Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 6 sur 6 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • rampe d'appui, escalier de l'infirmerie de l'abbaye du Val-de-Grâce, actuellement hôpital (non étudié)
    rampe d'appui, escalier de l'infirmerie de l'abbaye du Val-de-Grâce, actuellement hôpital (non étudié) Paris 5e arrondissement - 227 rue Saint-Jacques
    Historique :
    communauté de religieuses bénédictines. Le chantier se déroula en plusieurs phases. Dans les années 1630, les les troubles de la Régence, le chantier prit de l'ampleur à partir de 1645, avec un ambitieux projet de François Mansart. Mais les efforts portèrent d'abord essentiellement sur l'église. Le chantier du monastère reprit quant à lui à partir de 1654-1655, sur un nouveau dessin de Pierre Le Muet. La rampe a été
    Description :
    de panier qui se dédoublent vers les écoinçons. Deux pistils pointent vers le haut et vers le bas et permettre la circulation des brancards, il dessert uniquement le premier étage. Ses deux volées sont est composée de panneaux presque carrés dont le décor est formé d'un médaillon entouré de quatre anses
    Auteur :
    [architecte] Le Muet Pierre
    Illustration :
    volées et le palier supérieur. IVR11_20097500840NUC4A
  • hôtel Leconte, puis école de filles
    hôtel Leconte, puis école de filles Melun - 12 rue Eugène-Briais - en ville - Cadastre : 1985 AT 230
    Historique :
    Entre 1622 et 1633, Antoine Leconte se fait construire un hôtel particulier rue Neuve. Agrandi en
    Description :
    berceau était creusée sous le bâtiment. A partir de 1865, cet hôtel fut réuni à la maison voisine au nord
    Auteur :
    [commanditaire] Leconte, Antoine
    Illustration :
    bâtiments. Façade du bâtiment neuf en aile, coupe sur le bâtiment neuf. 1/100e. Papier aquarellé, 20 août
  • dalle funéraire de Médard Vernet
    dalle funéraire de Médard Vernet Meaux -
    Historique :
    La dalle funéraire de Médard Vernet, chanoine et prêtre originaire du diocèse de Mende, mort le 8
    Représentations :
    le bas de la dalle, une urne est entourée de pelles et de bêches sur fond de larmes.
    Description :
    Le centre de la dalle est occupée par l'épitaphe, placée dans un cadre en ellipse. Tout autour se
    Emplacement dans l'édifice :
    dans le collatéral sud de la nef
  • dalle funéraire de Jean Dantan
    dalle funéraire de Jean Dantan Meaux -
    Inscriptions & marques :
    figuraient en haut de la dalle mais ont disparu. La dalle est signée tout en bas : "FAICT A SENLIS PAR BOUCHE".
    Représentations :
    Contrairement aux dalles médiévales qui représentaient le défunt, l'iconographie de cette oeuvre du , entoure l'épitaphe au centre de la dalle. En bas, un trophée mortuaire est composé de flambeaux fumants
    Texte libre :
    Vieux-Chapitre, elles furent présentées au musée en 1926 avant de revenir dans le sous-sol du Vieux -Chapitre, leur lieu de conservation actuel. Cette dalle a été commandée par le neveu du défunt, Pierre Hannier, également chanoine de Meaux (il donna les lambris et le tableau de la chapelle Sainte-Geneviève de ses oeuvres sont conservées à Gesvres-le-Chapitre, cure dépendant du chapitre cathédral de Meaux.
  • rampe d'appui, escalier de la maison à porte cochère dite hôtel de Cursay (non étudié)
    rampe d'appui, escalier de la maison à porte cochère dite hôtel de Cursay (non étudié) Paris 1er arrondissement - 43 rue Sainte-Anne
    Historique :
    d'Antoine Pélissier, qui en fit alors don à Gabriel-Etienne Rioult, seigneur de Curzay
    Description :
    Le grand escalier, à vide central, à départ à gauche dessert les étages. Il comporte une rampe d'appui composée de balustres compartimentés très simples dont le pistil est composé d'un fer tors.
  • rampe d'appui, escalier de la chapelle de l'hôtel de Beauvais (non étudié)
    rampe d'appui, escalier de la chapelle de l'hôtel de Beauvais (non étudié) Paris 4e arrondissement - 68 rue François-Miron
    Historique :
    achète des maisons à cet emplacement et engage la construction d'un hôtel. C'est Antoine Le pautre qui l'entrée de Louis XIV et de Marie-Thérèse le 26 août 1660. L'immeuble fut ensuite vendu et utilisé comme
    Illustration :
    Vue de l'avant-corps sur cour du vestibule circulaire d'Antoine Le Pautre. IVR11_20097501688NUC4A
1