Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 97 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • décor d'architecture
    décor d'architecture 13 rue de la Barre
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Ce fronton ornemental, situé sur la maison, 13, rue de la Barre est un modèle créé par l'architecte Hector Guimard (1867-1942) qui utilise la céramique architecturale au début de sa carrière. S'il a tout d ¿abord recours aux éléments de terre cuite de la Maison Émile Muller et Cie d'Ivry-sur-Seine, il conçoit 41 rue Chardon-Lagache, à Paris. Présentant des motifs végétaux très stylisés de couleurs vives , cette composition encore sage peut être considérée comme une oeuvre de jeunesse de l'architecte.
    Localisation :
    13 rue de la Barre
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Val de Marne, 94, Yvry-sur-Seine
  • Stade dit Stade de la Société d'Education Physique Alsacienne et Lorraine de Paris
    Stade dit Stade de la Société d'Education Physique Alsacienne et Lorraine de Paris Le Perreux-sur-Marne - 76 allée Guy Moquet - en ville - Cadastre : 1985 AY 92
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale architectures du sport dans les Hauts-de-Seine et Val-de-Marne 1870
    Parties constituantes non étudiées :
    débit de boissons
    Description :
    Club house, secrétariat et restaurant en béton ; faux pans de bois en façade du club house et du
    Étages :
    étage de comble
    Localisation :
    Le Perreux-sur-Marne - 76 allée Guy Moquet - en ville - Cadastre : 1985 AY 92
    Titre courant :
    Stade dit Stade de la Société d'Education Physique Alsacienne et Lorraine de Paris
    Appellations :
    Stade de la Société d'Education Physique Alsacienne et Lorraine de Paris
    Aires d'études :
    Perreux-sur-Marne (Le)
    Illustration :
    Bains de l'Alsace-Lorraine en 1934 (démolis). Carte postale. (AD Val-de-Marne. 2 Fi Le-Perreux-sur -Marne 170) IVR11_19869400643XB Piste d'athlétisme, salle d'athlétisme et auvent de gymnastique. IVR11_19869400575X Pavillon des vestiaires: détail de l'auvent. IVR11_19869400574V
  • siège social de la Société d'assurances mutuelles immobilières et mobilières de Seine-et-Marne
    siège social de la Société d'assurances mutuelles immobilières et mobilières de Seine-et-Marne Melun - 1 place de la Porte de Paris - en ville - Cadastre : 1985 AT 260
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Cet édifice a été construit en 1905 sur les plans de Léon Destors, pour abriter le siège d'une importante société d'assurance melunaise : la Société d'assurances mutuelles immobilières et mobilières de Seine-et-Marne contre l'incendie, créée en 1890 (la date MDCCCXIX inscrite sur l'immeuble fait référence à la constitution de la société). En 1903, cette société acheta l'ancienne propriété du brasseur Barthel place de la Porte de Paris, pour s'y faire construire son nouveau siège social, jusque là sis au 33, rue du Palais de Justice. A l'occasion des travaux, on découvrit les restes d'une cave médiévale à Paris, 19 rue de la Pépinière, et l'immeuble de Melun a accueilli la sous-préfecture.
    Dénominations :
    immeuble de bureaux
    Description :
    feu en couronnement, frontons triangulaire ou cintré des lucarnes). Mais le reste de l'élévation est marqué par un parti plus sobre jouant surtout de la polychromie des matériaux (briques en parement et
    Étages :
    étage de soubassement étage de comble
    Localisation :
    Melun - 1 place de la Porte de Paris - en ville - Cadastre : 1985 AT 260
    Titre courant :
    siège social de la Société d'assurances mutuelles immobilières et mobilières de Seine-et-Marne
    Appellations :
    siège social de la Société d'assurances mutuelles immobilières et mobilières de Seine-et-Marne
  • école du Centre
    école du Centre Le Perreux-sur-Marne - 57 avenue Georges Clémenceau - en ville - Cadastre : 1979 AD 73
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Murs :
    moellon sans chaîne en pierre de taille
    Localisation :
    Le Perreux-sur-Marne - 57 avenue Georges Clémenceau - en ville - Cadastre : 1979 AD 73
    Aires d'études :
    Perreux-sur-Marne (Le)
    Illustration :
    Façade antérieure. Carte postale. (AD Val-de-Marne) IVR11_19849401525XB Partie centrale de la façade antérieure. IVR11_19869400366VA
  • école des Joncs Marins, puis Groupe scolaire Jules Ferry
    école des Joncs Marins, puis Groupe scolaire Jules Ferry Le Perreux-sur-Marne - 8 rue Jules Ferry - en ville - Cadastre : 1979 G 73
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    (porte la date). Ailes surélevées d'un étage et corps central décoré par panneaux de céramique en 1908
    Représentations :
    sujet : armes de la ville du Perreux
    Murs :
    pierre de taille
    Localisation :
    Le Perreux-sur-Marne - 8 rue Jules Ferry - en ville - Cadastre : 1979 G 73
    Aires d'études :
    Perreux-sur-Marne (Le)
    Illustration :
    Façade postérieure. Carte postale. (AD Val-de-Marne) IVR11_19849401524XB
  • Marché
    Marché Le Perreux-sur-Marne - 119 avenue du Général de Gaulle - en ville - Cadastre : 1979 AF 8
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Statut :
    propriété de la commune
    Localisation :
    Le Perreux-sur-Marne - 119 avenue du Général de Gaulle - en ville - Cadastre : 1979 AF 8
    Aires d'études :
    Perreux-sur-Marne (Le)
    Illustration :
    Façade antérieure. Carte postale. (AD Val-de-Marne) IVR11_19819400017XB Vue de la façade sur le jardin. IVR11_20059400224VA
  • Maison
    Maison Bry-sur-Marne - Grande Rue Charles de Gaulle 47 - en ville - Cadastre : 1981 O 12
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Murs :
    moellon sans chaîne en pierre de taille
    Étages :
    étage de comble
    Localisation :
    Bry-sur-Marne - Grande Rue Charles de Gaulle 47 - en ville - Cadastre : 1981 O 12
    Aires d'études :
    Bry-sur-Marne
    Illustration :
    Vue générale. Carte postale. (AD Val-de-Marne) IVR11_19849401541XB
  • Monument aux Morts des Guerres de 1914-1918 et de 1939-1945
    Monument aux Morts des Guerres de 1914-1918 et de 1939-1945 Le Perreux-sur-Marne - place de la Libération - en ville - Cadastre : 1979 AE 61
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Statut :
    propriété de la commune
    Localisation :
    Le Perreux-sur-Marne - place de la Libération - en ville - Cadastre : 1979 AE 61
    Titre courant :
    Monument aux Morts des Guerres de 1914-1918 et de 1939-1945
    Appellations :
    des Guerres de 1914-1918 et de 1939-1945
    Aires d'études :
    Perreux-sur-Marne (Le)
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la maquette. Carte postale. (AD Val-de-Marne) IVR11_19849401521XB Vue générale de face. IVR11_20049400660XA
  • Ecole maternelle dite école de garçons et Filles du Plant Champigny
    Ecole maternelle dite école de garçons et Filles du Plant Champigny Champigny-sur-Marne - 41 rue Maurice Pirolley - en ville - Cadastre : 1984 AF 99
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Murs :
    moellon sans chaîne en pierre de taille
    Localisation :
    Champigny-sur-Marne - 41 rue Maurice Pirolley - en ville - Cadastre : 1984 AF 99
    Titre courant :
    Ecole maternelle dite école de garçons et Filles du Plant Champigny
    Appellations :
    Ecole de Garçons et Filles du Plant Champigny
    Aires d'études :
    Champigny-sur-Marne
    Illustration :
    Facade antérieure. Carte postale. (AD Val-de-Marne. DO 3 50) IVR11_19859400050XB Vue prise durant le chantier. Photographie, vers 1896. (AD Val-de-Marne. Dépôt des communes Plan du rez-de-chaussée, 1923. (Archives de Paris. DO 3 50) IVR11_19869400508P Plan du 1er étage, 1923. (Archives de Paris. DO 3 50) IVR11_19869400509P
  • monument du Sergent Hoff (1836-1902)
    monument du Sergent Hoff (1836-1902) Bry-sur-Marne - rue de Noisy-le-Grand - en ville - Cadastre : 1981 O 13
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Localisation :
    Bry-sur-Marne - rue de Noisy-le-Grand - en ville - Cadastre : 1981 O 13
    Aires d'études :
    Bry-sur-Marne
    Illustration :
    Vue d'ensemble. Carte postale. (AD Val-de-Marne) IVR11_19849401543XB
  • Mairie, école
    Mairie, école Bry-sur-Marne - place de la Mairie - en ville - Cadastre : 1981 R 44
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Naissant, architecte du département de la Seine. Ecole de filles agrandie en 1894. Corps central de la mairie doublé en profondeur en 1900, d'après un plan de l'architecte Charles Queru. En 1905, mise en place de 7 vitraux aux armes de Bry conçues par Dandois, peintre héraldiste à Vincennes.
    Représentations :
    sujet : armes de la ville de Bry
    Statut :
    propriété de la commune
    Étages :
    étage de comble
    Localisation :
    Bry-sur-Marne - place de la Mairie - en ville - Cadastre : 1981 R 44
    Aires d'études :
    Bry-sur-Marne
    Illustration :
    Façade antérieure. Carte postale. (AD Val-de-Marne) IVR11_19849401534XB Vue latérale sud des écoles et de la mairie. Carte postale. (AD Val-de-Marne) IVR11_19849401537XB Façade antérieure du corps central. Carte postale. (Soc. hist. de Villiers-sur-Marne et de la Brie Façade postérieure. Carte postale. (Soc. hist. de Villiers-sur-Marne et de la Brie française Tableau : paysage des bords de Marne. Vue d'ensemble. IVR11_20079400113XA Tableau : Portrait de femme. Vue d'ensemble. IVR11_20079400109XA Tableau : la place de l'église de Bry. Vue d'ensemble. IVR11_20079400111XA
  • Maisons
    Maisons Bry-sur-Marne
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Localisation :
    Bry-sur-Marne
    Aires d'études :
    Bry-sur-Marne
    Illustration :
    Vue de la Grande Rue Charles de Gaulle. Carte postale. (AD Val-de-Marne) IVR11_19849401548XB Vue de la Grande Rue Charles de Gaulle. Carte postale. (AD Val-de-Marne) IVR11_19849401550XB Vue de la Grande Rue Charles de Gaulle. Carte postale. (AD Val-de-Marne) IVR11_19849401551XB Vue de la Grande Rue Charles de Gaulle. Carte postale, 1923. (AD Val-de-Marne) IVR11_19849401549XB Vue de la Grande rue Charles de Gaulle; Carte postale. (AD Val-de-Marne) IVR11_19849401552XB Vue du ""Café de Paris"", place du Château. Carte postale. (AD Val-de-Marne) IVR11_19849401547XB . de Villiers-sur-Marne et de la Brie française) IVR11_19849400647XB Plan général de la Maison de Daguerre, 4 rue du 136e de Ligne, 1904. (Musée Bry-sur-Marne. Fonds Maisonnette, 15 rue de la Marne. IVR11_20079400367XA Maison, 16 rue de la Marne. IVR11_20079400368XA
  • Hippodrome
    Hippodrome Champigny-sur-Marne - Le Tremblay - boulevard de Stalingrad - isolé - Cadastre : 1974 B 22
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Champ de courses érigé par l'architecte Raquin en 1906 à l'emplacement du parc du château et appartenant à la société des sports de France ; acquis en 1966 par la ville de Paris puis démoli ; aujourd'hui parc de sports et de loisirs appartenant au département.
    Localisation :
    Champigny-sur-Marne - Le Tremblay - boulevard de Stalingrad - isolé - Cadastre : 1974 B 22
    Aires d'études :
    Champigny-sur-Marne
    Destinations :
    parc de sports et de loisirs
    Illustration :
    . Photographie ancienne. Tiré de : La construction moderne, 1906-1907. (AD Val-de-Marne) IVR11_19849401095XB Le champ de course du Tremblay. Carte postale. (AD Val-de-Marne. 2Fi Champigny 291 Les tribunes Carte postale. (AD Val-de-Marne. 2Fi Champigny 255) IVR11_20069400604XAB Foule devant les tribunes un jour de courses Carte postale, vers 1910. (AD Val-de-Marne. 2Fi -sur-Marne et de la Brie française) IVR11_19849400660XB Façade postérieure du pavillon de pesage. Carte postale. (Soc. hist. de Villiers-sur-Marne et de la Plan général des bâtiments. Tiré de : La construction moderne, 1906-1907. IVR11_19849401097X Plan du rez-de-chaussée (en bas) et du niveau de la galerie-promenoir des tribunes. Tiré de : La Plan du rez-de-chaussée des écuries. Tiré de : La construction moderne, 1906-1907 Coupe transversale des tribunes. Tiré de : La construction moderne, 1906-1907. IVR11_19849401096X
  • Stade dit Stade Léopold Bellan
    Stade dit Stade Léopold Bellan Bry-sur-Marne - 67bis avenue de Rigny - en ville - Cadastre : 1981 D 24
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Architectures du sport en Ile-de-France
    Historique :
    . Chaussivert et C. Vinant. Salle de tir construite vers 1939. Piste d'athlétisme et terrains de jeux déplacés
    Représentations :
    : linteau de la porte d'accès à la tribune ; sujet : frise peinte avec couronnes de lierre, laurier et cartouches avec noms de batailles, support : murs du gymnase
    Localisation :
    Bry-sur-Marne - 67bis avenue de Rigny - en ville - Cadastre : 1981 D 24
    Aires d'études :
    Bry-sur-Marne
    Illustration :
    plein-air existants). (AD Val-de-Marne. Bry-sur-Marne 1 M9) IVR11_19869400693X Plan de la salle de gymnastique (actuellement tennis couvert). (AD Val-de-Marne. Bry-sur-Marne 1 M9 Entrée du stade et salle de gymnastique. Photographie ancienne. (AD Val-de-Marne. Bry-sur-Marne 1 Plan d'ensemble du stade en 1941 (projet communal de restauration des aménagements sportifs de Vue de la maison de convalescence de l'association Léopold-Bellan, construite dans le parc du stade Vue de l'école de plein air et d'éducation physique, pavillon dans le parc. Carte postale Vue des portiques de l'école de préparation militaire de la société d'Enseignement Moderne Vue de l'entrée du stade et de la façade du gymnase, l'établissement étant transformé en hôpital militaire auxiliaire n° 87 durant la guerre de 1914-1918. Carte postale. (Collection particulière Vue extérieure de la salle de gymnastique et du vestiaire (actuellement tennis couvert
  • Manoir dit Hôtel Fort, puis Hospice Favier
    Manoir dit Hôtel Fort, puis Hospice Favier Bry-sur-Marne - 2 rue du Four - en ville - Cadastre : 1981 S 68
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Manoir du fief fort reconstruit 2e moitié 17e siècle ; démoli lors de la guerre de 1870 ; seuls subsistent les communs aménagés en hospice vers 1890 par Mme veuve Favier qui en fait don au département de la Seine ; en 1898, construction de grands bâtiments à l'est de la propriété par Lequeux, architecte du département de la Seine ; début 1er quart 20e siècle construction d'un grand bâtiment parallèle et
    Localisation :
    Bry-sur-Marne - 2 rue du Four - en ville - Cadastre : 1981 S 68
    Aires d'études :
    Bry-sur-Marne
    Illustration :
    Bâtiment construit en 1898 vu du nord-est. Carte postale. (AD Val-de-Marne) IVR11_19849401540XB Entrée et communs du manoir aménagés en hospice. Carte postale. (Soc. hist. de Villiers-sur-Marne depuis la terrasse de la maison vers la Marne. A droite l'orangerie, dans le lointain l'église du village Détail de l'atlas de la Seigneurie de Bry. 1787. (AN. N IV Seine 1) IVR11_19859401159P et de la Brie française) IVR11_19849400690XB Reproduction d'un dessin, non localisé, de la demeure détruite lors de la guerre de 1870. Autre vue du jardin. Au premier plan une femme assise devant un chevalet dessine un groupe de gens. (Musée Bry -sur-Marne. Fonds Mentienne) IVR11_20079400083NUCA Reproduction d'un dessin, non localisé, de la demeure détruite lors de la guerre de 1870. Vue de parc. (Musée Bry-sur-Marne. Fonds Mentienne) IVR11_20079400081NUCA
  • Château de Soeurs de Saint-Thomas-de-Villeneuve dit Institut Saint-Thomas-de-Villeneuve
    Château de Soeurs de Saint-Thomas-de-Villeneuve dit Institut Saint-Thomas-de-Villeneuve Bry-sur-Marne - 1 boulevard Gallieni - en ville - Cadastre : 1981 O 11, 13, 15
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Genre :
    de religieuses
    Historique :
    Château agrandi en 1764 par François Franque pour M. de Silhouette ; vendu comme bien national en 1791 ; très endommagé par la guerre de 1870 et donc très restauré en 1871 ; parc loti à partir de 1859 ; devient institution de jeunes gens en 1903 ; acquis en 1924 par les soeurs de Saint-Thomas-de-Villeneuve
    Représentations :
    support : vestibule de l'aile orientale
    Étages :
    étage de soubassement étage de comble
    Auteur :
    [maître de l'oeuvre] Franque François
    Localisation :
    Bry-sur-Marne - 1 boulevard Gallieni - en ville - Cadastre : 1981 O 11, 13, 15
    Titre courant :
    Château de Soeurs de Saint-Thomas-de-Villeneuve dit Institut Saint-Thomas-de-Villeneuve
    Appellations :
    Institut Saint Thomas de Villeneuve
    Aires d'études :
    Bry-sur-Marne
    Illustration :
    Vestibule et escalier de l'aîle orientale. Carte postale. (AD Val-de-Marne) IVR11_19849401536XB . de Villiers-sur-Marne et de la Brie française) IVR11_19849400642XB Façade postérieure. Carte postale. (Soc. hist. de Villiers-sur-Marne et de la Brie française Détail de la Carte de Delagrive, feuille 2. 1740. IVR11_19839400016P Détail de l'Atlas de Trudaine, fol. XV 1/50 bis. Vers 1750. (AN. F 14 bis 8444) IVR11_19869400956P Plan du chateau, de ses dépendances et du parc en 1787 : extrait de l'atlas de la seigneurie de Bry Plan. (Archives de Paris. D 45 Z²) IVR11_19899400025P Plan de la bibliothèque au premier étage, avant 1870. (Archives de Paris. D 45 Z4 Plan du lotissement du parc, vers 1899. (Archives de Paris. 6 AZ 1335) IVR11_19899400026P Vue de la façade sur jardin du château, avant sa destruction partielle en 1870. Photographie, vers
  • Quartier de Gassicourt
    Quartier de Gassicourt Mantes-la-Jolie - - en ville - Cadastre :
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Le village de Gassicourt, placé au cœur d’un vaste territoire entre la ville de Mantes et la seigneurie de Rosny, longé par la Seine au nord et traversé par le « grand chemin » devenu « route royale » a comte de Mantes, Simon, d’un prieuré clunisien placé sous le vocable de Saint-Sulpice vers 1074. Les nombreuses donations qui suivent cette fondation sont le fait des comtes de Mantes, de la famille des Mauvoisin, seigneurs de Rosny et aussi des rois de France, Philippe 1er et Louis VI . En 1295, Gassicourt terme de doyenné atteste cependant que Gassicourt est à la tête d’un « réseau de biens (terres, église , moulins,) organisés autour d’un centre » . Placé à l’ouest de Mantes, le monastère subit probablement les mêmes ravages que la ville, notamment pendant la guerre de Cent Ans. Toutefois, il se releva de ces de Gassicourt connue par des documents des XVIIe et XVIIIe siècles. On en voit la mention sur le plan de la fin du XVIIIe siècle conservé aux Archives nationales : entrée de la cour de la ferme à l’ouest
    Titre courant :
    Quartier de Gassicourt
    Texte libre :
    L'histoire de Gassicourt a longtemps été celle d'un village dédié à l'agriculture. Comme son territoire était très vaste elle a attiré le chemin de fer avec la gare Mantes-Embranchement puis la papeterie Braunstein. La commune de Gassicourt a fusionné avec Mantes en 1930 et la nouvelle commune s'est
    Illustration :
    Vue de Gassicourt avant la construction du Val Fourré dont l'emplacement se trouve en haut de la Plan parcellaire de la ville entre la rue Castor et la rue de la Papeterie. 1/2000e (AM Mantes-la Ecole de garçons Lachenal rue des Piquettes. (Fonds Bertin). IVR11_20177800656NUC2B Entrée de l'école de garçons Lachenal rue des Piquettes. (Fonds Bertin). IVR11_20177800657NUC2B Vue aérienne du plan d'eau, du bassin d'aviron et du Val Fourré en 1984. (Fonds Credop Vue aérienne du lotissement de Gassicourt (Village d'artistes). (Fonds Credop Plan du lotissement Port Fouquet. Mantes-la-Jolie. Permis de construire 65/77 Plan masse de logements HLM de Candilis et Brunache, lauréats du concours Million. Mantes-la-Jolie . Permis de construire, 68/55. IVR11_20167800207NUC4A Façades Ouest des logements HLM de Candilis et Brunache. Mantes-la-Jolie. Permis de construire, 68
  • Avon - usine de matériel d'équipement industriel de la société PIC, puis Venot-Pic, puis Fives-Cail Babcock actuellement pépinière d'entreprises, logement et centre d'action sociale
    Avon - usine de matériel d'équipement industriel de la société PIC, puis Venot-Pic, puis Fives-Cail Babcock actuellement pépinière d'entreprises, logement et centre d'action sociale Avon - 36 avenue Franklin-Roosevelt - en ville - Cadastre : 2012 A 1257
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Cadre de l'étude :
    patrimoine industriel patrimoine industriel et artisanal des communes de la vallée de la Seine en Seine-et-Marne
    Historique :
    1937, les bureaux d'études sont installés à Nogent-sur-Marne (25 bd de Strasbourg) puis déménagent à algérien ; en France, en 1937, à Béthune. En 1940, une partie de la PIC est transférée à Alès et se charge , après guerre, des contrats avec les houillères de Provence, du Midi et du Centre. A partir de 1945, la PIC connaît un important essor dans le cadre de la reconstruction et des plans de modernisation des réalise près de 70% des lavoirs français. Une filiale, SRAPIC, est créée à Forbach en 1947, avec un bureau annexe à Sarrebruck. Elle est chargée de suivre la réalisation des installations en Sarre et en Lorraine , notamment le lavoir Reumaux de Freyming Merlebach (1952). Une autre filiale est implantée à Paris, PIC bureaux de Fontainebleau sont installés à Avon dans l'ancien hôtel Savoy (oeuvre de l'architecte Edouard Johan Niermans) alors agrandi, auxquels est adjointe une station d'essais. Les ingénieurs de la PIC liqueur dense (drewboy inventé en 1947 par Marcel Dru, ingénieur de la PIC), bac à pistonnage à lit de
    Dénominations :
    usine de matériel d'équipement industriel
    Description :
    L'ancien hôtel Savoy a abrité une partie des bureaux d'étude de la PIC. Sa façade d'origine se déploie sur 64 m et 5 niveaux dans le style des Palaces de la côte normande avec des influences du courant en fer forgé ainsi que le traitement de l'avant-corps et de la marquise surmontant l'entrée et la toitures de tuiles pour retrouver un toit terrasse et rehausser une partie du bâtiment d'un étage. Elle ajoute également, dans le prolongement de l'avant-corps préexistant au centre de la façade arrière, une extension de 7 niveaux (12000 m²), invisible depuis l'entrée du Savoy en raison de la déclivité du terrain toute la hauteur du bâtiment, de carreaux de verre. Une extension de la façade arrière de l'hôtel, en rez-de-chaussée, encadre la nouvelle aile. L'ensemble accueille le principal siège d'activité de la société : conception et dessin du matériel de traitement du minerai, communication et logistique travaux de conception et de dessin, les grandes baies vitrées éclairant les multiples tables à dessin. Le
    Titre courant :
    Avon - usine de matériel d'équipement industriel de la société PIC, puis Venot-Pic, puis Fives-Cail
    Aires d'études :
    Seine-et-Marne
    Illustration :
    Plan de l'hôtel Savoy. (AD Seine-et-Marne, SC 11053 ) IVR11_20097701592NUC2A Plan de l'hôtel Savoy et de son parc. (AD Seine-et-Marne, SC 11053 ) IVR11_20097701593NUC2A Façade de l'ancien hôtel Savoy. Photographie. (AD Seine-et-Marne, 256J3) IVR11_20097701631NUC2A Ancien hôtel Savoy, extension PIC de nuit. Photographie. (AD Seine-et-Marne, 256J3 Elèves de l'école de dessin fondé par PIC à Fontainebleau. Photographie. (AD Seine-et-Marne, 256J1 Ecole de dessin créée par la société PIC à Fontainebleau-Avon. Photographie. (AD Seine-et-Marne Bureau d'études du siège de Fontainebleau-Avon. Photographie. (AD Seine-et-Marne, 256J3 Bureau d'études du siège de Fontainebleau-Avon. Photographie. (AD Seine-et-Marne, 256J3 Siège de Fontainebleau-Avon, planning d'approvisionnements. Photographie. (AD Seine-et-Marne, 256J3 Siège de Fontainebleau-Avon, service de reproduction des plans. Photographie. (AD Seine-et-Marne
  • Fontainebleau - usine à gaz et centrale électrique de la Société Gaz et Eaux, puis Gaz et Electricité de France, actuellement caserne de pompiers
    Fontainebleau - usine à gaz et centrale électrique de la Société Gaz et Eaux, puis Gaz et Electricité de France, actuellement caserne de pompiers Fontainebleau - place Orloff - en ville - Cadastre : 2012 AD 565
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Cadre de l'étude :
    patrimoine industriel patrimoine industriel et artisanal des communes de la vallée de la Seine en Seine-et-Marne
    Historique :
    première usine à gaz de Fontainebleau est fondée en 1845. Le charbon y est chauffé en vase clos, dans des . Jusqu'en 1866, l'usine est constituée de plusieurs fours de distillation et d'un seul gazomètre d'une contenance d'environ 400m3. A cette date, et sous l'impulsion de Charles Tilloy, nouveau propriétaire, le nombre de gazomètres est porté à trois. 1500 habitants sont alors abonnés et la ville compte 435 lanternes à bec papillon. La commune de Fontainebleau concède la gestion de cet équipement à la société Gaz et Eaux en 1889. En 1891, l'usine est agrandie, de nouveaux gazomètres et fours, équipés d'un nouveau système de chargements des cornues, sont installés en remplacement des précédents. En 1926, la capacité d'épuration est modernisée. La cheminée en briques est remplacée par une cheminée en ciment. Un atelier de débenzolage ainsi qu'un entrepôt de benzol sont adjoints en 1928. A la fin des années 1930, la capacité de l'usine atteint les 20 000m3 de gaz produit journellement. Au début des années 1960, le maire de la
    Observation :
    refus de visite
    Murs :
    pan de fer
    Description :
    L'usine à gaz a été entièrement détruite, seuls demeurent certains bâtiments de l'ancienne centrale électrique. Construits de l'autre côté de la rue des Pleus, ils occupent une parcelle, de faible pente , donnant sur la place Orloff. Le bâtiment des machines, de plan rectangulaire, d'un seul niveau et surmonté d'un toit à deux pans, a été construit en pan de fer dont le remplissage est masqué par un crépi. Il en pan de fer, les ouvertures et les chaînages sont mis en valeur par des bandeaux de brique. La façade principale ordonnancée est rythmée par six hautes baies cintrées réparties de part et d'autre de l'accès au bâtiment. L'ensemble est surmonté d'un faux-attique qui porte un décor, en brique, de tables circulaires dans l'axe des baies et d'un cartouche dans l'axe de l'entrée souligné par une marquise (ajoutée laquelle se développe une avancée plus basse (postérieure), en rez-de-chaussée surélevé. Cette extension entièrement vitrées. Deux halles en pan de fer (détruites), abritant les chaudières, étaient accolées à la
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé
    Titre courant :
    Fontainebleau - usine à gaz et centrale électrique de la Société Gaz et Eaux, puis Gaz et Electricité de France, actuellement caserne de pompiers
    Appellations :
    Société Gaz et Eaux, puis Gaz et Electricité de France
    Aires d'études :
    Seine-et-Marne
    Destinations :
    caserne de pompiers
    Illustration :
    Plan de l'usine à gaz à Fontainebleau, dressé en 1845. (AD Seine-et-Marne, 5MP185 Plan de localisation de l'atelier de débenzolage projeté, 1928. (AD Seine-et-Marne, 5MP185 Plan de situation de la chaudière à mazout, 1949. (AD Seine-et-Marne, 5MP184 Papier à entête des usines Gaz et Electricité de Fontainebleau, 1928. (AD Seine-et-Marne, 5MP185 Plan et coupe de l'atelier de débenzolage de l'usine à gaz à Fontainebleau, 1928. (AD Seine-et -Marne, 5MP185) IVR11_20097701572NUC2A Plan de l'usine à gaz et de son développement entre 1845 et 1907. Tiré de : Essai sur l'histoire de Vue générale du bâtiment des machines de la centrale électrique. IVR11_20097701789NUC4A Façade sur cour du bâtiment des machines de la centrale électrique, rue des Pleus Entrée du bâtiment des machines de la centrale électrique, boulevard Orloff. IVR11_20097701791NUC4A
  • Samois-sur-Seine - station de pompage de Valvins
    Samois-sur-Seine - station de pompage de Valvins Samois-sur-Seine - Pont de Valvins - avenue de Valvins - Cadastre : 2007 AT 18
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Cadre de l'étude :
    patrimoine industriel patrimoine industriel et artisanal des communes de la vallée de la Seine en Seine-et-Marne
    Historique :
    Afin de résoudre le problème d'alimentation en eau de la ville de Fontainebleau, la commune passe exploitation directe par la commune de Fontainebleau. En 1893, le captage, puisard creusé dans le calcaire de Champigny, est prolongé par un forage de 48 m de profondeur réalisé par l'ingénieur Edouard Pillmann , démontrant que l'eau pompée provient, non pas d'une infiltration de la Seine, mais d'une nappe souterraine . Les premiers équipements devenant insuffisants, de nouvelles installations (bâtiments, machines lancé en 1920. Le nouveau groupe de pompes doit assurer un débit de 300 m3 heure afin de pourvoir à l'alimentation en eau de la commune d'Avon qui s'équipe à cette époque d'un réseau de canalisations partant de la station de Valvins. En 1933, les communes de Vulaines-sur-Seine et de Samoreau sont autorisées à leur tour à puiser leur eau à Valvins. Au lendemain de la Seconde guerre mondiale, d'importants travaux sont entrepris. A partir de cette date et jusque dans les années 1980, plusieurs contrats sont passés avec la
    Observation :
    La conservation d'un groupe ancien de pompes (avec moteur électrique et moteur diesel) est à
    Parties constituantes non étudiées :
    logement de contremaître
    Dénominations :
    station de pompage
    Description :
    Le captage de la résurgence de la colline de la Madeleine est protégé par une galerie souterraine de 40 m de longueur, en maçonnerie de briques et moellons de calcaire. Un escalier et six puits années 1990). De plan rectangulaire, en moellons calcaire, il est couvert d'une toiture à deux pans , surmontant l'entrée du bâtiment. Les chaînages d'angle, la corniche de la toiture ainsi que la baie centrale baies cintrées de la façade orientale présentent un encadrement en brique, décor repris sur le pignon arrière, aveugle. Au sous-sol, les deux turbines, reposant sur des maçonneries de béton, fonctionnent alternativement. Elles permettent l'aspiration de l'eau et son refoulement vers les réservoirs d'Avon et de Fontainebleau (dits de la Reine-Amélie, construits à 1895, à 1,8 km de la station). L'anti-bélier se trouve en aval des conduites de refoulement. Les volants des anciennes vannes de commande des canalisations sont encore en place à l'étage. Avant d'être distribuée sur le réseau d'Avon et de Fontainebleau, l'eau, d'une
    Localisation :
    Samois-sur-Seine - Pont de Valvins - avenue de Valvins - Cadastre : 2007 AT 18
    Titre courant :
    Samois-sur-Seine - station de pompage de Valvins
    Aires d'études :
    Seine-et-Marne
    Illustration :
    fontaines de Fontainebleau. (AD Seine-et-Marne, 3353W1169 ) IVR11_20097701539NUC2A fontaines de Fontainebleau. (AD Seine-et-Marne, 3353W1169 ) IVR11_20097701541NUC2A Plan et coupe de la prise d'eau établie à Valvins, en 1855, pour l'alimentation des bornes Profil de la prise d'eau établie à Valvins, en 1855, pour l'alimentation des bornes fontaines de Fontainebleau. (AD Seine-et-Marne, 3353W1169 ) IVR11_20097701540NUC2A Plan et coupes de la prise d'eau établie à Valvins, en 1855, pour l'alimentation des bornes Plan de la station de pompage dressé, en 1858, pour l'installation de deux machines à vapeur couplées à deux pompes. (AD Seine-et-Marne, 5MP181) IVR11_20097701565NUC2A Coupe des chaudières cylindriques, à balancier et à condensation, installée à la station de pompage en 1858. (AD Seine-et-Marne, 5MP181) IVR11_20097701566NUC2A
1 2 3 4 5 Suivant