Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 6 sur 6 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • lotissement des Castors des Capucins
    lotissement des Castors des Capucins Melun - 13 à 22 rue des Castors - en ville - Cadastre : 1985 AK 210 à 214, 229 à 233
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    chaque pavillon est estimé à 3 millions de francs. Le plan-type de Thomas est assez fidèlement suivi par La coopérative des Castors des Capucins obtient des permis de construire pour 10 pavillons le 16 mai 1953. La société achète un terrain de 6000 m² le 15 septembre 1953. Le plan-type de cet ensemble suivi pour les pavillons déjà construits dans la même rue (cf. notice IA77000490). Le prix de revient de
    Murs :
    parpaing de béton
    Description :
    Pavillons en rez-de-chaussée surélevé (le soubassement sert de garage) et étage de comble
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Appellations :
    Castors de Melun nord
    Illustration :
    Projet de l'architecte parisien Edouard Thomas pour une maion des ""Castors des Capucins"". Façade
  • lotissement des Castors Hirondelles
    lotissement des Castors Hirondelles Melun - 23 à 32 rue des Castors - en ville - Cadastre : 1985 AK 215 à 219, 224 à 228
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    travaux est estimé à 3, 8 millions de francs par pavillon. Ce sont donc des pavillons un peu plus Les dernières parcelles de la rue sont prises en charge par la société des Castors Hirondelles . Cette dernière obtient le 7 juillet 1953 l'autorisation de construire 10 pavillons, dans la partie nord de la rue des Castors, sur un plan-type défini par Edouard Thomas en juin 1953. Le montant des
    Murs :
    parpaing de béton
    Description :
    Pavillons à un étage, avec brique en décor au rez-de-chaussée.
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Illustration :
    Projet de l'architecte parisien Edouard Thomas pour une maion des ""Castors des Hirondelles"" : la
  • ensemble de 3 lotissements de Castors
    ensemble de 3 lotissements de Castors Melun - 3-32 rue des Castors - en ville - Cadastre : 1985 AK 205 à 219, 224 à 238
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    La rue des Castors doit son nom à l'action de trois coopératives d'auto-construction ou castors , qui ont construit les 30 pavillons de cette artère entre 1953 et 1957, en s'appuyant sur les plans
    Auteur :
    [commanditaire] sociétés de Castors
    Titre courant :
    ensemble de 3 lotissements de Castors
  • Lotissement dit Résidence du Bouzet
    Lotissement dit Résidence du Bouzet Mantes-la-Jolie - 59-61 rue Saint-Bonaventure 4-24 rue de la Vaucouleurs - en ville - Cadastre : 2014 AD 401 2014 AD 403-412 2014 AD 476 2014 AD 479-480
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    famille Du Bouzet, propriétaire de l'ancien couvent des Cordeliers au début du 20e siècle.
    Description :
    Ce lotissement se compose d'un immeuble et d'un ensemble de onze pavillons en béton à toiture en tuiles mécaniques. Ils partagent la même présence d'oculi superposés en rez-de-chaussée et d'auvent en béton. L'immeuble situé rue Saint-Bonaventure comprend un rez-de-chaussée surélevé et deux étages. Les deux entrées de la façade de service sont surmontées d'une haute baie à petits carreaux, matérialisant la cage d'escalier. Des bandeaux saillants courant tout le long de la façade soulignent chacun des étages. Sur la cour, la façade de cet immeuble présente des balcons fermés sur un côté. Les onze . Une voie privée permet de desservir les garages et jardins privatifs situés à l'arrière des pavillons.
    Localisation :
    Mantes-la-Jolie - 59-61 rue Saint-Bonaventure 4-24 rue de la Vaucouleurs - en ville - Cadastre
    Texte libre :
    Ce lotissement composé d'un immeuble à douze logements et de onze pavillons implantés en bande fait partie des deux campagnes de construction d'habitat groupé, des années 1950, réalisées dans le quartier
    Illustration :
    Façade sur rue de l'immeuble avec entrées et travées d'escalier. IVR11_20167800426NUC4A Détail de la haute baie marquant la cage d'escalier et entrée de l'immeuble. IVR11_20167800427NUC4A Vue d'un groupe de deux pavillons. IVR11_20167800431NUC4A Détail de l'entrée des pavillons avec oculi et auvent. IVR11_20167800432NUC4A
  • lotissement des Castors de Melun nord
    lotissement des Castors de Melun nord Melun - 3 à 12 rue des Castors - en ville - Cadastre : 1985 AK 205 à 209, 234 à 238
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    La Société des Castors de Melun nord obtient le 2 juin 1953 un permis de construire pour 10 pavillons, sur les lots n°3 à 12 de la rue des Castors, selon l'implantation et le plan-type définis en adhérents de la coopérative, avec des variantes à l'égard du plan-type déposé lors du permis de construire
    Murs :
    parpaing de béton
    Description :
    Pavillons en rez-de-chaussée surélevé (le soubassement sert de garage) et étage de comble
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Auteur :
    [commanditaire] société des Castors de Melun nord
    Titre courant :
    lotissement des Castors de Melun nord
    Appellations :
    Castors de Melun nord
    Illustration :
    Projet de l'architecte melunais Louis Carrier pour une maion des ""Castors de Melun nord"" : la Projet de l'architecte melunais Louis Carrier pour une maion des ""Castors de Melun nord"" : la Vue d'une série de maisons, sur le côté nord de la rue des Castors. Au premier plan, au n°10 : pavillon réalisé par la société des Castors de Melun nord, entre 1953 et 1954. Le n°12, au second plan
  • lotissement du Pierris
    lotissement du Pierris Meaux - 2-36 rue du Pierris - - Cadastre : AX 15-17, 20-23, 92-94, 173, 183-184, 207-208, 212-213
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Historique :
    Ce lotissement a été sélectionné car il est très représentatif de l'habitat des années 1950, qui s'est développé dans le quartier "du Pierris" avant la construction de la Pierre-Collinet plus au sud . Mêlant maisons individuelles et petit collectif, il s'intègre dans la première phase d'extension de la
    Description :
    Le long de la rue du Pierris se trouve un lotissement des années 1950, constitué de maisons individuelles et de petits immeubles d'un étage, conçus selon les mêmes principes, avec notamment un toit terrasse en zinc et des murs de parpaings avec parement de dalles de béton et de grands moellons de calcaire, formant un effet de bossage. Les fenêtres présentent un cadre en saillie, et sont souvent de la préfabrication à la construction de logements, pour abaisser leur coût. La majeure partie du lotissement s'étend sur le côté sud de la rue (numéros pairs) mais trois immeubles et deux maisons se trouvent central, seule l'entrée au rez-de-chaussée est en saillie).
    Illustration :
    réduit à une saillie en rez-de-chaussée. IVR11_20097701099NUC4A
1