Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 9 sur 9 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • étole pastorale : le centenaire de la Médaille Miraculeuse
    étole pastorale : le centenaire de la Médaille Miraculeuse Meaux -
    Historique :
    L'iconographie de l'étole pastorale célèbre le centenaire de la Médaille miraculeuse, la date "1930 , dirigée par Antoine Montagnier à partir de 1912 ; la cathédrale de Meaux conserve également un calice
    Description :
    suit le type de la Médaille miraculeuse, les bras ouverts, dans la scène de 1930, elle se conforme plutôt à celui de la Vierge de Lourdes, les pieds sur le serpent et les mains en prière sur la poitrine
    Emplacement dans l'édifice :
    dans le Vieux-Chapitre
    Titre courant :
    étole pastorale : le centenaire de la Médaille Miraculeuse
  • peinture monumentale de l'abside de la chapelle du Grand séminaire de Meaux
    peinture monumentale de l'abside de la chapelle du Grand séminaire de Meaux Meaux - 20 rue de Chaage -
    Inscriptions & marques :
    Signature dans le coin inférieur gauche de la Crucifixion.
    Historique :
    Desvallières pour orner le sanctuaire de la chapelle du grand séminaire de Meaux. Des esquisses ont été peintes
    Représentations :
    roseau avec l'éponge) et le bas de l'arc est occupé par des personnages contemporains : le pape Pie XI Sur le mur du fond, le Christ en croix forme le centre de la composition. Il est encadré par deux scènes : le sacrifice d'Abraham (à droite) et la Présentation au Temple (à gauche). Sur la première arcade, le sommet de l'arc représente les instruments de la Passion (trois clous, la sainte Lance et le (à gauche), le retour du fils prodigue (à droite) et Dieu le Père entouré d'anges (au sommet de l'arc).
    Description :
    plus simples), elle occupe tout le mur oriental de l'abside. Celui-ci ne constitue pas une surface lisse, mais est au contraire divisé en trois plans : le mur du fond, centré sur la Crucifixion, est
    Illustration :
    Détail de la scène à droite de la Crucixion : le sacrifice d'Abraham. IVR11_20097700892NUC4A Détail de la partie droite de la peinture murale : le retour du fils prodigue
  • plaque commémorative d'Henri Moissan
    plaque commémorative d'Henri Moissan Meaux -
    Inscriptions & marques :
    Signature, dans la partie gauche : ""Aronson 1931"". Cachet du fondeur, en bas à gauche.
    Historique :
    élève du Collège communal, fut inaugurée le 4 octobre 1931. Comme le monument à Henri Moissan, élevé au plaque est placée dans le vestibule du Collège municipal (aujourd'hui annexe Courteline du lycée Moissan Moissan, sans évoquer ses inventions (le four électrique, l'isolement du fluor).
    Description :
    -dessus de cette dédicace est placé le portrait du chimiste : un bas-relief rectangulaire (presque carré ) en bronze, signé et daté, le représentant de profil.
    Emplacement dans l'édifice :
    dans le vestibule
    Illustration :
    Plaque située dans le vestibule. Le médaillon en bronze est l'oeuvre d'Aronson et date de 1931
  • plaque commémorative de Georges Renard
    plaque commémorative de Georges Renard Meaux -
    Inscriptions & marques :
    Signature du sculpteur et nom du personnage inscrits en méplat : ""GEORGES RENARD"", le long du
    Historique :
    secondaires au Collège municipal de Meaux a été posée en 1937 dans le vestibule de l'établissement, entre celle d'Henri Moissan (dossier IM77000479) et celle de Georges Courteline (dossier IM77000481). Le
    Représentations :
    Sur le médaillon, en bas-relief, est représenté Georges Renard en buste, de trois quart, lisant un
    Description :
    amicale des anciens élèves du collège. 30 mai 1937"". Au-dessus de cette dédicace est placé le portrait du professeur, un médaillon le représentant de trois-quarts.
    Emplacement dans l'édifice :
    dans le vestibule
    Illustration :
    Plaque située dans le vestibule. IVR11_20137700126NUC4A
  • bannière de procession à Notre-Dame de Lourdes
    bannière de procession à Notre-Dame de Lourdes Meaux -
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le commanditaire
    Historique :
    Cette bannière de procession en l'honneur de la Vierge a été réalisée pour le pèlerinage de Lourdes
    Représentations :
    de Lourdes), dans un médaillon ovale encadré de roses. Le bas de la bannière est occupé par le
    Description :
    suspendues à cette bannière (en haut au centre). Au revers, le décor est plus limité : simple inscription
    Emplacement dans l'édifice :
    dans le Vieux-Chapitre
  • abbaye Notre-Dame de Chaage
    abbaye Notre-Dame de Chaage Meaux - 20 rue de Chaage - - Cadastre : BW 242, 253
    Historique :
    Jean François Scellier pour former le bas-côté au sud de l'église. A la Révolution, l'ensemble abbatial reconstruite et consacrée en 1616. En 1781, la chapelle du Rosaire fut transformée par le maître-maçon meldois rachetés sur l'ordre de Mgr de Faudoas, évêque de Meaux. S'y installèrent le grand et le petit séminaire cloître dont le gros-oeuvre date probablement du début du XVIe siècle mais a été rhabillé au XVIIe siècle
    Précisions sur la protection :
    Chapelle inscrite en totalité y compris le décor intérieur par arrêté du 09 04 1998.
    Description :
    occupe une vaste parcelle aujourd'hui bordée par le chemin de fer, la rue de Chaageet la rue Georges abbatiaux sont quant à eux construits sur la partie orientale, le long de la rue de Chaage. Ils s'organisent salles de classes et le réfectoire. L'aile sud est formée par la chapelle du séminaire, en grande partie
    Illustration :
    Le sanctuaire de la chapelle du grand séminaire (état d'origine). Photographie ancienne. (Musée Photographie d'une autre oeuvre de l'architecte Henry Faucheur : le séminaire de Saint-Jean-les Vue panoramique de l'établissement et de ses abords, depuis le clocher de la cathédrale Chapelle de l'abbaye notre-Dame de Chaage. Vue perspective vers le choeur depuis la tribune Chapelle de l'abbaye notre-Dame de Chaage. Vue perspective vers le choeur. IVR11_20097700855NUC4A Chapelle de l'abbaye notre-Dame de Chaage. Vue perspective vers le choeur. IVR11_20097700856NUC4A Pot à feu déposé après le percement de la rue Georges lugol. Origine : Maison Navarre Pot à feu déposé après le percement de la rue Georges lugol. Origine : Maison Navarre
  • Verrière de saint Fiacre
    Verrière de saint Fiacre Meaux -
    Inscriptions & marques :
    Dans le bas de la verrière figurent l'inscription dédicatoire (1927) et les armoiries de l'évêque , Mgr Gaillard. Signature en bas à gauche : ""PLEE. MEAUX"".
    Historique :
    Cette verrière a été réalisée en 1928 par le verrier meldois Henri Plée. Elle a été offerte par les fidèles pour commémorer les 25 ans de sacerdoce de Mgr Gaillard, le 27 juin 1927 (coût : environ 18 000 francs). Le vitrail fut béni en novembre 1928.
    Illustration :
    Scènes de la vie de saint Fiacre. En bas : saint Fiacre est embarqué dans un navire (à gauche), il Scènes de la vie de saint Fiacre. En bas : il guérit des malades (à gauche) ; il refuse la couronne Le sommet de la verrière, qui s'achève sur la mort de saint Fiacre (à gauche) et la translation de
  • orgue
    orgue Meaux -
    Historique :
    restauration dans le goût néo-classique. Enfin en 1978-1980, une autre intervention a été menée par la maison Gonzalez, portant l'orgue à 67 jeux. Actuellement, l'instrument présente donc, comme parties anciennes, le
    Représentations :
    Le Grand-Orgue est couronné par trois statues : deux anges sur les tourelles latérales, et le Christ sur la tourelle centrale. Des harpies, dont le style s'apparente à celles du buffet de Dreux
    Description :
    Le Grand-Orgue comporte trois tourelles (celle du centre étant la moins élevée) et deux doubles plates-faces. Le Positif présente la même composition mais avec des plate-faces simples. Nombre total des
    Annexe :
    l’orgue par Dallery, 1833-1834). Bibliographie ANONYME, « Le grand orgue de la cathédrale de Meaux en orgues de la cathédrale le 21 octobre 1934 », Semaine religieuse du diocèse de Meaux, Meaux, 1934, p et d’art du diocèse de Meaux, 1957, p. 328. Norbert DUFOURCQ, Le Livre de l’orgue français, tome II : Le buffet, Paris, 1969. Norbert DUFOURCQ, « Le grand-orgue de la cathédrale de Meaux », Revue , archevêque de Tours à l’occasion de leur restauration le 21 octobre 1934, s. d., 8 p. HARDOUIN (Pierre de Brie », Semaine religieuse du diocèse de Meaux, 1894, p. 243-248, 256-260. René PENEAU et alii, Le
    Illustration :
    Détail des parties basses du buffet (côté nord) et de la tribune. IVR11_20117700139NUC4A Parties supérieures du grand orgue, vues depuis le triforium de la nef. IVR11_20087701317NUC4A
  • monument à Henri Moissan
    monument à Henri Moissan Meaux - place Henri Moissan - - Cadastre : BR non cadastré
    Historique :
    médaillon du même sculpteur rappelle également le souvenir d'Henri Moissan dans le vestibule du collège
    Description :
    Le monument, malheureusement en mauvais état, représente le buste du chimiste ainsi que ses plus importantes inventions : le four électrique (avec lequel il créa notamment le diamant articiel) et l'isolement
    Illustration :
    Le buste d'Henri Moissan, vu de face. IVR11_20097700267NUC4A Le buste d'Henri Moissan, vu de trois-quarts. IVR11_20097700266NUC4A Vue du bas-relief sur la face antérieure du socle : four électrique avec supports pour courants de 110 volts et 1000 ampères, invention d'Henri Moissan. Cf. la gravure publiée dans :" Le four Vue du bas-relief sur la face latérale droite du socle : l'électrolyseur utilisé par Henri Moissan pour isoler le fluor (le tube en U et les électrodes sont en platine). IVR11_20097700269NUC4A Vue du bas-relief sur la face latérale gauche du socle : schéma du four électrique inventé par Henri Moissan. Cf. la gravure publiée dans :" Le four électrique", par M. Henri Moissan, 1897, p. 7
1