Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
cathédrale Saint-Etienne

tableau d'autel : mort de saint Eloi

Dossier IM77000276 réalisé en 2008
Dénominations tableau
Titres Mort de saint Eloi
Aire d'étude et canton Meaux
Adresse Commune : Meaux
Emplacement dans l'édifice dans le collatéral nord du choeur

Le tableau a été commandé en 1649 par le chantre Guillaume Frémyn (ou Frémin) au peintre Jean Senelle. Ce dernier est né à Meaux en 1605 mais s'est ensuite installé à Paris. Il a néanmoins conservé des liens avec le milieu meldois, si l'on en juge par le nombre d'oeuvres qu'il a peintes pour sa ville natale : fresque de la chapelle épiscopale, retable pour l'église Saint-Nicolas, peintures pour la chapelle Saint-Martin dans la cathédrale... La "Mort de saint Eloi" présente une iconographie très intéressante, qui fait écho au contexte politique : la reine Bathilde, veuve, demande pour ses enfants mineurs la protection du saint ; elle est l'image de la reine Marie de Médicis, dont la régence était confrontée aux troubles de la Fronde. Comme l'a observé Sylvain Kespern, cette reine Bathilde est identique à la sainte Hélène de "l'Authentification de la Vraie Croix", une autre oeuvre de Jean Senelle aujourd'hui conservée à Toulouse (Musée des Augustins, Inv. R 314).

Période(s) Principale : milieu 17e siècle
Dates 1649
Lieu d'exécution Édifice ou site : Ile-de-France, 75, Paris
Auteur(s) Auteur : Senelle Jean,
Jean Senelle (1605 - vers 1671)

Né à Meaux le 18 octobre 1605 d'un père peintre verrier. Apprend le métier de peintre à Paris auprès de Georges Lallemant. Qualifié de "peintre ordinaire du roi" à partir de 1644. Il a peint de nombreuses oeuvres pour sa ville natale, notamment : la "Mort de saint Eloi" (cathédrale de Meaux), la "Cène" (déposée au musée Bossuet, Meaux), la voûte de la chapelle de l'évêché de Meaux.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre
Personnalité : Frémyn Guillaume, commanditaire
Catégories peinture
Structures rectangulaire vertical
Matériaux peinture à l'huile
Précision dimensions

h = 210 ; la = 165. Hauteur avec cadre : 265.

Iconographies saint Eloi, mort, sainte Bathilde
Précision représentations

Saint Eloi, coiffé de la mitre épiscopale rappelant sa charge d'évêque de Noyon, est représenté gisant sur son lit de mort. Il est pleuré par la reine sainte Bathilde (épouse de Clovis II, fondatrice de l'abbaye de Chelles) et par ses deux fils.

Inscriptions & marques signature, sur l'oeuvre
date, sur l'oeuvre
armoiries, sur l'oeuvre
Précision inscriptions

Signature et date dans le coin inférieur droit : J. SENELLE 1649. Armoiries du commanditaire peintes dans le coin inférieur gauche : d'argent au chevron de gueules accompagné de deux merlettes de sable en chef et d'un arbre au naturel en pointe (prunier de reines claude).

Précision état de conservation

Restauré en 1978 par l'atelier Genovesio (Paris).

Statut de la propriété propriété de l'Etat
Intérêt de l'œuvre À signaler
Protections classé au titre objet, 1955/04/22

Annexes

  • Documentation

    - ALLOU (Auguste), Notice historique et descriptive sur la cathédrale de Meaux, Meaux, 1839, p.41 ; éd. 1871, p. 43-44.

    - CHARON (Pierre), « Aménagement mobilier », dans : CHARON, Pierre (dir.), La Cathédrale Saint-Etienne de Meaux. Meaux : Société historique de Meaux et sa région, 2014, p. 298.

    - DU PLESSIS (Toussaints), Histoire de l’Eglise de Meaux, Paris, Gandouin, 1731, p. 304.

    - KESPERN (Sylvain), « La Mort de saint Eloi de Jean Senelle (1649) », dans Notre Département : la Seine-et-Marne, février-mars 1991, p. 32.

    - Catalogue de l’exposition Jean Senelle (1605-avant 1671), Meaux, musée Bossuet, 13 décembre 1997- 9 mars 1998, Paris : Somogy, 1997, p. 39-40 et p. 100 (notices de Sylvain KESPERN).

(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil général de Seine-et-Marne - Förstel Judith
Judith Förstel

Conservateur du patrimoine, Région Île-de-France, service Patrimoines et Inventaire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Malherbe Virginie