Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Mairie-école, actuellement centre de vie sociale Paul-Bert
    Mairie-école, actuellement centre de vie sociale Paul-Bert Mantes-la-Jolie - Gassicourt - - en ville - Cadastre : 2014 AO 728
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    En 1872, la mairie-école de Gassicourt était installée dans une maison acquise en 1869 et qui se trouvait place de l’Église. Le projet de construction d'un nouveau groupe scolaire à Gassicourt remonte à 1892. Il témoigne d'une vision à long terme, la population de Gassicourt étant en augmentation à la suite de l'installation de l'usine Braunstein et de l'extension du chemin de fer. A cette date, le plan d'une école de fille est dressé par l'architecte d'arrondissement Émile Duval. Il prévoit également l'emplacement d'une future mairie et d'une école de garçons. L'école de filles est ouverte en 1896. En 1897 une première annexe pour l'école de filles est dessinée par l’architecte d'arrondissement Jules Deschamps , successeur de Duval. En 1902 fut prise la décision par le conseil municipal de construire la mairie et 1904. C'est l'entrepreneur de Mantes-la-Ville Jules Gautier qui a été chargé des travaux de maçonnerie . (Ces bâtiments se trouvaient le long de l'actuelle rue de Gassicourt. ils ont été détruits en 1944). En
    Description :
    Le premier bâtiment de 1893 ne comportait qu'un logement de fonction d'un étage et une classe en rez-de-chaussée. La façade principale, très étroite, n'avait qu'une travée, mais n'en était pas moins élégante avec son chaînage de brique, son toit en ardoise à égouts retroussés. On comprend mieux cette disposition si on sait qu'il s'agit d'une partie du projet. L'adjonction de 1897 se compose d'une classe en rez-de-chaussée qui se trouve dans le prolongement de la classe plus ancienne et est partiellement surmontée d'un appartement de fonction à l'étage. On retrouve les mêmes chaînages en brique. Le bâtiment inauguré en 1904 est le projet complet. Il comprenait une aile identique à celle de l'école de fille. Entre les deux la mairie se composait d'un avant corps de deux travées surmonté d'un campanile. La mairie -école de cette période avait donc une façade principale ordonnancée autour de la mairie. Celle-ci comportait au rez-de-chaussée vestibule, salle de commission, le cabinet du maire et une salle d'archives et
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Titre courant :
    Mairie-école, actuellement centre de vie sociale Paul-Bert
    Texte libre :
    L'histoire de la mairie-école de Gassicourt est complexe : un premier projet réalisé en trois phases de 1893 à 1904. C'est la mairie-école telle qu'elle apparaît sur les cartes postales. Le second projet qui date de 1912 s'est étalé jusqu'en 1922.
    Illustration :
    Plan de localisation du projet de groupe scolaire par Emile Duval, architecte d'arrondissement Projet de groupe scolaire par Emile Duval, architecte d'arrondissement. 1893. AM. Mantes-la-Jolie,4 Détail du projet de groupe scolaire de 1893. La façade latérale de l'école de filles. AM. Mantes Détail du projet de groupe scolaire de 1893. La façade principale de l'école de filles. AM. Mantes Plan d'extension de l'école de fille avec construction de la mairie et de deux classes et un Projet d'agrandissement de 1922. Plan du rez-de-chaussée. AM, Mantes-la-Jolie, 1 M GAS 6 Plan du rez-de-chaussée de la mairie et du groupe scolaire en 1922. AM, Mantes-la-Jolie, 1 M GAS 6 Plan du premier étage de la mairie et du groupe scolaire en 1922. AM, Mantes-la-Jolie, 1 M GAS 6 Projet d'agrandissement par Caro en 1922. Plan du rez-de-chaussée. AM. Mantes-la-Jolie, 4 M GAS 4 Projet d'agrandissement par Caro en 1922. Plan de l'étage. AM. Mantes-la-Jolie, 4 M GAS 4
  • Groupe scolaire Jules-Ferry, actuellement collège
    Groupe scolaire Jules-Ferry, actuellement collège Mantes-la-Jolie - 5 rue des Ecoles - en ville - Cadastre : 2014 AK 614-615
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Une première école de fille, et une salle d'asile ont été prévues en 1879 par l'architecte Emile Duval à l'angle des rues de la Perle et sainte-Anne devenues en 1883 rue des Écoles et rue Castor. Les travaux sont adjugés en 1880. En 1884, l'école de filles agrandie est devenue école de garçons. Une nouvelle construction est décidée en 1933 car, selon les propos du maire, M. Goust, ce groupe de 7 classes reconstruction pour 12 puis 14 classes. L'architecte Raymond Marabout est chargé de ce projet. Les travaux sont
    Description :
    la première école comportait la maternelle à l'angle des rues Castor et des Ecoles et l'école de filles le long de la rue des Ecoles et de Strasbourg. Son plan en U épousait les trois rues qui la bordent. Elle était en moellons enduit avec chaînages et entourages de baies en briques dure de Mantes-la -Ville. La couverture était en tuiles grand moule des Cordeliers. Les classes se développaient au rez-de 1934 a adopté le même plan mais un parti inverse : l'école primaire est à la place de la maternelle et principal est constitué de briques arrondies appelées "bullnose" prévues par l'architecte dans les allèges et autour des entrées. Dans la cour se dresse un pavillon des ateliers élevé de deux étages. Il comportait au rez-de-chaussée un atelier fer et un atelier bois, au premier deux classes et au second une salle de science et une classe. Des changements importants ont été effectués pour l'établissement du collège : transformation de l'ancienne maternelle et construction d'une aile pour relier le bâtiment des
    Illustration :
    Elévation et coupe de l'école primaire de filles. Dessin de l'architecte Duval, 1879 (AM Mantes-la Plan de l'école en 1934 (avant sa reconstruction). (AM Mantes-la-Jolie 5M11 (4 Elévations de l'école avant sa reconstruction. (AM Mantes-la-Jolie 5 M 11 (4 Plan d'ensemble de l'école de garçons et de l'école maternelle projetée par Marabout. 1934 (AM Plan du rez-de-chaussée de l'école maternelle. Marabout. 1934 (AM Mantes-la-Jolie 5 M 11 (4 Plan du premier étage de l'école maternelle. Marabout. 1934 (AM Mantes-la-Jolie 5 M 11 (4 Façades de l'école maternelle. Marabout. 1934 (AM Mantes-la-Jolie 5 M 11 (4) IVR11_20157800553NUC4A Plans de l'école des garçons. Marabout. 1934 (AM Mantes-la-Jolie 5 M 11 (4) IVR11_20157800555NUC4A Façades de l'école des garçons. Marabout. 1934 (AM Mantes-la-Jolie 5 M 11 (4 Plan du rez-de-chaussée de l'école des garçons. Marabout. 1934 (AM Mantes-la-Jolie 5 M 11 (4
  • Villa, 28 rue de Lorraine
    Villa, 28 rue de Lorraine Mantes-la-Jolie - 28 rue de Lorraine - en ville - Cadastre : 2014 AB 780
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    La date précise de la maison n'est pas connue mais elle doit dater des années 1890. Elle est aujourd'hui incluse dans le parc Brieussel-Bourgeois, ce qui n'était pas le cas lors de la donation de celui communaux. Elle abrite aujourd'hui le théâtre du Mantois et a de ce fait été dotée d'un escalier de secours
    Référence documentaire :
    d'architecture théorique et pratique. Tome III,Types de constructions diverses-Habitations particulières. Paris
    Murs :
    calcaire moellon sans chaîne en pierre de taille crépi
    Description :
    Cette maison était à l'origine dans un parc contigu à celui de la maison Brieussel. Elle est construite sur un soubassement de meulière et se compose d'un étage carré plus un étage de comble et de caves au sous-sol. Les murs sont en moellons recouverts d'un crépi en mauvais état. De belles frises de céramique ornent les dessus de baies. Elles sont de trois motifs différents. Au rez-de-chaussée se trouvaient le vestibule avec l'escalier au fond, puis un cabinet de travail, la salle-à-manger avec en face chambres à l'étage et un cabinet de toilette. Deux chambres de bonne à l'étage de comble. Lors de la vente de 1956, il est précisé qu'il y avait un billard à cet étage. la maison disposait de communs alignés sur la rue de Lorraine qui ont disparu.
    Étages :
    étage de comble
    Localisation :
    Mantes-la-Jolie - 28 rue de Lorraine - en ville - Cadastre : 2014 AB 780
    Titre courant :
    Villa, 28 rue de Lorraine
    Texte libre :
    été publiée dans le traité d'architecture théorique et pratique de Georges Tubeuf comme "petite maison
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la façade antérieure de la maison. IVR11_20177800214NUC4A La façade latérale qui est la façade d'entrée a été dénaturée par l'adjonction d'un escalier de Détail du décor métallique de la véranda d'entrée. IVR11_20177800215NUC4A conservé son épi de faîtage. IVR11_20177800216NUC4A Chaque baie est souligné par une frise de céramique différente. Ici une motif de quatrefeuilles Détail du décor de brique et de céramique d'une baie de l'étage. Fleurs de lys stylisées Frise de céramique d'une baie du rez-de-chaussée. Motif de quatrefeuille. IVR11_20177800219NUC4A Détail d'une autre frise surmontant une baie. Motif abstrait de type oriental
1