Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 112 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • maison de monsieur Borghans, 58 boulevard Cotte
    maison de monsieur Borghans, 58 boulevard Cotte Enghien-les-Bains - 58 boulevard Cotte - en ville - Cadastre : 1995 AD 1073
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    même revue présente l'édifice comme un petit palais dans un grand jardin de demeure fort élégante et de coquet pavillon de plaisance. Le parti pris architectural éclectique y est mis en avant avec un plafond
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Représentations :
    Le vocabulaire ornemental choisi est celui de la première renaissance : dauphins affrontés autour d'un chapiteau composite sur la travée centrale, cartouches, fronton et corniche ornés de motifs de
    Escaliers :
    escalier de distribution extérieur
    Description :
    La maison ; de plan massé ; est animée sur sa façade antérieure par une tourelle d'angle hors œuvre en encorbellement située au dessus du porche de l''entrée principale de l'édifice. A l'arrière, une
    Étages :
    étage de comble
    Titre courant :
    maison de monsieur Borghans, 58 boulevard Cotte
    Appellations :
    de monsieur Borghans
    Illustration :
    Plans du sous-sol et du second étage. (Musée de l'Ile-de-France) IVR11_20069500087X Plan du sous-sol et du second étage, élévation de la façade postérieure. (Musée de l'Ile-de-France Elévation de la façade antérieure et d'une façade latérale. (Musée de l'Ile-de-France Détail de la façade principale et de la grille du vestibule. (Musée de l'Ile-de-France Plan du rez-de-chaussée, du comble et du premier étage, élévation depuis la rue. (Musée de l'Ile-de Colombes), 1908. (AM Enghien-les-Bains, Fonds des autorisations de permis de construire -France) IVR11_20069500084X Vue d'ensemble de la maison depuis la rue. IVR11_20089500253NUC4A Détail de la signature des architectes et des ornements portés sur le plein de travée : chapiteau au vocabulaire décoratif de la première Renaissance. IVR11_20089500254NUC4A
  • maisons jumelles, 6 -10 rue Saint Louis
    maisons jumelles, 6 -10 rue Saint Louis Enghien-les-Bains - 6, 8, 10 rue Saint Louis - en ville - Cadastre : 1995 AB 226, 560
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    de gauche a été altéré par un ravalement ne respectant pas le parti initial, faussant ainsi la lecture de la globalité des deux maisons. Dans la revue L'architecture usuelle où ont été publiées les maisons en 1913-1914 sous le titre de Villas jumelles d'habitation particulière à Enghien, l'auteur souligne la qualité de son décor : depuis quelque années un mouvement se manifeste en faveur d'une décoration plus gaie. En effet on note la présence de carreaux et de cabochons de céramique, d'une frise de mosaïque dont les coloris variés ajoutent à la polychromie donnée cette fois par la mise en œuvre de décoratif est obtenu à l'aide d'un jeu de briques silico-calcaires rouges et blanches et d'un cordon de briques émaillées vertes couronnant les arcs des baies. Les frises de nénuphars insérés dans des cercles provient de l'entreprise de céramique architecturale de Choisy-le-Roi, Gilardoni et fils. L'architecte
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Description :
    Ces maisons entrent dans la typologie des maisons jumelles qui est en vogue de la fin du 19e siècle aux années 1930. Elles présentent la particularité d'être disposées selon un plan en U qui permet de régionalistes avec la demi-croupe et surtout la grande ferme cintrée de bois. Si l''ensemble des gardes-corps sont en bois, l'architecte, qui affectionne l'art de la ferronnerie, a fait usage du métal dans les
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Illustration :
    Plans du premier et du second étage de l'édifice. (Musée de l'Ile-de-France) IVR11_20069500079X maisons. (Musée de l'Ile-de-France) IVR11_20069500080X Elévation des façades antérieures. (Musée de l'Ile-de-France) IVR11_20069500081X Elévation des façades latérales et coupe. (Musée de l'Ile-de-France) IVR11_20069500083X Elévations de la façade principale et latérales et coupe, 1912. (AM Enghien-les-Bains, 1T 225 Plan du sous-sol et du rez-de-chaussée par l'architecte Henri Moreels. Vue perspective de l'une des Vue d'ensemble des façades antérieures de la maison construite en 1912 pour Mme Lockie Détail de la plaque de faïence portant le nom de l'entrepreneur ""Nizard et fils Détail de la ferronnerie du portail. IVR11_20089500454NUC4A Détail de la frise de faïence aux motifs de fleurs de nénuphar. IVR11_20089500452NUC4A
  • maison Castel Dora, 89 bis rue Général de Gaulle
    maison Castel Dora, 89 bis rue Général de Gaulle Enghien-les-Bains - 89 bis rue Général de Gaulle - en ville - Cadastre : 1995 AE 332
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    lac, sur l'actuelle rue du Général de Gaulle. Elle a été détruite lors de la mise en place de la ZAC
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Description :
    Cette maison de plan massé, se distingue par la présence d'une tour carrée située à l'angle de de même forme. Toute la conception de la façade sur le lac était orientée vers la vue : balcons
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Localisation :
    Enghien-les-Bains - 89 bis rue Général de Gaulle - en ville - Cadastre : 1995 AE 332
    Titre courant :
    maison Castel Dora, 89 bis rue Général de Gaulle
    Illustration :
    seconde position, figure le Castel Dora. Carte postale, 1er quart du 20e siècle. (Musée de l'Ile-de-France Vue d'ensemble de la maison prise lors de la campagne de pré-inventaire en 1985, aujourd'hui Vue d'un ensemble de maisons situées en bord de lac et donnant sur la jetée. Sur la droite, en Vue d'ensemble de la jetée depuis le lac avec la maison Castel Dora. Carte postale, premier quart
  • maison d'architecte Villa Jules, 35 rue Portal
    maison d'architecte Villa Jules, 35 rue Portal Enghien-les-Bains - 35 rue Portal - en ville - Cadastre : 1995 AD287
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    , actuelle rue Portal. En 1912, il construira la maison voisine, au 15 de la même rue.
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Représentations :
    les façades représentent les symboles des arts. Sur le départ de l'escalier est disposé une hure de
    Murs :
    pan de bois
    Description :
    . Les linteaux des baies sont métalliques, ce qui est à cette période en Ile-de-France fréquent dans ce régionaliste normand : pans de bois, toit débordant couvert de tuiles plates, demi-croupe et aisseliers. Outre un décor de céramique formé de plusieurs panneaux en relief, la façade est également ornée de carreaux de grès formant une frise au niveau de l'imposte des baies du premier étage. A l'un des angles de type de construction, mais le couvrement de l'édifice est également métallique, phénomène plus rare couvert de Belfort en 1907. L'intérieur de l'édifice est très soigné avec un escalier orné d'une rampe en représentation de l'Automne, moulage de l'un des quatre panneaux de la fontaine de Grenelle à Paris, due au
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Illustration :
    Elévations des quatre façades de la maison, signées par l'architecte parisien Jules Doré en 1907 Plans et coupes de la maison, signés par l'architecte Jules Doré en 1907. (AM Enghien-les-Bains Détail du nom de la villa ""Villa Jules"" disposé dans un cartouche au dessus de la porte d'entrée Détail du grand duc sculpté, situé à l'angle de la maison, sur une colonne. IVR11_20099500511NUC4A Détail de l'un des décors de céramique en bas-relief. Motifs animal et végétal : couple de perdrix dans des branches de châtaigner. IVR11_20089500464NUC4A Détail de l'un des décors de céramique en bas relief : rosace entourée de branches fleuries Détail de l'un des décors de céramique en bas relief : dragon dans des branches de figuier Détail de l'un des panneaux de céramique représentant l'un des symboles des arts figurant sur l'édifice : ici la Musique représentée par une lyre entourée d'acanthe et de laurier IVR11_20089500467NUC4A
  • Maisons
    Maisons Bry-sur-Marne
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Illustration :
    Résidence de l'Ile-de-France, 58 avenue de Rigny. IVR11_20079400212XA Résidence de l'Ile-de-France, 58 avenue de Rigny. IVR11_20079400213XA Vue de la Grande Rue Charles de Gaulle. Carte postale. (AD Val-de-Marne) IVR11_19849401548XB Vue de la Grande Rue Charles de Gaulle. Carte postale. (AD Val-de-Marne) IVR11_19849401550XB Vue de la Grande Rue Charles de Gaulle. Carte postale. (AD Val-de-Marne) IVR11_19849401551XB Vue de la Grande Rue Charles de Gaulle. Carte postale, 1923. (AD Val-de-Marne) IVR11_19849401549XB Vue de la Grande rue Charles de Gaulle; Carte postale. (AD Val-de-Marne) IVR11_19849401552XB Vue du ""Café de Paris"", place du Château. Carte postale. (AD Val-de-Marne) IVR11_19849401547XB Vue de l'ancienne rue de Joinville, actuellement rue du Général Leclerc. Carte postale. (Soc. hist . de Villiers-sur-Marne et de la Brie française) IVR11_19849400647XB
  • maison de notable de villégiature dite le manoir Denouval
    maison de notable de villégiature dite le manoir Denouval Andrésy - 147, 149 rue du Général-Leclerc - en ville - Cadastre : 1983 AM 466, 468, 245, 246
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Genre :
    de maître
    Historique :
    Maison de villégiature construite entre 1904 et 1908 par Pierre Sardou, architecte en chef des monuments historiques, pour l'américaine Sarah Hershey-Marsh qui y donna de brillantes réceptions avant de Simon Hure Patino. Le manoir change à plusieurs reprises de propriétaires entre 1915 et la guerre. Le verger potager, de l'autre côté de la rue est vendu à un lotisseur en 1933. En 1945 le manoir, vendu à l'union des Juifs pour la résistance et l'entraide, abritera de nombreux orphelins juifs. De 1953 à 1968 , il sert de grand séminaire aux Pères Salésiens. En 1974, le manoir est le siège d'une importante
    Précision dénomination :
    maison de villégiature
    Description :
    L'entrée comporte un vestibule de forme circulaire desservant un vestiaire, un petit salon, le hall et la salle de billard (disparus). Le hall était à l'anglaise (il a été divisé en deux appartements superposés). La première volée d'escalier qui en partait est détruite. Outre les pièces de réception dessus de la Seine) mais cette pièce n'est pas aménageable. Dans le jardin, une maison préexistante a été d'une terrasse avec une vaste pergola (le bâtiment existe toujours au 18 quai de l'Ecluse). La véranda du sud est ornée de chapiteaux sculptés à motifs floraux.
    Étages :
    étage de soubassement étage de comble
    Titre courant :
    maison de notable de villégiature dite le manoir Denouval
    Texte libre :
    La totalité du dossier (incluant aussi la synthèse et/ou la bibliographie) est disponible en bas de
    Illustration :
    La façade principale. Carte postale. (Musée de l'Ile-de-France). IVR11_20027800530XB Plan général du parc et du manoir. Tiré de : La vie à la campagne, octobre 1910 Plan du manoir. Tiré de : La Construction moderne, 1912-1913. / IVR11_20027800529XB Façade donnant sur la Seine. Photographie imprimée. Tiré de : La Construction moderne, 1912-1913 Façade arrière avec la treille cachant la cour des cuisines. Photographie imprimée. Tiré de Entrée principale. Photographie imprimée. Tiré de : La vie à la campagne, octobre 1910 Façade arrière avec la treille cachant les cuisines. Photographie imprimée. Tiré de : L'Architecte Vue du manoir depuis la Seine avec l'embarcadère au premier plan. Photographie imprimée. Tiré de La véranda nord. Photographie imprimée. Tiré de : L'Architecte, 1912. IVR11_20027800538XAB La pergola aménagée sur le toit de l'usine électrique. Photographie imprimée. Tiré de
  • maison, 5 sentiers des Pins
    maison, 5 sentiers des Pins Draveil - centre - 5 sentiers des Pins - en ville - Cadastre : 1983 AC 131
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Cette maison fait partie d'une ensemble de 10 pavillons construits entre 1912 et 1914 par
    Description :
    L'arc en plein cintre de la travée centrale se retrouve sur la plupart des pavillons édifiés à
    Étages :
    étage de comble
    Illustration :
    Elévations (projet n°2). (Société coopérative ""Paris-Jardins"" de Draveil, dossier 138 Plans du sous-sol et du rez-de-chaussée, coupe (projet n°2). (Société coopérative ""Paris-Jardins "" de Draveil, dossier 138) IVR11_20069100935XA Plan du rez-de-chaussée, coupe et vue d'ensemble. Photographie et plans, s.d. Tiré de : Petites
  • maison Marthe-Les-Roses, 51 rue Balzac
    maison Marthe-Les-Roses, 51 rue Balzac Vigneux-sur-Seine - le Lac - 51 rue Balzac - en ville - Cadastre : 1983 AH 668, 726, 727
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Étages :
    étage de soubassement étage de comble
    Illustration :
    Panneau de mosaîque au-dessus d'une fenêtre du rez-de-chaussée portant le nom et la date de construction de la maison. IVR11_20089100520XA
  • maison, 33 allée de la Cité nouvelle
    maison, 33 allée de la Cité nouvelle Draveil - centre - 33 allée de la Cité nouvelle - en ville - Cadastre : 1983 AC 143
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Localisation :
    Draveil - centre - 33 allée de la Cité nouvelle - en ville - Cadastre : 1983 AC 143
    Titre courant :
    maison, 33 allée de la Cité nouvelle
    Illustration :
    Plans de la maison de M. Constantin (type n° 2 augmenté) : implantation, élévation principale entrée sous un petit porche, perpendiculaire au vestibule. (Société coopérative ""Paris-Jardins"" de de : Petites habitations économiques et ouvrières./ Hector Saint-Sauveur. Paris : Ch. Massin et Cie Vue d'ensemble. Photographie. Tiré de : Petites habitations économiques et ouvrières./ Hector Saint
  • maison, 14 allée des Deux-Cèdres
    maison, 14 allée des Deux-Cèdres Draveil - centre - 14 allée des Deux-Cèdres - en ville - Cadastre : 1983 AC 27
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Murs :
    parpaing de béton
    Description :
    Gros-oeuvre en pierre reconstituée du système Bourcier. Importante toiture de tuiles mécaniques et
    Étages :
    étage de comble
  • maison Les Lierres, 1 avenue des Martyrs de Chateaubriand ; 11 rue Tamponnet ; 21 boulevard Henri-Barbusse
    maison Les Lierres, 1 avenue des Martyrs de Chateaubriand ; 11 rue Tamponnet ; 21 boulevard Henri-Barbusse Draveil - centre - 1 avenue des Martyrs de Chateaubriand 11 rue Tamponnet 21 boulevard Henri-Barbusse - en ville - Cadastre : 1983 AP 359
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Localisation :
    Draveil - centre - 1 avenue des Martyrs de Chateaubriand 11 rue Tamponnet 21 boulevard Henri
    Titre courant :
    maison Les Lierres, 1 avenue des Martyrs de Chateaubriand ; 11 rue Tamponnet ; 21 boulevard Henri
    Illustration :
    Vue d'ensemble. La façade sud-ouest est flanquée d'un corps en rez-de-chaussée couvert en terrasse Détail de la porte d'entrée surmontée d'une marquise. IVR11_20079101764XA Détail d'une travée latérale du rez-de-chaussée. IVR11_20079101766XA Détail de l'inscription portée sur le tympan de la fenêtre centrale : nom (Les Lierres) et
  • maison, 1 allée de la Terrasse
    maison, 1 allée de la Terrasse Draveil - centre - 1 allée de la Terrasse - en ville - Cadastre : 1983 AC 296
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Étages :
    étage de soubassement
    Localisation :
    Draveil - centre - 1 allée de la Terrasse - en ville - Cadastre : 1983 AC 296
    Titre courant :
    maison, 1 allée de la Terrasse
    Illustration :
    Plans de la maison de M. Desclos : implantation, élévations, coupe et plans par niveaux. (Société coopérative ""Paris-Jardins"" de Draveil, dossier 130) IVR11_20069100953XA
  • maison de villégiature dite Villa Georges-Laure, 6 boulevard Henri-Barbusse
    maison de villégiature dite Villa Georges-Laure, 6 boulevard Henri-Barbusse Draveil - Champrosay - 6 boulevard Henri-Barbusse - en ville - Cadastre : 1983 AV 434
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    , se rend acquéreur d'une maison bourgeoise entourée d'un parc boisé de 9 ha situé entre la route de Corbeil et la forêt de Sénart. Il la fait agrandir par l'adjonction de deux ailes qui permettent d'aménager au rez-de-chaussée surélevé, de part et d'autre du hall d'entrée, deux salles rectangulaires, dont l'une, servant de salle à manger, reçoit en 1901 une boiserie en acajou commandée au sculpteur Alexandre don aux Soeurs de Marie-Auxiliatrice (association de Villepinte propriétaire du préventorium Minoret voisin). En bordure de la RN 448, de vastes communs de style néo-normand abritent notamment une salle de aujourd'hui occupés par une société américaine qui y a installé un centre de dialyse. La boiserie Art nouveau de la salle à manger mise en vente en 1977 a été achetée par le musée d'Orsay à Paris.
    Parties constituantes non étudiées :
    rendez-vous de chasse
    Précision dénomination :
    maison de villégiature
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    Construite en pierre de taille sur un soubassement en meulière, la maison se compose d'un corps central couvert d'un toit d'ardoise à quatre pans et de deux ailes plus basses d'un étage à toiture terrasse. Les communs de style néo-normand qui longent la route de Corbeil abritent deux maisons de maître et de jardinier, une salle de chasse, des écuries, remises, vacherie, hangar et autres dépendances , sous de vastes toitures en tuiles mécaniques ; la maçonnerie enduite porte un décor de brique. Un potager de 2 ha d'étendait de l'autre côté de la route. La salle de chasse est garnie de lambris sur la été exécuté en même temps que la décoration de la salle (lambris, portes, fenêtres, râteliers à fusils portent deux sellettes formées de corbeaux en pierre dure.
    Titre courant :
    maison de villégiature dite Villa Georges-Laure, 6 boulevard Henri-Barbusse
    Annexe :
    - Conservation régionale des Monuments historiques : dossier de demande de protection des lambris de la salle-à - Salle de chasse à Champrosay. In : L’Architecture usuelle, 1907, p. 74, ill. p. 73 et 75. - L’Art . 219 – 228. - Draveil, chemins d’antan…rues du présent. Cercle littéraire et historique de Draveil
    Illustration :
    Salle de chasse située dans les communs : plan de la salle, élévation de la cheminée et élévation partielle d'une face garnie de lambris. Tiré de : L'Architecture usuelle, 1907. (BHVP, Per F° 537 Salle de chasse située dans les commmuns : détails de la cheminée, plan partiel et coupe du plafond . Plans. Tiré de : L'Architecture usuelle, 1907. (BHVP, Per F° 537) IVR11_20069100218XA Salle de chasse située dans les communs. Plan. Tiré de : L'Architecture usuelle, 1907. (BHVP, Per F Vue d'ensemble des communs situés en bordure de la RN 448. Carte postale, vers 1910. (AD Essonne, 2 Façade latérale des communs de style néo-normand situés en bordure de la rue. Carte postale, vers Vue d'ensemble de la salle à manger et de ses boiseries Art nouveau, aujourd'hui au Musée d'Orsay Vue de la façade antérieure. IVR11_20079101794XA Le corps central et la porte précédée d'un perron et encadrée de deux colonnes supportant un balcon
  • maisons jumelles, 20 rue du Port Brun
    maisons jumelles, 20 rue du Port Brun Vigneux-sur-Seine - 20 rue du Port Brun - en ville - Cadastre : 1983 AD 228
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Description :
    un élément de décor : le fronton triangulaire qui surmonte la porte d'entrée de chacun d'eux.
  • maison, 43 allée des Deux-Cèdres
    maison, 43 allée des Deux-Cèdres Draveil - centre - 43 allée des Deux-Cèdres - en ville - Cadastre : 1983 AC 98
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Cette maison fait partie d'une série de cinq pavillons identiques élevés par Robert Gilles à Paris -Jardins, pour une même famille propriétaire de plusieurs parcelles dans la rue des Deux-Cèdres.
    Description :
    Ce pavillon, comme les quatre autres de la même série, se caractérise par un plan en L (la façade meulière agrémentée de brique peinte en blanc pour les porches, les bow-windows et les encadrements des
    Étages :
    étage de soubassement
  • villa des Sorbiers, 3 place du Docteur-Rouffy
    villa des Sorbiers, 3 place du Docteur-Rouffy Draveil - centre - 3 place du Docteur-Rouffy - en ville - Cadastre : 1983 AE 630
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Étages :
    étage de comble
  • maison, 32 allée de la Perspective
    maison, 32 allée de la Perspective Draveil - centre - 32 allée de la Perspective - en ville - Cadastre : 1983 AC 360
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    , L'Entreprise, qui a lancé au début de 1912 un plan de 36 maisons à exécuter. Celle-ci appartient au type 111
    Murs :
    parpaing de béton
    Description :
    gros oeuvre en pierre reconstituée (système Bourcier) ; style néo-normand avec faux pans de bois appliqué à tous les pavillons situés le long de l'allée de la Perspective.
    Localisation :
    Draveil - centre - 32 allée de la Perspective - en ville - Cadastre : 1983 AC 360
    Titre courant :
    maison, 32 allée de la Perspective
    Illustration :
    Plan d'un pavillon du type 111 : élévations. (Société coopérative ""Paris-Jardins"" de Draveil Maison du type 111 : plan du rez-de-chaussée. (Société coopérative ""Paris-Jardins"" de Draveil
  • maison de villégiature, 7 quai des Tilleuls
    maison de villégiature, 7 quai des Tilleuls Vigneux-sur-Seine - le Lac - 7 quai des Tilleuls - en ville - Cadastre : 1983 AH 699
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Maison de villégiature édifiée dans le parc du Château-Frayé loti en 1899.
    Précision dénomination :
    maison de villégiature
    Description :
    Décor de céramique au-dessus des fenêtres : rinceaux, têtes masculine et féminines.
    Étages :
    étage de comble
    Titre courant :
    maison de villégiature, 7 quai des Tilleuls
    Illustration :
    Mascaron en céramique vernissée au-dessus de la fenêtre centrale du premier étage : tête de Bacchus
  • maison, 5 allée de la Terrasse
    maison, 5 allée de la Terrasse Draveil - centre - 5 allée de la Terrasse - en ville - Cadastre : 1983 AC 298
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Maison personnelle de Jean Walter, architecte en chef de Paris-Jardins.
    Description :
    Maison de style néo-normand au toit très pentu, dont le pignon est rythmé par de faux colombages.
    Étages :
    étage de comble
    Localisation :
    Draveil - centre - 5 allée de la Terrasse - en ville - Cadastre : 1983 AC 298
    Titre courant :
    maison, 5 allée de la Terrasse
    Illustration :
    Plan de la maison construite pour lui-même par l'architecte Jean Walter: façade principale et plan du rez-de-chaussée. (Société coopérative ""Paris-Jardins"" de Draveil, dossier 128 Vue de trois-quarts. La maison a perdu son porche d'entrée en menuiserie. IVR11_20069100248XE
  • maison de villégiature, 6 rue Maurice-Marion ; rue Alphonse-Daudet
    maison de villégiature, 6 rue Maurice-Marion ; rue Alphonse-Daudet Vigneux-sur-Seine - le Lac - 6 rue Maurice-Marion rue Alphonse-Daudet - en ville - Cadastre : 1983 AH 526
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Maison de villégiature construite dans le parc de Château-Frayé morcelé en 1899.
    Précision dénomination :
    maison de villégiature
    Description :
    Soubassement, rez-de-chaussée et 1er étage en meulière, partie supérieure polychrome avec un jeu de
    Étages :
    étage de soubassement
    Titre courant :
    maison de villégiature, 6 rue Maurice-Marion ; rue Alphonse-Daudet
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la maison située à proximité du Lac, à l'angle de deux rues. IVR11_20089100524XA
1 2 3 4 6 Suivant