Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Monument funéraire de la famille Auzelle

Dossier IA92000558 réalisé en 2016
Dénominations monument sépulcral
Aire d'étude et canton Clamart
Adresse Commune : Clamart
Adresse : 104 rue Porte-de-Trivaux (de la)
Cadastre : 2017 BH 46 ; 2017 BG 417
Adresse
Précisions

En 1963, le syndicat intercommunal du cimetière de Clamart accorde une concession cinquantenaire renouvelable à Robert Auzelle. L’architecte choisit un emplacement, près du monument de Calka, dans une partie boisée du cimetière réservée aux inhumations en pleine terre. Il dessine bien entendu sa sépulture qu’il se hâte de faire réaliser afin qu’elle puisse servir de modèle d’une part et être publiée dans l’ouvrage qu’il prépare, Dernières demeures, d’autre part. Début 1964, il en confie la sculpture aux Ateliers Saint Jacques (menuiserie, serrurerie, forge et taille de pierre à Saint-Rémy-Lès-Chevreuse).

Période(s) Principale : 3e quart 20e siècle , daté par source
Dates 1963, daté par source
Auteur(s) Auteur : Auzelle Robert (architecte)

Auzelle dessine un enclos circulaire en pierre de Vendée dans lequel il dispose trois petites stèles de formes et de pierres différentes. Il se destine la première ; la seconde est pour son épouse, Madeleine, née Thomas (1913-2012). Une quatrième stèle a été ajoutée pour évoquer l’une de ses filles, Anne-Marie Auzelle-Josse et son mari, Daniel Josse, décédé en 2003.

Fidèle à son goût pour la sobriété qu’il juge la mieux à même d’inspirer le recueillement, l’harmonie et une certaine sacralité, sa stèle est un simple parallélépipède uniquement orné de l’inscription de son nom gravé formant une croix latine ainsi que l’alpha et l’oméga, symbole de l’éternité de Dieu, au commencement et à la fin de tout. L’évocation de la foi chrétienne est davantage présente sur la stèle de sa femme, tout aussi sobre dans sa forme, et qui porte les inscriptions « elle demande nos prières » sur la tranche et « Seigneur voici le jour de la paix pour ton serviteur » au revers, en plus de son nom et dates sur l’avers.

Ce monument contribue à incarner l’âme du cimetière qu’Auzelle voulait immémorial et intemporel. Et dans l’ensemble, les sépultures dans les secteurs paysagers ont plus ou moins adopté cette sobriété. Avec le caractère éphémère des plantations (dont certaines annuelles) qui les entourent, elles sont un gage de modestie, chère à l’architecte, face à l’éternité.

Murs pierre

Mesures d : 4.0 m
Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre à signaler
Sites de protection site inscrit

Références documentaires

Documents d'archives
  • SIAF/CAPA. Fonds Robert Auzelle 242 IFA, Carton 05, Affaire RA 07 ; Carton 06, Affaire RA 23 ; Carton 50, Affaire RA 09.

Bibliographie
  • AUZELLE, Robert, Dernières demeures, Paris, 1965.

    p. 405
(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel - Duhau Isabelle
Isabelle Duhau

Conservatrice du patrimoine, Région Île-de-France, service Patrimoines et Inventaire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.