Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

monument aux morts de la grande guerre

Dossier IA95000192 réalisé en 2006

Fiche

Appellations de la grande guerre
Dénominations monument aux morts
Aire d'étude et canton Enghien-les-Bains
Adresse Commune : Enghien-les-Bains
Adresse : rue Louis Delamarre
Cadastre : 1995 AB non cadastré ; domaine public

Pour l'implantation de ce monument, un comité d'érection est créé en 1920. Une souscription est ouverte et une représentation est même donnée au casino d'Enghien à cette occasion. Entre 1920 et 1922 la conception du monument est mise au concours entre artistes français. Le cahier des charges précise qu'il doit se situer sur un rond point du cimetière, ne pas dépasser la somme de 50 000 francs et que toute liberté est laissée aux concurrents pour la forme du monument, mais avec un caractère à la fois glorieux et funéraire. La liste des participants est longue et l'on peut citer les sculpteurs Coutant, Hyppolite Lefèbvre, Jean Bouché, Peynot, Verleye, Bouchard, Georges Verez (statuaire impasse Ronsin Paris 15e) et Albert Cheuret (11, rue de la Tour d'Auvergne à Paris), ces deux derniers ayant leurs projets encore conservés dans les archives de la commune. C'est le sculpteur Henri Sausse (25 rue Froidevaux à Paris) qui emporte le premier prix, le second étant décerné à Paul Roussel (7, rue des peupliers à Paris) et le troisième au sculpteur Diosi (52 bis rue Saint Jacques à Paris). Le lauréat dont la devise du concours était Au héros de la grande guerre accompagne son projet des propos suivants : un ensemble d'un aspect imposant et funéraire d'une grande sobriété où la France pleurant ses enfants morts au champ d'honneur a à ses pieds un soldat tombé sous les plis du drapeau, la tête reposant sur une touffe de lauriers qui symbolisent la glorification des morts. Le monument élevé en pierre de Chauvigny, couramment employée pour ce type de réalisation, est inauguré en 1922.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Dates 1922, daté par source
Auteur(s) Auteur : Sausse Henri, sculpteur, attribution par source
Murs pierre
Techniques sculpture
Représentations soldat drapeau chêne olivier armoiries
Précision représentations

Disposée entre les stèles où figurent la liste des soldats morts à la guerre se dresse debout, une femme éplorée symbolisant la France. A ses pieds git un soldat mort recouvert d'un drapeau, reposant sur un socle portant l'inscription : 1911-1918 AUX HEROS DE LA GRANDE GUERRE. Sont figurées des branches de chêne et d'olivier. Au dos du monument figurent les armoiries de la ville.

Statut de la propriété propriété de la commune
(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel - Cueille Sophie
Sophie Cueille

Conservateur du patrimoine, Région Île-de-France, service Patrimoines et Inventaire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.