Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 41 à 60 sur 161 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Couvent de Bénédictines, immeuble HBM
    Couvent de Bénédictines, immeuble HBM Mantes-la-Jolie - - 13 Boulevard Victor-Duhamel - en ville - Cadastre : 2014 AD 80
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Genre :
    de bénédictines
    Historique :
    particulières pour financer un nouveau bâtiment ainsi qu’à la banque hypothécaire de France (ancêtre du Crédit bien est attribuée au Crédit Foncier de France, qui, sans attendre le met en vente et trouve acquéreur , au prix de 110 000 francs auprès de M. Henry Cauzard, architecte à Mantes. L'acte de vente est signé de fer à la gare et au dépôt de Mantes. Compte tenu du coût estimé de l'opération (730 000 francs qui suit les conclusions du Maire, des échevins et des habitants. Les Sœurs, au nombre de vingt-six à la fin du 17e siècle, s'installent dans le prieuré de Sainte Marie-Madeleine (sis dans l'actuel rue Gambetta). La liquidation de leurs biens intervient en 1792. Une nouvelle communauté bénédictine est connue à Mantes au début du 19e siècle. Nommées "bénédictines de Bray" -du nom de l'ancienne maison seigneuriale de Bray qui les avaient accueillies à la Révolution- et originaires de Villarceaux, ces Sœurs occupent dans un premier temps l'hôtel du duc de Mornay, rue aux pois, qu'elles acquièrent en 1819 pour y
    Référence documentaire :
    AM Mantes-la-Jolie. 1 D 15. Délibération du 16 juin 1859. AM de Mantes-la-Jolie. 1 D 15 . Délibération du 16/06/1859. Demande de Madame la Supérieure d'obtenir un alignement de l'ancienne route 190. . Délibération du 15 janvier 1921. Affectation de l'ancien couvent à des logements pour familles nombreuses par AM Mantes-la-Jolie. 1D24. Délibération du 16 février 1922. Nomination de M. Marabout comme chef du service des travaux en remplacement de M. Desbordes. AM Mantes-la-Jolie. 1D24. Délibération du 16 février 1922. Nomination de M. Marabout comme chef du service des travaux en remplacement de M. Desbordes. AM Mantes-la-Jolie. 1D24. Délibération du 23 avril 1921. Approbation de la convention avec l'Office départemental d'HBM. AM Mantes-la-Jolie. 1D24. Délibération du 23 avril 1921. Approbation de la AM Mantes-la-Jolie. 7M 2(1). Location des boutiques du rez-de-chaussée de l'immeuble pour familles nombreuses. AM Mantes-la-Jolie. 7M 2(1). Location des boutiques du rez-de-chaussée de l'immeuble pour
    Description :
    toiture à longs pans brisés en tuiles plates. Le bâtiment, en forme de T, est composé d'un sous-sol, de trois étages carrés et d'un comble. Il compte dix-neuf travées en façade, la travée de chaque extrémité étant placée sur une aile en retour d'équerre. Douze travées rythment le corps de bâtiment perpendiculaire, placé à l'arrière. La modénature s'organise autour de chainages d'angle, d'une corniche et d'un bandeau au second étage, tous deux moulurés. Au-dessus de l'entrée, les deux travées centrales formant l'axe de symétrie sont soulignées par des refends et surmontées d'une grande lucarne à baies jumelées , entre lesquelles est fixée une table portant l'inscription : "OHBM de Seine-et-Oise, Ville de Mantes , 1923". En dehors des ferronneries, le décor se compose de céramique en grès émaillé : bandeaux à motif végétal placés au-dessus de chacune des baies du deuxième étage et encadrant l'entrée, écusson aux armes de Mantes au centre du linteau surplombant la porte d'entrée. Des ferronneries en volutes rappellent
    Étages :
    étage de comble
    Titre courant :
    Couvent de Bénédictines, immeuble HBM
    Texte libre :
    Cet immeuble placé à l'entrée de la ville est remarquable par ses dimensions et son statut : c'est
    Illustration :
    Plan du RDC de l'immeuble pour familles nombreuses, locaux de la bourse du travail et du patronage Plan général de l'immeuble pour familles nombreuses, Desbordes, Cauzard (architectes), 1921 (AM Façade de l'immeuble pour familles nombreuses, Desbordes, Cauzard (architectes), 1921 (AM Mantes-la Plan du sous-sol de l'immeuble pour familles nombreuses, Cauzard (architecte), 1921 (AM Mantes-la Plan du RDC de l'immeuble pour familles nombreuses, Desbordes, Cauzard (architectes), 1921 (AM Plan de distribution d'un étage de l'immeuble pour familles nombreuses, Desbordes, Cauzard Plan type des étages de l'immeuble pour familles nombreuses, Cauzard, Marabout (architectes), 1922 Plan du RDC de l'immeuble pour familles nombreuses, Cauzard, Marabout (architectes), 1922 (AM Façade avec magasins de l'immeuble pour familles nombreuses, Marabout, Cauzard (architectes), non Détail du plan de la façade avec magasins (côté gauche) de l'immeuble pour familles nombreuses
  • chapelle funéraire de la famille Pécoul
    chapelle funéraire de la famille Pécoul Draveil - centre - rue du Repos rue Pierre-Brossolette - en ville - Cadastre : 1983 AE 304
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Originaire d'Aix-en-Provence et propriétaire d'exploitations de canne à sucre à la Martinique, la famille Pecoul acquiert le domaine de Villiers en 1837 et le conserve jusqu'en 1954.
    Description :
    chapelle en forme de rotonde.
    Titre courant :
    chapelle funéraire de la famille Pécoul
    Appellations :
    chapelle funéraire de la famille Pécoul
    Illustration :
    Détail de la partie supérieure. IVR11_20069100851XA
  • maison de villégiature dite Villa Lander, 8 rue Alphonse-Daudet
    maison de villégiature dite Villa Lander, 8 rue Alphonse-Daudet Draveil - Champrosay - 8 rue Alphonse-Daudet - en ville - Cadastre : 1983 AW 64
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Le domaine du Clos-Piquet, propriété en 1895 de Paul Morel, ingénieur civil, est acquis en 1906 par Alphonse Lander, industriel. A partir de 1922, il est loti en plusieurs étapes (1922, 1926 et 1959) ; les villa, entourée d'un parc de 1 ha 3, abrite jusqu'en 2003 quatre logements de fonction ; victime d'un
    Précision dénomination :
    maison de villégiature
    Étages :
    étage de soubassement
    Titre courant :
    maison de villégiature dite Villa Lander, 8 rue Alphonse-Daudet
    Annexe :
    S 48 : lotissement de la propriété Lander, 1926 -1959. II. Iconographie . Collection
    Illustration :
    Cheminée d'une des pièces du rez-de-chaussée. IVR11_20079100847XA Château d'eau en forme de colombier situé dans le parc. IVR11_20079100848XA Vue de la glacière située dans le parc. IVR11_20079100850XA
  • maison de villégiature dite château du Gros Buisson, actuellement école municipale d'arts plastiques
    maison de villégiature dite château du Gros Buisson, actuellement école municipale d'arts plastiques Vigneux-sur-Seine - 16 rue du Président-Salvador-Allende - en ville - Cadastre : 1983 AP 325 à 330, 487 à 489 2011 AP 587
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Maison de campagne construite en 1860 dans le domaine de la Garenne, autrefois possédé par l'abbaye de Saint-Victor de Paris. Son parc agrandi au cours du XIXe siècle communiquait avec celui du château des Sables à Draveil. La propriété qui s'étend sur 22 ha a été vendue en 1994 à la commune de Vigneux
    Précision dénomination :
    maison de villégiature
    Étages :
    étage de soubassement étage de comble
    Titre courant :
    maison de villégiature dite château du Gros Buisson, actuellement école municipale d'arts
    Annexe :
    Bibliographie -Vigneux, ville ouverte. Société d’histoire de Draveil et Vigneux, 2008, p. 113, 207-208.
    Illustration :
    Vue de la façade arrière. IVR11_20089100342NUC4A Maison de gardien située à l'avant de la cour des communs. IVR11_20089100067NUC4A Vue d'ensemble de la maison du gardien. IVR11_20079101425XA La cour des communs, avec au fond la façade postérieure de la maison du gardien Une vue du parc à l'arrière de la maison. IVR11_20079101424XA Le parc municipal, à l'arrière de la maison. IVR11_20079101420XA La grande pelouse du parc municipal, à l'arrière de la maison. IVR11_20079101421XA
  • tombeau de Pierre d'Aubusson, marquis de la Feuillade
    tombeau de Pierre d'Aubusson, marquis de la Feuillade Draveil - centre - rue du Repos rue Pierre-Brossolette - en ville - Cadastre : 1983 AE 304
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Titre courant :
    tombeau de Pierre d'Aubusson, marquis de la Feuillade
    Appellations :
    tombeau de Pierre d'Aubusson, marquis de la Feuillade
  • maison de villégiature, 45 rue Waldeck-Rousseau,
    maison de villégiature, 45 rue Waldeck-Rousseau, Draveil - Mainville - 45 rue Waldeck-Rousseau - en ville - Cadastre : 1983 AK 207
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Précision dénomination :
    maison de villégiature
    Description :
    corps principal et de l'aile ouest, d'un toit à 4 pans. Remise à côté du portail d'entrée construite en
    Titre courant :
    maison de villégiature, 45 rue Waldeck-Rousseau,
    Illustration :
    Vue de la façade arrière sur la rue Waldeck-Rousseau. IVR11_20089100297NUC4A Façade sur le parc : détail de la terrasse prolongée par une véranda. IVR11_20069101231XA Détail du décor de brique vernissée et de céramique ornant la terrasse accolée à l'aile ouest Détail du clocheton surmontant la toiture à l'angle du corps principal et de l'aile ouest Un bassin au centre de la pelouse située devant la maison. Son pourtour circulaire est formé d'une rangée de balustres. IVR11_20069101237XA Une remise accolée au mur de clôture, près de l'entrée. IVR11_20069101239XA Détail du décor de céramique d'un des piliers du portail d'entrée. IVR11_20069101245XA Détail du décor de céramique ornant les piliers du portail d'entrée. IVR11_20069101243XA
  • chapelle Sainte-Hélène
    chapelle Sainte-Hélène Draveil - Champrosay - 37 rue Alphonse-Daudet - en ville - Cadastre : 1983 AW 97
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    épouse. Elle est inaugurée le 18 août 1861 par Mgr Mabille, évêque de Versailles. En 1866 le fondateur en fait don à la commune de Draveil, sous réserve de services religieux et du droit d'apposer deux plaques commémoratives de part et d'autre du porche. Par délibérations des 18 février 1866 et 27 février 1867, le conseil municipal accepte ces conditions et sollicite pour l'édifice le statut de chapelle annexe, mais l'administration des cultes s'y oppose en raison des difficultés de recouvrement des sommes souscrites par les habitants pour le traitement du vicaire. La chapelle est érigée en simple chapelle de secours par décret présidentiel du 13 novembre 1871, et le culte y est exercé sous la direction du curé de la paroisse de Draveil . L'écrivain Alphonse Daudet a fait revivre le fondateur de la chapelle Sainte-Hélène dans son roman La Petite
    Annexe :
    Essonne, 2 O 450 : donation de la chapelle à la commune et création d’un vicariat, 1862-1871. II …rues du présent. Cercle littéraire et historique de Draveil, avril 2001, p. 120. -Fontaine, René
    Illustration :
    Plan de la nef et dessin des vitraux. S. d, vers 1946. (AD Essonne, 902 W 21) IVR11_20079100650XA
  • chapelle funéraire de la famille Dida
    chapelle funéraire de la famille Dida Draveil - centre - rue du Repos rue Pierre-Brossolette - en ville - Cadastre : 1983 AE 304
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Chapelle funéraire d'Alphonse Dida, fondateur en 1873 d'une fabrique de vernis à alcool à Draveil (connue sous le nom d'usine Levasseur), et de sa famille.
    Titre courant :
    chapelle funéraire de la famille Dida
    Appellations :
    chapelle funéraire de la famille Dida
    Illustration :
    Détail de la signature. IVR11_20069100861XA
  • chapelle funéraire de la famille Baijot et Gillot
    chapelle funéraire de la famille Baijot et Gillot Draveil - centre - rue du Repos rue Pierre-Brossolette - en ville - Cadastre : 1983 AE 304
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Représentations :
    Tympan orné d'une couronne et de rubans en guirlande ; deux urnes funéraires sont gravées de chaque côté de la porte.
    Titre courant :
    chapelle funéraire de la famille Baijot et Gillot
  • maison de maître dite château de Port-Courcel
    maison de maître dite château de Port-Courcel Vigneux-sur-Seine - Port-Courcel - chemin de Port-Courcel - en écart - Cadastre : 1983 AB 47
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Genre :
    de maître
    Historique :
    Situé en bordure la Seine face au pont de l'Orge, le lieu-dit de Port-Courcel formait un port et un point de passage entre les deux rives du fleuve. Au XVe siècle la maison avec cour et jardin de Courcelles devint la propriété du chapitre de Notre-Dame de Paris. Cette maison, à laquelle la petite ferme de Noisy a été rattachée en 1633, n'existait plus en 1787. En 1842 Jules Chodron de Courcel, qui possédait des terres à Athis-Mons et Vigneux, devint propriétaire de Port-Courcel et de la ferme, qui subsista jusqu'à la guerre de 1870. En 1878 son fils Georges fit construire la maison actuelle sur l'emplacement de la ferme détruite. Entourée d'un parc, la maison a été modifiée et agrandie avant 1899. Le centre EDF de Villejuif en est aujourd'hui propriétaire.
    Description :
    La maison est constituée de plusieurs corps de bâtiments résultant de différentes campagnes de du corps à un étage carré, s'élève un bâtiment comprenant deux étages carrés et un étage de comble baies ; éléments de céramique en décor.
    Étages :
    étage de comble
    Localisation :
    Vigneux-sur-Seine - Port-Courcel - chemin de Port-Courcel - en écart - Cadastre : 1983 AB 47
    Titre courant :
    maison de maître dite château de Port-Courcel
    Appellations :
    Château de Port-Courcel
    Annexe :
    Vigneux-sur-Seine, château de Port-Courcel. Sources et bibliographie DOCUMENTATION Bibliographie - Chodron de Courcel, Robert. Vigneux-sur-Seine, étude historique. Le Livre d’histoire, 2004, p . 94-98. -Vigneux, ville ouverte. Société d’histoire de Draveil et Vigneux, 2008, p. 116-117.
    Illustration :
    Vue d'ensemble ; photographie extraite de la monographie communale rédigée en 1899 par Vue de la voie communale n°1 de Rouvres à Port-Courcel, conduisant au château de Port-Courcel Vue de la façade nord-est. IVR11_20089100108NUC4A Vue de la façade latérale sud. IVR11_20089100109NUC4A Vue frontale de la façade latérale sud. IVR11_20089100110NUC4A Vue de la façade sud-ouest. IVR11_20089100111NUC4A Détail de la façade nord précédée d'une terrasse portant autrefois une véranda
  • chapelle funéraire de la famille Prévost-Ducanois
    chapelle funéraire de la famille Prévost-Ducanois Draveil - centre - rue du Repos rue Pierre-Brossolette - en ville - Cadastre : 1983 AE 304
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    chapelle de style néogothique.
    Titre courant :
    chapelle funéraire de la famille Prévost-Ducanois
    Appellations :
    chapelle funéraire de la famille Prévost-Ducanois
    Illustration :
    Vue de la verrière hagiographique représentant saint Charles Borromée. IVR11_20069100841XA
  • gare
    gare Vigneux-sur-Seine - place du Président A. Lakota - en ville - Cadastre : 1983 AV 249
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    station reçoit le nom de Draveil-Vigneux (qu'elle garde jusqu'en 1930). En 1928, divers travaux permettent d'en améliorer les accès (agrandissement de la cour, élargissement de la route descendant vers l'avenue de la Gare, raccordement avec l'avenue Molière et l'avenue du Château). Pour adapter la gare à la nouvelle population de la ville (passée à 25 000 habitants avec la construction du grand ensemble de la Croix-Blanche), un projet de modernisation et d'extension comportant la création d'un vaste parking sur les terrains de l'ancienne ferme de Noisy, est élaboré en 1962, mais reste sans suite. Une demande de permis de construire est déposée le 5 mai 1971. L'ancienne gare est démolie en 1973 et un nouveau bâtiment voyageurs reconstruit. Le parking de la gare est ouvert en 1987.
    Description :
    Les murs de façade sont construits sur une ossature en béton armé avec remplissage en briques
    Annexe :
    65 : reconstruction de la gare, 1962 ; reconstruction du bâtiment voyageurs, 1971-1972. II . Bibliographie - Chodron de Courcel, Robert. Vigneux-sur-Seine, étude historique. Le Livre d’histoire, 2004 , p. 150-152. -Vigneux, ville ouverte. Société d’histoire de Draveil et Vigneux, 2008, p.128-129.
    Illustration :
    Vue de la première gare de Draveil-Vigneux, construite en 1863 ; photo extraite de la monographie Plan d'ensemble de la première gare dressé par l'agent-voyer cantonal, le 18 mai 1925. (AD Essonne La nouvelle gare : reconstruction du bâtiment voyageurs : plan de situation et plan du bâtiment
  • chapelle Saint-Honoré
    chapelle Saint-Honoré Draveil - Mainville - 10 rue Waldeck-Rousseau - en ville - Cadastre : 1983 AM 143
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    fondée par l'abbé Thibault, curé de Draveil, pour desservir le hameau de Mainville éloigné de l'église paroissiale. Elle est consacrée le 25 avril 1864 par Mgr Mabille, évêque de Versailles, et érigée en chapelle de secours par décret impérial du 31 décembre 1866, l'abbé Thibault en ayant fait don à la commune le de Mainville.
    Annexe :
    Essonne, 2 O 450 : donation à la commune de la chapelle de Mainville, 1866. II. Bibliographie - Draveil, chemins d’antan…rues du présent. Cercle littéraire et historique de Draveil, avril 2001, p. 92
    Illustration :
    Vue de la façade est de la chapelle. IVR11_20089100194NUC4A
  • ciboire
    ciboire Draveil - centre - 1 place de la République
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Inscriptions & marques :
    poinçon de maître Poinçon de maître peu lisible : FHM dans un losange vertical avec symbole difficilement identifiable ; peut-être poinçon de François-Hubert Martin.
    Statut :
    propriété de la commune
    Localisation :
    Draveil - centre - 1 place de la République
    Illustration :
    Vue du poinçon de maître (rebord de la coupe). IVR11_20089100098NUC4A Vue du poinçon de titre (Minerve), après 1838 (sur le pied). IVR11_20089100099NUC4A
  • série de 2 tombeaux de la famille Itasse
    série de 2 tombeaux de la famille Itasse Maurecourt - en ville - Cadastre : 1964 AH 48
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Précision dénomination :
    tombeaux en série (série de 2)
    Description :
    Les deux monuments de style néo-antique se composent de deux stèles carrées surmontées d'une urne.
    Titre courant :
    série de 2 tombeaux de la famille Itasse
  • Cloche dite Germaine, Napoléonne, Eugénie
    Cloche dite Germaine, Napoléonne, Eugénie Andrésy
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Inscriptions & marques :
    PUISSANT PRINCE DE CONDE ET LA COMTESSE DE MARSANT REFONDUE A ANDRESY EN MAI 1864, J'AI ETE NOMMEE GERMAINE PIC, AIDE DE CAMP DE L'EMPEREUR ET PAR MADAME LA COMTESSE LE PIC - Mr DUMANT ETANT MAIRE, Mr LENFANT , CURE D'ANDRESY - Mr BEAUDRY, TRESORIER DE LA FABRIQUE - JE PESE 1600 K SANCTA MARIA ORA PRO NOBIS
    Historique :
    La cloche a été refondue en 1864. L'inscription publiée par Guilhermy est celle de la précédente cloche qui datait de 1605 : L'AN 1605 AU REGRET DE MES BONS AMIS JE FUS CASSEE ET FONDUE EN MAY PREMIERE SEMAINE BAPTISEE ET NOMEE GERMAINE PAR CHEVALLIER DE GRAND RENOM MRE CLAUDE DE LISLE PAR SON NOM ACOMPAGNE DE GRANDS DAMES ET SRS ET NOTABLES BOURGEOIS LABOUREURS MRE O GAMESME CURE MRE DE MARINES MRE P
    Statut :
    propriété de la commune
    Catégories :
    fonderie de cloches
    Texte libre :
    La totalité du dossier (incluant aussi la synthèse et/ou la bibliographie) est disponible en bas de
  • tombeau de la famille Jourdain
    tombeau de la famille Jourdain Maurecourt - en ville - Cadastre : 1964 AH 48
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Description :
    Tombeau de style néo-antique composé d'un sarcophage sur un piédestal très haut.
    Titre courant :
    tombeau de la famille Jourdain
  • chandelier pascal
    chandelier pascal Andrésy
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Le chandelier pascal est composé de plusieurs éléments : le pied quadripode, quatre protomés
  • maison de notable, 1 rue Carnot
    maison de notable, 1 rue Carnot Maurecourt - 1 rue Carnot - en ville - Cadastre : 1983 AI 120, 121, 122
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Genre :
    de maître
    Historique :
    autre cuisinier Français. Revenu en France en 1859, il s'installe à Maurecourt où il vit en propriétaire.
    Description :
    Maison de plan massé construite sans doute en moellons avec un parement de brique. Le jardin comporte une fausse grotte et un petit plan d'eau. Les murs de clôture ont conservé l'enduit à la chaux et
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Titre courant :
    maison de notable, 1 rue Carnot
    Texte libre :
    La totalité du dossier (incluant aussi la synthèse et/ou la bibliographie) est disponible en bas de
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la façade antérieure. Carte postale. (Collection particulière Vue d'ensemble de la façade antérieure. IVR11_20077800482XA Vue d'ensemble de la façade antérieure sur jardin. IVR11_20077800484XA Statue de jardin. IVR11_20077800492XA Murs palissés servant aussi de clôture. IVR11_20077800496XA
  • calice
    calice Chanteloup-les-Vignes
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Statut :
    propriété de la commune