Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 5 sur 5 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • stalles
    stalles Meaux -
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Inscriptions & marques :
    inscription sur l'oeuvre Inscription gravée sur une miséricorde (coté sud, stalles basses, la 7e en partant de l'ouest
    Représentations :
    Les têtes d'ange des miséricordes sont de deux types : l'un, plus simple, est aussi le plus fréquent. Le lambris au-dessus des stalles est orné de panneaux moulurés encadrés de légers décors de
    Description :
    Les stalles occupent les trois premières travées du choeur (moins le passage permettant de au sud, compte 19 places. Dans la rangée basse, le côté sud présente 17 places et le côté nord, qui dignitaire, vers le sanctuaire. Au total, on a donc 71 stalles. Chaque stalle a deux accotoirs ornés d'un
    Emplacement dans l'édifice :
    dans le choeur
    Dimension :
    : h = 430, l = 1300 environ. Dimensions des tuyaux de l'orgue de choeur visibles dans le lambris : h
    Annexe :
    Documentation ALLOU (Auguste), Notice historique et descriptive sur la cathédrale de Meaux, Meaux
    Illustration :
    Vue d'ensemble des stalles bordant le côté nord du choeur. IVR11_20087700214NUC4A Vue rapprochée des stalles bordant le côté nord du choeur, avec l'orgue de choeur Détail de la jouée nord-ouest (vue depuis le choeur). IVR11_20087700221NUC4A Les stalles bordant le côté nord du choeur, avec l'orgue de choeur, vues depuis le sud-ouest
  • dalle funéraire de Jean Phelipeaux
    dalle funéraire de Jean Phelipeaux Meaux -
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Inscriptions & marques :
    épitaphe sur l'oeuvre latin
    Historique :
    cathédrale, est mort en 1708. Sa dalle funéraire est toujours en place dans la cathédrale, dans le bas-côté
    Référence documentaire :
    p. 25 Notice historique et descriptive sur la cathédrale de Meaux, 1839 ALLOU, Auguste. Notice historique et descriptive sur la cathédrale de Meaux. Meaux : A. Dubois, 1839.
    Représentations :
    L'iconographie de la dalle se réduit aux motifs funéraires gravés dans le bas : autour d'un crâne
    Emplacement dans l'édifice :
    dans le collatéral sud de la nef
  • église paroissiale Saint-Nicolas
    église paroissiale Saint-Nicolas Meaux - 11 rue du Faubourg Saint-Nicolas - - Cadastre : BC 657
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Historique :
    , installés à Meaux depuis le XIIIe siècle. Selon la tradition historique perpétuée par le couvent lui-même , les Franciscains auraient installé, en 1248, leur établissement au faubourg Saint-Nicolas sur un , le rouleau des morts de Guillaume des Barres porte mention des Cordeliers de Meaux dès 1234, ce qui l’église (1706) que le dortoir (1708) . Cette campagne s’accompagna d’un renouvellement du mobilier : le , sont vraisemblablement les vestiges de ce décor de style Louis XIV (voir dossier IM77000237). Le comme écurie et comme entrepôt. En 1837, le bâtiment est cédé à la fabrique de la paroisse. D'importants néo-gothique à deux niveaux (crypte et chapelle haute), commandée en 1849 par le curé de la paroisse
    Description :
    originellement à pans coupés, sur laquelle a été greffée une chapelle hémicirculaire à deux niveaux (crypte et . La nef et le choeur, dont la limite n'est marquée que par un emmarchement, occupent le reste du côté sud par une baie ogivale, sans remplage. Le côté nord, lui, est aveugle (sauf une petite baie peintures murales en partie recouvertes aujourd'hui d'un badigeon blanc. C'est le seul vestige des peintures
    Texte libre :
    l'église paroissiale qui dessert le quartier. Cette église, séparée de la rue par un petit jardin, était à Révolution, le service paroissial était assuré dans une autre église du faubourg, dédiée à saint Céline et à remplacement l'ancienne chapelle des Cordeliers, qui prit alors le nom d'église Saint-Nicolas.
    Illustration :
    Vue intérieure de l'église Saint-Nicolas vers 1900. (AD Seine-et-Marne. 2 Fi 17320 Vue d'ensemble, depuis le sud. IVR11_20087700001VA Vue extérieure, depuis le sud-est. IVR11_20087700003VA Le chevet de l'église, vu depuis la cour du collège Henri IV. IVR11_20147700254NUC4A Vue intérieure, depuis le nord-est. IVR11_20087700033NUC4A La partie orientale de l'église : vue intérieure, depuis le sud. L'escalier mène à la chapelle La partie orientale de l'église : vue intérieure, depuis le nord. L'escalier mène à la chapelle Le mur occidental de la chapelle axiale. Vue prise depuis l'est. IVR11_20087700095NUC4A La crypte : vue intérieure, depuis le sud. IVR11_20087700101NUC4A
  • tableau : Saint François
    tableau : Saint François Meaux -
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Historique :
    Ce tableau, d'après sa forme et ses dimensions, faisait probablement paire avec le "Saint Roch " conservé dans la même église pour former deux volets de retable. Le "Saint Roch" étant daté et signé, on peut attribuer la même date et le même auteur au "Saint François".
    Référence documentaire :
    notice 50, p. 138-139. Trésors sacrés, trésors cachés. Patrimoine des églises de Seine-et-Marne églises de Seine-et-Marne, catalogue d'exposition, Paris, musée du Luxembourg, 1988.
    Description :
    Huile sur toile dans un cadre en bois doré, rectangulaire vertical, hémicirculaire au sommet.
  • tableau : Saint Roch et l'ange
    tableau : Saint Roch et l'ange Meaux -
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Historique :
    Ce tableau, signé de Guy Louis Vernansal, faisait probablement paire avec le "Saint François
    Référence documentaire :
    notice 50, p. 138-139. Trésors sacrés, trésors cachés. Patrimoine des églises de Seine-et-Marne églises de Seine-et-Marne, catalogue d'exposition, Paris, musée du Luxembourg, 1988.
    Description :
    Huile sur toile dans un cadre en bois doré, rectangulaire vertical, hémicirculaire au sommet.
1