Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Portail occidental
    Portail occidental Mantes-la-Jolie - Gassicourt - place Sainte-Anne - en ville - Cadastre : 2014 AX 236
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Le portail occidental est la partie la plus ancienne de l'édifice. Il date du début du XIIe siècle . Il a été fortement restauré après les bombardements de 1944.
    Référence documentaire :
    Gassicourt". In: Île-de-France Romane PRACHE, Anne." Gassicourt". In: Île-de-France Romane "Sainte-Anne de Gassicourt (Yvelines). Du prieuré clunisien à l'église paroissiale" LANGLOIS , Marc. "Sainte-Anne de Gassicourt (Yvelines). Du prieuré clunisien à l'église paroissiale". In : Centre "Sainte-Anne de Gassicourt". In : Mantes médiévale. La collégiale au coeur de la ville. LANGLOIS , Marc. "Sainte-Anne de Gassicourt". In : Mantes médiévale. La collégiale au coeur de la ville. Somogy Recueil des Chartes de l'abbaye de Cluny BRUEL, Alexandre. Recueil des Chartes de l'abbaye de . Collection Zodiaque. Abbaye de la Pierre qui Vire, 1983. p.227 et 247.
    Représentations :
    Quatre petits personnages se trouvant autour de la baie circulaire pourraient évoquer la roue de la
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    , bien que restauré, est caractéristique de l'esthétique romane avec utilisation abondante de motifs géométriques : carrés avec étoiles du tympan, bâtons brisés de la tablette des tailloirs, deux rangs de trous circulaires. Au dessus du portail une fenêtre circulaire de belle taille est ornée de deux tores puis d'un d'un bandeau à feuillages. Quatre petits personnages sculptés seraient une évocation de la roue de
    Illustration :
    Vue d'ensemble de l'église. Carte postale (Région Île de France. Fonds CREDOP). IVR11_20157800066X Vue d'ensemble de la façade occidentale. IVR11_20177800722NUC4A La rose occidentale et les vestiges de la roue de Fortune. IVR11_20177800724NUC4A
  • Eglise paroissiale Sainte-Anne
    Eglise paroissiale Sainte-Anne Mantes-la-Jolie - Gassicourt - place Sainte-Anne - en ville - Cadastre : 2014 AX 236
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    La plus ancienne mention de l'église date des environs de 1074. En effet dans une charte de donation de l'église Notre-Dame de Mantes à Cluny faite par le comte Simon, il est fait mention d'un revenu supplémentaire accordé par Raoul, vicomte de Mantes : l'église de Gassicourt (Vuascicurte) avec la dîme du vin et dont un plan de l’époque moderne est conservé aux Archives Nationales. L'étude architecturale permet de retrouver différentes étapes de construction : l'église a été construite au début du XIIe siècle. le voûté. la campagne de restauration qui fait suite aux bombardements de 1944 a supprimé les voûtes de la
    Référence documentaire :
    Gassicourt". In: Île-de-France Romane PRACHE, Anne." Gassicourt". In: Île-de-France Romane "Sainte-Anne de Gassicourt (Yvelines). Du prieuré clunisien à l'église paroissiale" LANGLOIS , Marc. "Sainte-Anne de Gassicourt (Yvelines). Du prieuré clunisien à l'église paroissiale". In : Centre "Sainte-Anne de Gassicourt". In : Mantes médiévale. La collégiale au coeur de la ville. LANGLOIS , Marc. "Sainte-Anne de Gassicourt". In : Mantes médiévale. La collégiale au coeur de la ville. Somogy Recueil des Chartes de l'abbaye de Cluny BRUEL, Alexandre. Recueil des Chartes de l'abbaye de . Collection Zodiaque. Abbaye de la Pierre qui Vire, 1983. p.227 et 247.
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    occidentale est le reflet de la structure intérieure nef et deux bas-côtés. Elle comporte un portail qui la croisée du transept. A l'intérieur, la nef de cinq travées est élevée de deux niveaux : les arcades en plein cintre du rez-de-chaussée retombant sur des chapiteaux trapus et les fenêtres hautes en plein cintre elles aussi. La charpente de la nef a été rétablie dans les années 1960 et les voûtes flamboyantes supprimées. La croisée du transept est voûtée d'ogives de même que le chœur au chevet plat. Le bras sud est orné de deux grandes verrières, une vers l'est et une au sud, tandis que le bras nord n'en comporte qu'une, vers l'est. La sacristie qui se trouve sur le flanc nord est un vestige du prieuré, de mentionnée dans le plan de la fin du XVIIIe siècle : "jardin où était cy-devant un cloistre qui en faisait le
    Illustration :
    Vue d'ensemble de l'église. Carte postale (Région Île de France. Fonds CREDOP). IVR11_20157800066X Plan masse de l'église et des bâtiments qui environnaient sa façade ouest en 1873. AM Mantes-la Plan masse de l'église et des bâtiments qui environnaient sa façade nord en 1873. AM Mantes-la Plan masse de l'église et des bâtiments qui environnaient sa façade nord en 1873. AM Mantes-la Plan masse de l'église et des bâtiments qui environnaient sa façade nord en 1873. AM Mantes-la Vue d'ensemble de l'église. IVR11_20177800895NUC4A Vue de la façade occidentale. IVR11_20177800721NUC4A Vue de la façade méridionale. IVR11_20177800725NUC4A Vue d'ensemble de l'intérieur prise en direction du choeur. La charpente couvrant la nef est une Vue de la nef depuis le choeur. IVR11_20177800729NUC4A
1