de style Renaissance. Le domaine s'étendait en tout sur 393 ha et offrait de nombreuses possibilités d'aménagement. Le château et son parc permettent
    Description :
    Le château était un très vaste bâtiment au plan et à l'élévation complexes. la façade antérieure plus basses et enfin terminé par deux pavillons latéraux transversaux. Sur la façade postérieure on retrouvait le corps central terminé par trois pans de ce côté. Il était prolongé de deux ailes en rez-de
    Illustration :
    La façade sur le parc. Carte postale, vers 1925. (Collection particulière). IVR11_20147800361NUC4A Le château de la Garenne. Carte postale, vers 1925. (Collection particulière Le château de la Garenne et son golf. Carte postale, vers 1925. (Collection particulière Le château de la Garenne en démolition. Carte postale. (Collection particulière
  • Ossuaire dit Monument commémoratif de la Bataille de Champigny
    Ossuaire dit Monument commémoratif de la Bataille de Champigny Champigny-sur-Marne - 45 rue du Monument - en ville - Cadastre : 1984 CK 110
    Historique :
    Monument commémoratif à la mémoire des combattants morts à la bataille de Champigny le 2 décembre , aux frais de l'Etat. Autres projets pour le monument par Bruneau, Mayeux, Delignières, Chipiez, Mellet
    Illustration :
    Projets de Bruneau (à gauche), de Mayeux (au centre en haut), de Deslignières (en bas au centre) et Projets de Mellet (en haut), de Vaudremer (en bas à gauche), et de Coisel (en bas à droite). Tiré Projets de Gherardt (en haut), de Férat (en bas à gauche) et de Flon (en bas à droite). Tiré de
  • banque de France
    banque de France Melun - 24 rue Saint-Ambroise - en ville - Cadastre : 1985 AV 173
    Historique :
    chefs-lieux de département, un établissement est construit à Melun, sur le plan-type établi par
    Description :
    haut de deux étages. Ce corps central est flanqué deux ailes latérales plus basses (1 étage) et plus
    Illustration :
    La façade de la banque de France, vue depuis le sud, début du 20e siècle. Carte postale. (Musée moment de la destruction de la caserne dont il ne reste que le soubassement, à droite. Carte postale
  • maison de notable, 32 avenue de Bellevue
    maison de notable, 32 avenue de Bellevue Draveil - Villa-Draveil - 32 avenue de Bellevue - en ville - Cadastre : 1983 BH 181
    Description :
    par une marquise et encadrée de deux fenêtres à cintre surbaissé. Le décor est formé d'un chaînage de
    Illustration :
    Bas-relief en cartouche composé de carreaux de faïence émaillée, surmontant les fenêtres du rez-de Détail de la frise de céramique polychrome formant bandeau entre le rez-de-chaussée et le premier
  • quai Victor-Hugo
    quai Victor-Hugo Meaux - Cadastre : BR non cadastré
    Historique :
    , selon un projet qui remontait au milieu du XIXe siècle. Le quai fut inauguré le 14 juillet 1884. Sa construction avait été autorisée par le décret du 29 août 1882. Il fut exécuté par Abel Vaudescal, conducteur principal des ponts et chaussées à Meaux. D'abord baptisé "quai Lafayette", le quai reçut le nom de Victor ville, il fut prolongé jusqu'à la place Lafayette en 1890. Le trottoir a été agrandi dans les années 1970, en porte-à-faux vers la Marne, mais le gros-oeuvre du quai n'a pas été modifié.
    Description :
    Le quai Victor-Hugo s'étend sur la rive droite de la Marne, entre le pont du Marché prolongé par la
    Illustration :
    . Avec plan au sol (en bas) et élévation du quai (en haut). Dressé par l'architecte de la ville le 15 Le quai de la rive droite de la Marne, en aval du pont-aux-moulins, avant la construction du quai Le quai de la rive droite de la Marne, en aval du pont-aux-moulins, avant la construction du quai de Hébuterne d'après une représentation ancienne. A droite, le pont du Marché avec ses moulins Projet de quai le long de la rive droite de la Marne (1850). Papier imprimé et coloré. (AD Seine-et Le quai Victor-Hugo prolongé par le quai Jacques-Prévert, en bordure de Marne. Vue panoramique Le quai Victor-Hugo, à hauteur de l'hôtel de ville. Vue panoramique, prise depuis un ballon captif
  • hôtel Guérin, puis école de filles
    hôtel Guérin, puis école de filles Melun - 18 rue René-Pouteau - en ville - Cadastre : 1985 AT 283, 284
    Historique :
    par un hôtel particulier du 18e siècle, transformée en école de filles au 19e siècle. Vers le milieu du 18e siècle, le site est déjà occupé par une demeure avec galerie, cour et boulingrin. Dans les l'achète en 1888, et le transforme en école primaire élémentaire de filles. Le concours ouvert pour cet selon le cahier des charges de l'architecte Naudé. Ces travaux modifient profondément l'édifice. Dans 1977, la parcelle est restée vide et sert aujourd'hui de place (niveau haut) et de parking (niveau bas).
    Description :
    Le plan de l'hôtel des Guérin était celui des hôtels classiques : le corps de logis se trouvait comble. Côté cour, il présentait une élévation à arcades. Le corps de logis, double en profondeur , comportait un étage carré et un étage de comble. Le rez-de-chaussée accueillait les pièces de réception latérales étaient ornées d'un couronnement en bas-relief, avec un médaillon ovale encadré de volutes en
    Illustration :
    Détail du Doc. 1 : élévations de l'hôtel Guérin lorsde sa transformation en école. A gauche, le corps de logis (façade sur la cour, façade sur le jardin). A droite, le bâtiment sur rue : élévation sur
  • cimetière du centre
    cimetière du centre Draveil - centre - rue du Repos rue Pierre-Brossolette - en ville - Cadastre : 1983 AE 304
    Historique :
    Cimetière ouvert le 12 juin 1804 pour remplacer l'ancien cimetière situé autour de l'église Saint
    Illustration :
    Vue d'ensemble du tombeau de la famille Candas. Pierre-Antoine Candas, maire de Draveil, est décédé à Champrosay le 17 juillet 1863. IVR11_20069100833XA 1844, le général Ledru, pair de France, y possédait la propriété située au 2, boulevard Henri-Barbusse
  • Avon - dépôt de la Compagnie des Tramways de Fontainebleau, puis établissement administratif de la société R. Guignon et Cie, puis magasin de commerce Fiat puis BMW, actuellement restaurant et logement
    Avon - dépôt de la Compagnie des Tramways de Fontainebleau, puis établissement administratif de la société R. Guignon et Cie, puis magasin de commerce Fiat puis BMW, actuellement restaurant et logement Avon - 27 avenue Franklin-Roosevelt - en ville - Cadastre : 2012 A3 1257, 1258, 1259, 1260, 1261
    Historique :
    le terrain devant accueillir l'usine des tramways électriques comprenant la salle des machines, celle remise de voitures et le logement du contremaître. Les rails de la voie unique avec évitements (rail Broca et rail Vignole) et les caténaires sont posés dès le mois de juillet pour une mise en service le d'Avon au château de Fontainebleau (3 km) à une vitesse maximale de 12 km/h. Le service quotidien débute ouverte en 1913, reliant la gare d'Avon à Samois-sur-Seine, soit 4,6 km de voies (bas Samois en 1914). Au début du 20e siècle, le matériel roulant compte 8 motrices de 36 places, à plate-forme ouverte, munies Cars Verts. Au début des années 1960, le site abrite le siège social et les magasins industriels de la centrale électrique. La centrale électrique, mise en service en 1896, fournit le courant nécessaire à la (SACM). Le courant est ensuite fourni par la sous-station de Fontainebleau (IA77000738). Durant les
    Description :
    Le dépôt de tramways a été installé à l'angle de l'avenue du Touring-Club et de l'avenue du chemin hauteur sont percées dans le pignon de la halle (tronquées lors de l'extension en bardage métallique) et étage de comble présente une architecture néo-régionaliste alsacienne. De plan carré, le bâtiment est deux pans. La toiture à pans brisée est incurvée et laisse les pignons découverts. Bordant le pavillon
    Illustration :
    Plan de la ligne de tramways entre la gare d'Avon et le château de Fontainebleau, 1896. (AD Seine Plan des stations desservies par la ligne de tramways entre la gare d'Avon et le château de Plan de la ligne de trolleybus entre le dépôt de la Compagnie des Tramways de Fontainebleau et Porte d'entrée, maçonnée dans le mur occidental de la remise de voitures de la Compagnie des , depuis le nord. IVR11_20097700970NUC4A , depuis le nord. IVR11_20097700971NUC4A , depuis le nord. IVR11_20097700972NUC4A , depuis le nord. IVR11_20097700975NUC4A