Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
cathédrale Saint-Etienne

Verrière de sainte Geneviève

Dossier IM77000298 réalisé en 2008

A la suite de la restauration des chapelles rayonnantes, celles-ci reçurent de nouveaux vitraux, réalisés par l'atelier meldois Plée. La plupart d'entre eux datent des années 1860. C'est notamment le cas des verrières de la chapelle Sainte-Geneviève, sur le côté sud, exécutées en 1869 grâce à un don du receveur des finances Clément Petit.

Dénominations verrière
Titres Verrière de sainte Geneviève
Numérotation artificielle 10
Aire d'étude et canton Meaux
Adresse Commune : Meaux
Emplacement dans l'édifice dans la chapelle sainte Geneviève
baie 10
Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Dates 1869
Lieu d'exécution Édifice ou site : Ile-de-France, 77, Meaux
Auteur(s) Auteur : Plée Henri, peintre-verrier
Personnalité : Petit Clément, donateur

La chapelle Sainte-Geneviève est ornée de cinq verrières assorties, pour la plupart ornementales. Nous n'étudions ici que la verrière centrale, la seule figurative. Elle a été réalisée en 1869 par le maître verrier meldois Henri Plée, dans le style néo-gothique. La verrière, où alternent médaillons hagiographiques et panneaux décoratifs, développe essentiellement l'iconographie de la sainte à laquelle est consacrée la chapelle. La représentation est toutefois assez peu caractérisée : malgré l'abondance des scènes figurées, elle fait l'économie de certains épisodes miraculeux tels que le chandelier soufflé par le diable ou la sainte rendant la vue à sa mère, et recourt surtout à des scènes hagiographiques traditionnelles (exorcisme, guérison miraculeuse...) plus stéréotypées. L'amitié entre sainte Geneviève et sainte Céline, qui habitait Meaux, est cependant évoquée par un médaillon.

Catégories vitrail
Structures lancette, 2 oculus de réseau
Matériaux verre, polychrome, grisaille sur verre
Précision dimensions

h = 1200 ; la = 175. Dimensions approximatives.

Iconographies sainte Cécile, en pied, orgue portatif
saint Clément, pape, en pied
sainte Geneviève : naissance, ange, mère
sainte Geneviève, saint Germain d'Auxerre : évêque, père, mère
sainte Geneviève, mouton, chien
sainte Geneviève, roi : Attila, cheval, soldat
sainte Geneviève, homme, pain
sainte Geneviève, sainte Céline, homme, bâton, ville
sainte Geneviève, exorcisme, démon
sainte Geneviève, infirme, guérison
sainte Geneviève, mort
sainte Geneviève, procession, châsse
Précision représentations

Les panneaux inférieurs représentent les saints patrons des commanditaires, sainte Cécile et saint Clément. Puis les médaillons figurés montrent dix scènes de la vie de sainte Geneviève, à laquelle est consacrée la verrière. On reconnaît, de bas en haut : la naissance de la sainte, que deux anges prennent dans leurs bras au-dessus de la mère allitée ; saint Germain d'Auxerre bénissant sainte Geneviève, à qui il remet une médaille, ici en présence de ses parents dans une église (et non dans les champs) ; sainte Geneviève en bergère gardant ses moutons ; sainte Geneviève arrêtant Attila (figuré en roi à cheval, tenant son épée et son bouclier) et son armée, ici représentée par un seul soldat ; sainte Geneviève nourrissant le peuple en temps de famine ; sainte Geneviève à Meaux : poursuivie par le fiancé de sainte Céline (ici figuré tenant un bâton), elle se réfugie avec son amie dans une église ; sainte Geneviève guérissant deux paralytiques à Meaux ; exorcisant les démons ; la mort de sainte Geneviève ; on promène en procession la châsse contenant ses reliques, qui permet la guérison du mal des ardents en 1129.

Inscriptions & marques signature
inscription concernant le donateur, français
date
inscription concernant l'iconographie, latin
Précision inscriptions

Dans la partie inférieure de la verrière apparaissent la signature de l'artiste (""Henri Plée"", en bas à droite) et une inscription dédicatoire en français (en bas à gauche) : ""M. Clément Petit receveur des finances et son épouse Mme Cécile Barthe ont donné les vitraux de cette chapelle. 1869"". Dans les panneaux figuratifs sont d'autre part placées des inscriptions latines concernant l'iconographie, en lettres imitées du Moyen Age. Ce sont essentiellement des noms de saints et parfois, une identification de la scène représentée (par exemple ""Nativitas Ste Genovefae"").

Statut de la propriété propriété de l'Etat
(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil général de Seine-et-Marne - Förstel Judith
Judith Förstel

Conservateur du patrimoine, Région Île-de-France, service Patrimoines et Inventaire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.