Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Fontainebleau - usine à gaz et centrale électrique de la Société Gaz et Eaux, puis Gaz et Electricité de France, actuellement caserne de pompiers
    Fontainebleau - usine à gaz et centrale électrique de la Société Gaz et Eaux, puis Gaz et Electricité de France, actuellement caserne de pompiers Fontainebleau - place Orloff - en ville - Cadastre : 2012 AD 565
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Cadre de l'étude :
    patrimoine industriel patrimoine industriel et artisanal des communes de la vallée de la Seine en Seine-et-Marne
    Historique :
    première usine à gaz de Fontainebleau est fondée en 1845. Le charbon y est chauffé en vase clos, dans des . Jusqu'en 1866, l'usine est constituée de plusieurs fours de distillation et d'un seul gazomètre d'une contenance d'environ 400m3. A cette date, et sous l'impulsion de Charles Tilloy, nouveau propriétaire, le nombre de gazomètres est porté à trois. 1500 habitants sont alors abonnés et la ville compte 435 lanternes à bec papillon. La commune de Fontainebleau concède la gestion de cet équipement à la société Gaz et Eaux en 1889. En 1891, l'usine est agrandie, de nouveaux gazomètres et fours, équipés d'un nouveau système de chargements des cornues, sont installés en remplacement des précédents. En 1926, la capacité d'épuration est modernisée. La cheminée en briques est remplacée par une cheminée en ciment. Un atelier de débenzolage ainsi qu'un entrepôt de benzol sont adjoints en 1928. A la fin des années 1930, la capacité de l'usine atteint les 20 000m3 de gaz produit journellement. Au début des années 1960, le maire de la
    Observation :
    refus de visite
    Murs :
    pan de fer
    Description :
    L'usine à gaz a été entièrement détruite, seuls demeurent certains bâtiments de l'ancienne centrale électrique. Construits de l'autre côté de la rue des Pleus, ils occupent une parcelle, de faible pente , donnant sur la place Orloff. Le bâtiment des machines, de plan rectangulaire, d'un seul niveau et surmonté d'un toit à deux pans, a été construit en pan de fer dont le remplissage est masqué par un crépi. Il en pan de fer, les ouvertures et les chaînages sont mis en valeur par des bandeaux de brique. La façade principale ordonnancée est rythmée par six hautes baies cintrées réparties de part et d'autre de l'accès au bâtiment. L'ensemble est surmonté d'un faux-attique qui porte un décor, en brique, de tables circulaires dans l'axe des baies et d'un cartouche dans l'axe de l'entrée souligné par une marquise (ajoutée laquelle se développe une avancée plus basse (postérieure), en rez-de-chaussée surélevé. Cette extension entièrement vitrées. Deux halles en pan de fer (détruites), abritant les chaudières, étaient accolées à la
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé
    Titre courant :
    Fontainebleau - usine à gaz et centrale électrique de la Société Gaz et Eaux, puis Gaz et Electricité de France, actuellement caserne de pompiers
    Appellations :
    Société Gaz et Eaux, puis Gaz et Electricité de France
    Aires d'études :
    Seine-et-Marne
    Destinations :
    caserne de pompiers
    Illustration :
    Plan de l'usine à gaz à Fontainebleau, dressé en 1845. (AD Seine-et-Marne, 5MP185 Plan de localisation de l'atelier de débenzolage projeté, 1928. (AD Seine-et-Marne, 5MP185 Plan de situation de la chaudière à mazout, 1949. (AD Seine-et-Marne, 5MP184 Papier à entête des usines Gaz et Electricité de Fontainebleau, 1928. (AD Seine-et-Marne, 5MP185 Plan et coupe de l'atelier de débenzolage de l'usine à gaz à Fontainebleau, 1928. (AD Seine-et -Marne, 5MP185) IVR11_20097701572NUC2A Plan de l'usine à gaz et de son développement entre 1845 et 1907. Tiré de : Essai sur l'histoire de Vue générale du bâtiment des machines de la centrale électrique. IVR11_20097701789NUC4A Façade sur cour du bâtiment des machines de la centrale électrique, rue des Pleus Entrée du bâtiment des machines de la centrale électrique, boulevard Orloff. IVR11_20097701791NUC4A
  • Fontainebleau - usine de menuiserie Parchowski et Chemin, puis Parchowski frères, actuellement logement
    Fontainebleau - usine de menuiserie Parchowski et Chemin, puis Parchowski frères, actuellement logement Fontainebleau - 22 rue d' Avon - en ville - Cadastre : 2012 AL 309, 310
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Cadre de l'étude :
    patrimoine industriel patrimoine industriel et artisanal des communes de la vallée de la Seine en Seine-et-Marne
    Historique :
    Un atelier de menuiserie est attesté rue d'Avon dès 1910. Il porte successivement les raisons sociales de Parchowski et Chemin, puis Parchowski frères à partir des années 1930. C'est probablement de cette époque que datent les bâtiments de l'usine de menuiserie. Elle semble continuer de fonctionner au cours de la seconde moitié du 20e siècle. La date de cessation d'activité nous est inconnue. Les espaces de travail ont été vidés de leurs machines. Une partie des ateliers est actuellement inoccupée, le
    Observation :
    Refus de visite. En raison de sa taille, de son architecture, de son caractère représentatif des nombreux ateliers de menuiserie installés à Fontainebleau et ses alentours et de son état de conservation , l'ancienne menuiserie Parchowski mérite d'être signalée. Elle est un des derniers témoins de cette activité.
    Parties constituantes non étudiées :
    atelier de fabrication
    Dénominations :
    usine de menuiserie
    Murs :
    pan de bois
    Description :
    L'usine de menuiserie Parchowski a été implantée sur une parcelle triangulaire située contre l'enceinte du parc du château de Fontainebleau. La majeure partie de la parcelle est occupée par des camions dans le garage situé au nord de la parcelle. Le travail du bois se déroulait ensuite dans surmonté d'une toiture à longs pans. Côté nord, le niveau supérieur de la façade, en pans de bois, est largement vitrée, éclairant l'espace de travail. Le mur méridional est quant à lui construit en moellons de devaient servir au chargement du bois à l'étage. Situé au sud de la parcelle, le bâtiment destiné au logement reprend un décor similaire à celui de l'atelier, marqué par des bandeaux, appuis de fenêtres et arcs de décharge en briques. L'étage de combles est éclairé par un occulus. Entre les deux édifices, un bâtiment, de plus petite taille (rez-de-chaussée et étage de combles), devait abriter les bureaux de l'entreprise. A l'arrière de l'atelier, un autre bâtiment occupe le fond de parcelle. Il semble avoir été
    Étages :
    étage de comble
    Titre courant :
    Fontainebleau - usine de menuiserie Parchowski et Chemin, puis Parchowski frères, actuellement
    Aires d'études :
    Seine-et-Marne
    Illustration :
    Vue générale de l'usine de menuiserie Parchowski et Chemin. IVR11_20097701784NUC4A Garage et atelier de transformation de l'usine de menuiserie Parchowski et Chemin Vue de détail des appuis de fenêtre du logement dont les briques portent l'estampille "AB Vue de détail des encadrements de fenêtre de l'atelier de transformation dont les briques portent
  • Fontainebleau - usine de menuiserie Faizende, puis bâtiment administratif d'entreprise
    Fontainebleau - usine de menuiserie Faizende, puis bâtiment administratif d'entreprise Fontainebleau - 63 rue de France - en ville - Cadastre : 2012 AO 77
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Cadre de l'étude :
    patrimoine industriel patrimoine industriel et artisanal des communes de la vallée de la Seine en Seine-et-Marne
    Historique :
    Les annuaires commerciaux des années 1930 mentionnent un atelier de menuiserie, rue de France. Il appartient alors à M. Faizende. Il passe par la suite au nom de Linet, puis de Tavernier. Cet atelier continue à fonctionner au cours de la seconde moitié du 20e siècle. C'est une petite unité de production spécialisée dans la fabrication de parquets à la hongroise. Au cours de ces dernières années, le site a servi de siège social et de local à l'entreprise de peinture de décoration Courault-Arnaud SARL. Cette
    Observation :
    Refus de prises de vue
    Parties constituantes non étudiées :
    atelier de fabrication
    Dénominations :
    usine de menuiserie
    Description :
    L'usine de menuiserie Faizende, petite unité de production de parquets, occupe une parcelle de forme carrée, similaire aux autres propriétés de la rue de France. Le bâtiment formant un front bâti sur la rue (ayant vraisemblablement préexisté à l'activité de menuiserie) a servi de logement patronal . Un porche d'entrée, aménagé dans la partie occidentale de ce bâtiment, permet d'accéder à une cour pevée. Elle dessert une annexe au logement patronal ainsi que l'atelier. La pièce annexe a servi de d'une charpente en bois apparente, occupe le fond de la parcelle. Le premier niveau abritait les machines ainsi qu'une forge, utilisée dans la fabrication de pièces métalliques et l'entretien des outils . L'étage était dévolu au stockage et au séchage des pièces de bois introduites grâce à la façade sur cour
    Localisation :
    Fontainebleau - 63 rue de France - en ville - Cadastre : 2012 AO 77
    Titre courant :
    Fontainebleau - usine de menuiserie Faizende, puis bâtiment administratif d'entreprise
    Appellations :
    usine de menuiserie Faizende
    Aires d'études :
    Seine-et-Marne
    Illustration :
    Porche d'entrée de l'usine de menuiserie Faizende desservant l'atelier de transformation, en fond de cour. IVR11_20097701781NUC4A
1