Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
cathédrale Saint-Etienne

maître-autel

Dossier IM77000270 réalisé en 2010

Le maître-autel de la cathédrale de Meaux s'intègre dans la réfection du sanctuaire menée par le cardinal de Bissy au XVIIIe siècle. Il est surmonté d'un tabernacle plus tardif, exécuté au XIXe siècle pour remplacer l'ancienne suspense eucharistique à laquelle le clergé était demeuré fidèle jusqu'à la Révolution.

Dénominations autel
Aire d'étude et canton Meaux
Adresse Commune : Meaux
Emplacement dans l'édifice dans le sanctuaire

L'ancien maître-autel, réalisé en 1563 et redécoré en 1686, fut démoli en 1723 lors des grands travaux de réaménagement du sanctuaire, ordonnés par le cardinal Henri de Bissy. Il fut alors remplacé par l'autel actuel, orné d'un médaillon sculpté par Caignard, sculpteur du roi, en 1725. Ce nouveau maître-autel fut consacré le 25 juin 1726 par le cardinal de Bissy, qui en avait assumé les frais.

La réorganisation du sanctuaire s’intègre dans un mouvement général, qui toucha la plupart des cathédrales françaises dans le courant du XVIIIe siècle. Toutefois, Meaux se situe dans les premières à suivre le modèle parisien du jubé en deux corps séparés par une grille laissant voir le maître-autel. Celui-ci conserva jusqu’à la Révolution le principe de la suspense eucharistique, réalisée en 1727 par le même Gaignart ou Caignart, auteur du médaillon de l’autel représentant la lapidation de saint Etienne.

Période(s) Principale : 2e quart 18e siècle
Dates 1726
Auteur(s) Auteur : Caignard, sculpteur
Personnalité : Bissy, de Henri,
Henri Bissy, de

Cardinal, évêque de Meaux de 1704 à 1737. Il fit réaménager le sanctuaire de sa cathédrale et agrandir l'hôpital général de Meaux.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
commanditaire

Le maître-autel est constitué d'un massif en maçonnerie sur lequel sont plaqués des marbres de couleurs diverses : blanc veiné (fond), rouge (moulures), vert, conglomérat. Le centre de la face antérieure est orné d'un médaillon ovale en bronze doré. L'élévation postérieure n'est pas en marbre mais en pierre peinte, seules les moulures sont en marbre rouge comme sur le devant. L'autel est précédé par trois marches en marbre vert et repose sur un marchepied en marbre rouge et vert. Seule est étudiée ici la table d'autel : le tabernacle et les chandeliers, posés sur un gradin en bois peint faux marbre, font l'objet d'un autre dossier (IM77000271).

Catégories marbrerie, fonderie
Structures plan, rectangulaire élévation, galbé
Matériaux marbre, taillé, polychrome
bronze, fondu, doré, décor en bas-relief
Précision dimensions

H = 130 ; L = 380 (environ). Hauteur prise sans inclure le tabernacle. Dimensions du médaillon central : H = 68, L = 83.

Iconographies lapidation de saint Etienne diacre
Précision représentations

Le médaillon central représente la Lapidation de saint Etienne, patron de la cathédrale de Meaux. Le saint, au centre, revêtu de ses habits de diacre, est entouré par cinq hommes qui lui jettent des pierres. Sur la gauche, deux personnages assistent à la scène : une femme debout, et Saül (futur saint Paul) assis, qui garde les vêtements des lapidateurs. Des rayons lumineux matérialisent la présence divine, au-dessus de saint Etienne.

Précision état de conservation

Revers en état moyen, il manque notamment une partie de la corniche supérieure.

Statut de la propriété propriété de l'Etat
Intérêt de l'œuvre À signaler
Protections classé au titre immeuble, 1840
(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil général de Seine-et-Marne - Förstel Judith
Judith Förstel

Conservateur du patrimoine, Région Île-de-France, service Patrimoines et Inventaire.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.