Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

rampe d'appui, escalier du noviciat des Dominicains, dit hôtel de l'Artillerie, actuellement Contrôle général des armées (non étudié)

Dossier IM75000110 réalisé en 2009
Dénominations escalier, rampe d'appui, départ de rampe d'appui
Aire d'étude et canton Paris - Paris
Adresse Commune : Paris 7e arrondissement
Adresse : place Saint-Thomas d'Aquin

En 1632 fut fondé le noviciat des Dominicains Réformés de France. Un grand terrain fut acquis au faubourg Saint-Germain pour leur installation et une église vouée à Saint-Thomas et des bâtiments conventuels sur le flanc Est de l'église furent bâtis. A partir de 1682, l'architecte Pierre Bullet fut chargé de la reconstruction de l'église et des bâtiments qui subsistent toujours; Denis Jossenay, dessinateur de Robert de Cotte, devint son représentant auprès des Jacobins du faubourg Saint-Germain. Il fut chargé, à partir de 1723 de réaliser des aménagements dans l'église puis dans les bâtiments conventuels bâti par Pierre Bullet. Jossenay acheva en 1740 un grand escalier à l'angle sud-est du cloître et reprit la façade sud qui s'ouvre par de grandes baies éclairant les grands paliers.

Période(s) Principale : 2e quart 18e siècle
Dates 1740
Auteur(s) Auteur : Jossenay Denis, architecte

L'escalier est ouvert sur un grand vestibule couvert de voûtes dont les modénatures sont proches du décor boisé de la sacristie de l'église. Une console formée de motifs rocaille vient amortir la rampe : une aile de poulet se déploie et s'enroule formant des ressauts. La rampe est composée de longs panneaux alternant aux quartiers tournants avec des pilastres qui sont chacun d'un motif différent. Les panneaux, sauf un, sont constitués de motifs rocaille asymétriques : les différents éléments qui les composent s'agencent afin de trouver un savant équilibre. Dans la volée supérieure, trois panneaux sont ornés de deux torches enflammées croisées, attribut de saint Dominique fondateur des Dominicains ou Frères Prêcheurs : la torche est traditionnellement tenue dans la gueule d'un chien qui défend la foi menacée par l'hérésie. Sur le dernier palier : le panneau central est composé d'un décor rocaille d'un motif symétrique au centre duquel se détache une sphère armillaire, symbole des savants.

Catégories maçonnerie, menuiserie, ferronnerie, fonderie
Matériaux pierre, taillé
bois, taillé
fer, forgé
bronze, fondu
Précision représentations

représentation d'objet (sphère)

Statut de la propriété propriété publique
Protections classé au titre immeuble, 1980/09/21
(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel - Bussière Roselyne
Roselyne Bussière

Conservateur du patrimoine, Région Île-de-France, service Patrimoines et Inventaire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Leiba-Dontenwill Jean-François
Jean-François Leiba-Dontenwill

Historien de l'Art.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Marchand Maud