Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 10 sur 10 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • rampe d'appui, escalier de l' hôtel d'Alméras (non étudié)
    rampe d'appui, escalier de l' hôtel d'Alméras (non étudié) Paris 3e arrondissement - 30 rue des Francs-Bourgeois
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    escalier à double noyau placé dans le corps de logis. En 1625 une bande de terrain fut acquise pour y aménager une basse cour, un petit corps de logis et des écuries. Après la mort de Pierre d'Alméras en 1637 l'hôtel passa aux mains de son frère, René qui le vendit en 1655 à Louis Bertauld, receveur des Consignations de la cour des Aides qui le modifia sensiblement : en particulier il déplaça l'escalier central dans l'aile de gauche. C'est l'escalier actuel.
    Dénominations :
    départ de rampe d'appui
    Description :
    3e quart du 17e siècle. Il dessert le premier étage seulement. Sa gaine de départ est circulaire. La exemple à l'hôtel de la ferme des Postes, 34 rue des Bourdonnais. Mais il a la particularité d'être scandé par des pilastres garnis de pilastres ioniques stylisés qui sont uniques. Des oves en bronze simulent les chapiteaux. Une frise haute composée d'un chapelet de ronds et d'ovales surmonte les arcades.
    Localisation :
    Paris 3e arrondissement - 30 rue des Francs-Bourgeois
    Titre courant :
    rampe d'appui, escalier de l' hôtel d'Alméras (non étudié)
    Annexe :
    des Francs-Bourgeois au Marais, ANDIA, Béatrice de, GADY, Alexandre, dir. Paris, DAAVP, 1992 , p.244
    Illustration :
    Le départ de l'escalier. IVR11_20097501420NUC4A Le départ de la rampe. IVR11_20097501422NUC4A Le départ de la rampe, vue plongeante. IVR11_20097501423NUC4A Le départ de l'escalier et la première volée. IVR11_20097501424NUC4A Vue d'ensemble de l'escalier. IVR11_20097501419NUC4A
  • rampe d'appui, escalier de la maison à porte cochère dite hôtel Charpentier (non étudié)
    rampe d'appui, escalier de la maison à porte cochère dite hôtel Charpentier (non étudié) Paris 4e arrondissement - 6 rue de Fourcy
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    L'hôtel a été construit en 1689 pour Gilles Charpentier, commis du chancelier de France Michel Le Tellier par le maître maçon Nicolas Liévain sur les plans de l'architecte Joseph Payen. Le bâtiment est loué dès 1690. Il est acquis par la Ville de Paris et restauré en 1980.
    Dénominations :
    départ de rampe d'appui
    Description :
    (pour Gilles Charpentier et Anne Binot, son épouse). Au fond de la cour pavée se trouvent d'anciennes d'entrée. Il est composé de panneaux étroits au motif de balustres avec épaulement traversés par des pistils dans les panneaux rampants et de balustres pansus traversés de lignes ondulées dans les panneaux
    Localisation :
    Paris 4e arrondissement - 6 rue de Fourcy
    Titre courant :
    rampe d'appui, escalier de la maison à porte cochère dite hôtel Charpentier (non étudié)
    Illustration :
    Détail du tympan de menuiserie du portail d'entrée. IVR11_20107500047NUC4A Détail du tympan de menuiserie du portail d'entrée. On distingue dans le chiffre les lettres G C et Départ de l'escalier. IVR11_20107500054NUC4A La console : détail de la partie supérieure et de ses nombreuses queues de cochon Deuxième et troisième volée de l'escalier. IVR11_20107500058NUC4A La dernière partie de l'escalier a été refaite. IVR11_20107500059NUC4A
  • rampe d'appui, escalier du noviciat des Dominicains, dit hôtel de l'Artillerie, actuellement Contrôle général des armées (non étudié)
    rampe d'appui, escalier du noviciat des Dominicains, dit hôtel de l'Artillerie, actuellement Contrôle général des armées (non étudié) Paris 7e arrondissement - place Saint-Thomas d'Aquin
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    En 1632 fut fondé le noviciat des Dominicains Réformés de France. Un grand terrain fut acquis au conventuels sur le flanc Est de l'église furent bâtis. A partir de 1682, l'architecte Pierre Bullet fut chargé de la reconstruction de l'église et des bâtiments qui subsistent toujours, augmentés au18e siècle.
    Dénominations :
    départ de rampe d'appui
    Description :
    Ce large escalier de couvent en pierre puis bois à vide central dessert trois niveaux. Il est doté d'une rampe de balustres dépourvus de pied. Une large panse est décorée de volutes en forme de coeur et
    Titre courant :
    rampe d'appui, escalier du noviciat des Dominicains, dit hôtel de l'Artillerie, actuellement
    Illustration :
    Vue d'ensemble du vestibule et du départ de l'escalier d'honneur de la partie dix-septième. On Vue d'ensemble du vestibule et du départ de l'escalier d'honneur de la partie dix-septième. On La rampe de la première volée : balustres compartimentés. IVR11_20097500193NUC4A Vue de l'escalier en contre-plongée. IVR11_20097500194NUC4A Vue de l'escalier en plongée. IVR11_20097500196NUC4A
  • rampe d'appui, escalier d'une maison à porte piétonne
    rampe d'appui, escalier d'une maison à porte piétonne Paris 2e arrondissement - 71 rue Sainte-Anne
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    La maison fait partie de la parcelle acquise par Louvois en 1674. Elle a également été héritée par
    Description :
    La maison est placée sur rue, en pendant d'une autre qui se trouve de l'autre côté du passage
    Illustration :
    Vue de la rampe. Photographie, 2000. (Collection particulière. Photographies P. Sébert Vue de la partie tournante de la rampe. Photographie, 2000. (Collection particulière. Photographies
  • rampe d'appui, escalier de l' hôtel Le Peletier de Saint-Fargeau, actuellement musée Carnavalet (non étudié)
    rampe d'appui, escalier de l' hôtel Le Peletier de Saint-Fargeau, actuellement musée Carnavalet (non étudié) Paris 3e arrondissement - 29 rue de Sévigné
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    L'hôtel a été construit entre 1688 et 1692 par Pierre Bullet pour Michel Le Peletier de Souzy est vendu et devient une pension. Il est acheté en 1895 par la ville de Paris pour y installer sa
    Matériaux :
    fonte de fer fondu
    Dénominations :
    départ de rampe d'appui
    Description :
    départ, les balustres et la frise sont en fonte. Selon Daviler (cours d'architecture, 1691) la rampe de
    Localisation :
    Paris 3e arrondissement - 29 rue de Sévigné
    Titre courant :
    rampe d'appui, escalier de l' hôtel Le Peletier de Saint-Fargeau, actuellement musée Carnavalet
    Illustration :
    Vue d'ensemble de l'escalier. IVR11_20097501715NUC4A Vue d'ensemble de la dernière volée et du palier. IVR11_20097501716NUC4A La console de départ. IVR11_20097501717NUC4A
  • rampe d'appui, escalier de la maison à porte cochère (non étudié)
    rampe d'appui, escalier de la maison à porte cochère (non étudié) Paris 4e arrondissement - 36 rue Sainte-Croix-de-la-Bretonnerie
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Cette maison à porte cochère, constituée de trois travées et deux étages carrés plus un étage de combles, comprend deux corps de bâtiments reliés par une aile contenant la cage de l'escalier qui les dessert. Le corps de logis, entre cour et jardin, est augmenté de deux petits pavillons en saillie sur le jardin. Propriété de la famille Le Faure, la maison fut vendue en 1657 à François de Turménie, notaire au Châtelet, puis acquise en 1682 par Claude Johin, bourgeois de Paris. Elle resta dans la famille jusqu'en 1725. L'aile reliant les deux corps de logis, qui contient la cage d'escalier, a été bâtie
    Dénominations :
    départ de rampe d'appui
    Description :
    L'escalier à vide central est placé en aile entre deux corps de bâtiments. Il a une forme encore trois étages carrés, l'escalier des combles étant déporté latéralement. La rampe de ferronnerie est composée de balustres continus dont le profil à épaulement est l'écho des balustres carrés de la rampe qui dessert les combles. La gaine de départ est de plan circulaire, elle reprend le dessin du limon qui s'enroule sur lui-même. Elle se compose de quatre fers carillons reposant sur des navets, l'espace entre les
    Localisation :
    Paris 4e arrondissement - 36 rue Sainte-Croix-de-la-Bretonnerie
    Titre courant :
    rampe d'appui, escalier de la maison à porte cochère (non étudié)
    Illustration :
    Le départ de l'escalier, vue latérale. IVR11_20097501093NUC4A Vue plongeante sur le départ de l'escalier. IVR11_20097501095NUC4A Vue d'ensemble de la rampe. IVR11_20097501097NUC4A Le palier droit du dernier étage et le départ de l'escalier à balustres en bois conduisant aux Les balustres sont détachés de la rampe par un gros ""navet"". IVR11_20097501099NUC4A Le départ de l'escalier. IVR11_20097501092NUC4A
  • rampe d'appui, escalier de la maison à porte cochère (non étudié)
    rampe d'appui, escalier de la maison à porte cochère (non étudié) Paris 2e arrondissement - 69 rue Sainte-Anne
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Le terrain fut acquis en 1674 par le marquis de Louvois qui y fit bâtir deux maisons sur rue et un hôtel en fond de parcelle. En 1691 sa fille Marguerite Le Tellier, épouse du maréchal de Villeroy en
    Dénominations :
    départ de rampe d'appui
    Description :
    La spacieuse cage d'escalier du bâtiment en fond de cour est située à l'intersection du corps principal et de l'aile nord. Elle comporte un vide central de forme oblongue. La rampe est composée de avec feuilles en fer repoussé. la cage de l'escalier fut redécorée au début du 19e siècle avec un décor de faux marbres (récemment décapé) et des niches abritant des statues de plâtre.
    Titre courant :
    rampe d'appui, escalier de la maison à porte cochère (non étudié)
    Illustration :
    Vue de l'escalier en plongée. Photographie, 2000. (Collection particulière. Photographies P. Sébert Vue de l'escalier en contre-plongée. Photographie, 2000. (Collection particulière. Photographies P Vue du départ refait de l'escalier. Photographie, 2000. (Collection particulière. Photographies P Vue de l'escalier et d'une niche abritant une sculpture. Photographie, 2000. (Collection Vue de l'escalier en plongée. Photographie, 2000. (Collection particulière. Photographies P. Sébert Vue des balustres de la partie rampante. Photographie, 2000. (Collection particulière Vue des balustres de la partie droite. Photographie, 2000. (Collection particulière. Photographies
  • rampe d'appui, escalier de l' hôtel de Hesse (non étudié)
    rampe d'appui, escalier de l' hôtel de Hesse (non étudié) Paris 3e arrondissement - 62 rue de Turenne
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Cet hôtel a été construit sous Louis XIII pour Antoine de Campreny, peutêtre par Michel Villedo Veneur voisin. En 1823, il est vendu à l'industriel Raoul et séparé en deux lots: le corps de logis et le
    Dénominations :
    départ de rampe d'appui
    Description :
    Selon le plan de Vasserot, l'escalier se trouvait dans l'aile droite de l'hôtel. Il est en pierre et dessert l'étage noble. Sa rampe est composée de panneaux rectangulaires, deux par volée, alternant
    Localisation :
    Paris 3e arrondissement - 62 rue de Turenne
    Titre courant :
    rampe d'appui, escalier de l' hôtel de Hesse (non étudié)
    Illustration :
    Vue d'ensemble de l'escalier. IVR11_20107500290NUC4A Détail d'un pilastre : une queue de cochon émergeant d'un fleuron. IVR11_20107500293NUC4A
  • rampe d'appui, escalier d'une maison à porte cochère
    rampe d'appui, escalier d'une maison à porte cochère Paris 1er arrondissement - 41 rue Coquillière
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    On ne connaît pas la date précise de construction de la maison qui est acquise en 1689 par Benoît Binet et son épouse et se trouve dans la censive de l'archevêché de Paris (feuille 23e n°2 de la rue).
    Description :
    L'escalier en bois est placé dans l'aile droite de la cour. C'est un escalier à vide central de compartimentée en panneaux étroits comporte un motif de balustres pansus avec piédouches stylisés dont le centre est orné d'un pistil étampé entouré de deux feuilles en fer repoussé.
    Annexe :
    Documentation - IM75000063 SOURCES ET BIBLIOGRAPHIE Archives nationales, centre de topographie historique de Paris, fichier de dépouillement
  • rampe d'appui, escalier de la maison à porte bâtarde (non étudié)
    rampe d'appui, escalier de la maison à porte bâtarde (non étudié) Paris 6e arrondissement - 15 rue Gît-le-Coeur
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Description :
    L'escalier de la maison se trouve au fond d'un vestibule qui donne ensuite sur une courette. Le vide central de l'escalier, dont le limon est en bois, a une forme cylindrique particulièrement remarquable. le garde-corps est composé de panneaux étroits dans lesquels s'inscrivent des balustres au motif très simple. Le départ est composé de l'enroulement de la main courante sur elle-même.
    Titre courant :
    rampe d'appui, escalier de la maison à porte bâtarde (non étudié)
    Illustration :
    Départ de l'escalier et vide central circulaire. IVR11_20107500244NUC4A Derniers balustres de l'escalier. IVR11_20107500246NUC4A Vue d'un garde-corps de la façade avec un chiffre. IVR11_20107500243NUC4A
1