Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • maison de maître dite château de Port-Courcel
    maison de maître dite château de Port-Courcel Vigneux-sur-Seine - Port-Courcel - chemin de Port-Courcel - en écart - Cadastre : 1983 AB 47
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Genre :
    de maître
    Historique :
    Situé en bordure la Seine face au pont de l'Orge, le lieu-dit de Port-Courcel formait un port et un point de passage entre les deux rives du fleuve. Au XVe siècle la maison avec cour et jardin de Courcelles devint la propriété du chapitre de Notre-Dame de Paris. Cette maison, à laquelle la petite ferme de Noisy a été rattachée en 1633, n'existait plus en 1787. En 1842 Jules Chodron de Courcel, qui possédait des terres à Athis-Mons et Vigneux, devint propriétaire de Port-Courcel et de la ferme, qui subsista jusqu'à la guerre de 1870. En 1878 son fils Georges fit construire la maison actuelle sur l'emplacement de la ferme détruite. Entourée d'un parc, la maison a été modifiée et agrandie avant 1899. Le centre EDF de Villejuif en est aujourd'hui propriétaire.
    Description :
    La maison est constituée de plusieurs corps de bâtiments résultant de différentes campagnes de du corps à un étage carré, s'élève un bâtiment comprenant deux étages carrés et un étage de comble baies ; éléments de céramique en décor.
    Étages :
    étage de comble
    Localisation :
    Vigneux-sur-Seine - Port-Courcel - chemin de Port-Courcel - en écart - Cadastre : 1983 AB 47
    Titre courant :
    maison de maître dite château de Port-Courcel
    Appellations :
    Château de Port-Courcel
    Annexe :
    Vigneux-sur-Seine, château de Port-Courcel. Sources et bibliographie DOCUMENTATION Bibliographie - Chodron de Courcel, Robert. Vigneux-sur-Seine, étude historique. Le Livre d’histoire, 2004, p . 94-98. -Vigneux, ville ouverte. Société d’histoire de Draveil et Vigneux, 2008, p. 116-117.
    Illustration :
    Vue d'ensemble ; photographie extraite de la monographie communale rédigée en 1899 par l'instituteur Anatole Roy. (AD Essonne) IVR11_20079100722XAB Vue de la voie communale n°1 de Rouvres à Port-Courcel, conduisant au château de Port-Courcel Vue de la façade nord-est. IVR11_20089100108NUC4A Vue de la façade latérale sud. IVR11_20089100109NUC4A Vue frontale de la façade latérale sud. IVR11_20089100110NUC4A Vue de la façade sud-ouest. IVR11_20089100111NUC4A Détail de la façade nord précédée d'une terrasse portant autrefois une véranda
  • mairie-école
    mairie-école Enghien-les-Bains - 1, 5 rue de Mora - en ville - Cadastre : 1995 AC 210, 211
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    En 1863 les premiers projets de mairie-école sont dessinés par l'architecte départemental de Seine l'entrepreneur de travaux publics à Enghien les Bains, Auguste Lordonné. Dès 1894, sous le mandat du maire Anatole Carré, est lancé un nouveau projet d'une mairie, l'ensemble mairie-école devenant trop exigu pour abriter tous les services de la vie municipale. Le bâtiment est alors modifié, la même année, par construction de la poste.
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Localisation :
    Enghien-les-Bains - 1, 5 rue de Mora - en ville - Cadastre : 1995 AC 210, 211
    Illustration :
    Plans du rez-de-chaussée et du premier étage par l'architecte départemental Blondel, 1863. Dessin Elévation de la façade rue de Mora, exécutée à l'occasion de l'agrandissement du groupe scolaire lors du départ des services de la mairie dans de nouveaux locaux, 1894. Dessin aquarellé. (AM Enghien Vue de la mairie école, avant la transformation de la façade de l'église. L'édifice sert alors de poste et de salle municipale. Photographie, vers 1910. (AD Val d'Oise, BIB 4/1432
  • gare
    gare Vigneux-sur-Seine - place du Président A. Lakota - en ville - Cadastre : 1983 AV 249
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    station reçoit le nom de Draveil-Vigneux (qu'elle garde jusqu'en 1930). En 1928, divers travaux permettent d'en améliorer les accès (agrandissement de la cour, élargissement de la route descendant vers l'avenue de la Gare, raccordement avec l'avenue Molière et l'avenue du Château). Pour adapter la gare à la nouvelle population de la ville (passée à 25 000 habitants avec la construction du grand ensemble de la Croix-Blanche), un projet de modernisation et d'extension comportant la création d'un vaste parking sur les terrains de l'ancienne ferme de Noisy, est élaboré en 1962, mais reste sans suite. Une demande de permis de construire est déposée le 5 mai 1971. L'ancienne gare est démolie en 1973 et un nouveau bâtiment voyageurs reconstruit. Le parking de la gare est ouvert en 1987.
    Description :
    Les murs de façade sont construits sur une ossature en béton armé avec remplissage en briques
    Annexe :
    65 : reconstruction de la gare, 1962 ; reconstruction du bâtiment voyageurs, 1971-1972. II . Bibliographie - Chodron de Courcel, Robert. Vigneux-sur-Seine, étude historique. Le Livre d’histoire, 2004 , p. 150-152. -Vigneux, ville ouverte. Société d’histoire de Draveil et Vigneux, 2008, p.128-129.
    Illustration :
    Vue de la première gare de Draveil-Vigneux, construite en 1863 ; photo extraite de la monographie communale rédigée en 1899 par l'instituteur Anatole Roy. (AD Essonne) IVR11_20079100704XAB Plan d'ensemble de la première gare dressé par l'agent-voyer cantonal, le 18 mai 1925. (AD Essonne La nouvelle gare : reconstruction du bâtiment voyageurs : plan de situation et plan du bâtiment
1