Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 4 sur 4 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • chapiteaux de la crypte
    chapiteaux de la crypte Meaux -
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Historique :
    sont toujours demeurés en place sur leur colonne : les deux autres ont été découverts dans le remblai
    Représentations :
    d'une tige centrale ; son tailloir porte un décor de triangles emboîtés (même type de motifs sur le lisses ; son tailloir présente un listel et trois cavets (même type de modénature sur le taoilloir du 2e chapiteau nord). Les trois autres chapiteaux sont de type corinthien. Sur l'un d'eux (2e chapiteau nord
    Annexe :
    (plus précisément, p. 63-75). - LE BLONDEL (Ch.), « Note sur le caveau des évêques de Meaux », Semaine la Gaule : la Seine-et-Marne, tome II, Paris, 2008, p. 788-789. - MECQUENEM de (Claude), "La crypte
  • château
    château Melun - Cadastre : 1985 AV 4-6, 14
    Historique :
    Une résidence royale a pu exister sur l'île dès le haut Moyen Age. On en trouve des mentions
    Illustration :
    royal de Melun figuré sur un sceau du XVe siècle / E. Grésy, dans Recueil de la Société de -Marne. 968 F 92) IVR11_20077700118NUC4A Plan du château en 1734. (AN, Cartes et plans. NIII Seine-et-Marne 176) IVR11_20067700541XA Le château de la Reine Blanche, en 1829. Mine de plomb sur papier. (Musée municipal de Melun. inv La cour intérieure, en 1829. Crayon noir, fusain et estompe sur papier vert. (Musée municipal de Le château de la Reine Blanche, en 1830. Fusain et estompe sur papier. (Musée municipal de Melun L'arrivée du bateau à vapeur, 1831. Fusain, crayon noir et estompe sur papier. (Musée municipal de
  • cathédrale Saint-Etienne
    cathédrale Saint-Etienne Meaux - place Charles-de-Gaulle rue Saint-Etienne - - Cadastre : 2000 BT 67
    Copyrights :
    (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Historique :
    chantier. Le choeur fut donc reconstruit sur lui-même par Gauthier de Varinfroy, dans le style rayonnant plus lumineux. Dans le dernier quart du 13e siècle, les travaux se poursuivirent sur le transept avec Rose fonda la chapelle du Saint-Sacrement sur le côté sud de la nef, où figure toujours sa dalle
    Illustration :
    reproduite sur le cliché 80770086Z. Gravure. (BNF. Département des estampes, TopoVa Seine-et-Marne, H 156265 Vue de la cathédrale de Meaux, Département de Seine-et-Marne" : gravure de Beaugean d'après un dessin de Bence. Gravure. (BNF. Département des estampes, TopoVa Seine-et-Marne, H 156232 -Marne, H 156229) IVR11_19807700052Z Procession sortant de la cathédrale de Meaux", huile sur toile, anonyme, vers 1836 (Meaux, musée La rive droite de la Marne, au 19e siècle(1837). Dessin exécuté à Melun, août 1837. (BNF . Département des estampes, TopoVa Seine-et-Marne, H 156226) IVR11_19807700049Z Plan du choeur et du chevet avec indication des travaux, par Danjoy (13 juin 1850). Encre sur -Marne, H 156220) IVR11_19807700043Z estampes, TopoVa Seine-et-Marne, H 156222) IVR11_19807700045Z
  • prieuré Saint-Sauveur
    prieuré Saint-Sauveur Melun - rue Saint-Sauveur rue du Château - en ville - Cadastre : 1985 AV 23 à 26, 28, 271 et 272
    Historique :
    l'impulsion de Jean Féron, qui remet en honneur la vie conventuelle. Les dates 1535 (sur un chapiteau du cloître), 1534 (en remploi dans le mur sud de la salle capitulaire) et 1549 (sur un linteau dessiné par servir de chapelle, dénommée chapelle des coches : les offices, réglés sur l'horaire des coches d'eau années 1960-1970. Un ensemble de six colonnettes est conservé sur place, tandis que des éléments
    Précisions sur la protection :
    Sont inscrits depuis 1946 l'ancienne église, les arcades (donnant alors sur le bureau et le dépôt du commissaire-priseur) , le fenestrage, la porte et le pignon sur la rue Saint-Sauveur, l'arcade
    Illustration :
    prieuré Saint-Sauveur. Huile sur toile. (Musée municipal de Melun. inv. 80) IVR11_20057700615NUCA Plan du prieuré par Chayé, 1768. (AD Seine-et-Marne. 88 E 145) IVR11_20067700412X La chapelle des Coches, rue du Château, en 1834. Mine de plomb, fusain et estompe sur papier Vue du cloître avant la destruction du logis prioral. Fusain, estompe et mine de plomb sur papier La crypte : élévation est de la salle sud. Sur la droite, l'accès au puits. IVR11_20037700757X Premier niveau de cave au 5, rue du Château : à droite, l'escalier donnant sur le square Jacqueline
1