Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

portail du Couronnement de la Vierge

Dossier IM77000332 réalisé en 2011

Fiche

Le petit portail ouvert sur le flanc sud de la nef est orné d'un tympan sculpté représentant le Couronnement de la Vierge. Cette oeuvre, contemporaine de la construction de l'église (XIIIe siècle), est d'une grande qualité d'exécution même si ses dimensions sont bien moindres que celles du grand portail du Jugement Dernier placé en façade.

Dénominations portail
Titres Couronnement de la Vierge
Aire d'étude et canton Nangis
Adresse Commune : Rampillon
Adresse : place de la Commanderie
Emplacement dans l'édifice sur le mur sud de la nef

Ce tympan se situe dans la mouvance du modèle créé au portail du Couronnement de la Vierge à Notre-Dame de Paris, exécuté vers 1220. Sa composition est notamment très proche de celle du portail de Villeneuve-l'Archevêque (vers 1240), en plus réduit. Sur le plan stylistique, le traitement très doux des physionomies et le soin apporté aux bordures des vêtements ou à la reliure du livre tenu par le Christ rapprochent le Couronnement de la statue de Childebert provenant du réfectoire de Saint-Germain-des-Prés, construit entre 1239 et 1244. Le Couronnement de Rampillon a donc vraisemblablement été exécuté dans les années 1240.

Période(s) Principale : 2e quart 13e siècle

La décoration du portail latéral est concentrée sur le tympan, qui représente le Couronnement de la Vierge. Le trumeau est un ajout ancien mis en place vers la fin du Moyen Âge pour éviter la fracture du portail.

Catégories sculpture
Matériaux calcaire, taillé, décor en haut-relief, peint
Précision dimensions

h = 184 ; la = 218 (Dimensions du tympan sculpté).

Iconographies Couronnement de la Vierge
Précision représentations

Le Christ et la Vierge sont tous deux assis sur un trône commun, orné d'arcatures. Ils sont encadrés par deux anges agenouillés aux ailes éployées, dont les attributs ont disparu. Au sommet, deux autres anges de plus petite taille, jaillissant d'une nuée, couronnent la Vierge (la couronne est elle aussi perdue). L'ensemble est encadré d'une frise de feuillages finement découpés.

Précision état de conservation

Traces de cassures anciennes, recollées.

à signaler

Statut de la propriété propriété de la commune
Protections classé MH au titre immeuble, 1846

Annexes

  • Documentation sur le portail du Couronnement de la Vierge de Rampillon

    Bibliographie

    - J. Förstel, « L’église Saint-Eliphe de Rampillon », Congrès archéologique de Seine-et-Marne (à paraître).

    - W. Sauerländer, La Sculpture gothique en France, 1140-1270, Paris : Flammarion, 1972, p. 149.

(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel - Förstel Judith
Judith Förstel

Conservateur du patrimoine, Région Île-de-France, service Patrimoines et Inventaire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.