Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • monument aux morts de l'Empire britannique
    monument aux morts de l'Empire britannique Meaux -
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Inscriptions & marques :
    in France." / "A la gloire de Dieu et à la mémoire du million de morts de l'empire britannique tombés dans la Grande Guerre 1914-1918, et qui pour la plupart reposent en France".
    Historique :
    Cette plaque en mémoire des soldats de l'Empire britannique tombés pendant la Grande Guerre commémore la Bataille de la Marne (septembre 1914). Il s'agit d'un modèle sériel. Un autre monument aux morts, français cette fois, a été placé dans le collatéral nord du choeur en mémoire des victimes de la paroisse Saint-Etienne de Meaux et des prêtres du diocèse morts en 1914-1918.
    Référence documentaire :
    p. 346-347 Sépultures, pierres tombales et inscriptions dans la cathédrale Saint-Etienne de Meaux , dans : CHARON, Pierre (dir.), La Cathédrale Saint-Etienne de Meaux. Meaux : Société historique de Meaux tombales et inscriptions dans la cathédrale Saint-Etienne de Meaux, dans : CHARON, Pierre (dir.), La Cathédrale Saint-Etienne de Meaux. Meaux : Société historique de Meaux et sa région, 2014, p. 327-361.
    Précision dénomination :
    de la Première guerre mondiale
    Titre courant :
    monument aux morts de l'Empire britannique
    Illustration :
    Détail de la partie supérieure, avec les armoiries. IVR11_20087700125NUC4A
  • monument aux morts, dit Mémorial américain
    monument aux morts, dit Mémorial américain Meaux - route de Varreddes - - Cadastre : 2014 AE 254
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Historique :
    président de la République Albert Lebrun, le général Pershing ou l'ambassadeur des Etats-Unis en France. En Ce monument, aussi connu sous le nom de "La Liberté éplorée", a été édifié grâce à des souscriptions américaines. Il commémore la première bataille de la Marne, qui se déroula aux environs de Meaux lança la campagne de collecte de fonds, accompagnée de la première esquisse du monument. C'est l'artiste américain Frederick MacMonnies (1863-1937) qui a été choisi pour le réaliser, fort de ses liens avec la France depuis 25 ans (il possédait un atelier à Paris et une maison à Giverny). La composition acquit sa Hastings. Le monument fut inauguréen septembre 1932, en présence de près de 30 000 personnes dont le 1933, le monument et le terrain furent donnés par les Américains à la ville de Meaux. Tout près du monument s'élève aujourd'hui le musée de la Grande Guerre de Meaux, inauguré en 2011.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    qui représente la France ; le glaive brisé qui évoque les combats acharnés ; le drapé de fleurs de lys Haut de 23 mètres, le monument est composé de 220 blocs de pierre d'Euville. De composition pyramidale, il s'articule autour de la figure centrale d'une femme, la « Liberté éplorée » qui crie son bataille de la Marne.
    Localisation :
    Meaux - route de Varreddes - - Cadastre : 2014 AE 254
  • monument aux morts de la guerre de 1870 et de la guerre de 1914-1918
    monument aux morts de la guerre de 1870 et de la guerre de 1914-1918 Meaux - place Paul-Doumer - - Cadastre : BT non cadastré
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel (c) Conseil général de Seine-et-Marne
    Historique :
    Le monument aux morts de la guerre de 1870 natifs de l'arrondissement de Meaux est dû au sculpteur Alphonse Emmanuel de Moncel de Perrin, en collaboration avec la fonderie parisienne Andro et Sefert (raison sociale de la fonderie Andro de 1896 à 1904), dont la signature figure sur la demi-sphère en bronze portant la statue de la Renommée ailée, au sommet du monument. Le visage de celle-ci serait un portrait de Mme veuve Theurey-Geoffroy, fille de Louis Geoffroy, qui était maire de Meaux en 1870 : celle-ci fut , ami de la famille (il offrit en 1905 à la ville de Meaux un buste en bronze de Louis Geoffroy cimetière de Meaux, jusqu'à son monument place Henri IV, avec un arrêt devant le monument aux morts et un autre devant sa maison natale. Le monument de 1870 commémora aussi par la suite les morts de la Grande Guerre : il fut alors complété par un exèdre dessiné par l'architecte de la ville Auguste Boudinaud et inauguré le 31 juillet 1927. Des problèmes de stabilité étant apparu sur ce monument, il fut restauré en
    Référence documentaire :
    Le monument aux morts à Meaux, 2008. VITRY, Josette. Le monument aux morts à Meaux. Bulletin de la société historique de Meaux et sa région, t. 5, 2008, p. 47-59.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    , surmontée par une statue de bronze représentant une femme ailée, tenant une couronne de lauriers. Au pied du monument se dresse un lion de bronze, référence au "Lion de Belfort". L'ensemble est entouré d'une grille et d'un muret. A l'arrière du monument s'élève une seconde stèle, consacrée aux morts de la guerre de
    Auteur :
    [sculpteur] Moncel, de Alphonse Emmanuel
    Titre courant :
    monument aux morts de la guerre de 1870 et de la guerre de 1914-1918
    Illustration :
    Le sommet de la colonne avec la statue de Moncel, vue prise depuis un ballon captif
1