Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • rampe d'appui, escalier de l' hôtel de Roquelaure, actuellement ministère de l'Ecologie (non étudié)
    rampe d'appui, escalier de l' hôtel de Roquelaure, actuellement ministère de l'Ecologie (non étudié) Paris 7e arrondissement - 246 boulevard Saint-Germain
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    L'origine de l'hôtel de Roquelaure remonte au XVIIe siècle. Une grande maison fut bâtie pour Claude de Selve, mariée à Antoine-Gérard de Villetaneuse, procureur général de la Chambre des comptes. En 1709, la maison fut vendue au maréchal de Roquelaure qui ne procéda pas à de grands changements dans les premières années qui suivirent l'acquisition. L'installation de Roquelaure au faubourg Saint -Germain marque le début de l'engouement pour ce quartier par la haute société. En 1711, le terrain fut augmenté, puis en 1722 d'importants travaux de modification furent réalisés sous la direction de Lassurance puis de Leroux qui durent conserver les anciens bâtiments. Roquelaure, dont la gloire était liée au règne de Louis XIV, choisit délibérément un architecte ayant marqué les années 1700.
    Dénominations :
    départ de rampe d'appui
    Description :
    Un escalier privé, de petites dimensions, doté d'une rampe au motif continu, dessert un petit appartement situé à l'étage. Le modèle de la rampe fait référence à ceux de la fin du règne de Louis XIV : une frise d'entrelacs développant deux révolutions est composée d'un motif de balustre stylisé éclaté. En mouluré. En haut les enroulements divergents et se tiennent contre un motif de rouleau en cul-de-lampe , enfin d'un large fleuron descendant s'échappe un pistil étampé. A ce motif s'intercalent deux anses de
    Titre courant :
    rampe d'appui, escalier de l' hôtel de Roquelaure, actuellement ministère de l'Ecologie (non étudié)
    Illustration :
    Le départ de l'escalier. IVR11_20097501059NUC4A La console de départ. IVR11_20097501060NUC4A Vue d'ensemble de l'escalier qui desservait probablement le second appartement privé du maréchal de Vue plongeante sur le départ de l'escalier. IVR11_20097501058NUC4A Départ de l'escalier. IVR11_20097501057NUC4A
  • rampe d'appui, escalier d'honneur de l'hôtel de Maisons, puis Pozzo di Borgo
    rampe d'appui, escalier d'honneur de l'hôtel de Maisons, puis Pozzo di Borgo Paris 7e arrondissement - 51 rue de l' Université
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Cet hôtel a été initialement construit en 1706 sur un projet de Pierre Cailleteau, dit Lassurance terminé, par le président de Maisons, Claude de Longueil. On en connaît la distribution et l'élévation par les gravures de Mariette. A partir de 1746, l'hôtel est en effet modifié par Pierre-Michel Mouret pour Louis Armand de Seiglières de Belleforière, marquis de Soyecourt qui en hérite. Les travaux de gros oeuvre commencèrent en juin 1749 pour s'achever en octobre 1751. La distribution du corps principal de l'auteur de la rampe. L'hôtel Pozzo di Borgo doit son nom actuel au comte Charles-André Pozzo di Borgo qui
    Dénominations :
    départ de rampe d'appui
    Description :
    Précédé d'un vaste vestibule qui donne sur le salon de compagnie, l'escalier d'honneur en pierre dessert le premier étage. Il est à vide central et est flanqué de la porte du suisse. La console de départ est cintrée et s'articule autour d'un fleuron dissymétrique de style rocaille. La rampe est composée d'une alternance de pilastres en gaine et de panneaux carrés symétriques avec un petit fleuron central.
    Localisation :
    Paris 7e arrondissement - 51 rue de l' Université
    Titre courant :
    rampe d'appui, escalier d'honneur de l'hôtel de Maisons, puis Pozzo di Borgo
    Annexe :
    notaires, XXVI 464 24 mai 1752 PONS, Bruno, « Hôtel de Maisons puis de Soyecourt, 51 rue de l’Université », in : MAGNY, Françoise (dir.), Le Faubourg Saint-Germain, Rue de l’Université, Paris, DAAVP, SHA du
1