Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

séminaire, aujourd'hui lycée Henri Moissan

Dossier IA77000644 inclus dans ville de Meaux réalisé en 2012

Fiche

Destinations lycée
Dénominations séminaire
Aire d'étude et canton Meaux
Adresse Commune : Meaux
Adresse : 20 cours de Verdun , 65 rue Saint-Rémy
Cadastre : BP 122

En 1356, Jean Rose, riche bourgeois de Meaux, fonda un hôpital sur un terrain cédé par l'évêque, à l'entrée ouest de la ville. De cet hôpital subsiste la chapelle (XVIe-XVIIe siècle), étudiée en sous-dossier (IA77000625). L'hôpital accueillit le séminaire en 1645. Les bâtiments furent reconstruits au XVIIIe siècle par les Spiritains, de 1747 à 1776. Occupé par des magasins militaires sous la Révolution, le séminaire fut remis en 1798 à la Ville qui en fit un établissement d'enseignement, "Collège communal" de 1811 à 1816, avant d'être rendu au clergé qui restaura le séminaire. A la suite de la loi de séparation des Eglises et de l'Etat, les bâtiments furent affectés aux cours secondaires de jeunes filles de 1905 à 1945, puis au Lycée classique d'Etat en 1945. Le lycée Henri Moissan occupe toujours les lieux, tout en bénéficiant d'un second site avec l'ancien collège communal, à l'angle de la rue Courteline et de la rue des Ursulines (dossier IA77000645). A part la chapelle Jean Rose, ces bâtiments remontent pour l'essentiel au XVIIIe siècle, mais ils ont fait l'objet de remaniements au XIXe et au XXe siècle. La distribution intérieure a notamment été refaite : les escaliers datent des années 1950/60 et les couloirs desservant les étages sont des coursives sous verrière (années 1990).

Période(s) Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle

Le lycée Henri Moissan occupe un vaste quadrilatère non loin de la gare et de la voie ferrée, entre le Cours de Verdun et la rue Saint-Remy. L'entrée principale se situe au 20 cours de Verdun, dans le bâtiment contemporain qui forme toute la partie méridionale du lycée. Les bâtiments plus anciens, seuls étudiés ici, occupent la partie nord de la parcelle. Ils présentent une longue façade de 80 mètres sur la rue Saint-Rémy, percée de deux beaux portails du 18e siècle. A l'ouest s'élève, dans le prolongement de cette façade, la chapelle Jean Rose (sous-dossier IA77000625). A l'arrière se déploient d'autres ailes, autour d'une cour intérieure. Ces bâtiments abritent des salles de classe répartis sur trois étages, au-dessus d'un niveau de caves. Au sud-est de cet ensemble subsiste la base d'une tour appartenant à l'enceinte de la ville.

Murs calcaire
enduit
moellon
moyen appareil
Toit tuile plate
Étages 3 étages carrés, étage de comble
Couvertures croupe
Statut de la propriété propriété de la région
Intérêt de l'œuvre à signaler
Éléments remarquables portail
Protections inscrit MH, 1943/12/17
Précisions sur la protection

Façades et toitures du bâtiment sur la rue Saint-Remy : inscription par arrêté du 17 décembre 1943. La chapelle Jean Rose est également protégée, depuis 1913 : voir dossier IA77000625.

(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil général de Seine-et-Marne - Förstel Judith
Judith Förstel

Conservateur du patrimoine, Région Île-de-France, service Patrimoines et Inventaire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.