Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 13 sur 13 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • immeuble Le Castel de l'Espérance, 46 rue Félix Faure
    immeuble Le Castel de l'Espérance, 46 rue Félix Faure Enghien-les-Bains - 46 rue Félix Faure - en ville - Cadastre : 1995 AD 79
    Historique :
    immeubles de rapport sur une parcelle dont l'architecte se dit le propriétaire, ce qui lui est contesté car retrait avec un jardinet en avant, un jardin organisé sur le plan de l'architecte en quatre parterres et Le Castel de l'Espérance a été construit en 1911 par l'architecte Henri Moreels constitué de deux ne figure pas comme tel sur la matrice. Il présente un premier projet où les immeubles font 19 mètres de haut, refusé en raison de sa non conformité avec le décret urbain n'autorisant qu'une hauteur totale de 14 mètres. Les deux immeubles sont construits sur une parcelle étroite : un premier immeuble en
    Description :
    L'élévation sur rue présente 'une composition symétrique organisée en deux travées latérales , ces deux travées sont reliées par un balcon-loggia qui repose sur des consoles de béton. Comme dans
    Titre courant :
    immeuble Le Castel de l'Espérance, 46 rue Félix Faure
    Appellations :
    Le Castel de l'Espérance
    Illustration :
    Elévation et coupe de l'immeuble donnant sur la rue Félix Faure (1911). (AM Enghien-les-Bains, 1T Elévation de la façade antérieure de l'immeuble donnant sur la cour intérieure (1911). (AM Enghien Vue de la façade antérieure de l'immeuble sur la rue Félix Faure IVR11_20089500365NUC4A Vue la porte d'entrée de l'immeuble donnant sur la rue Félix Faure IVR11_20089500367NUC4A Détail de la frise sur faïence ornant la porte d'entrée du premier immeuble. Motif floral Détail du décor entre deux baies, sur un plein de travée IVR11_20089500369NUC4A
  • tombeau de la famille Moreels-Buffet
    tombeau de la famille Moreels-Buffet Enghien-les-Bains - rue Louis Delamarre - en ville - Cadastre : 1995 AB non cadastré domaine public
    Historique :
    beaucoup construit dans la ville d'Enghien. Le premier personnage à la mémoire duquel est érigé ce monument
    Représentations :
    Le crucifix en bronze est situé dans la partie inférieure de la croix
    Description :
    cabochons de céramique. La croix, dans le même matériau que l'ensemble, est également ornée d'un décor de
  • maison de ville, 25 bis boulevard du Lac
    maison de ville, 25 bis boulevard du Lac Enghien-les-Bains - 25 bis boulevard du lac - en ville - Cadastre : 1995 AH 56
    Représentations :
    et le premier étage du corps de bâtiment principal.
    Description :
    Cette maison, plus largement ouverte côté jardin, présente sur la rue une façade dépourvue de baies pour l'aile gauche en rez de chaussée, où se situent deux chambres et composée pour le corps de cintrée pour le salon. L'étage plus abondamment orné est essentiellement ouvert de baies cintrées garde-corps, en métal, diffèrent de l'état initial : le couronnement de l'édifice était alors plus
    Illustration :
    Elévation sur rue, 1923. (AM Enghien-les-Bains, 1T 156) IVR11_20099500546NUC4A Elévation de la façade sur jardin, 1923. (AM Enghien-les-Bains, 1T 156) IVR11_20099500545NUC4A
  • maison, 43 rue de la Barre
    maison, 43 rue de la Barre Enghien-les-Bains - 43 rue de la Barre - en ville - Cadastre : 1995 AD 169
    Représentations :
    Choisy le roi ; présence de cabochons de céramique.
  • lotissement concerté du comte et de la comtesse de Chabannes
    lotissement concerté du comte et de la comtesse de Chabannes Enghien-les-Bains - 55 rue Félix Faure 47 rue de la Barre - en ville - Cadastre : 1995 AD 839, 840, 841, 171
    Historique :
    Lotissement concerté commandé par le comte et la comtesse de Chabannes en 1924 à l'architecte Henri
    Description :
    L'ensemble comporte deux immeubles de quatre étages sur les deux rues qui desservent la parcelle laniérée et quatre bâtiments intermédiaires de plan en U sur une courette. Les constructions sont en meulière, brique silico calcaire et brique rouge pour les jeux ornementaux basés sur la polychromie.
    Illustration :
    Coupe et élévation de l'un des immeubles sur rue, 1924. (AM Enghien-les-Bains, 1T 19
  • immeuble, 14 rue de Puisaye
    immeuble, 14 rue de Puisaye Enghien-les-Bains - 14 rue de Puisaye allée des Ecoles - en ville - Cadastre : 1995 AD 20
    Description :
    simplicité du bâtiment a utilisé plusieurs techniques de décor : large frise de béton, courant sur le rez de ponctuant le bas du premier étage figurant des coupes de fleurs très colorées et, sur le dernier étage, une
    Illustration :
    Détail de la frise en relief de béton à motifs floraux ornant le rez-de-chaussée
  • maison, 44 rue de la Barre
    maison, 44 rue de la Barre Enghien-les-Bains - 44 rue de la Barre - en ville - Cadastre : 1995 AD 234
    Historique :
    Selon la tradition orale, le commanditaire voulait que sa maison, placée dans l'axe de l'église, en superposent le porche d'entrée et la loggia-balcon en seraient l'expression.
  • immeuble, 9 rue Blanche
    immeuble, 9 rue Blanche Enghien-les-Bains - 9 rue Blanche - en ville - Cadastre : 1995 AB 315
    Description :
    matériaux, permettant ainsi des effets polychromes et décoratifs. Sur le fond clair de la brique silico production courante de l'architecte Moreels dans le soin qu'il apporte toujours à la mise en œuvre des bleu clair complètent le décor.
  • maisons jumelles, 6 -10 rue Saint Louis
    maisons jumelles, 6 -10 rue Saint Louis Enghien-les-Bains - 6, 8, 10 rue Saint Louis - en ville - Cadastre : 1995 AB 226, 560
    Historique :
    de gauche a été altéré par un ravalement ne respectant pas le parti initial, faussant ainsi la maisons en 1913-1914 sous le titre de Villas jumelles d'habitation particulière à Enghien, l'auteur briques : Notre confrère a voulu remettre à l'honneur le décor par le briquetage approprié : l'effet provient de l'entreprise de céramique architecturale de Choisy-le-Roi, Gilardoni et fils. L'architecte
    Description :
    balcon faisant une saillie triangulaire sur la façade. Le traitement du toit reprend des éléments grilles et le portail d'entrée qui ferment le jardin.
    Illustration :
    Détail de la plaque de faïence portant le nom de l'entrepreneur ""Nizard et fils Détail de la frise de mosaïque située dans le haut de la façade située en retrait, entre les deux
  • maison d'architecte, 6 rue Pasteur
    maison d'architecte, 6 rue Pasteur Enghien-les-Bains - 6 rue Pasteur - en ville - Cadastre : 1995 AD 33
    Historique :
    Maison construite en 1922 par l'architecte Henri Moreels pour lui même et sa famille sur une jardin faisait le lien entre les deux édifices.
    Description :
    est original autant dans le choix des matériaux, de leur mise en œuvre, des formes, des supports que garde-corps en bois affirmant ainsi pour cet édifice un caractère plus vernaculaire illustrant le courant cottage contemporain. La qualité de l'édifice réside également dans la distribution : dans le sous sol sont disposés non seulement le garage et l'atelier mais aussi, au centre, le vestibule d'entrée escaliers d'opéra appréciés par l'architecte, s'ouvre sur un hall distribuant salon, salle à manger et demi-hors-œuvre, apparaît sur la façade postérieure. A l'étage, conformément à la tradition bourgeoise , est disposée une salle de billard ouvrant sur la façade antérieure.
    Illustration :
    Elévation sur rue, 1922. (AM Enghien-les-Bains, 1T 194) IVR11_20099500538NUC4A
  • maison Villa Reggiaflores, 43 rue Félix Faure
    maison Villa Reggiaflores, 43 rue Félix Faure Enghien-les-Bains - 43 rue Félix Faure - en ville - Cadastre : 1995 AD 132
    Description :
    motif enduit faisant une sorte de fronton se détachant en demi cercle sur la meulière. Un soin particulier est donné aux formes des baies, cintrées à l'étage et géminées sur la droite. La porte, également cintrée, est surmontée d'une grande marquise en ferronnerie et verre. Le caractère arrondi de la marquise est complété par le mouvement de l'extrémité de la façade à droite, donnant un caractère élégant et
  • maison d'artisan, 157 avenue de la Division Leclerc
    maison d'artisan, 157 avenue de la Division Leclerc Enghien-les-Bains - 157 avenue de la Division Leclerc - en ville - Cadastre : 1995 AB 187
    Description :
    Cette maison, alignée sur rue, présente un rez de chaussée avec une boutique, une porte piétonne et une porte cochère qui devait donner accès aux ateliers de l'entreprise Hérouard. Le toit forme dans la cabochons de fleurs colorés. Le rez de chaussée possédait à l'origine une belle devanture ouvragée.
    Illustration :
    Elévation sur rue, plans des différents niveaux. (AM Enghien-les-Bains, Fonds des autorisations de
  • immeuble de M. Blenstein, 49 rue Félix Faure
    immeuble de M. Blenstein, 49 rue Félix Faure Enghien-les-Bains - 49 rue Félix Faure sentier des Lièvres - en ville - Cadastre : 1995 AD 148
    Historique :
    est présenté comme une œuvre illustrant les qualités de modernisme de son concepteur, le rattachant au : le commanditaire a voulu un immeuble de 19 mètres de haut, en contradiction avec les arrêtés
    Description :
    sont amorties par un petit balcon loggia dont le toit en auvent, de forme triangulaire est supporté par
    Illustration :
    Elévation de la façade sur rue en 1912. Premier état du projet respectant les arrêtés municipaux de 1910 et 1911 sur les gabarits en fonction des largeurs de rues : l'ensemble présente trois niveaux. (AM Elévation de la façade sur rue, deuxième projet : l'ensemble a quatre niveaux plus un étage de
1