Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison Martin, Noisy-le-Grand

Dossier IA93000643 inclus dans Présentation de l’œuvre de Dominique Zimbacca (1928-2011) réalisé en 2016

Fiche

Dénominations maison
Aire d'étude et canton aire d'étude de la région Ile-de-France
Adresse Commune : Noisy-le-Grand
Adresse : 65 rue de la République
Cadastre : 2017 AZ01 487
Adresse Commune : Noisy-le-Grand
Adresse : 65 rue de la république
Cadastre : 2016 00AZ01 487

Cette maison a été commandée par Mme Martin (à présent Mme Lachkar) à Dominique Zimbacca au milieu des années 1980. Au départ, il s'agissait de réaliser un ensemble mixte de bureaux et de logements pour la société de Mme Martin. Depuis sa cessation d'activités, cet ensemble est reconverti en logement uniquement.

Mme Martin avait rencontré Geneviève Zimbacca dans un contexte professionnel et découvert le travail de Dominique, à qui elle est commandé cette maison quand elle en a eu l'opportunité. Tous trois étaient très amis et le sont restés jusqu'à la disparition des Zimbacca.

Période(s) Principale : 4e quart 20e siècle , daté par travaux historiques
Principale
Dates 1989, daté par travaux historiques
Auteur(s) Auteur : Zimbacca Jean-Pierre, Raymond, dit(e) Dominique
Jean-Pierre, Raymond Zimbacca , né(e) Zimbacca , dit(e) Dominique (1 mars 1928 - 4 janvier 2011)

Étudiant à l’École des Beaux-Arts à partir de 1951, Dominique Zimbacca suit les cours de l'atelier Chappey puis ceux de l'atelier de Jean Faugeron (en 1958). C'est probablement là qu'il rencontre Hervé Baley (1933-2010) avec qui il crée entre 1959 et 1960 l'Atelier d'Architecture et Aménagement. C'est dans ce cadre qu'ils réalisent une première maison à Cholet, dite maison Résibois. Leur collaboration dure quelques années, prenant le plus souvent la forme de création de mobiliers. En 1968, alors qu'Hervé Baley devient professeur à l’École spéciale d'Architecture et fonde l'atelier Sens et Espace, D. Zimbacca donne quelques conférences et fonde le groupe Art et Habitation où il dispense un enseignement informel. En 1968, il épouse Geneviève Fournier. En 1969, il est chargé de la construction du Centre Paroissial Jean XXIII à Saint Quentin (Aisne). C'est à partir des années 70 que son activité de constructeur se développe réellement tout en maintenant une intense activité de concepteur de mobilier (il collabore de façon exclusive avec deux menuisiers successivement, M.Jacobi puis Jacques Mauraisin). Il réalise sa première maison en 1979 à Corbeil-Essonnes, et l'en-tête de son papier à lettres indique alors " Dominique Zimbacca, architecte, création de maisons organiques-architecture d'intérieur-mobilier.".

1979 : Maison Michard à Corbeil-Essonnes (Essonne)

1979-81 : Mobilier de la maison Auriol (architecte Edmond Lay, né en 1930)

1982 : Inscription à l'Ordre des Architectes d'Ile-de-France

1987 : Participation au Salon de la Maison Individuelle, Palais des Congrès, Paris.

1988 : Maison Von Bredow, Yerres (Essonne) sur un terrain lui appartenant (également construction de la maison Bru et de la maison Andrès)

1989 : Maison Étienne, La Chapelle du Mont du Chat (Savoie)

1997 : Construction de sa propre maison à Tourouvre (Orne)

1999 : Mariage avec Lucienne Wack

2002 : Démission de l'Ordre des Architectes

2011 : Décès. Dominique Zimbacca est enterré à Tourouvre, aux cotés de sa première épouse Geneviève Fournier.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Conçu comme un ensemble destiné à abriter des bureaux, la maison de Noisy-le-Grand a vu son aménagement intérieur considérablement modifié depuis sa transformation en maison d'habitation.

Sur un étroite parcelle en bandeau mitoyenne de deux habitations et bordée par des murs, Dominique Zimbacca a réussi à déployer une surface bâtie de 194m2 en évitant toute monotonie grâce à un jeu habile de décrochement et de retrait en façade. La maison se répartit en trois espaces. Deux bâtiments en longueur, chacun accolé à l'un des murs de clôture de la parcelle, développe un rez de chaussée de plein pied. A la jonction de ces deux bâtiment un vaste espace central qui reprend l'agencement affectionné par l'architecte : une première pièce en contrebas, accessible par des gradins faisant office de marche, ouvre sur le jardin. Un escalier de bois permet d'accéder à un premier niveau : une mezzanine de bois autrefois largement ouverte sur tous les espaces de la maison. Ensuite, une volée de marches donne accès à la chambre qui dispose de large baies vitrées. Chacun de ces espaces s'articule autour de l'axe de la cheminée central dont un foyer se trouve au rez-de-chaussée et un autre dans la chambre.

Entièrement réalisée en Siporex, la maison est couverte de toits aux très longs pents, interrompus par la présence de jardinières intégrées à la maçonnerie. De longues baies horizontales ceignent l'ensemble de la maison, favorisant son éclairement (et bien que celle ci soit entourée de maisons beaucoup lus hautes). Enfin, le plan original de cette habitation, dépassant l'importante contrainte de l'étroitesse de la parcelle, a su préserver un véritable espace à l'avant de la maison et un jardin à l'arrière, sans céder à la tentation de lotir complétement le terrain.

Murs béton parpaing de béton enduit
Couvertures
Statut de la propriété propriété d'une personne privée
(c) Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel - Sol Anne-Laure
Anne-Laure Sol

Conservateur du patrimoine, service Patrimoines et Inventaire, Région Ile-de-France.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Van Eynde Salomé
Salomé Van Eynde

Étudiante de l'École du Louvre et diplômée d'une licence de philosophie (université Sorbonne-Paris IV), Salomé Van Eynde est l'auteur d'un mémoire, soutenu en juin 2017, sur l'enseignement d'Hervé Baley à l'École Spéciale d'Architecture (1968-1990). Elle réalise un stage au sein du service de l'Inventaire de la région Ile-de-France en mai et juin de la même année, stage au cours duquel elle seconde la conservatrice du patrimoine Anne-Laure Sol dans ses recherches sur Hervé Baley (1933-2010) et Dominique Zimbacca (1928-2011).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.