Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
cathédrale Saint-Etienne

tapis d'autel, dit "tapis de l'Aigle"

Dossier IM77000282 réalisé en 2009

Fiche

Dénominations tapis d'autel
Appellations de l'Aigle
Aire d'étude et canton Meaux
Adresse Commune : Meaux
Emplacement dans l'édifice dans le sanctuaire

Ce tapis a été exécuté pour le bicententaire de la mort de Bossuet en 1904, à la demande de l'évêque de Meaux Monseigneur de Briey. Le patron est dû à la maison Gagnot-Sausse, de Blois, important fournisseur de l'Eglise en matière de tapisseries : on lui commanda notamment le tapis de la basilique et celui de la grotte de Lourdes, ainsi que le tapis du sanctuaire du Sacré-Coeur à Paris (inauguré le 5 juin 1891). Le dessin est dû à Louis Captier, auteur vers 1900 d'un missel enluminé conservé à la Bibliothèque diocésaine de Meaux. La broderie a été exécutée par des dames de Meaux sous la direction des Soeurs de Saint-Joseph de Cluny. L'iconographie rend hommage à Bossuet, "l'aigle de Meaux" dont le tapis rappelle la naissance en 1627, la nomination à l'évêché de Meaux en 1681 et la mort en 1704. Il rappelle également la titulature de la cathédrale, dédiée à saint Etienne, dont les dernières paroles sont inscrites sur le tapis.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Dates 1904
Lieu d'exécution Édifice ou site : Centre, 41, Blois
Ile-de-France, 77, Meaux
Auteur(s) Auteur : Gagnot-Sausse
Auteur : Captier Louis, cartonnier
Auteur : soeurs de Saint-Joseph de Cluny, brodeur
Personnalité : Briey, de Emmanuel Marie Ange,
Emmanuel Marie Ange Briey, de

Evêque de Meaux de 1884 à 1909.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
commanditaire

Cet immense tapis, dont les dimensions sont spécifiquement adaptées au sanctuaire de la cathédrale de Meaux, est constitué de 530 morceaux de canevas de 55 cm de côté, brodés au point de croix.

Catégories broderie
Matériaux laine
Précision dimensions

l = 1350, la = 100.

Iconographies aigle, fleur, chardon, trèfle, palme
Précision représentations

Au centre du tapis est figuré un aigle aux ailes éployées, tenant un rameau de laurier. Il se détache sur un fond clair, qui contraste avec le fond rouge du reste du tapis, orné d'entrelacs végétaux fleuris. Les bordures reprennent le fond clair, avec des motifs de fleurs et de chardons. Une petite frise rouge à trèfles jaunes forme bordure tout autour du tapis. Dans les angles inférieurs sont représentées des palmes, autour desquelles s'enroulent des phylactères portant les dernières paroles du protomartyr saint Etienne.

Inscriptions & marques armoiries, sur l'oeuvre
devise, sur l'oeuvre, latin
Précision inscriptions

Le tapis porte une série de blasons sur son long côté ouest, avec les armoiries du chapitre cathédral (écu écartelé, au 1 et au 4, d'azur à la fleur de lys d'or, au 2 et au 3, de gueules au chandelier d'or), de Bossuet (d'azur à trois roues d'or), de la Ville de Meaux et de Mgr Emmanuel de Briey, évêque de Meaux de 1884 à 1909 (d'or à trois pals de gueules). Une citation latine tirée de la Bible (Jérémie 49, 22) est inscrite près de l'aigle au centre du tapis : ""Ecce quasi aquila ascendet et avolabit"" (Voici, comme un aigle il montera et s'envolera). Deux autres citations, également en latin, sont inscrites dans les angles inférieurs : à gauche, ""Domine ne statuas hoc illis peccatum""; à droite, ""Domine Jesu suscipe spiritum meum"". Ce sont les dernières paroles de saint Etienne pendant sa lapidation (Actes VII, 59-60).

Précision état de conservation

Tapis restauré en 2009 par les ateliers Chevalier à Colombes.

Statut de la propriété propriété de l'Etat
Intérêt de l'œuvre À signaler

Annexes

  • Documentation

    A.B., «Le tapis du centenaire de Bossuet », Semaine religieuse du diocèse de Meaux, 1903, p. 42-46.

    « Célébrations. Informations », [présentation du Tapis de l’Aigle aux Journées du patrimoine 1993, avec notice historique], Les Amis de Bossuet, n° 22, 1993, p. 32.

    DIDIER (Marie-Hélène), « Dix ans de restauration d’objets mobiliers », dans : FÖRSTEL (Judith) et al., Meaux. Patrimoine urbain, collection Cahiers du patrimoine n°104, 2013, p. 81.

    Denis VASSIGH, « Tapis de l’Aigle », dans : Le Patrimoine des communes de la Seine-et-Marne, Paris : Flohic éditions, 2001, tome II, p. 794.

(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil général de Seine-et-Marne - Förstel Judith
Judith Förstel

Conservateur du patrimoine, Région Île-de-France, service Patrimoines et Inventaire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.