Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 1 sur 1 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Relais de poste
    Relais de poste Écouen - 20-22 rue du Maréchal Leclerc - Cadastre : 2014 AD 372-376
    Historique :
    sise à Écouen, sur le passage de la grande route de Paris à Amiens au centre du village et connue sous souvenir du relais de poste est matérialisé par le panneau en fonte apposé sur la façade de l’autre côté de La présence d'un relais de poste à Écouen, sur la grande route de Paris à Amiens et Calais, est attestée depuis le début du XVIIe siècle. La première mention de ce relais est fournie par une lettre du 19 juillet 1603 adressée par Henri IV à Sully, dans laquelle le roi rend le maître de la poste d'Écouen relais se trouvait à Sarcelles, si l'on en croit l'"Etat des Postes assises pour le service du roi Henri III en son royaume" de 1584. On peut supposer que la proximité à la fois politique et amicale entre le roi Henri IV et Henri Ier de Montmorency, que le roi avait nommé connétable de France en 1593, ait été Montmorency. Au XVIIIe siècle, le relais de poste, avec son jardin et ses écuries, était situé en bordure de sur un plan de 1767 conservé au Musée de Sceaux (photo ci-dessous). Mais il a été presque totalement
    Référence documentaire :
    p. 103 Le Maître de poste et le messager, 2006. MARCHAND, Patrick. Le Maître de poste et le p. 47-50, p. 52-53. Ecouen. Un balcon sur la plaine de France. 2018 AUSSEUR-DOLLEANS, Chantal , Rémy Guadagnin). Ecouen. Un balcon sur la plaine de France. Collection Patrimoines d’Île-de-France
    Description :
    déjà présente sur le plan cadastral "napoléonien" (vers 1827) même si quelques annexes sont plus petit pavillon à un étage, avec des fenêtres cintrées sur le mur oriental (parcelle 374), puis plus à belles lucarnes (également sur la parcelle 374), et dans le prolongement de ce bâtiment, un autre de même remonter au XVIIIe siècle, a pu servir d'écurie. Enfin, sur le côté oriental de la cour (parcelle 375 ) s'élève un immeuble contemporain, qui a remplacé un édifice ancien présent sur le cadastre "napoléonien". cour, ouvrant sur la rue du Maréchal-Leclerc par un passage couvert. Cette disposition générale était début du XXIe siècle, lorsque l'édifice a été reconverti en zone d'activités. La façade sur rue est décor sur enduit, visible sur une carte postale prise vers 1900, avec notamment un balcon en fonte aujourd'hui disparu. A l'arrière de ce corps sur rue se trouve une grande cour (parcelle 376) qui dessert gabarit mais sans lucarne, et plus récent (parcelle 372). Du côté sud s'élèvent aussi trois bâtiments. Le
    Texte libre :
    Cet ensemble, aujourd'hui connu sous le nom de "ferme Hébert", s'est avéré être, d'après nos recherches en archives, l'ancien relais de poste d'Ecouen, en activité entre le dernier quart du XVIIIe siècle et le milieu du XIXe siècle. Il rappelle le rôle important de la route royale (puis nationale
    Illustration :
    La façade sur la rue. IVR11_20179500370NUC4A Vue d'ensemble des bâtiments sur la cour, depuis l'est. IVR11_20179500009NUC4A la butte d’Écouen, en face de l’ancien relais de poste, sur la façade la Pharmacie du Château
1