Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 61 à 80 sur 222 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • maison de villégiature dite maison italienne, localisation inconnue
    maison de villégiature dite maison italienne, localisation inconnue Enghien-les-Bains - localisation inconnue - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Précision dénomination :
    maison de villégiature
    Représentations :
    Un épi de faîtage en forme de vase et de végétaux orne le haut du toit du pavillon central
    Escaliers :
    escalier de distribution extérieur
    Murs :
    pan de bois
    Description :
    Le caractère italien donné à l'édifice réside vraisemblablement dans la présence de deux grandes terrasses à l'étage couvertes de pergolas. Le rez de chaussée légèrement surélevé sur un soubassement de meulière présente une élévation du rez de chaussée en pans de bois hourdis de briques alors qu'à l'étage prévaut le décor végétal sur les pergolas, de part et d'autre d'un pavillon central enduit et encadré de brique comme la totalité de l'étage.
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Titre courant :
    maison de villégiature dite maison italienne, localisation inconnue
    Annexe :
    Enghien - Maison italienne - Sources et bibliographie DESCOURBES, H. Nouvelles maisons de campagne
    Illustration :
    Elévation de la façade antérieure. Au fond, un paysage de lac, idéalisé évoque le lac d'Enghien . Lithographie. Tiré de : Nouvelles maisons de campagne. Paris et ses environs. (BHVP) IVR11_19887500155XA
  • maison de notable de M. Debayssier, localisation inconnue
    maison de notable de M. Debayssier, localisation inconnue Enghien-les-Bains - localisation inconnue - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Genre :
    de maître
    Escaliers :
    escalier symétrique escalier de distribution extérieur
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    Maison exceptionnelle pour sa taille et la richesse de son décor architectural. La ville d'Enghien comporte peu d'exemples de ce type. L'édifice, organisé de façon symétrique, présente un grand corps de bâtiment principal encadré par deux ailes en rez de chaussée, couvertes en terrasse et surmontées de balustres ornés de vases. L'ensemble repose sur un étage de soubassement. Les deux ailes sont rythmées par symétrique et une grande loggia surmontée d'un balcon et ornée de colonnes également ioniques. La façade est . Enfin, l'édifice est couronné d'un haut belvédère disposé sur une tour centrale et ouvert par de larges baies sur un balcon faisant le tour de l'édicule. Le tout semble couvert d'un toit en dôme. On remarque également, à l'angle du pavillon central et de l'une des ailes, la présence d'un jardin d'hiver en encorbellement. On devine sur le côté gauche de l'édifice des constructions plus rustiques en pan de bois. Sur le toit, sont disposés plusieurs épis de faîtage et une importante crête faîtière probablement en zinc.
    Étages :
    étage de soubassement rez-de-chaussée étage de comble
    Titre courant :
    maison de notable de M. Debayssier, localisation inconnue
    Illustration :
    Vue de la façade antérieure. Lithographie, 1875. (BNF, Département des estampes, Topo Va, Fol. Tome
  • maison de villégiature dite maison de campagne sur les bords du lac d'Enghien, 81 boulevard du lac
    maison de villégiature dite maison de campagne sur les bords du lac d'Enghien, 81 boulevard du lac Enghien-les-Bains - 81 boulevard du lac - en ville - Cadastre : 1995 AH 320, 321
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Cet édifice peut être localisé au 81 du boulevard du lac par le croisement de plusieurs documents : sa publication dans le recueil de Normand L. dans les planches 123-124 et le plan cadastral de 1852 de la ville. En raison de sa proximité immédiate avec le lac et son alignement perpendiculaire à la rue, nous en avons déduit que l'édifice correspondait à la parcelle n°6 de ce premier cadastre
    Précision dénomination :
    maison de villégiature
    Représentations :
    Les épis de faîtage sont en bois tourné. Les vases vraisemblament en terre cuite sont l'ornement principal de la façade sur le lac
    Escaliers :
    escalier de distribution extérieur
    Description :
    Maison située perpendiculairement en bordure de rue. Elle est placée sur une large terrasse surélevée sur un sous sol et plusieurs marches conduisent au vestibule. L'édifice est de type chalet avec toit débordant soutenu par des aisseliers sculptés et orné de lambrequins de bois découpés ainsi que par deux épis de faîtage, vraisemblablement en bois. La façade pignon, du côté du lac, donne sur une terrasse ornée d'une pergola soutenue par deux piliers couverts de treillages et surmontés de vases , élément de décor que l'on retrouve également pour marquer les degrés des escaliers. Dans l'axe de la de chaussée, par l'avancée d'un salon boudoir hexagonal ouvert sur le jardin par trois porte-fenêtre . On remarque l'étrange forme oblongue horizontale des deux baies latérales ouvrant à l'étage de cette façade. En matière de distribution, il a été choisi de rejeter les pièces de service, office et cuisine
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Titre courant :
    maison de villégiature dite maison de campagne sur les bords du lac d'Enghien, 81 boulevard du lac
    Appellations :
    maison de campagne sur les bords du lac d'Enghien
    Illustration :
    Plan d'ensemble de la propriété située ""sur les bords du lac d'Enghien"". Gravure. (BHVP, in fol Vue en perspective de la maison ; le boudoir de plan hexagonal est disposé en demi hors-oeuvre sur le jardin, le salon se prolonge par une terrasse couverte d'une pergola dans l'axe de l'embarcadère
  • immeuble de l'architecte Henri Moreels, 12 rue du Départ
    immeuble de l'architecte Henri Moreels, 12 rue du Départ Enghien-les-Bains - 12 rue du Départ - en ville - Cadastre : 1995 AB 313
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Représentations :
    Les allèges et linteaux des baies sont ornés de pannneaux en bas relief de béton figurant des roses , et décor géométrique. Des chardons ornent les carreaux de grès cérame situés sur les jardinières
    Description :
    Cet immeuble de cinq travées présente une façade symétrique dont le rythme est donné par les deux travées en ressaut formées d'une superposition de bow window. L'avant dernier niveau est formé d'un balcon loggia courrant sur toute la longueur de la façade, selon un schéma souvent utilisé par l'architecte : des piliers de bois soutiennent l'auvent qui couvre la loggia donnant une vue sur le paysage.
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Titre courant :
    immeuble de l'architecte Henri Moreels, 12 rue du Départ
    Appellations :
    de l'architecte Henri Moreels
    Illustration :
    Elévation de la façade antérieure (1920). (AM Enghien-les-Bains, 1T 66) IVR11_20099500558NUC4A Vue d'ensemble de la façade antérieure. IVR11_20089500294NUC4A Détail du balcon loggia de la partie haute de l'immeuble. IVR11_20089500263NUC4A Vue de la première grille et portail en ferronnerie fermant l'entrée sur la rue. De part et d'autre , sont disposées des jardinières ornées de chardons sur des carreaux de grès cérame Vue de la porte d'entrée : ouvrage de ferronnerie d'art de style Art Déco. IVR11_20089500197NUC4A Détail de la partie centrale en ferronnerie de l'un des vantaux de la porte d'entrée de l'immeuble Détail des plaques de céramique en grès flammé ornant les bacs à fleurs situés de part et d'autre de l'allée d'accès à l'immeuble. Le motif, en léger relief, figure des chardons Détail d'un panneau en bas relief de béton, orné de motifs floraux : roses et soleils, situé sur un
  • immeuble de monsieur Taupin, 3 rue de la Barre
    immeuble de monsieur Taupin, 3 rue de la Barre Enghien-les-Bains - 3 rue de la Barre rue Edmond Taupin 8 rue du Lieutenant Contamine de Latour - en ville - Cadastre : 1995 AD 314
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Cet immeuble qui s'élève de manière imposante dans un quartier pavillonnaire entre dans le cadre , rue Mogador à Paris, les plans de l'édifice.
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Description :
    Immeuble de style Art déco dont les façades, orientées sur les différentes rues, sont organisées par un rythme de travées alternées : travées simples constituées de baies superposées et travées constituées de bow window formant ressaut, couronnées d'un balcon et d'un fronton à pans coupés. L'importance de l'emprise du bâtiment au sol a entraîné une distribution particulière des espaces d'accès aux boutiques du rez de chaussée et aux appartements : un premier vestibule conduit à un hall de dégagement qui permet par quelques degrés de se rendre dans un couloir ouvrant sur deux courettes et aller dans un dernier couloir de distribution d'appartements où se trouve l'escalier principal et l'ascenseur. Phénomène peu fréquent, à l'arrière de l'édifice se trouve une remise pour plusieurs voitures.
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Localisation :
    Enghien-les-Bains - 3 rue de la Barre rue Edmond Taupin 8 rue du Lieutenant Contamine de Latour
    Titre courant :
    immeuble de monsieur Taupin, 3 rue de la Barre
    Appellations :
    de monsieur Taupin
    Illustration :
    Elévation de la façade sur la rue de la Barre (22 février 1929). (AM Enghien-les-Bains Plan du rez-de-chaussée (22 février 1929) (AM Enghien-les-Bains) IVR11_20099500162NUC4A Détail de la porte d'entrée IVR11_20089500157NUC4A Détail de l'un des garde-corps en ferronnerie. IVR11_20089500158NUC4A
  • tombeau du lieutenant prussien Léonard Freiherr von Eyloffstein
    tombeau du lieutenant prussien Léonard Freiherr von Eyloffstein Enghien-les-Bains - rue Louis Delamarre - en ville - Cadastre : 1995 AB non cadastré domaine public
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    la sépulture de son frère. L'inscription portée sur la dalle de métal révèle son identité militaire
    Représentations :
    Les pots à feu, de petite taille, sont placés aux quatre angles des balustres ; les étoiles sont disposées sur les cercles marquant le centre du motif en croix de saint André. Les branches de chêne figurent en dessous de la date de 1870 et la croix de guerre est placée dans une couronne funéraire.
    Description :
    tombeau entièrement constitué de métal : la dalle posée sur le dessus du caveau et les balustres
  • chapelle funéraire P.G.
    chapelle funéraire P.G. Enghien-les-Bains - rue Louis Delamarre - en ville - Cadastre : 1995 AB non cadastré domaine public
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
  • maison de monsieur Fauveau n°2,  3 rue Félix Faure
    maison de monsieur Fauveau n°2, 3 rue Félix Faure Enghien-les-Bains - 3 rue Félix Faure - en ville - Cadastre : 1995 AD 103
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Maison construite durant les premières années du 20e siècle pour monsieur Fauveau, propriétaire de plusieurs édifices dans la ville, dont la maison voisine au n°5 de la même rue.
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Représentations :
    Décors de sgraffitte.
    Description :
    . La brique est utilisée pour souligner les parties structurantes de l'édifice tels les angles, les encadrements de baies et la frise de sgraffitte qui souligne l'ensemble de la façade. Au dessus des linteaux métalliques, des frontons cintrés couronnent les baies, ornés d'un décor de sgraffite, en très mauvais état de
    Étages :
    étage de comble
    Titre courant :
    maison de monsieur Fauveau n°2, 3 rue Félix Faure
    Appellations :
    de monsieur Fauveau
    Illustration :
    Plans et élévation de la maison construite pour M. Fauveau vers le début du siècle. (AM Enghien-les
  • maison, 40 rue de Mora
    maison, 40 rue de Mora Enghien-les-Bains - 40 rue de Mora - en ville - Cadastre : 1995 AC 63
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Représentations :
    La frise de godrons souligne le haut de la façade, interrompue par les consoles soutenant le toit et au centre par deux cartouches. Les épis de faîtage en zinc ornent les poivrières.
    Description :
    La façade antérieure donnant sur la rue, symétrique, présente un corps de bâtiment central à trois travées, cantonné par deux poivrières et encadré par deux ailes plus basses, dépourvues d'étage de comble . Le décor est essentiellement porté sur l'étage avec de fins pilastres jumelés aux angles et encadrant les baies. Les références stylistiques de l'édifice sont multiples : Art déco dans le dessin des baies du rez de chaussée, médiéval dans les poivrières et le motif trilobé des lucarnes et 18e siècle dans
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Localisation :
    Enghien-les-Bains - 40 rue de Mora - en ville - Cadastre : 1995 AC 63
    Titre courant :
    maison, 40 rue de Mora
  • maison de ville, 151 avenue de la Division Leclerc
    maison de ville, 151 avenue de la Division Leclerc Enghien-les-Bains - 151 avenue de la Division Leclerc - en ville - Cadastre : 1995 AB 235
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    librairie papeterie. L'épiderme de l'édifice a subi quelques altérations, les tables qui ornaient les pleins de travée ont aujourd'hui disparu.
    Précision dénomination :
    maison de ville
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Description :
    d'avoir conservé les devantures de la boutique du rez de chaussée : deux grandes ouvertures en arc surbaissée accostées de pilastres forment les devantures, encadrées de deux portes dont celle de gauche est formée, dans la partie supérieure, par une fenêtre géminée. Les documents anciens permettent de remarquer que les tables situées au niveau des pleins de travée au dessus des vitrines étaient destinées à
    Localisation :
    Enghien-les-Bains - 151 avenue de la Division Leclerc - en ville - Cadastre : 1995 AB 235
    Titre courant :
    maison de ville, 151 avenue de la Division Leclerc
    Illustration :
    Vue d'ensemble de l'édifice depuis la rue, avec la boutique occupée par une librairie. Carte Vue d'ensemble de la maison. les arcades en anse de panier, le décor de pilastres cannelés
  • immeuble, 43 bis avenue de Ceinture
    immeuble, 43 bis avenue de Ceinture Enghien-les-Bains - 43 bis avenue de Ceinture - en ville - Cadastre : 1995 AC 11
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Construit vers 1925-1930 par l'architecte de Soisy-sur-Oise, Cadoret, cet immeuble est l'un des rares a avoir été édifié à cette période sur les bords du lac. Il atteste de la dynamique urbaine des années Trente dans la ville où de nombreux immeubles s'élèvent dans différents quartiers.
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Description :
    Cet immeuble à cinq travées présente une façade ordonnancée encadrée de chaînages d'angle harpés et une travée centrale marquée par une marquise et des baies soulignées par des jardinières de béton en forte saillie. De part et d'autre, deux travées aux baies plus étroites sont reliées visuellement par un motif rudenté sur les pleins de travée. Enfin, les travées latérales ferment la composition en marquant un léger ressaut, couronnées d'un fronton. Chaque baie présentant un garde corps formé de colonnes de
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Localisation :
    Enghien-les-Bains - 43 bis avenue de Ceinture - en ville - Cadastre : 1995 AC 11
    Titre courant :
    immeuble, 43 bis avenue de Ceinture
    Illustration :
    Vue d'ensemble de l'immeuble, depuis la rue. IVR11_20099500456NUC4A
  • magasin de commerce hôtel des ventes
    magasin de commerce hôtel des ventes Enghien-les-Bains - localisation inconnue - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Un exemple de l'activité de l'architecte Henri Moreels en matière de construction commerciale dans l'Architecture usuelle, la jugeant donc comme exemplaire, signale que la façade est recouverte de cimentaline et ornée de mosaïque.
    Dénominations :
    magasin de commerce
    Description :
    Ce petit bâtiment commercial a fait l'objet d'un grand soin, selon l'habitude de l'architecte. Une grande baie, construite en béton armé, en anse de panier, est accostée de deux portes symétriques. La façade est rythmée par des pilastres et couronnée par une frise de métopes, sans doutes ornées de cabochons de céramique, d'une importante corniche, le tout sommé d'un garde corps de ferronnerie de style Art déco masquant le toit. Des décors de mosaïque surmontent les portes, les écoinçons de l'arc et
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Titre courant :
    magasin de commerce hôtel des ventes
    Annexe :
    Enghien, magasin de commerce hôtel des ventes. Sources et bibliographie Documentation Revue Petit .54. (Centre de documentation du musée d'Orsay) Petit hôtel des ventes à Enghien-les-Bains. In L'Architecture usuelle. 1921, pp. 53-54. (Bibliothèque Historique de la Ville de Paris Per F° 537)
    Illustration :
    Elévation de la façade sur la rue. (AD Val d'Oise, 20Fi 59/12, en feuillet détaché
  • lotissement concerté Villa des Platanes
    lotissement concerté Villa des Platanes Enghien-les-Bains - 66 avenue de Ceinture - en ville - Cadastre : 1995 AC 371, 372, 373, 375
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    deux types de maison ; le type A et le type B, variation sur la typologie de la maison avec façade
    Parties constituantes non étudiées :
    clôture de jardin
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Escaliers :
    escalier de distribution extérieur
    Murs :
    faux pan de bois
    Description :
    Les maisons de type pignon-gouttereau présentent une façade pignon où se superposent le garage, le
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Localisation :
    Enghien-les-Bains - 66 avenue de Ceinture - en ville - Cadastre : 1995 AC 371, 372, 373, 375
    Annexe :
    , ZACCAGNINO. Quelques réalisations de Jodart et Zaccagnino. Strasbourg : Société Française d'Editions d'Art
    Illustration :
    , autorisations de permis de construire) IVR11_20099500184NUC4A Plan général du lotissement. (AM Enghien-les-Bains, Fonds des autorisations de permis de construire Vue d'ensemble de l'une des villas de type A. IVR11_20099500457NUC4A
  • maisons jumelles, 4 - 4bis boulevard Sadi Carnot
    maisons jumelles, 4 - 4bis boulevard Sadi Carnot Enghien-les-Bains - 4, 4bis boulevard Sadi Carnot - en ville - Cadastre : 1995 AD 508, 507
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Ces deux maisons, destinées à être des maisons de rapport, ont été construites au début du 20e siècle pour un certain monsieur Fauveau, commerçant de son état, déjà propriétaire de deux autres maisons construites au début de la rue Félix Faure. Celle située au n°1 de cette rue possède des éléments de décor de deux maisons jumelles vient de faire l'objet d'une importante restauration.
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Représentations :
    L'essentiel de cette iconographie est présente sur les décors de sgraffitte : paysage lacustre avec orné de fleurs, écureuil dans un cartouche entouré de branches de fruits et de fleurs, paon dans un paysage de lac avec un château, un vase et des oiseaux. Formant de petits culots situés sous les linteaux métalliques des baies, des muffles de lion avec un anneau dans la gueule sont traités en léger relief.
    Description :
    Par l'organisation de leurs façades, ces deux maisons jumelles ne semblent former qu'un édifice à marquise. L'ensemble est symétrique, notamment dans la répartition des éléments de décor.
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Illustration :
    Détail du décor de sgraffite peint au-dessus de l'une des baies du rez-de-chaussée : paon devant un paysage de lac. IVR11_20089500440NUC4A Détail du décor de sgraffite peint au-dessus de la baie géminée centrale : paysage de lac avec des Détail du décor de sgraffite peint dans le haut de la façade : vue de l'un des visages, de style Détail du décor de sgraffite peint au-dessus d'une porte d'entrée : fleurs et motifs géométriques Détail du décor de sgraffite peint au-dessus d'une baie du premier étage : écureuil dans un cartouche encadré de branches de fruits et de fleurs IVR11_20089500439NUC4A Détail du décor sculpté disposé sous le linteau métallique : muffle de lion tenant un anneau dans
  • maison, 74 boulevard Cotte
    maison, 74 boulevard Cotte Enghien-les-Bains - 74 boulevard Cotte - en ville - Cadastre : 1995 AD 1047
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    La maison a été construite en 1927 par l'architecte d'Enghien Henri Moreels dont la plaque de
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    La maison, de plan massé, présente une façade antérieure organisée en pignon et gouttereau sur le même alignement. L'intérêt de cette façade réside dans la variété de la mise en œuvre de nombreux matériaux et dans le décor. L'architecte utilise la meulière avec des modes de taille différents, tantôt en moellons irréguliers, tantôt en blocs réguliers dans la partie inférieure du rez de chaussée . L'horizontalité est marquée par les corniches et par les différentes frises : au rez de chaussée, large, elle est composée de céramique, ornée de brins de muguet, et de brique, à l'étage d'une frise de muguet et d'un bandeau de pierre. La façade se caractérise également par une polychromie orientée dans la gamme des bleus turquoise, donnée par les briques vernissée et les cabochons de céramique qui soulignent les points forts de l'architecture : couronnement des baies, frises, pignon. A l'instar de plusieurs maisons à Enghien, elle a conservé plusieurs lanternes d'extérieur en ferronnerie dont celle à gauche de la façade antérieure qui est
    Étages :
    étage de comble
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la façade antérieure ; maison construite par l'architecte Henri Moreels en 1927 Détail de l'un des garde-corps de ferronnerie traité dans un style Art nouveau Détail de la frise sur la façade antérieure. Ornement floral : muguet. IVR11_20089500251NUC4A Détail du pavement de mosaïque du vestibule d'entrée : décor d'iris. IVR11_20099500591NUC4A
  • immeuble, 53 rue du Général-de-Gaulle
    immeuble, 53 rue du Général-de-Gaulle Enghien-les-Bains - 53 rue du Général-de-Gaulle - en ville - Cadastre : 1995 AC 220
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    en béton armé par l'entreprise Pauchot et frères. Pour cette commande, Thion reprend l'une de ses œuvres parisiennes édifiée l'année précédente, au 231 bis rue Lafayette, dont il réutilise le dessin de
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Description :
    Situé sur une parcelle étroite, il ne présente qu'une travée avec une succession de balcons sur faisant la hauteur de deux étages, un fronton maniériste est dessiné par deux rampants courbes traités pots à feu. En raison de l'exigüité de la parcelle, chaque étage ne comprend qu'un appartement avec le lumière se diffuse dans les deux pièces. Le rez de chaussée est en grande partie réservé à une boutique dont l'entrée est marquée par deux colonnes. Mais la partie la plus originale de l'immeuble réside dans volées sont identiques jusqu'au dernier niveau. Le garde-corps est constitué d'immenses volutes de et réinterprété par l'ajout de chutes de roses et d'enroulements de style rocaille. Ces derniers
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Localisation :
    Enghien-les-Bains - 53 rue du Général-de-Gaulle - en ville - Cadastre : 1995 AC 220
    Titre courant :
    immeuble, 53 rue du Général-de-Gaulle
    Illustration :
    Plans du rez-de-chaussée et des étages (1904) (AM Enghien-les-Bains) IVR11_20099500534NUC4A Coupe de l'immeuble (1904). On remarque que sur les trois étages, les appartements sont ornés de colonnes et que le décor de l'escalier se poursuit jusqu'au dernier niveau. (AM Enghien-les-Bains Elévation de la façade sur la rue (1904). (AM Enghien-les-Bains) IVR11_20099500535NUC4A Détail du décor de la partie supérieure de l'immeuble. IVR11_20089500477NUC4A Vue de la première volée de l'escalier depuis le vestibule du rez-de-chaussée ; le départ est marqué par un pot à feu orné de guirlandes IVR11_20099500044NUC4A Vue d'ensemble de deux volées de l'escalier et du mur noyau ajouré IVR11_20099500045NUC4A Détail des volutes sculptées de la rampe d'escalier. IVR11_20099500046NUC4A
  • ensemble de trois maisons, 35, 37, 39 avenue de Ceinture
    ensemble de trois maisons, 35, 37, 39 avenue de Ceinture Enghien-les-Bains - 35, 37, 39 avenue de Ceinture - en ville - Cadastre : 1995 AC 16, 418, 14
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    Durant le premier quart du 20e siècle, entre 1908- 1909, l'architecte de Neuilly-sur-Seine, Louis qui ferment les jardins du côté de la rue, très vraisemblablement exécutés par le ferronnier d'Enghien Guillaume. Deux de ces édifices ont fait l'objet d'une publication, le n°35 dans L'Architecte de 1910 et le n°37 de la même revue, en 1909.
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Représentations :
    Les canards figurent sur un motif de vagues stylisées.
    Escaliers :
    escalier droit escalier de distribution extérieur
    Description :
    Le numéro 35, en brique rouge de Sannois, sur soubassement de meulière, présente un plan oblong avec répartition des pièces de réception sur la partie droite, la salle à manger ouvrant largement sur le lac. Le choix des matériaux témoigne de la grande qualité de la mise en œuvre et du décor : frises en mortier coloré décoré de demi-carreaux en terre cuite rouge, bandeaux et appuis des baies en pierre, parois du porche d'entrée en briquettes de chrysocérame blanches et rouges. Le numéro 39 qui à l'origine était ornée de sgraffite figurant un vol de canard sur des motifs de vagues stylisées
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Localisation :
    Enghien-les-Bains - 35, 37, 39 avenue de Ceinture - en ville - Cadastre : 1995 AC 16, 418, 14
    Titre courant :
    ensemble de trois maisons, 35, 37, 39 avenue de Ceinture
    Annexe :
    Enghien - Ensemble de 3 maisons - Sources et bibliographie Revues Villa avenue de ceinture à Enghien, Louis Sorel architecte. In L'Architecte, 1910, p. 32, pl. XXIV. (Bibliothèque Historique de la Ville de Paris, Per F° 471) Villa par M. L. Sorel. In L'habitation pratique, août 1910, 2e série, 7e
    Illustration :
    Vue de la façade antérieure de l'une des maisons. Sur la façade latérale, la frise de sgraffite est en place ornée de motifs de vagues et de vols de canards. Photographie. (AD Val d'Oise, 20Fi 59/13 Vue d'ensemble de la maison construite par l'architecte Sorel au n°35. A droite, maison située au n Façade sur rue de la maison située au n°35. IVR11_20089500556NUC4A Détail du haut toit en pavillon et des deux souches de cheminée de la maison bâtie au n°35 Vue d'ensemble du n°37 avec, au premier plan, l'un des portails d'entrée de la propriété dont le Vue d'ensemble de la maison du n°39 avenue de la Ceinture. IVR11_20089500566NUC4A Détail des communs du n°39, alignés sur rue, avec une lucarne de type rural. IVR11_20089500567NUC4A Détail de la ferronnerie de la grille de clôture donnant sur la rue, pour la propriété du n°35 Détail de la ferronnerie de la grille de clôture donnant sur la rue, pour la propriété du n°35
  • temple
    temple Enghien-les-Bains - 155 avenue de la Division-Leclerc - en ville - Cadastre : 1995 AB 189
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    'œuvre de l'architecte parisien Clavet et l'entrepreneur de Soisy-sous-Montmorency Thouhier. Sa création a été financée par la communauté protestante venant en villégiature dans les communes d'Enghien, de Montmorency et de Soisy par une souscription dont l'initiative revient à Léonie Davillier. L'achat du terrain et les travaux sont tout d'abord enregistrés sous le nom de monsieur Vors que sert de prête nom à cette opération et l'ensemble est donné le 25 juillet 1957 au consistoire de l'église réformée de Paris . Le culte n'y est tout d'abord célébré par des pasteurs parisiens qu'à la belle saison de mai à novembre et ce n'est qu'en 1890 que le Consistoire décide de nommer pour Enghien et Argenteuil un pasteur titulaire, Paul de Felice. L'édifice initial était constitué d'une nef, d'une annexe en rez-de-chaussée et Sarrazin, nom de la famille finançant ces travaux. En 1932, l'architecte Robert Bignens surélève l'annexe , à droite de la façade. En 1936, pour permettre l'agrandissement du temple, un porche d'entrée est
    Localisation :
    Enghien-les-Bains - 155 avenue de la Division-Leclerc - en ville - Cadastre : 1995 AB 189
    Illustration :
    Plan, coupe, élévation de l'édifice par l'architecte Robert Bignens pour l'agrandissement du temple
  • monument commémoratif Jacques Daburon
    monument commémoratif Jacques Daburon Enghien-les-Bains - rue du Général de Gaulle rue Jules Regnault - en ville - Cadastre : 1995 AE 293, 288, 287
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Historique :
    C'est dans le square Daburon créé en 1960, dénommé depuis l'établissement de la ZAC promenade un édicule en forme de rocher, le sculpteur Albert de Jaeguer (1908 1992) dispose un médaillon
    Description :
    Sur un monument en forme de rocher a été apposé un médaillon de bronze.
    Auteur :
    [sculpteur] Jaeger de Albert
    Localisation :
    Enghien-les-Bains - rue du Général de Gaulle rue Jules Regnault - en ville - Cadastre : 1995 AE
    Illustration :
    Projet de médaillon. Dessin, 1959. (AM Enghien-les-Bains, O97) IVR11_20099500154NUC4A Détail du médaillon. Oeuvre du sculpteur Albert de Jaeger en 1959. IVR11_20089500420NUC4A
  • maison de ville, 23 rue Pasteur
    maison de ville, 23 rue Pasteur Enghien-les-Bains - 23 rue Pasteur - en ville - Cadastre : 1995 AD 1075
    Copyrights :
    (c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
    Précision dénomination :
    maison de ville
    Site, secteur ou zone de protection :
    zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager
    Représentations :
    Dans la partie supérieure figure une frise ornée du motif de grecque, dessiné par la mise en oeuvre de briques de deux tonalités.
    Description :
    Cette maison de ville possède une entrée d'atelier fermée par une grande porte cochère en ferronnerie sur laquelle figure le monogramme FB. L'axe de sa composition est marqué par l'importante souche de cheminée ornée d'un décor de brique qui porte à sa base, sur un petit tympan de pierre, la signature de l'architecte. Le toit largement débordant est supporté par des aisseliers de bois.
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Titre courant :
    maison de ville, 23 rue Pasteur
    Illustration :
    Vue de la façade de l'édifice avec ses décors de briques et sa porte cochère en ferronnerie