Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

quartier de Fin d'Oise

Dossier IA78002022 inclus dans ville d'Andrésy réalisé en 2006

La totalité du dossier (incluant aussi la synthèse et/ou la bibliographie) est disponible en bas de page dans la rubrique « Documentation – Liens web ».

Dénominations quartier
Aire d'étude et canton Andrésy - Andrésy
Adresse Commune : Andrésy
Lieu-dit : Fin d'Oise
Précisions oeuvre située en partie sur la commune Maurecourt

Le véritable essor du quartier de Fin d'Oise date de la seconde moitié du 19e siècle et non de la construction du pont suspendu sur l'Oise en 1837. Auparavant, c'était un territoire agricole comme le montre le cadastre napoléonien qui ne comporte aucun bâtiment au delà de la ferme du Moussel. Le pont suspendu sur l'Oise fut autorisé en 1836 et construit l'année suivante par Marc Seguin et une société en commandite. Mais selon le recensement de 1851, le quartier n'est habité que par une seule famille : celle du marchand de vin Nicolas Pervillé. Il est vrai que le pont ne desservait pas un axe routier important (à la différence du pont suspendu sur l'Oise à Conflans-Sainte-Honorine qui se trouvait sur l'axe Saint-Germain-en-Laye Pontoise). Ce n'est qu'à la fin du 19e siècle que les constructions se multiplient en lien avec l'installation de la Société de Remorquage et de Touage en 1882. Le quartier commence alors à s'urbaniser et on voit se multiplier les pavillons à rez-de-chaussée surélevé et les maisons mitoyennes destinées à abriter des familles travaillant pour les compagnies de remorquage ou de mariniers à la retraite. Ces mariniers, peu fortunés, construisent des maisons doubles, voire même des cabanons en bois dont la forme oblongue n'est pas sans rappeler celle de la péniche. le quartier de Fin d'Oise est leur terrain de prédilection. La construction du second pont sur l'Oise en 1929 ne modifia pas le qurtier car il reprit le même emplacement que le précédent. En revanche le pont construit en 1947 a été implanté une soixantaine de mètres en amont du précédent si bien qu'il marque une rupture dans les constructions préexistantes.

Période(s) Principale : 19e siècle
Principale : 20e siècle
Auteur(s) Auteur : maître d'oeuvre inconnu,
(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel - Bussière Roselyne
Roselyne Bussière

Conservateur du patrimoine, Région Île-de-France, service Patrimoines et Inventaire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.