Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
cathédrale Saint-Etienne

ornement blanc offert par le roi Louis-Philippe, 1837

Dossier IM77000356 réalisé en 2009

Fiche

La cathédrale de Meaux ne possède que des ornements liturgiques postérieurs à la Révolution. Parmi ceux-ci, le plus remarquable est le grand ornement blanc offert par le roi Louis-Philippe en 1837. Il a été confectionné par la maison Biais dans des tissus d'ameublement. L’ornement de Meaux, loin d’être unique en son genre, se place d’ailleurs dans une série de commandes offertes entre 1837 et 1839 par Louis-Philippe aux cathédrales d’Arras, de Versailles, de Saint-Flour, du Puy et d’Evreux, ainsi qu’à la basilique de Saint-Denis et aux églises Saint-Germain l’Auxerrois à Paris et Saint-Jean-Baptiste à Randan, dans le Puy-de-Dôme, où Madame Adélaïde avait un château qui fut l’une des résidences d'été favorites de la famille d'Orléans – ce qui explique la présence inattendue de cet ornement particulièrement éclatant dans une petite église des confins de l’Auvergne. Tous ces ornements ont été taillés par la maison Biais dans des soieries lyonnaises qui avait été commandées soit par le souverain régnant, soit sous l’Empire, dans le double but de meubler luxueusement les demeures royales (ou impériales) et de relancer les fabriques de Lyon.

Dénominations voile huméral, chape, chasuble, dalmatique, manipule, étole, voile de calice, bourse de corporal, pale
Aire d'étude et canton Meaux
Adresse Commune : Meaux
Emplacement dans l'édifice dans le chapier de la petite sacristie
ornement blanc n°1

Ce remarquable ornement blanc a été offert à la cathédrale de Meaux par le roi Louis-Philippe en 1837. L'évêque alors en place était Mgr Gallard, auparavant confesseur de la duchesse d'Orléans (devenue la reine Marie-Amélie). L'ornement a été confectionné par la maison Biais à Paris. il est caractéristique de l'époque, à la fois par sa forme (coupe droite de la dalmatique) et par les tissus employés. Ce sont des tissus à bouquets et guirlandes de grosses fleurs, fabriqués pour l'ameublement et non pour une fonction liturgique. Il s'agit en l'occurence d'une soierie lyonnaise commandée en 1811 au fabricant Grand Frères pour la chambre à coucher de l'Empereur à Versailles, et finalement utilisée en partie en 1821 pour la chambre de la duchesse d'Angoulême aux Tuileries. Les tissus restés sans emploi furent remis au chasublier Biais pour en faire des ornements sacerdotaux.

Période(s) Principale : 1er quart 19e siècle
Principale : 2e quart 19e siècle
Dates 1811
1837
Lieu d'exécution Édifice ou site : Ile-de-France, 75, Paris
Rhône-Alpes, 69, Lyon
Auteur(s) Auteur : Biais, fabricant d'ornements religieux
Auteur : Grand Frères, fabricant
Personnalité : Louis-Philippe, donateur

Ce grand ornement blanc est constitué de : 7 chapes, 2 chasubles, 9 dalmatiques, 4 manipules, 2 étoles, 2 voiles de calice, 2 bourses du corporal, un voile huméral, 2 pales.

Catégories tissu
Matériaux soie, lampas
Précision dimensions

h = 112, la = 135 (dimensions de la dalmatique). Voile de calice : 62 x 64 cm.

Iconographies pavot, laurier, fleur, losange
Précision représentations

Ornement remployant un tissu à motifs floraux, notamment des bouquets de pavots, dans un encadrement de losanges. Ce tissu étant originellement destiné à l'ameublement, ne présente pas d'iconographie religieuse.

Inscriptions & marques inscription concernant le donateur, sur étiquette
date, sur étiquette
Précision inscriptions

Certaines pièces portent une étiquette avec inscription bordée en soie jaune sur satin de soie rouge : "Donné par le Roi en 1837".

Précision état de conservation

Ornement restauré en 2010 par l'atelier Chevalier conservation, sous la direction de Montaine Bongrand.

Statut de la propriété propriété de l'Etat
Intérêt de l'œuvre À signaler
(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil général de Seine-et-Marne - Förstel Judith
Judith Förstel

Conservateur du patrimoine, Région Île-de-France, service Patrimoines et Inventaire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.