Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • chapelle Notre-Dame-de-la-Paix
    chapelle Notre-Dame-de-la-Paix Draveil - L' Orme des Mazières - rue Ambroise-Paré - en ville - Cadastre : 1983 AZ 68 2011 AZ 207
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Grâce à l'association paroissiale de construction, animée par le P. Louis Le Blay, curé de Draveil de 1959 à 1966, et l'abbé Delage, le nouveau quartier de l'Orme des Mazières est doté en 1966 d'une , premier évêque de Corbeil-Essonnes, elle reçoit le nom de Notre-Dame-de-la-Paix. Les vitraux sont créés cloche provenant d'Herbillon, paroisse d'Algérie rattachée au diocèse de Constantine. La chapelle très dégradée est démolie en 2006 dans le cadre du projet de renouvellement urbain mis en place à l'Orme des Mazières. Sur le terrain cédé à l'Association Foncière Logement un immeuble d'une vingtaine de logements
    Description :
    La chapelle contenait 400 places assises. Un cloisonnement a permis de réserver dans le même volume deux salles de catéchismes. La couverture du toit était faite de bardeaux d'asphalte. L'intérieur, à l'exception des soubassements laissant apparaître le béton, était recouverte de bois lamellé collé.
    Titre courant :
    chapelle Notre-Dame-de-la-Paix
    Annexe :
    Draveil, chapelle Notre-Dame-de-la-Paix. Sources et bibliographie DOCUMENTATION Archives . Association Spiritualité et Art : dossiers sur les édifices religieux construit en France entre 1945 et 2000
    Vocables :
    Notre-Dame-de-la-Paix
    Illustration :
    Vue de la façade principale et de l'entrée. La flèche dirigée vers l'est évoque la voile d'une nef Vue de lla chapelle côté sud. IVR11_20019100636X Vue du toit et de la flèche côté sud. IVR11_20019100637X Vue de la façade postérieure. IVR11_20019100638X Vue de la baie du chevet. IVR11_20019100635X Vue de la flèche côté sud-est. IVR11_20019100639X Vue de la façade nord. IVR11_20019100640X
  • grand ensemble dit cité des Bergeries
    grand ensemble dit cité des Bergeries Draveil - Mainville - Cadastre : 1983 AK 208, 485 à 489 (Draveil) 1983 AM 397 à 407, 415 (Vigneux)
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Ensemble de 928 logements sociaux construits par la société d'HLM La Seimaroise (aujourd'hui Batigère) sur les communes de Draveil et de Vigneux-sur-Seine. Il se compose de 29 bâtiments implantés sur un terrain de 20 ha, fraction du parc du château des Bergeries situé à proximité de la forêt de commune de Draveil et 324 sur celle de Vigneux (au lieu de 404 initialement prévus) ; à l'origine conçus programme des 20 000 logements sociaux destinés au fichier central des mal-logés de la région parisienne , mais la protestation de la municipalité permet d'obtenir la transformation de 84 logements sociaux en 84 logements HLM pour des mal-logés de Vigneux. L'accord préalable est délivré le 26 juillet 1965 (Vigneux), le permis de construire 17 septembre 1965 puis le 6 août 1966, et l'avis d'ouverture du chantier en oeuvre le procédé de préfabrication TRACOBA. Les groupes d'habitation répartis sur les 2 communes de quartier, centre social, stade) sont implantés sur le territoire de Draveil. Le centre commercial
    Description :
    Les 29 immeubles, R+4 (au nombre de 15), R+7 (11) et R+10 (3) se répartissent en 23 immeubles dits usine de Villeneuve-Saint-Georges consiste essentiellement en : coulage dans des coffrages industrialisés à haute rotation des murs et des planchers avec incorporation d'une part importante de second oeuvre, façades préfabriquées en panneaux de hauteur d'étage du type TRACOBA. Ces panneaux de 21 cm d'épaisseur sont composés d'une peau externe en béton armé de 6 cm supportant un revêtement en pâte de verre , d'une feuille de polystyrène de 2 cm et d'un mur en béton armé de 13 cm. Sur un espace libre réservé au centre du terrain, au nord du château, se trouvent le groupe scolaire (Saint-Exupéry, sur la commune de Draveil), les terrains de sports et de jeux d'enfants, ainsi que le centre social et culturel de Draveil . Autour de cet élément prédominant de la composition, les bâtiments sont répartis en bordure des voies pour encadrer des espaces libres plus restreints, de dimensions, formes et orientation aussi variées
    Annexe :
    , 1502 W 1226, 1230, 1233, 1280, 1287 : plans, devis descriptifs, demande de permis de construire, notes , correspondance, 1965 -1968. . A. M. Vigneux-sur-Seine, 80 W 29-30 : permis de construire, projet d’exécution . Bibliographie - Draveil, chemins d’antan…rues du présent. Cercle littéraire et historique de Draveil, avril d’histoires. Ouvrage autoédité, 1995, p. 23-24. - Vigneux, ville ouverte. Société d’histoire de Draveil et
    Illustration :
    Plan de situation, 16 juillet 1965. (AM Vigneux-sur-Seine, 80 W 29, dossiers 57-58 910 logements prévus sont implantés sur un terrain de 202 000 m2 (57 000 à Vigneux et 145 000 à Draveil), soit une densité de 45 logements à l'hectare. Le terrain scolaire de Vigneux couvre 18 000 m2 , celui de Draveil 22 000. Il ne s'agit pas de l'état définitif : l'implantation a été ensuite quelque peu Plan-masse de l'ensemble de 910 logements ; 19 juin 1965. (AM Vigneux-sur-Seine, 80 W 29, dossiers Plan d'ensemble, indiquant la densité de population. La superficie totale est de 216 210 m2 pour 982 logements, soit une densité moyenne globale de 45 logements à l'hectare. Elle se répartit comme Plan-masse des 404 logements HLM à construire sur la commune de Vigneux, dressé par J. L'Hernault Partie du grand ensemble située sur la commune de Vigneux : plan de masse, 15 décembre 1967. (AM Construction de 928 logements sociaux : façades des bâtiments R +10. (AD Essonne, 1502 W 1233
  • grand ensemble dit de l'Orme des Mazières
    grand ensemble dit de l'Orme des Mazières Draveil - rue du Port-aux-Dames rue Ferdinand-Buisson - en ville - Cadastre : 1983 AZ
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    En 1952 le Comité d'aménagement de la Région parisienne est saisi par la société anonyme d'HLM la Maison des Anciens Combattants (fondée en 1928 par Maurice Dormann, sénateur de Seine-et-Oise), d'une demande de construction d'un groupe de 2000 logements sur l'ancienne sablière en partie remblayée des réserve d'une réalisation de par tranches et limite provisoirement le nombre de logements à 1000. Le 14 octobre 1952 le MRU autorise la mise en chantier d'une première tranche de 300 logements HLM. Différents organismes prennent part à l'opération : la MAC, maître d'ouvrage de cette première tranche, le MRU, qui prévoit de financer la construction de 850 logements en 1953, et la SICAP (société immobilière fondée en août 1952 sur l'initiative de la MAC) pour la construction de 300 logements d'un standing plus élevé pratiques administratives utilisées pour la cité expérimentale de Rotterdam à Strasbourg. Ce projet Maison des Anciens Combattants, de 821 logements en 3 tranches de 90, 198 et 533 logements. Les marchés
    Murs :
    parpaing de béton
    Description :
    l'espace central occupé par le Centre sportif de l'Orme des Mazières (CSOM) forme un parc de 49 ha dont 16 ha d'étangs, qui s'étend en bordure de la Seine sur une longueur de 850 m. Les 771 logements sont répartis en 11 immeubles, de R+4 à R+8. Les 90 logements de la première tranche, groupés dans le bâtiment A des améliorations ont été apportées au projet initial pour les rapprocher des logements de catégorie A fenêtres présentant un profil arrondi. Les 198 logements de la 2e tranche (3 bâtiments) appartiennent aussi à la catégorie A bis. Les 7 immeubles de la dernière tranche sont réalisés suivant le procédé de préfabrication lourde de l'entreprise Balency et Schuhl. Les espaces libres sont traités en pelouses et plantations d'arbres et d'arbustes qui complètent les masses de verdure importantes existant déjà en bordure
    Titre courant :
    grand ensemble dit de l'Orme des Mazières
    Appellations :
    de l'Orme des Mazières
    Annexe :
    de 480 logements à Draveil, 1953, 1959-1963. . A. M. Draveil : dossier La maison des Anciens littéraire et historique de Draveil, avril 2001, p. 226-230. - Reysset Bernard. Draveil 1945-1944. Du
    Illustration :
    Plan masse, plan d'un appartement de 2 et 5 pièces (étage courant), plans des façades est et ouest Opération de 821 logements, 2e tranche de 198 logements, bâtiment C R+4 de 70 logements, catégorie Opération de 821 logements, 2e tranche de 198 logements, bâtiment G R+4, catégorie A bis : plans Opération de 821 logements, 2e tranche de 198 logements, bâtiment G R+4, catégorie A bis : plans des sous-sol et rez-de-chaussée. (AD Essonne, 1502 W 1229, 1231) IVR11_20079100590XA Le centre commercial au pied d'un immeuble le long de la rue du Port-aux-Dames. IVR11_20079101252XA Un immeuble le long de la rue du Port-aux-Dames. IVR11_20089100281NUC4A Une vue des étangs de l'Orme des Mazières, ancienne fouilles laissées en eau
1