Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

parc public dit Parc du Casino, puis Square Villemessant

Dossier IA95000394 réalisé en 2006

Fiche

Appellations Parc du Casino, Square Villemessant
Parties constituantes non étudiées clôture de jardin, terrain de jeu, jeu d'eau, pièce d'eau
Dénominations parc, square
Aire d'étude et canton Enghien-les-Bains
Adresse Commune : Enghien-les-Bains
Adresse : rue du Docteur Leray , avenue de Ceinture
Cadastre : 1995 AC 286

Durant les années 1960, on assiste a une véritable dynamique paysagère dans la ville. C'est dans cette volonté que prend place la création du parc de la rue du Docteur Leray dit parc du casino. L'espace face au casino, entre les rues de la libération, la rue du docteur Leray et l'avenue de Ceinture, environ 14 000m², a finalement toujours été réservé, et il est l'endroit propice à une nouvelle création englobant dorénavant des problématiques nouvelles autour de la jeunesse, des personnes âgées et de l'envahissement de la voiture. Si dans un premier temps avait muri le projet d'y installer une mairie dont les fondations avaient été engagées en 1965, la nouvelle municipalité arrivant au pouvoir abandonne les travaux. Le nouveau maire Morachini veut plutôt s'inscrire dans la dynamique nationale de la programmation du 5e plan établi par la commission départementale de l'Equipement en faveur de la création de parcs publics. Les architectes communaux Jules Emery et Roger Hingre dessinent le plan et rédigent le cahier des charges : exigence d'une maison des jeunes, d'un parc à voiture, d'un parc promenade et d'un jardin d'enfants. En 1965, la ville lance l'appel d'offre pour le parc du Casino. Les réponses sont nombreuses, les établissements Bonnet de Nantes, le paysagiste Delcourt de Montgeron, (auteur de nombreux parcs de groupes HLM à Epône, Chatou, Bondy, Joinville, Pavillon sous Bois-Thomas, durant les années 1959-1960 et pour des logements à Fontenay, Palaiseau, Yerres, Vigneux durant les années 1963-1964 AC M97), la Société ENRA d'Aubervilliers, la société Parcs et jardins R Monnier et Cie de Morainvilliers qui propose des kiosques habillés en aluminium, Marcel Villette et fils à Gennevilliers. C'est l'ingénieur paysagiste Bonnet père, de Nantes, qui est finalement retenu : l'importance est donnée au cheminement de pierre, a la mise en place de rochers, aux successions de bassins dont les revêtements en carrelage de patte de verre (2x2) présentent une iconographie différente selon les lieux. Dans le bassin d'enfant figure une caravelle du XVIe siècle avec un décor de poisson, dans le grand bassin un semi de décor et dans le bassin inférieur les armes de la ville d'Enghien. Le grand jardin est réalisé, et la réception définitive à lieu le 4 octobre 1968. Encore en place, et jouant son rôle de coulée verte reliant le lac à la ville il est pourtant bien altéré pour ses parties hydrauliques à la suite de la création d'un parking souterrain durant les années 1978-1980.

Période(s) Principale : 3e quart 20e siècle
Dates 1968, daté par source
Auteur(s) Auteur : Emery Jules, architecte communal, attribution par source
Auteur : Hingre Roger, architecte communal, attribution par source
Auteur : Bonnet père, paysagiste, attribution par source
États conservations remanié
Techniques mosaïque
Statut de la propriété propriété publique
(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel - Cueille Sophie
Sophie Cueille

Conservateur du patrimoine, Région Île-de-France, service Patrimoines et Inventaire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.