Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 20 sur 22 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • distillerie Garnier
    distillerie Garnier Enghien-les-Bains - 16 rue de la Libération - en ville - Cadastre : 1995 AC 465
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    L'histoire de la distillerie des liqueurs Garnier débute à Noyon en 1859. Pour des raisons de stratégie commerciale l'entreprise décide de se rapprocher de la capitale et s'installe à Enghien les Bains en 1902 au 16 de la rue du Casino, actuelle rue de la Libération. Le bâtiment se composait des
    Description :
    charretière de l'entrée vers les ateliers. L'ensemble était couronné par des balustres de pierre masquant le toit et un fronton cintré central au dessus du panneau sur lequel figurait la raison sociale de
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Localisation :
    Enghien-les-Bains - 16 rue de la Libération - en ville - Cadastre : 1995 AC 465
    Annexe :
    activités. In BMO Enghien-les-Bains. 1977, n°39, p.39. (Centre de documentation du musée de l'Ile-de-France
    Illustration :
    . Affiche, 2e quart 20e siècle. (Musée de l'Ile-de-France) IVR11_20069500073NUCA Vue de la rue du Casino, actuelle rue de la Libération avec à gauche la façade de la distillerie Affiche publicitaire de l'Abricotine, production la plus célèbre de la distillerie d'Enghien
  • maison Castel Dora, 89 bis rue Général de Gaulle
    maison Castel Dora, 89 bis rue Général de Gaulle Enghien-les-Bains - 89 bis rue Général de Gaulle - en ville - Cadastre : 1995 AE 332
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    lac, sur l'actuelle rue du Général de Gaulle. Elle a été détruite lors de la mise en place de la ZAC
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Description :
    Cette maison de plan massé, se distingue par la présence d'une tour carrée située à l'angle de de même forme. Toute la conception de la façade sur le lac était orientée vers la vue : balcons
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Localisation :
    Enghien-les-Bains - 89 bis rue Général de Gaulle - en ville - Cadastre : 1995 AE 332
    Titre courant :
    maison Castel Dora, 89 bis rue Général de Gaulle
    Illustration :
    seconde position, figure le Castel Dora. Carte postale, 1er quart du 20e siècle. (Musée de l'Ile-de-France Vue d'ensemble de la maison prise lors de la campagne de pré-inventaire en 1985, aujourd'hui Vue d'un ensemble de maisons situées en bord de lac et donnant sur la jetée. Sur la droite, en Vue d'ensemble de la jetée depuis le lac avec la maison Castel Dora. Carte postale, premier quart
  • théâtre du Kursaal
    théâtre du Kursaal Enghien-les-Bains - 2 à 14 avenue de Ceinture - en ville - Cadastre : 1852 AC 286 : 1892 AC 286
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    petit établissement thermal alors dénommés les nouveaux thermes aujourd'h'ui détruit de même que la
    Description :
    des piles de métal. De plan oblong, il possédait à l'arrière de la scène la loge des artistes. Le mur de scène était orné d'un décor de stuc avec un fronton triangulaire encadré de part et d'autre par
    Localisation :
    Enghien-les-Bains - 2 à 14 avenue de Ceinture - en ville - Cadastre : 1852 AC 286 : 1892 AC 286
    Illustration :
    Vue intérieure de la salle de spectacle prise vers la scène vers 1903. Dessin. (AD Val d'Oise
  • maison dite Villa du lac, 45 ter avenue de Ceinture
    maison dite Villa du lac, 45 ter avenue de Ceinture Enghien-les-Bains - 45 ter avenue de Ceinture - en ville - Cadastre : 1995 AC 6
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Maison construite durant le premier quart du 20e siècle, doublée en 1928, du côté de l'avenue, par un nouveau corps de bâtiment de brique. En 1953, l'édifice est transformé pour devenir le foyer de personnes âgées Maurice-Altengurger. De nombreuses modifications ont notamment lieu dans les distributions pour s'adapter aux nouvelles exigences de son affectation. La municipalité actuelle entre 2000 et 2004 a engagé d'importantes restaurations de l'édifice et à cette occasion a découvert des éléments de décor tel le sol de marbre polychrome formant un damier dans l'une des pièces de l'étage, datant de la reconstruction de 1928 et des éléments peints. Aujourd'hui, propriété municipale, il accueille diverses associations et comporte des bureaux et pièces de conférences. Parmi les récents aménagements, figurent l'apport de boiseries dans un salon du rez de chaussée et la création d'un nouveau jardin régulier.
    Parties constituantes non étudiées :
    fabrique de jardin
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Description :
    avant corps, un couronnement du toit souligné par des balustres de pierre, une importante corniche. Ces art déco, le motif 18e de la guirlande, en écho sans doute au parti initial du premier édifice.
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Localisation :
    Enghien-les-Bains - 45 ter avenue de Ceinture - en ville - Cadastre : 1995 AC 6
    Titre courant :
    maison dite Villa du lac, 45 ter avenue de Ceinture
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la façade sur jardin donnant sur le lac. IVR11_20089500575NUC4A Vue de l'escalier au niveau du palier du premier étage au niveau du nouveau bâtiment construit en Détail de la porte, à main droite du vestibule d'entrée, située dans la partie agrandie en 1928 Boiseries actuellement déposées et réinstallées dans un salon, au rez-de-chaussée Boiseries, salon du rez-de-chaussée. Détail de la cheminée. IVR11_20089500615NUC4A Boiseries, salon du rez-de-chaussée. Détail de la cheminée. IVR11_20089500616NUC4A Boiseries, salon du rez-de-chaussée. Détail de la cheminée. Vue prise dans l'axe Détail du trumeau au-dessus du miroir, sur la cheminée du salon au rez-de-chaussée. Peinture sur toile, paysage de fantaisie figurant un lac avec au premier plan à gauche des ruines à l'antique, le Vue d'ensemble de l'un des vestiges du décor, sur toile, aujourd'hui dans le bureau du maire
  • lotissement concerté Villa Cresson
    lotissement concerté Villa Cresson Enghien-les-Bains - 12 boulevard Sadi Carnot - en ville - Cadastre : 1995 AD 461 à 469
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Une première maison, qui porte la date de 1898, est construite puis, au début du 20e siècle, un
    Représentations :
    Deux panneaux de terre cuite en bas relief ornent les travées de la maison sur rue, ornés pour l'un d'une coupe de fruits et pour l'autre d'un cartouche portant la date de l'édifice et l'inscription Anno.
    Description :
    lotissement constitué de huit villas mitoyennes dont six avec trois pièces et deux avec cinq. Cet ensemble est perpendiculaire à la rue et construit à l'arrière de la maison donnant sur le boulevard. Il s'ouvre sur des courettes à l'arrière, donnant sur le sentier de l'enfer, et par des jardinets à l'avant.
    Illustration :
    Détail de l'un des panneaux ornant la façade de la maison donnant sur le boulevard Détail d'un panneau ornant la façade de la maison donnant sur le boulevard. IVR11_20099500406NUC4A
  • maison, 15 rue Félix Faure
    maison, 15 rue Félix Faure Enghien-les-Bains - 15 rue Félix Faure - en ville - Cadastre : 1995 AD 109
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Représentations :
    Sur les allèges des baies de la façade pignon sont disposée des frises de carreaux de céramique ornés de fleurs et feuilles de nénuphars. Un cabochon orne le haut de la façade goutereau.
    Escaliers :
    escalier de distribution extérieur
    Description :
    Ce type de maison se caractérise par un plan en L avec tour carrée disposée à l'angle des deux corps de bâtiments, l'un présentant une façade pignon et l'autre une façade gouttereau. La tour élevée de l'édifice est en moellons de meulière soulignés de chaînages de brique aux angles et aux tout particulier est apporté à la façade pignon, avec une baie cintrée qui amorti le haut de la travée et la présence d'un décor de céramique. La polychromie générale est complétée par la disposition de briques vernissées vertes pour souligner le linteau des baies du rez de chaussée.
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Illustration :
    Détail d'une frise de céramique disposée au niveau de l'allège de la baie du troisième niveau
  • maison, 41 rue Félix Faure
    maison, 41 rue Félix Faure Enghien-les-Bains - 41 rue Félix Faure - en ville - Cadastre : 1995 AD 1091
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Escaliers :
    escalier de distribution extérieur
    Description :
    Maison de type façade pignon et goutereau au large toit débordant. Cet édifice est représentatif de pour souligner les parties hautes, les baies sont surmontées de linteaux métallique et le seul décor figuré est porté sur la frise de chardon au dessus de la baie du rez de chaussée et les deux cabochons de
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la maison depuis la rue. IVR11_20089500390NUC4A Détail de la frise de céramique ornant le dessus du linteau métallique de la baie du rez-de -chaussée. Motif végétal : fleurs de chardon. IVR11_20089500391NUC4A
  • maison, 35 rue Félix Faure
    maison, 35 rue Félix Faure Enghien-les-Bains - 35 rue Félix Faure - en ville - Cadastre : 1995 AD 129
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Escaliers :
    escalier de distribution extérieur
    Description :
    Maison de type façade pignon-gouttereau au large toit débordant. Le rez de chaussée surélevé est en : mélange de brique silico-calcaire blanche de brique rouge et de brique vernissée verte en accord avec les panneaux de céramique présentant des frises de dahlias.
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la façade. IVR11_20089500393NUC4A Détail du panneau de céramique sous l'allège de la fenêtre du second étage. Motif végétal : dahlias
  • établissement conventuel de la congrégation de l'Immaculée Conception du Buzançais dite La villa sainte Marie
    établissement conventuel de la congrégation de l'Immaculée Conception du Buzançais dite La villa sainte Marie Enghien-les-Bains - 8 boulevard Hippolyte Pinaud - en ville - Cadastre : 1995 AD 997
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Genre :
    de congrégationistes
    Historique :
    C'est dans une maison de villégiature de la deuxième moitié du 19e siècle que s'installe la congrégation de l'Immaculée conception du Buzançais de 1902 à 1922. Cette institution catholique religieuse l'enseignement. Par la suite, l'institution d'Enghien devient une maison de retraite et aujourd'hui désaffectée elle est propriété de la commune. Parmi les aménagements et agrandissements de la demeure figure la chapelle construite au début du 20e siècle, perpendiculairement à la façade postérieure de l'édifice. De plan rectangulaire, elle est accompagnée à l'arrière d'une sacristie. Elle est éclairée de 14 baies ornées de verrières à personnages. Le bâtiment a été dénaturé par plusieurs agrandissements de part et d'autre et à l'arrière de la chapelle, au cours du 20e siècle, ainsi que par l'adjonction d'une travée sur la gauche de la façade d'entrée.
    Parties constituantes non étudiées :
    fabrique de jardin
    Représentations :
    La porte d'entrée est dans un style néogothique : en anse de panier elle est encadrée par deux
    Escaliers :
    escalier de distribution extérieur
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    La chapelle est de plan allongé, accompagnée à l'arrière d'une sacristie. Couverte en fausse voûte d'ogive, elle est éclairée par 14 baies ornées de verrières à personnages. La chapelle ouvre au rez de chaussée sur le vestibule de l'institution par une grande porte et au niveau du premier étage sur une
    Étages :
    étage de comble
    Titre courant :
    établissement conventuel de la congrégation de l'Immaculée Conception du Buzançais dite La villa
    Appellations :
    de la congrégation de l'Immaculée conception du Buzançais
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la façade principale. IVR11_20099500055NUC4A Vue arrière du bâtiment avec successivement le bâtiment de la sacristie, la chapelle et le corps de Vue d'ensemble de la chapelle vers le choeur. Se détachent sur le mur les inscriptions suivantes Vue d'ensemble de la chapelle vers la tribune. IVR11_20099500058NUC4A Vue d'ensemble du pavement de la chapelle. IVR11_20099500059NUC4A Vue d'ensemble de la statue de la Vierge, située dans la niche axiale du choeur de la chapelle Vue d'ensemble des communs de bois, situés au fond du jardin. IVR11_20099500066NUC4A Edicule dans le jardin abritant une statue de la Vierge. IVR11_20099500067NUC4A Détail de la statue de la Vierge abritée dans un édicule entouré de végétaux
  • maison de monsieur Fauveau n°1, 5 rue Félix Faure
    maison de monsieur Fauveau n°1, 5 rue Félix Faure Enghien-les-Bains - 5 rue Félix Faure - en ville - Cadastre : 1995 AD 104
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Maison construite vers 1900 pour l'usage personnel de monsieur Fauveau, commerçant, propriétaire de plusieurs édifices dans la ville, dont la maison voisine au n°3 de la même rue et boulevard Sadi Carnot.
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Escaliers :
    escalier de distribution extérieur
    Description :
    organisée autour de la travée centrale (perron, porte surmontée d'une marquise et d'une fenêtre) avec deux ouvertures en oculus à l'étage et deux grandes baies au rez de chaussée. Celle de gauche est agrémentée d'un bow-window. La brique est utilisée pour souligner les parties structurantes de l'édifice tel les angles, les encadrements de baies. Cette maison présente l'intérêt d'offrir un véritable catalogue des pour toutes les pièces du rez de chaussée : panneau de céramique dans le porche d'entrée, décor vitré
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Titre courant :
    maison de monsieur Fauveau n°1, 5 rue Félix Faure
    Appellations :
    de monsieur Fauveau
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la façade antérieure. IVR11_20099500475NUC4A
  • maison de monsieur Ganeval, 78 boulevard Cotte
    maison de monsieur Ganeval, 78 boulevard Cotte Enghien-les-Bains - 78 boulevard Cotte - en ville - Cadastre : 1995 AD 276
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    sont constituées de deux panneaux de terre cuite blanche non émaillée provenant de la fabrique de céramique Alfred Brault fils à Choisy-le-Roi. Ornés d'un motif losangé entouré de végétal, ces panneaux figurent dans l'un des catalogues de l'entreprise (conservé au musée des Arts décoratifs de Paris) au n ° 1574 de la planche B. Les plans et élévations de l'édifice sont conservés aux archives municipales , autorisation de permis de construire, 1T53.
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Représentations :
    Les deux frontons ornés de sgraffitte, ont un motif identique : un vase central accosté de deux grotesques au corps d'acanthe et à la tête de griffon. Feuilles de platane.
    Escaliers :
    escalier tournant à retours avec jour escalier de distribution extérieur
    Description :
    Maison à deux travées qui présente une grande variété dans les techniques de décor mises en oeuvre malgré la simplicité générale de l'édifice. Au rez de chaussée les baies au linteau métallique sont ornées d'un fronton cintré portant un décor de sgraffite, des briques vernissées vertes rehaussent l'encadrement des ouvertures et, soulignant le haut de la maison, une frise de feuilles de platane sépare le second étage des combles. La polychromie est également donnée par l'alternance de briques rouges et de
    Étages :
    étage de comble
    Titre courant :
    maison de monsieur Ganeval, 78 boulevard Cotte
    Illustration :
    Détail de la travée latérale droite au premier étage : au dessus de la marquise des baies géminées sont ornées au niveau de l'allège de deux panneaux de terre cuite blanche. IVR11_20089500244NUC4A Détail de l'une des travées avec le garde corps au premier niveau et le fronton de sgraffite au rez -de-chaussée. IVR11_20089500241NUC4A Détail du décor de sgraffite ornant le fronton au-dessus de la baie du rez-de-chaussée Détail de la frise située entre le premier étage et le niveau de comble. Motif végétal : feuilles de marronniers. IVR11_20089500245NUC4A Détail des pleins de travée situés sous la baie du premier étage : décor sculpté sur deux panneaux ornés d'écussons triangulaires et de motifs feuillagés dus à l'entreprise de céramique Alfred Brault
  • maison, 27 avenue de Ceinture
    maison, 27 avenue de Ceinture Enghien-les-Bains - 27 avenue de Ceinture - en ville - Cadastre : 1995 AC 21
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Murs :
    pan de bois
    Description :
    Cette maison de style régionaliste néo normand présente l'originalité d'une ordonnance symétrique (un corps de bâtiment central encadré de deux façades pignon formant un léger ressaut). Dans les parties hautes les fermes apparentes et le toit débordant sont bien les traits habituels de ce type
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Localisation :
    Enghien-les-Bains - 27 avenue de Ceinture - en ville - Cadastre : 1995 AC 21
    Titre courant :
    maison, 27 avenue de Ceinture
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la façade sur l'avenue. IVR11_20089500551NUC4A
  • tombeau de la famille Napolitano
    tombeau de la famille Napolitano Enghien-les-Bains - rue Louis Delamarre - en ville - Cadastre : 1995 AB non cadastré domaine public
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Représentations :
    Sur un médaillon de bronze est représenté le défunt, de face, en buste. Colonnes avec châpiteaux
    Description :
    Tombeau constitué d'un sarcophage en pierre artificielle recouvert d'une dalle de marbre rouge et adossé à une stèle encadrée par deux colonnes de marbre rouge au fût galbé, supportant un fronton formant ressaut et auvent pour protéger le médaillon de bronze sculpté.
    Titre courant :
    tombeau de la famille Napolitano
    Illustration :
    Détail du médaillon de bronze : portrait en buste de monsieur Napolitano (1841-1907
  • chapelle funéraire de la famille G. Vitry
    chapelle funéraire de la famille G. Vitry Enghien-les-Bains - rue Louis Delamarre - en ville - Cadastre : 1995 AB non cadastré domaine public
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Description :
    Chapelle dont la façade antérieure est cantonnée de deux pilastres cannelés doriques surmontés par une forte modénature et amorti par une croix. La porte est en ferronnerie, figurant un motif de croix dans la partie supérieure ajourée et vitrée. La verrière du fond de la chapelle est traitée selon une technique de verre peint et non de mise en plomb. Seule la partie centrale du panneau présente du plomb, mais c'est visiblement un plomb de casse.
    Titre courant :
    chapelle funéraire de la famille G. Vitry
    Illustration :
    Vue de la verrière située au fond de la chapelle funéraire : vue d'une tombe dans un cimetière aux
  • maison, 65 boulevard Cotte
    maison, 65 boulevard Cotte Enghien-les-Bains - 65 boulevard Cotte - en ville - Cadastre : 1995 AD 372
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Selon les dossiers de pré-inventaire établis en 1986, la tradition voudrait que la maison ait été construite en 1914 pour monsieur Maginot. Les décors de mosaïque qui ornent la façade antérieure et celle sur la rue André Maginot proviennent de l'entreprise Gentil et Bourdet de Boulogne-Billancourt (Hauts de Seine). L'auvent disposé au dessus de la porte d'entrée est un ajout tardif, postérieur aux années 1980.
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Description :
    La maison, de plan massé, présente une façade antérieure marquée par plusieurs décrochements, le tout couvert par un toit débordant. L'une des pièces du rez de chaussée présente une avancée arrondie en demi hors œuvre qui rompt la verticalité de la façade accentuée par les panneaux enduits encadrés de brique sur toute la hauteur de l'édifice. Les baies, rectangulaires et surmontées de linteaux métalliques, sont ornées pour plusieurs d'entre elles, et sur les différentes façades, de frontons cintrés au décor de mosaïque. Sur la façade donnant sur la rue Maginot, à l'étage, une fausse baie fait l'objet d'un décor plus important avec des guirlandes de fleurs.
    Étages :
    étage de comble
    Illustration :
    Vue d'ensemble de l'édifice depuis le boulevard Cotte. IVR11_20089500446NUC4A Détail de l'un des frontons cintrés ornant le haut des baies : décor de mosaïque, production de l'entreprise Gentil et Bourdet, caractérisée par la présence de pastilles de céramique blanche et des motifs de
  • maison de villégiature puis maison dite Villemessant puis Kursaal, 2 à 14 avenue de Ceinture
    maison de villégiature puis maison dite Villemessant puis Kursaal, 2 à 14 avenue de Ceinture Enghien-les-Bains - 2 à 14 avenue de Ceinture - en ville - Cadastre : 1852 AC 286 : 1892 AC 286
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    commanditaire est le colonel Bro, qui vient d'investir dans la construction de l'hôtel des Quatre pavillons sur la parcelle voisine. Cette maison de maître comportait un grand salon, une salle de billard, une salle à manger, une salle de bains, une cuisine, sept chambres de maître et un logement pour dix pour huit chevaux, une remise pour trois voitures et un logement de gardien. Les bâtiments abritant ces services étaient disposés symétriquement, à l'arrière de l'édifice, et fermaient une cour par deux pans arrondis formant une sorte d'exèdre. Cette disposition est visible sur les premiers plans de la station thermale. La maison est transformée ou reconstruite pour devenir la maison de villégiature du journaliste Hippolyte Auguste Jean de Villemessant durant la seconde moitié du 19e siècle. En 1902, la villa est acquise dénommés les nouveaux thermes aujourdh'ui détruit de même que la maison. Bressoux installe également dans
    Précision dénomination :
    maison de villégiature
    Représentations :
    Le pignon du second édfice est orné de bois découpés particulièrement travaillés. Des épis de
    Escaliers :
    escalier droit escalier de distribution extérieur
    Description :
    La première maison construite, de style néoclassique, présentait un corps de bâtiment oblong encadré de deux autres de même forme, disposés en retrait du premier. L'ensemble des façades présentait droit conduisait à une large terrasse sur laquelle ouvrait la loggia d'entrée cintrée, encadrée de deux grandes niches abritant des sculptures. L'avant corps de l'entrée était surmonté d'une terrasse donnant aux pièces de l'étage la vue sur le paysage lacustre, encore sauvage dans les années 1820. Le second édifice, construit ultérieurement et dont le plan carré semble englober la totalité de l'édifice précédent , abondamment orné de bois découpés. Ce corps central est accosté de deux ailes plus basses. La façade arrière , plus sobre, est composée d'un avant corps central en léger ressaut et de deux ailes latérales.
    Localisation :
    Enghien-les-Bains - 2 à 14 avenue de Ceinture - en ville - Cadastre : 1852 AC 286 : 1892 AC 286
    Titre courant :
    maison de villégiature puis maison dite Villemessant puis Kursaal, 2 à 14 avenue de Ceinture
    Illustration :
    Vue et plan d'une ""jolie maison à vendre ou à louer"" voisine de l'établissement des Quatre Plan général de la parcelle avec les nouveaux aménagements exécutés par Bressoux dès 1902 pour le kursaal et l'établissement thermal. (AM Enghien-les-Bains, 1T 29, autorisations de permis de construire Vue d'ensemble de la façade sur jardin de la maison encore propriété de Villemessant à la fin du Vue d'ensemble de la façade antérieure de la villa Villemessant depuis les jardins du casino, vers Vue de la façade antérieure de l'édifice devenue Kursaal. Carte postale, vers 1903. (AD Val d'Oise Vue de la façade donnant sur le lac. Carte postale premier quart 20e siècle. (AD Val d'Oise Vue d'ensemble de la façade. Carte postale, premier quart 20e siècle. (AD Val d'Oise
  • immeuble, 46 rue Félix Faure
    immeuble, 46 rue Félix Faure Enghien-les-Bains - 13 rue Péligot - en ville - Cadastre : 1995 AB 149
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Ce grand immeuble, qui occupait à l'origine deux numéros de la rue Péligot, les 11bis et 13 , illustre l'importance de l'urbanisation du quartier de la gare d'Enghien durant le premier quart du 20e siècle, la rue étant créée autour de 1905.
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Description :
    corniche de brique surmontée de balustres également de brique reprenant un motif de claustra et masquant le des arbalétriers de bois, couvrant un grand balcon. Le décor et la mise en œuvre des matériaux y sont particulièrement soignés : carreaux de céramique en revêtement au troisième étage, formant un dessin en damier gris et blanc, frise de carreaux vert et blanc, motif de guirlandes et de chute en céramique bleue sur le second étage, damier de plus petit module, bleu et blanc au dessus des linteaux métalliques. Le soin apporté au décor du porche d'entrée est à l'image de celui de l'élévation : sol de mosaïque avec motif de postes (formant un dessin de vagues), murs couverts d'un revêtement original constitué de carreaux de parement en briquetage, reprenant le calepinage de la brique. Le tout est en grès émaillé dont l'aspect l'architecte. Enfin, également révélateur du goût du détail qui caractérise l'édifice, le numéro de rue est
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Illustration :
    Vue d'ensemble de l'immeuble depuis la rue IVR11_20089500516NUC4A Vue du porche de l'entrée au 11 bis IVR11_20089500517NUC4A Détail de la plaque de numérotation en mosaïque. IVR11_20089500518NUC4A
  • immeuble, 6, 8 rue Péligot
    immeuble, 6, 8 rue Péligot Enghien-les-Bains - 6, 8 rue Péligot - en ville - Cadastre : 1995 AB 205, 204
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Cet ensemble de deux immeubles de la rue Péligot illustre l'importance de l'urbanisation du quartier de la gare d'Enghien durant le premier quart du 20e siècle, la rue étant créée autour de 1905. Ils
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Murs :
    pan de bois
    Description :
    Les deux immeubles sont élevés en moellons de pierre, ce qui est peu fréquent dans le corpus d'immeubles de la ville d'Enghien, avec des éléments en briques rouge pour le rez de chaussée et le dernier niveau, les encadrements des travées latérales du numéro 8 et le bow window de la travée centrale au n° 6 au toit débordant. La polychromie de l'ensemble est rehaussée par des briques vernissées vertes et le décor est complété par des garde-corps ornés de fleurs, de branches de laurier et de mufles de lion.
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Illustration :
    Vue de l'entrée au numéro 8 IVR11_20089500525NUC4A Détail de l'une des plaques de métal ornant l'entrée au numéro 8. IVR11_20089500524NUC4A Détail de l'un des balcons de l'immeuble au n° 8 de la rue Péligot IVR11_20089500523NUC4A
  • immeuble Les Hirondelles, 25, 27 rue de la Barre
    immeuble Les Hirondelles, 25, 27 rue de la Barre Enghien-les-Bains - 25, 27 rue de la Barre - en ville - Cadastre : 1995 AD 393, 397
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Description :
    de l'immeuble : une succession de cinq carreaux de faïence losangés. L'ensemble est élevé en meulière
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Localisation :
    Enghien-les-Bains - 25, 27 rue de la Barre - en ville - Cadastre : 1995 AD 393, 397
    Titre courant :
    immeuble Les Hirondelles, 25, 27 rue de la Barre
    Illustration :
    Vue en perspective de l'immeuble depuis la rue IVR11_20089500270NUC4A
  • maison de monsieur Fauveau n°2,  3 rue Félix Faure
    maison de monsieur Fauveau n°2, 3 rue Félix Faure Enghien-les-Bains - 3 rue Félix Faure - en ville - Cadastre : 1995 AD 103
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Maison construite durant les premières années du 20e siècle pour monsieur Fauveau, propriétaire de plusieurs édifices dans la ville, dont la maison voisine au n°5 de la même rue.
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Représentations :
    Décors de sgraffitte.
    Description :
    . La brique est utilisée pour souligner les parties structurantes de l'édifice tels les angles, les encadrements de baies et la frise de sgraffitte qui souligne l'ensemble de la façade. Au dessus des linteaux métalliques, des frontons cintrés couronnent les baies, ornés d'un décor de sgraffite, en très mauvais état de
    Étages :
    étage de comble
    Titre courant :
    maison de monsieur Fauveau n°2, 3 rue Félix Faure
    Appellations :
    de monsieur Fauveau
    Illustration :
    Plans et élévation de la maison construite pour M. Fauveau vers le début du siècle. (AM Enghien-les